Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

mardi 20 août 2013 à 23h50min

Aux termes d’un communiqué de la Direction de la Communication de la Présidence du Faso du 12 août 2013, (alors qu’il ne restait plus que la désignation par le Président Blaise COMPAORE de son quota de sénateurs), eu égard aux « controverses » et « préoccupations » dont ont fait preuve les différentes composantes de la société burkinabè concernant la création du Sénat, le Président du Faso,

Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

« soucieux de garantir l’unité nationale, de préserver les acquis démocratiques, et fidèle à la longue tradition de dialogue et de paix qui ont caractérisé le peuple burkinabè, a confié au Premier Ministre et au Ministre chargé des réformes politiques, de convoquer, dans les meilleurs délais, le comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques consensuelles à l’effet de lui soumettre au plus tard le 31 août 2013, un rapport d’étape circonstancié sur le processus d’opérationnalisation du Sénat avec des recommandations et propositions appropriées dans un esprit de consolidation des institutions républicaines ».

Les arguments développés par les uns et les autres, (qui dépassent d’ailleurs les clivages politiques burkinabè) relatifs au bien-fondé ou non de la création du Sénat ont suffisamment fait l’objet d’une abondante littérature politique et journalistique de sorte qu’il convient de ne pas y ratiociner longuement. Il convient néanmoins de préciser que les contestations, marquées par une marche de protestation de l’opposition politique le 28 juillet 2013, suivie d’une contre - marche contre productive, sinon inutile du parti présidentiel sont, telles que, le Président du Faso s’est vu contraint « in extremis  » de solliciter, dans une ultime sagesse à travers ce communiqué sui generis, la saisine du Comité de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques consensuelles.

En raison de la marginalisation de la diaspora burkinabè, le texte que je publie, qui ne présente aucun ton agressif et émanant d’un membre de la diaspora burkinabè se veut une contribution objective aux travaux de ce comité de suivi qui ne dispose d’ailleurs que moins de deux semaines pour rendre un rapport « d’étape  » « circonstancié  », qui, faut-il l’espérer, sera à la hauteur des attentes des uns et des autres. Il y va de l’intérêt national.

D’ores et déjà, afin d’éviter toutes polémiques inutiles et de bas étage, plaçons, avec tout le respect habituel dû au Président Blaise COMPAORE, sous le boisseau les déclarations du Président du Faso le 30 juillet 2013 à YAMOUSSOKRO lors de la 3ème réunion du Traité Ivoiro-Burkinabè aux termes desquelles, « aucune marche n’a jamais changé une loi… ». Légions sont les contre-exemples parfaits que l’abondante littérature de la lutte des peuples a mis en exergue : De Martin Luther King à Nelson Mandela, en passant par la prise de la Bastille en France, le Président du Faso ne peut, lui-même, sérieusement, contester que notre « marche » sur Ouagadougou dans la nuit du 4 août 1983 et quelques trois cent commandos, venus de PÔ, a incontestablement changé à la fois son destin personnel et celui du Burkina Faso tout entier. En tout état de cause, le recours au comité de suivi pour un bilan d’étape sur l’opérationnalisation du Sénat, suffit, à lui seul, si besoin en était, que notre Président, dans son infini sagesse, a pris en compte les « controverses et les préoccupations dont ont fait preuve les différentes composantes de la société burkinabè. Le débat est donc, définitivement clos sur ce sujet.

En second lieu, passons également sous silence la déclaration du 5 août 2013 du Président du Faso lors du cinquantième anniversaire de la télévision nationale où le Président a déclaré, au cours d’une interview avoir «  les mêmes droits  » que tous les burkinabè alors que l’institution sénatoriale, dans sa forme actuelle, lui conférait le droit de désigner, à lui seul, 29 sénateurs…Sans conteste, ne nous voilons pas la face, les attributions liées à la fonction présidentielle font que notre Président n’a certainement pas les mêmes droits qu’un citoyen ordinaire. Loin s’en faut ! Le débat est également clos sur ce sujet.

Par ailleurs, dans un tout autre registre, et dans la quête commune constante de la paix, on ne peut, humainement, cautionner l’incohérence gouvernementale à expulser nos jeunes étudiants, futurs cadres de la nation, et, en même temps, les inviter, par le biais du Ministère de l’Action Sociale à venir émarger pour une solution de relogement. Où est donc passé « la longue tradition de dialogue et de paix qui ont caractérisé le peuple burkinabè…  » ? A notre avis, un simple dialogue constructif et sincère avec les étudiants aurait permis de résoudre cette difficulté qui n’en était pas une, d’autant plus qu’en France, aux USA et au Canada, des cités universitaires de circonstances restent toujours ouvertes pour les étudiants ne désirant pas regagner le domicile familial, sans compter la spécificité du chevauchement des années universitaires dans nos universités burkinabè. Toutes ces raisons justifient amplement l’élargissement sans condition des étudiants actuellement incarcérés à la maison d’arrêt de Ouagadougou dans l’attente de leur jugement et l’évocation de la substance de la question préjudicielle de constitutionnalité posée au Conseil Constitutionnel. N’ajoutons pas de la difficulté à la difficulté et recherchons ensemble, sans haine, ni violence, les solutions de l’apaisement politique dans notre pays. C’est le gage du vivre ensemble…

En ce qui concerne le futur rapport du comité de suivi des réformes politiques consensuelles, quel pourrait donc être, de manière consensuelle le contenu d’un tel rapport «  d’étape » « circonstancié  » urgentissime où, comme d’habitude, la diaspora burkinabè n’est pas associée aux débats ?

Désigné le mardi 22 janvier 2013 en qualité de Président du groupe parlementaire CDP à l’Assemblée nationale burkinabè, Monsieur Alain Bédouma YODA a déjà soutenu expressément, de manière ferme et incontestable, que la mise en œuvre du Sénat n’est pas destinée à la modification de l’article 37 de la Constitution. Dont acte !

Si, comme l’a précisé le Président du Groupe CDP à l’Assemblée nationale, la mise en œuvre du Sénat n’est pas destinée à la modification de l’article 37 de la Constitution (c’est-à-dire obtenir une majorité confortable au Congrès, Assemblée Nationale + Sénat réunis), il est proposé à ce comité exclusif de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre des Réformes Politiques consensuelles de suggérer dans son rapport au Président du Faso l’alternative suivante : Soit le Président du Faso obtient un consensus de toute la classe politique burkinabè pour une relecture de la loi et ce, conformément aux aspirations profondes du peuple burkinabè soit, en l’absence probable d’un tel consensus sur une forme acceptable du Sénat, renvoie l’application de la loi sur la mise en place du Sénat au-delà et après les futures élections présidentielles de novembre 2015 en maintenant ainsi, en l’état, les dispositions de l’article 37 de la Constitution. A notre humble avis, ce n’est qu’à ce prix-là, nécessairement, que les « controverses  » et les « préoccupations » dont ont fait preuve les différentes composantes de la société burkinabè pourraient s’estomper….

Faut-il le rappeler, et ce, par application des dispositions de l’article 36 de la Constitution que le Chef de l’Etat est le GARANT du respect de la loi fondamentale du 2 juin 1991. Peut-on attendre moins du Président du Faso ? Pour notre part, nous nous autorisons à faire une absolue confiance au Président Blaise COMPAORE, homme d’Etat, pétrie d’expériences dans la résolution de conflits dont il a, plus d’une fois, assuré la médiation. Nous osons croire que l’amour de la patrie prendra le dessus sur toutes autres considérations.

Dans tous les cas, il est sage de s’abstenir de commenter un fait non réalisé et dans moins de deux semaines, à la date du 31 août 2013, chaque burkinabè aura l’occasion d’apprécier le rapport définitif du comité de suivi des réformes politiques consensuelles. Nous espérons avoir apporté notre pierre à la construction de l’édifice parce que la question était suffisamment importante que, par patriotisme, chaque burkinabè devrait, à tout le moins, exprimer son avis, au nom de la sacro-sainte liberté d’expression citoyenne.

Paul Kéré

Avocat au Barreau de Nancy

Vos commentaires

  • Le 20 août 2013 à 15:27, par un frère En réponse à : Contribution aux travaux du Comité de Suivi et d’Evaluation de la Mise en œuvre des Réformes Politiques Consensuelles. Le point de vue de Me Paul KÉRÉ, avocat au Barreau de Nancy.

    Sans haine ni violence,
    Je vous dis bravo pour votre contribution patriotique.
    Comme on le dit au Burkina : BOUDU WAARBA SAN SOADE LAAGUIN BI FO Mè MODGUé TI FO KARGA ZIINDA DA POUGUIN.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:27 En réponse à : Contribution aux travaux du Comité de Suivi et d’Evaluation de la Mise en œuvre des Réformes Politiques Consensuelles. Le point de vue de Me Paul KÉRÉ, avocat au Barreau de Nancy.

    Me Kere,
    nous n’aurons meme pas a attendre le 31 Aout pour voir un developpement de cette histoire de senat. Rappelez vous que Blaise est subitement parti en vacances au Maroc et au Portugal juste apres avoir suspendu la mise en place du senat.
    Rappelez vous aussi que chaque fois que Blaise s’est absente du pays en periode critique, un evenement important s’est passe. Henri Zongo et Lingani ont eu chaud pendant que Blaise etait en voyage en Chine. Beaucoup de victimes de violences politiques l’ont ete pendant que Blaise etait en deplacement hors du pays. Si j’etais opposant, je ferai tres attention actuellement vu que Blaise est en vacances hors du pays.

    Répondre à ce message

  • Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:46, par LAGUI ADAMA En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Mais dans tous ces longs discours où met on le peuple burkinabè ? peut-on par respect de sa souveraineté lui donner la parole qui lui revient de droit ABSOLU de s’exprimer ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 19:43, par ZZ En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Le peuple, ce n’est pas vous, mon cher !
      Le peuple est étranger à votre acharnement à vouloir mettre en place un machin pour vous pérenniser au pouvoir ; le peuple a d’autres préoccupation et vous a dit non !
      Y a que les aveugles et les défenseurs du diable comme vous pour ne pas vous rendre compte que la donne a changé.

      Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 20:13, par La paix En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Lagui Adama, pendant longtemps sur le net, tu as agacé plus d’un internaute. La constitution est claire : après deux mandats de 5 ans, le locataire de Kossyam doit plier bagage. Nul n’a besoin de re-consulter le peuple pour modifier cette règle dont on dit qu’elle est la loi fondamentale. Tu sais que personne ne peut battre le Président aux élections si celui-ci décidait de briguer un troisième mandat illégal. La loi est dure, c’est la loi et le Président Blaise Compaore doit parti en 2015’ quitte à revenir en 2020. Des présidents comme lula du Brésil ont dû se résoudre à partir même si leur boulot était excellent.

      Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 21:06, par La voix de la sagesse. En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      LAGUI ADAMA, n’allez pas chercher outre mesure la position du peuple. Le peuple. C’est la somme de toutes ces individualités dont me Kéré est partie intégrante. Cette contribution est vraiment impeccable pour sortir de la crise actuelle dont vous n’avez vu que la partie immergée. Plus nous nous approcherons de l’échéance fatidique de 2015, plus les positions vont se radicaliser si le CDP ou le Président du Faso ne respecte pas les termes de la Constitution. Il est inutile de solliciter la voix du peuple. Les règles du jeux sont déjà inscrites dans la constitution.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 10:23 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      De grâce, est-ce que LAGUI ADAMA peut essayer de fournir vraiment un gros effort pour élever le niveau du débat et donc de ses interventions ? On dirait qu’il se prend un quelconque plaisir à provoquer l’opinion sur le forum ! Il est bien libre de donner ses avis et de les défendre, mais tout de même, dans le sens d’apporter une contribution édifiante au lieu de divertir les forumistes sur des questions d’importance majeure pour l’avenir de notre peuple. Sans rancune.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 15:37 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Vos propos ne surprennent personne. Vous êtes comme les arbres parasites qui s’agrippent aux autres arbres pour survivre en les tuant bien sûr. Est-ce qu’on a besoin d’être intelligent pour savoir que dans toute chose il y a une fin. Est-ce que vous pouvez manger le même repas pendant plus de 25 ans sans modifier le menu. Même si le président était votre propre papa vous devez lui demander de prendre en compte les préoccupations du peuple et respecter la constitution qui dit qu’aucun Burkinabè ne doit dépasser 10 ans de règnes même s’il est le plus fort et le plus intelligent...

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 15:48, par Mahamadi Ouédraogo, Montréal En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Voilà une contribution intellectuellement honnête et digne de la diaspora. Les autorités politiques doivent maintenant compter avec notre diaspora qui dispose de compétence dans les domaines variés utiles au développement de notre pays. Merci Me Kéré pour cette contribution au comité de suivi qui devra en tenir compte pour le rapport qui doit être remis avant le 31 août au Président du Faso. Mahamadi Ouédraogo, Montreal

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:01, par Sidnooma En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    C’est vraiment un exemple de courage Maître. Vous êtes un digne fils du Faso.
    Chaque intellectuel véritable et Digne devrait vraiment se prononcer sur ses questions d’actualités ; parce que c’est un tournant très très important pour notre peuple. Si on le négocie mal nous irons tout droit dans le décor. Dieu Sauve le BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:01 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Où etes vous depuis pour faire de bonnes analyse de la situation au burkina ? J’ai personnellemnt aimé.
    Le problème au burkina est que les intellectuels sont facilement corruptibles et peureux de dire la vérité

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:02, par jure En réponse à : Contribution aux travaux du Comité de Suivi et d’Evaluation de la Mise en œuvre des Réformes Politiques Consensuelles. Le point de vue de Me Paul KÉRÉ, avocat au Barreau de Nancy.

    Très bonne analyse. Le problème qui est posé est de celui du manque de confiance entre gourvernants et gouvernés dus aux différentes entreprises de dupérie dont le peuple a déjà fait l’objet. Le peuple n’est plus prêt à se faire duper. Le mieux c’est que le pouvoir fasse preuve de sa bonne foi en retardant la mise en place du sénat au délà de l’orée 2015. Mais, entre nous, est-ce que sinçèrement le sénat nous apportera une valeur ajoutée ? Il est inaccepetable de gérer l’avenir de certains individus au détriment de tout un peuple. Nous attendons de pied ferme les conclusions du comité de suivi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:05, par Sidnooma En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    C’est vraiment un exemple de courage Maître. Vous êtes un digne fils du Faso.
    Chaque intellectuel véritable et Digne devrait vraiment se prononcer sur ses questions d’actualités ; parce que c’est un tournant très très important pour notre peuple. Si on le négocie mal nous irons tout droit dans le décor. Dieu Sauve le BURKINA FASO !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:06, par jure En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Très bonne analyse. Le problème qui est posé est de celui du manque de confiance entre gourvernants et gouvernés dus aux différentes entreprises de dupérie dont le peuple a déjà fait l’objet. Le peuple n’est plus prêt à se faire duper. Le mieux c’est que le pouvoir fasse preuve de sa bonne foi en retardant la mise en place du sénat au délà de l’orée 2015. Mais, entre nous, est-ce que sinçèrement le sénat nous apportera une valeur ajoutée ? Il est inaccepetable de gérer l’avenir de certains individus au détriment de tout un peuple. Nous attendons de pied ferme les conclusions du comité de suivi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:13, par Romario En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Je salue Me kere pour sa contribution ; mais pour le juriste que vous etes ce n’est pas suffisant. Quelle est l’implication juridique de votre proposition de renvoyer l’operationnalisation du Senat a novemvre 2015 ? vous oublier que le parlement Burkinabe comprend desormais l’assemblee nationale et le senat ; si le Senat n’est pas operationnel le parlement est incomplet, donc ne peut pas fonctionner. si le parlement est bloque alors qui va voter le budget et les lois pour permettre a l’executif de travailler. En principe le parlement doit commencer a examiner le budget 2014 en octobre, donc le Senat doit etre operationnel en septembre, sinon ce sera grave. Alors il faut que les gents se depassionnent et regardent la realite en face.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:18 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Ce qui a fait que le parlement a pu evoluer jusque la sans le senat est un cas de jurisprudence qui peut faire que le senat soit installe en 2050.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:22 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Excellente contribution Maître ! C’est la meilleure approche effectivement si le premier responsable du pays du pays a pour souci l’intérêt supérieur de la Nation. Merci Maître !

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:25, par jure En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Très bonne analyse. Le problème qui est posé est de celui du manque de confiance entre gouvernants et gouvernés dus aux différentes entreprises de duperie dont le peuple a déjà fait l’objet. Le peuple n’est plus prêt à se faire duper. Le mieux c’est que le pouvoir fasse preuve de sa bonne foi en retardant la mise en place du sénat au-delà de l’orée 2015. Mais, entre nous, est-ce que sincèrement le sénat nous apportera une valeur ajoutée ? Il est inacceptable de gérer l’avenir de certains individus au détriment de tout un peuple. Nous attendons de pied ferme les conclusions du comité de suivi.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:44, par kalaguin En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Merci Maître
    Nous osons espérer que la sagesse abritera notre cher Président pour vous écouter. Votre point de vue tranche avec celui de maître hermann qui est à la recherche de poste probablement. Si l’application du sénat est renvoyée à l’après présidentiel 2015 toutes les parties seront à l’école du temps et le Burkina connaîtra des moments paisibles.
    Merci pour cette vision

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:54 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Il semleberait que Me Kéré est maintenat passé à l’ADF-RDA. Cela explique son absence aux election du Sénat et permet de aussi comprendre son analyse pour quelqu’un qui a d’ailleur participé aux CCRP sous l’etiquette CDP. Tres drole tout ca.

    Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 20:06, par Gv de promotion En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Il ne semble pas que Me Kéré soit passé à l’ADF/RDA. Me Kéré est simplement un esprit libre qui a toujours été un ami de longue date, notamment de trente ans de Me Gilbert Noël Ouédraogo, le Président de l’ADF/RDA. Donc Me Kéré a toujours été ADF/RDA depuis la nuit des temps en raison de la claire vision de ce parti sur la lecture des événements au Burkina faso. Que ceux qui ont des oreilles l’entendent, que ceux qui ont des yeux le voient clairement et enfin, ceux qui ont une intelligence minimale et une conscience politique le constatent. Il n’empêche que Me kéré a des amis sincères au cdp, à l’UNIR, notamment son Président avec lequel il a fait une formation militaire commando à Pô où le Président Blaise Compaoré lui-même leur ont enseigné l’instruction sur le tir (IST), Me Kéré a des amis aussi à l’upc, notamment Zéphirin Diabré qui a été son professeur de statistiques en licence, des amis à l’UPR, notamment le Président Toussaint Abel Coulibaly qui est venu inaugurer la maison des femmes de son village à Loanga, me kéré a également des amis au Paren, car Bado a été son professeur de Droit constitutionnel à l’Université, enfin, me kéré est ami avec les étudiants expulsés des cités par solidarité dans le malheur, bref me kéré est ami du peuple burkinabè etc etc. Le Burkina est un pays de savane où n’importe qui peut voir tout et raconter n’importe quoi. Ce qui compte dans l’article est de savoir si la contribution participe ou pas à la paix et à l’intérêt général. Que chaque burkinabé fasse l’effort de proposer des solutions et pas d’être étiquetté sous telle ou tell’e banière car, Le reste, on s’en fout vraiment. Et, de toute façon, l’appartenance à un parti politique relève de l’intimité de la vie privée de chacun. Il faut donc respecter ce minimum et analyser à froid cette contribution. M. Kourouma, Gv de promotion

      Répondre à ce message

    • Le 20 août 2013 à 20:33, par Ben En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Tu parles de quel Me Kéré ? Il ne s’agit pas du président de la Ceni. Si tu avais pris la peine de bien lire tu saurais que celui là même personne que tu penses être.

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 16:56, par trous En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    La patience est un chemin d’or donc attendons 31 octobre 2013 pour voir. En ce qui me concerne j’ai confiance à Blaiso car il est un expert en la matière.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 19:36, par En temps normal En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Je salue Me kere pour sa contribution, on veut des gens comme lui au Senat..!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 19:54 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Retournement de veste pour Paul Kéré ! Bon courage, même si j’attends de relire cet écrit pour savoir s’il provient vraiment du partisan inconditionnel du CDP et de Blaise...

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 20:38, par lanki En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Belle analyse me. Je pense que c’est un atout pour le comite de suivi

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 21:01, par Batiana En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Les hommes de Droit qui interviennent dans le débat sur le Sénat (surtout ceux qui penchent pour sa non mise en place) devraient se pencher sérieusement sur la question du vide juridique qui sera créé par l’absence de cette institution. On ne le dit pas assez mais le Burkina à la date d’aujourd’hui est un véhicule qui roule entre deux localités sans roue de secours. Notre Constitution actuelle dit qu’en cas de vacance du Pouvoir, c’est le Président du Sénat qui assure l’intérim jusqu’aux prochaines élections. Je passe sous silence les autres fonctions non moins essentielles dévolues par la même Constitution au Sénat et à son Président.

    Je suis de ceux qui militent contre le Sénat actuellement. Mais je voudrais qu’on m’éclaire sur la solution alternative pour cheminer jusqu’en 2015. Tout le monde sait qu’un chauffeur qui prend la route sans roue de secours le fait à ses risques et périls. Qu’adviendra-t-il en cas de vacance involontaire (maladie invalidante, décès) ou volontaire (démission) du Pouvoir ?

    Supprimer le Sénat... C’est le slogan qui revient sur toutes les lèvres lors des marches anti-sénat. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire car cette opération de suppression équivaut à une modification de la Constitution actuelle où le Sénat est inscrit. Or pour qu’elle soit modifiée, il faut que le Parlement l’adopte. Mais le Parlement c’est l’Assemblée + le Sénat. Voilà le piège sans fin dans lequel le pays est enfermé actuellement.

    Je ne dispose pas de solution et je m’en remets aux hommes de Droit pour nous éclairer sur ce qu’ils entrevoient pour pallier l’absence du Sénat qu’ils réclament. Je ne demande qu’à comprendre et suivre.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 07:58, par Le Sage En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      "Ce qui a fait que le parlement a pu évoluer jusque là, sans le Sénat, est un cas de jurisprudence qui peut faire que le même Sénat soit installé, même en 2050".
      Pour l’instant les problèmes dans les hôpitaux (manque de scanner à l’hôpital de Bobo Dioulasso) d’infrastrcutrures universitaires (les conditions de vies des étudiants burkinabè) et les problèmes de malnutrition dans les villages nous empêchent de croire que l’argent qui sera mis dans le Sénat est une bonne chose. Cet argent peut être utilisé pour tenter de résoudre ces prolèmes existentiels en attendant 2050, en tout cas après 2015. Ce n’est pas la peine de chercher coûte que coûte à installer le Sénat pour respecter les textes des institutions alors que les gens meurent de soif, de faim et de maladie bénignes. Soyez raisonnable même si vous n’êtes pas juristes. On n’a pas besoin d’aller plus loin dans l’analyse. La légitimité d’un texte doit inspier sa légalité, sinon, les marches vont changer quelque chose au Burkina Faso. L’avantage est de prévenir parce que nous aimons tous le Président Blaise COMPAORE.

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 21:02, par alpha En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Me Kéré, cessez de nous embrouiller. Tioi tu étais pour la mise en place du Sénat. Tu commences à faire des analyses pareilles après que les choses se soient gatés pour Blaise et sa bande. Donc, cessez de nous casser les tympans avec tes analyses.
    Nous n’avons pas oublié tes points de vue lors des fameuses consultations du CCRP. Tu as toujours été pour la mise en place du Sénat, c’est pas maintenant que tu vas faire marche arrière. Tu veux te donner bonne conscience. On te voit venir.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 06:01, par La voix de la sagesse En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Alpha, je suis sûr que non seulement vous ne connaissez pas l’auteur de l’article, mais en plus vous n’avez pas pris la peine de bien lire l’article. Pourtant, il est synthétique par rapport à la longue masturbation politique de me Hermann yaméogo. Faut relire l’article vraiment et dépassionne toi. Garde ton calme et ta sérénité

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 08:17, par Le Sage En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Alpha, c’est vous qui vous embrouillez vous-même tout seul. L’article est clair net et précis. C’est pas un jugement de personne pour savoir qui a bu du tchapalo ou de la sobbra mais un jugement d’une situation politique de notre pays pour la paix et l’intérêt général. Même le Président Blaise Compaoré a fait marche arrière en confiant au comité de suivi de rédiger un bilan d’étape, ce n’est pas un citoyen lamda comme me kéré qui ne peut pas faire marche arrière, même si vos propos sont fallacieux et erronés.

      Répondre à ce message

      • Le 21 août 2013 à 22:54 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

        La verite est que ce n’ ;est ni Blaise ni Me Kere qui a fait marche- arriere. C’est le peuple qui les a fait marcher en arriere. Et ce meme peuple est toujours la, pret a contrecarrer tout plan machiavelique, ou du moins, patrimonialiste. L’ epervier vient s’ emparer de tes poussins, tu pousses des bruiots terrifiants pour le mechant oisau, de peu, il ldesserre ces mechantes grippes et tu regagnes toi poussin. Qui t’ a redonne ton poussin ? Pas l’ ogre d’ oiseau en tout cas. Car ses intentions mal- propres sont toujours la. Kere, le peuple a muri. Vous ne l’ avez pas su. Vous etes en dephasage avec la realite. Le reveil va etre brutal. Pas de monarchie dynastique dans ce beau pays. Plkus personne n’ aura une paix pour elle seule et les siens. Le combat ne fait que commencer. C’est notre hesitation qui a longtemps fait votre force. N’ oubliez jamais la lecon.

        Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 21:08, par Fils de Koudougou En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Merci maître ! Vous etes au moins un vrais maître, les Hermann YAMEOGO sont les maitresse de Blaise et de ses ouailles du CDP. Félicitations pour ta lucidité.

    Répondre à ce message

    • Le 22 août 2013 à 07:33, par awoto En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      ce pseudo ne te ressemble pas .hermann fait l’honneur de koudougou. après Maurice yameogo,Thomas sankara, Hermann est l’homme d’état dont le BF et le bf doit s’en féliciter.. dommage que les jaloux,les mesquins ; les hypocrites, les aigris,........et les personnes atteintes de surdité et de myopie politique tentent de trahir la constitution. ressortons nos pancartes d’hier pour dire de ne pas toucher à la constitution bon sang !

      Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 21:12, par osarou En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    veritable coup de maitre. équilibré. Le futrur president ?il est temps de creer un petit parti.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2013 à 21:12, par Batiana En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Les hommes de Droit qui interviennent dans le débat sur le Sénat (surtout ceux qui penchent pour sa non mise en place) devraient se pencher sérieusement sur la question du vide juridique qui sera créé par l’absence de cette institution. On ne le dit pas assez mais le Burkina à la date d’aujourd’hui est un véhicule qui roule entre deux localités sans roue de secours. Notre Constitution actuelle dit qu’en cas de vacance du Pouvoir, c’est le Président du Sénat qui assure l’intérim jusqu’aux prochaines élections. Je passe sous silence les autres fonctions non moins essentielles dévolues par la même Constitution au Sénat et à son Président.

    Je suis de ceux qui militent contre le Sénat actuellement. Mais je voudrais qu’on m’éclaire sur la solution alternative pour cheminer jusqu’en 2015. Tout le monde sait qu’un chauffeur qui prend la route sans roue de secours le fait à ses risques et périls. Qu’adviendra-t-il en cas de vacance involontaire (maladie invalidante, décès) ou volontaire (démission) du Pouvoir ?

    Supprimer le Sénat... C’est le slogan qui revient sur toutes les lèvres lors des marches anti-sénat. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire car cette opération de suppression équivaut à une modification de la Constitution actuelle où le Sénat est inscrit. Or pour qu’elle soit modifiée, il faut que le Parlement l’adopte. Mais le Parlement c’est l’Assemblée + le Sénat. Voilà le piège sans fin dans lequel le pays est enfermé actuellement.

    Je ne dispose pas de solution et je m’en remets aux hommes de Droit pour nous éclairer sur ce qu’ils entrevoient pour pallier l’absence du Sénat qu’ils réclament. Je ne demande qu’à comprendre pour suivre.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 06:38 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Les conseillés de bl aise sont des chercheurs de poste s ce qui fait qu’ils déroutent le président alors qu’ ils ne pèsent pas chez eux voire Inc onnus
      Bl aise gardez votre calme habitu elle et revenez sur votre décision parc e que le s sénat pèse lourd et li n app port era rien aux bur kin à be sin on que semer la division et des troubles dans le pays au détriment de votre cr edibilte

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 06:48, par ambassadrice du droit En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Cher Batiana, dites vous bien que la loi est une oeuvre de l’homme et qui dit oeuvre de l’homme sait que ce que l’homme fait l ’homme defait et que le droit s’adapte aux sociétés.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 07:36 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Il me semble que la loi créant le sénat n’est pas encore promulguée par le PF. Si cela est vérifié alors le sénat peut tu attendre.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 07:59, par Le Sage En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Ce qui a fait que le parlement a pu evoluer jusque la sans le senat est un cas de jurisprudence qui peut faire que le senat soit installe en 2050.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 09:07, par Tienfola En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Merci Mr Batiana, je suis du meme avis que toi. En plus je suis decu par l’opposition burkinabe, j’ai meme l’impression quelle ne dispose pas de conseillers juridiques alors qu’elle dispose en son sein de juristes. Ou etait-elle quand le cdp voulait voter la loi sur la mise en place du senat ? C’est en ce moment qu’il fallait eclairer le PEUPLE, le vrai pour qu’il se leve et dire non au vote de cette loi.aujourd’hui combien de marcheurs anti senats savent que le president du Faso n’est pas juridiquement competent pour suspendre la mise en place du senat comme l’opposition tente de le faire croire ? A mon humble avis, le pouvoir utilise le peuple comme un betail electoral pour se maintenir au pouvoir et l’opposition utilise le meme peuple comme des moutons de panurge pour marcher contre les decisions qui ne l’arrangent pas. Je suis un non aligne et comme pour le moment je ne peux rien contre l’une ou l’autre des parties je demande au bon Dieu d’assurer au peuple burkinabe, le vrai peuple devrais je dire, sa pitence quotidienne qui equivaut a l’or pour certains honnetes citoyens. Pour terminer, les uns ont les memes droits que les autres, mais le constat lamentable est que les autres non pas les memes droits que les uns.

      Répondre à ce message

      • Le 21 août 2013 à 12:54, par Paris Rawa En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

        Tienfola, ça se voit très bien que tu prêches la résignation. Tu dis que tu n’es pas pas aligné et tu renvoies tout le monde dos à dos et tu t’adresses à Dieu pour résoudre le problème en comptant su la patience du peuple. -------------- Écoute-moi bien : Dieu ne fera rien pour vous si vous ne vous battez pas pour la Vérité et la Justice dans votre pays. La patience est une grande idiotie si elle consiste à rester comme une vache qui regarde le train passer, ou pire encore, à rester là sans broncher, et se laisser tondre comme un mouton. Le PEUPLE dont tu parles, c’est tout le monde et ce n’est personne. Les vrais moutons de Panurge dont tu parles, ce ne sont pas ceux qui ont choisi un camp contre l’autre, ce ne sont même pas les paysans qui sont abusés parce qu’ils sont incapables de comprendre les subtilités du jeu politique. Ces vrais moutons de Panurge, ce sont des gens comme toi, qui sont capables de chercher et de comprendre, mais qui, par paresse intellectuelle ou par goût du confort de l’indécision, suivent simplement l’actualité, la commentent en stigmatisant tous ceux qui ont pris le courage de l’engagement dans un camp ou dans l’autre. Ainsi, vous allez dormir la conscience tranquille chaque soir, avec l’assurance de n’avoir soutenu aucun camp avec ses défaut et ses insuffisances. Ce faisant, vous laissez exprès dans l’obscurité la partie de votre conscience qui vous aurait fait obligation de rechercher le mieux en soutenant ce qui tend vers le vrai. Cela vous demanderait un effort discernement auquel vous renoncez, parce que, probablement, vous le trouvez trop épuisant. C’est votre différence avec ceux qui osent aller jusqu’au bout de leur quête du meilleur pour le Burkina. Grâce à eux, quelque soit le camp, vos droits, la paix et la justice, le bien commun national seront défendus au BF. S’ENGAGER EST UN DEVOIR POUR TOUT CITOYEN CONSCIENT ! Mais bon...

        Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 03:36, par JC En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Bravo à toi Maître KERE, pour cette belle contribution. Avec toi, je fais "confiance au Président Blaise COMPAORE". Il sait très bien ce qu’il a à faire pour consolider la paix au Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 04:39, par tarbala En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    hé les gars il ya Me KERE et Me KERE.Celui-la il est loin du mangeoire. Tenez-en compte dans vos réactions

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 05:36 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Pffffffffffffff ! Encore ce Paul Kere !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 06:54 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Laissez moi rigoler,c’est ce même maître Keré qui léchait les bottes de Blaise Compaoré partout et qui a tout essayé pour avoir un poste de consul qui retourne sa veste comme ça .
    Je ne vous félicite pas maître.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 11:24 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Mais c’est le ministère des affaires étrangères qui accrédite les nomination de consul et pas le Président Blaise compaore. Donc tu as tout faux. Blaise compaore n’est quand même pas la cause de tous vos malheurs.

      Répondre à ce message

      • Le 21 août 2013 à 17:50, par Paris Rawa En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

        Hummmm ! tu me fait rire vraiment :-) Tu parles comme si on était vraiment dans un état de droit : qui nomme le ministre des affaires étrangers qui accrédite les nomination de consul ? Qui peut le plus peut le moins ! Ici c’est comme ça et pas autrement. Si plait à celui qui nomme les ministres de faire nommer quelqu’un consul, il le fait et il n’y a rien. J’avoue que la posture actuelle de Me Kéré m’étonne. S’est-il converti ou est-il de ceux qui sont missionner pour préparer le terrain (ou la porte de sortie) et permettre au régime des retourner la situation en se faisant passer pour des gens qui sont à l’écoute des propositions des citoyens ? J’AI PERDU TOUTE CONFIANCE A CE RÉGIME QUI NE SAIT JOUER QUE DES ÉPREUVES DE FORCE OU DE LA ROUBLARDISE.

        Répondre à ce message

      • Le 21 août 2013 à 20:47 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

        Non Blaise compaoré n’est pas la cause de mon malheur,d’ailleurs je n’ai pas de malheurs et ce président je l’aime.je ne savais pas que ce maître avait recruté des larbins chargés de répond a toutes interventions qui ne seraient pas à son avantage.
        Mégalomanie quand tu nous tiens.

        Répondre à ce message

        • Le 21 août 2013 à 22:18, par Benji En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

          Encore faut-il avoir le mérite de recruter des "larbins" acquis à sa cause. Fais-le aussi, pauvre conasse.
          Surtout écris un article mieux que celui de me Kere, pauvre con. L’essentiel ce n’est pas de savoir si me kéré a sollicité un poste de consul encore qu’il n’appartient pas à quelqu’un de demander un pose mais de savoir si la contribution de l’article au comité de suivi est utile ou pas. Au lieu de quoi, ce sont des attaques personnelles. Et on prétend donner des leçons d’humilité oups. De mégalomanie. Va te coucher par terre face contre terre, morveux.

          Répondre à ce message

        • Le 21 août 2013 à 22:21, par Benji En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

          Quel avantage faut-il tirer de gens qui piaillent, critiquent sans fondement, insultent sans raison au lieu de se concentrer sur le sujet évoqué ? RIEN.

          Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 07:11, par Lipton En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Le comite de suivi (compose de béni oui-oui) ne va rien nous pondre de réaliste et de constructif pour le pays. YE bognessan et ses camarades manipulateurs sont des ennemis du pays, mais ils répondront devant l’histoire au bon moment même si c’est après leur mort ils seront juger et comdamne’s.

    Pour sortir de ce mercier l’ultime solution pour Blaise est de dissoudre l’assemblée nationale ainsi que la constitution, de reprendre les élections de députes qui voteront une nouvelle constitution sans le sénat. Sinon a l’heure actuelle l’assemblée nationale actuelle est inconstitutionnelle car elle lui manque la deuxième chambre comme stipulé dans la constitution.

    Ye bognessan et son CCRP laaa a diviser le pays en deux.

    Blaise compaore en avant pour une 5ieme république

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 08:15, par pourparler En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Excellente vision et perception de la chose très cher frère patriote Me KERE.Vous méritez amplement votre titre de Me et encore plus ; je pense que le pays a besoin de vous ici plus que labàs ;songez à revenir.merci et encore FÉLICITATIONS

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 08:25, par Badisak En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Très bonne analyse. Voila un Burkinabè qui fait honneur à son titre.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:30, par Axel En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    En effet, si le Sénat ne vise pas la modification de l’Article 37 qu’on le renvoie à l’après 2015 !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 09:58, par tapsoba-kourouma En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    et voici que surgit subitement dans le débat sur le sénat quelqu’un qui hier encore défendait bec et ongles sa mise en place . nous connaissons les louvoiements de ce monsieur , traître parmi les traîtres usurpateur de titres et manquant de probité humaine et intellectuelle . ce n’est pas peu de dire comme le fait un de ces contempteurs qu’il est "l’ami " de tous les Burkinabè . il serait plutôt honnête de dire que cet énergumène est "l’ennemi" de tous par l’ignominie qui caractérise son parcours de vie . cette sortie sur le Sénat est de la plus grande hypocrisie et ne saurait divertir que ceux (malheureusement nombreux ) qui ne connaissent pas ce sinistre monsieur . nous nous chargerons dans pas longtemps de dire qui est cet homme qui est par ailleurs le jeune frère consanguin du Président de la CENI dont les hauts faits de guerre sont connus dans la balbutiante "démocratie " burkinabé . Bientôt , il fera jour au Burkina Faso et les voiles tomberont . Restons tous vigilants et faisons gaffe à toutes les tentatives pseudo-intellectuelles de nous éloigner des vrais enjeux . Aujourd’hui , plus aucun compromis n’est possible . seul le respect de la Constitution doit être de mise . Leur nuit se couche et ils ont peur de cette aube qui se fera sans eux .

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 12:18 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Vos propos auraient été peu crédibles si vous écriviez vous aussi un article de bonne qualité comme celui de me kéré pour contrecarrer l’article que je trouve vraiment bien comme à l’habitude de me kéré. Mais comme d’habitude il est plus facile de critiquer que de construire, on sait maintenant dans quel camp tu te situes (arme de destruction massive) puisque dans ton anonymat, tu insultes, tu injuries sans aucune raison que tu ne peux même pas nous exposer les raisons d’une telle haine vis-à-vis de me kéré. dis-nous en quoi me kéré t’a trahi, dis-nous en quoi il est un sinistre monsieur. Est-ce que tu le connais même ou vous n’avez qu’un simple différend qui t’autorise à ce pujilat sans raison ? Ou enfin si c’est aussi ton caractère car la méchanceté peut aussi être dans le caractère et là, même Dieu n’y peut rien....

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:10 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Me Kéré rattrapé par la sagesse ? Non ! Un loup ne devient jamais un agneau. Après avoir cherché vainement à être élu sénateur de la diaspora Europe (sa campagne en sourdine n’a visiblement pas donné et il n’a pu même faire acte de candidature), après avoir cru qu’il se ferait nommé sur le quota du Président du Faso, mais que hélas, le voilà qui prend la trompette pour faire le gentil anti-sénat tout en cirant les pompes à Blaise comme il sait bien le faire : "absolue confiance au Président Blaise COMPAORE, homme d’Etat, pétrie d’expériences dans la résolution de conflits dont il a, plus d’une fois, assuré la médiation" et je ne sais quoi encore.

    Cet homme là est pro-Sénat. Voyant ses espoirs sombrer, il veut changer de barque. Restes-y !

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 11:06 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Si Me Kéré voulait être candidat au Sénat, il aurait été élu avec un score fleuve. Renseigne-toi pauvre con.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 11:58 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Cher Grand intervenant Anonyme, élevé au grade d’officer de l’ordre du mérite de la lâcheté et de la fourberie, sanctionné par la mesquinerie. Je te dis simplement de manière véridique que si me kéré était candidat aux élections sénatoriale pour la zone Europe, il aurait été élu avec un score fleuve. Tout simplement une information vrai sans rentrer dans vos polémiques.

      Répondre à ce message

      • Le 21 août 2013 à 23:17 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

        Elu par un score fleuve ? Ahh oui ? Behh voyons ! Peut-être que si moi aussi je me présentais à la Présidence du Faso je serais élu pr un score fleuve... et patati et patata ! C’est sûr que celui qui n’y est pas aller peut faire toutes les supputations. Tu as crains pour ton égo. C’est pour cela tu n’y es pas allé. Et puis arrêtez de penser que la diaspora burkinabè se réduit à vous...
        Apparemment dérangé vous avez décidé de répondre personnellement à ceux qui vous ont démasqué. Du courage car vous avez du boulot dèh !

        Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:18 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Me Kéré rattrapé par la sagesse ? Non ! Un loup ne devient jamais un agneau. Après avoir cherché vainement à être élu sénateur de la diaspora Europe (sa campagne en sourdine n’a visiblement pas donné et il n’a pu même faire acte de candidature), après avoir cru qu’il se ferait nommé sur le quota du Président du Faso, mais que hélas, le voilà qui prend la trompette pour faire le gentil anti-sénat tout en cirant les pompes à Blaise comme il sait bien le faire : "absolue confiance au Président Blaise COMPAORE, homme d’Etat, pétrie d’expériences dans la résolution de conflits dont il a, plus d’une fois, assuré la médiation" et je ne sais quoi encore.

    Cet homme là est pro-Sénat. Voyant ses espoirs sombrer, il veut changer de barque. Restes-y !

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 10:22, par ben En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    qui est ce mr. n’est pas lui qui disait qu’il soutenait le senat ? merdre a lui. on s ;en fout de ton avis. corrompu.
    fasonet laisse passer pour nous aussi comme tu laisse passer pour des gens qui changent de nom comme sage et autres compagnons de blaise

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:36, par Pour Le Faso En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Merci Maitre KERE. Comme vous," nous osons croire que l’amour de la patrie prendra le dessus sur toutes autres considérations". Pour le reste, j’adhère sans la moindre réserve à votre perception de la problématique. Bien à vous

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:37, par Ragommian En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    BRAVO Me KERE ! Je ne savais pas qu’en plus de la consommation des arachides et de la culture de la tomate en Italie, vous "les bissas" étiez capables d’une telle réflexion. Vous, particulièrement, vous faites honneur aux "Yadsé" car vous devez avoir un peu du sang yadéga.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 11:41, par Donekouet En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Me KERE Je pense qu’il n’est pas utile pour moi de vous rappeler toute fois alternativement que votre frere (Me KERE BARTHELEMY) est un pion major à M. je suis président depuis plus de 26ans et que lui aussi se rend complice d’un silence ingrat car c’est son cabinat qui represente la societé civile face aux pauvres etudiants et qu’il est même le président de la CENI et qu’il a aussi les mains tachées de sang par ricochet.................

    Faut pas nous prendre pour Bête.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 12:01, par trous En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Juste dire merci à ERREUR pour la correction apportée à ma réaction. Comme il l’a si bien dit je voulais dit 31 Aout 2013

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 16:37, par apolitique En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      une contribution vraiment constructive. dépassionnons le débat et soyeux lucides. pour la première je lis une contribution dénuée de tout calcul politique. une contribution à même de garantir la paix sociale. les politiciens certainement pilulent le forum. ils ne sont point guidés par l’intérêt du peuple sinon celui de leur parti politique.

      Répondre à ce message

      • Le 21 août 2013 à 19:07, par Paul Kéré En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

        Mes Chers Compatriotes, Chers Internautes et Bien Chers forumistes,
        Je n’ai pas toujours le temps de parcourir l’ensemble des messages des forumistes.
        En revanche, d’ores et déjà, je voudrais, avec sincérité, remercier tous ceux qui m’ont apporté leurs encouragements et leurs soutiens pour cette modeste contribution aux travaux du comité de suivi des réformes politiques.
        Je voudrais surtout, parce qu’ils sont des nôtres, humblement, accepter le point de vue divergent de certains compatriotes qui, malheureusement, par méconnaissance, par erreur consciente ou inconsciente, ou parce qu’ils traversent ou on traversé des épreuves difficiles dont je ne suis ni la cause, ni l’effet, n’ont d’autres armes que l’injure ou la diffammation. En prenant l’initiative d’écrire ces quelques mots, c’est un risque conscient que j’ai décidé de prendre, en dépit de la réticence de mes proches et ce, au nom du privilège du vivre ensemble dans la paix pour les acquis engrangés depuis l’accesion de notre Président à la Magistrature suprême. L’intérêt général doit absolument prévaloir sur toutes autres considérations, j’ose espérer qu’à l’issue du "conclave" du comité de suivi, une décison de sagesse sera préconisée à notre Président afin qu’ensemble, au-delà de nos divergences d’opinion, nous préservons la paix, la sécurité et l’intérêt général. Ce n’est qu’à ce sacrifice que nous avons eu une telle initiative qui ne peut, en aucun cas constituer une chasse gardée, chacun étant libre d’exprimer sa voix citoyenne. Mais de grâce pas d’injures injustifiées ou injustifiables. Toutes allégations doivent être prouvées par des arguments sérieux i nous voulons accorder une certaine crédibilité à nos interventions afin que le débat soit saint, constructif et positif...

        Répondre à ce message

        • Le 22 août 2013 à 17:13 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

          Tu n’as pas le temps mais tu as eu le temps de répondre a des internautes sous des pseudo différents et anonymes pour te montrer comme "Gv de promotion" façon de dire que tu connais tout le monde.T’es minable et tu resteras minable.Tu es un opportuniste qui fait tout pour se faire une place au soleil pcq en France qui peut te confier un dossier sérieux ?Personne,pas un Blanc.Alors tu te contentes de vivre au crochet de l’Etat français à travers les aides juridictionnelles versées pour accompagner les pauvres sans moyen.Si tu n’as le temps,comment se fait il que sur 107 inteventions,à analyser de près,la moitié provient de toi.Tchurrrrrrrrrr.

          Répondre à ce message

        • Le 22 août 2013 à 18:38, par Desiré Tapsoba En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

          J’attends avec la plus grande sérénité le résultat de vos investigations. Vous avez tout votre temps et vous serez obligé de me consacrer du temps bon gré malgré.

          Répondre à ce message

        • Le 23 août 2013 à 01:53 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

          tu n’as pas le temps. C’est pour dire que tu croules sous le poids des dossiers pourtant tu es un avocat perdu dans le trou de Plouc- Noy au poin t meme ou tu as du ouvrir un cabinet a ouaga pour arrondir les angles. Il fallait commencer par la. Tes promotionnaires qui ont commence directement au pays sont deja milliardaires. Sans la compromission dont tu fais l’ obje. Choix perileux que de courir dans le village des anes morts comme dans le conte de Baki L’ hyene. Les Gourounsi, surtout les Baki, pardon. Je ne suis qu’ un petit chef Bissa.

          LOP

          Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 17:28, par Rawende En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Bonjour,

    J’ai très rarement été (pour ne pas dire jamais) du même avis que monsieur Kéré mais là, je suis d’Accord sur toute la ligne avec lui.

    Rawende

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 17:58 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Cette contribution est intéressante. Me KERE est un Burkinabé de la diaspora qui s’intéresse au Burkina et qui aime le Burkina. Il est différent de l’autre employeur de plusieurs personnes et qui toucherait des milliers d’euros par moi. Ce dernier se bat pour la mise en place du sénat espérant y trouver son compte. Lorsqu’on aime le Burkina et les Burkinabé il y a des positions qu’on ne prend pas.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 19:40, par Cafredeo En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Analyse pertinente Monsieur Kéré.

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 19:42 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    relisez les interventions des internautes qui ont su démasquer cet opportuniste de petit maître. il a passé son temps sous des pseudo différents ou anonymes à répondre,ce qui prouve que ce monsieur rase les murs en france malgré son titre peu flatteur d’avocat. tchuuuuurrrrrrrrrrrrr. tu étais pour le sénat pcq tu t’y voyais déjà mais flairant la tournure que vont les choses,tu as préféré retourner casaque espérant que les gens auront la mémoire courte. erreur même si certains ont mordu a ta duperie.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 22:09, par Benji En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Oui, pour le principe, me paul kéré est pour le sénat, mais pas dans sa forme actuelle. L’idée de faire participer toutes les composantes à la gestion législative est séduisante. Mais la manière dont le Sénat devait être utilisé pour éventuellement modifier l’article 37, me kéré n’a jamais été d’accord. Compris petit esprit. De plus, la manière dont la loi organique a été discutée et votée à l’assemblée frise le mépris par le CDP des autres partis. Pour toutes ces raisons, oui au Sénat mais après 2015 avec une relecture de la loi organique. Comme tu es animé par ta malfaisance, tu es aveuglé par ta haine gratuite de me kéré qui, finalement a atrofié ton petit cerveau déjà abîmé. Et ce n’est la faute à personne.

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 22:28, par Le visionnaire. En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Dans la savane, les individus lugubres comme sy sont parfaitement visibles à l’œil nu. Si le pardon et la tolérance de çertains sages de notre pays n’existait pas....ce serait vraiment difficile. Tchèè !!!

      Répondre à ce message

    • Le 21 août 2013 à 23:05 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Ah ss quitte dans ça, seules les montagnes ne se rencontrent pas. Vous aurez l’occasion, sans aucun doute de rencontrer un jour me kéré, in challah !!!

      Répondre à ce message

  • Le 21 août 2013 à 22:54 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    La veste de me Kere la est delavee maintenant. Vit vite, donnez lui un poste pour que le garcon se fagotte moins.

    Répondre à ce message

    • Le 22 août 2013 à 06:53, par Quand même En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

      Est-ce ça l’intérêt général, la défense de la constitution, de la paix sociale, des acquis engrangés par le Président Blaise Compaoré ? NON. Le premier poste de Me kéré est son cabinet qui lui procure bien plus de satisfaction humaine, intellectuelle, sociale etc etc que ce monde politique fait de coups bas donnés en-dessous de la ceinture comme toi qui te caches sans aucun pseudonyme ou nom et prénom derrière un clavier d’ordinateur pour chier de la merde dans laquelle tu baignes tous les jours. Comment voulez-vous que le pays avance ? Cette énième imposture de votre part liée certainement à votre éducation de base n’est quand même pas la faute du Président Blaise Compaoré.

      Répondre à ce message

  • Le 22 août 2013 à 08:46, par L’éclairé En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Merci mon frère !

    Répondre à ce message

  • Le 22 août 2013 à 10:09, par Yab En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Cette contribution de Me Kéré étant impeccable et construite sur la base du respect, nous espéront qu’elle soit prise en considération par le comité de suivi....ou du moins....qu’il la lise

    Répondre à ce message

  • Le 23 août 2013 à 02:12 En réponse à : Sénat : La contribution de Me Paul Kéré aux travaux du Comité de suivi

    Me Kere est un partisan deu Baron de Coubertin91895). l’ ESSENTIEL EST DE PARTICIPER. aLORD Me Kere donne de la voix. Juste pour se faire entendre. Tant pis pournla substance et les tympans.

    Nupanantemar

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés