Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

mardi 11 juin 2013 à 21h50min

Pas facile de satisfaire tout le monde en matière de mobilisation des ressources humaines. Et plus encore lorsqu’il s’agit de l’organisation des examens et concours. Celui du Certificat d’études primaire, le CEP, débuté ce 11 juin 2013, n’y échappe pas. Selon les informations recueillies auprès de l’association nationale pour le bien-être des enseignants du primaire, ANEP, via son site internet, il y aurait de la grogne dans le milieu des ‘’instit’’.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
 Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

Le CEP session 2013 divise le monde des enseignants. C’est en tout cas ce que nous apprend l’ANEP. Elle est même formelle : En faisant savoir notamment que « dans les services déconcentrés du MENA, notamment les circonscriptions d’éducation de base, il y a plein de mécontents ».

Sont notamment citées les villes de Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Ouahigouya, Kombissiri, Fada…

L’origine de ce mouvement d’humeur ? Des soupçons d’affinités et de collusion portées à l’encontre des personnes chargées de désigner les enseignants dans l’organisation des épreuves.

Soupçon d’accointance

« Dans certaines CEB, des enseignants qui ont plus de 30 années de services, d’autres appelés couramment les vieux "capés", qui font pourtant correctement leur travail n’ont pas été pris ni à la surveillance, ni à la correction, ni au secrétariat » relate l’ANEP.

Joint au téléphone, un enseignant ‘’non retenu’’, confirme effectivement l’existence de critères de sélection. Qui vont, dit-il, de l’ancienneté au grade ; mais également prennent en compte d’autres paramètres moins objectifs. Et qui, selon lui, peuvent relever de la (trop grande) proximité entre la personne choisie et les personnes habilitées à établir les listes.

Autre motif de grief, c’est que « dans d’autres CEB de la même région, ce sont les parents d’élèves qui se plaignent. La raison ? « Bien que les maitres surveillants aient des prises en charge, on oblige les APE à cotiser pour faire manger les enseignants pendant le CEP ». Bref ça bouge de partout.

Juvénal Somé

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 11 juin 2013 à 17:34, par Tapsoba®(de H)
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Ils ne perdent rien pour attendre,leur dernière année probablement de surveiller aux examens si le CEPE venait à disparaître.Il ne leur restera plus qu à repartir à l école (pour les BEPCistes) afin d obtenir des diplomes requis qui leur donneront le droit d enseigner d abord au sécondaire avant de penser aux corrections ou surveillance(même si pour la surveillance,les faveurs sont possibles,le diplome importe peu,encore faut il que les titulaires des classes se laissent chiper la place) s ils veulent continuer à magouiller dans les examens ,car ne corrige pas un sujet du BEPC qui veut mais qui peut.Sinon ce sera fini pour eux à jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 17:34, par anta
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Yako,Poulot !Comment tu va faire maintenant qu’on t’a ajouté le Préscolaire et le Postprimaire ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 17:37, par mik mak
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    ah ba ! les parents d’élèves veulent se plaindre aussi. Ils ne savent pas que l’Etat a pris tout l’argent pour le sénat non ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 17:52, par manitou
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Les signes de pays sous devéloppé ne trompent pas. Les salaires de misère font que les gens courent derrière le moindre GOMBO qui se présente.

    Répondre à ce message

    • Le 12 juin 2013 à 10:50, par orp tout est possible
      En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

      SLT.CHERS MR. Y A RIEN SANS RIEN.CETTE SITUATION REFLETE LA SITUATION ACTUELLE DU PAYS:L’"HONNETE HOMME EST POURRI OU CORRRRRROMPU.COPINAGE,PAR CICRACOURCI PAR LA.ET VOUS.LES POLITIQUES SE PROCCUPENT PLUS DE CES FAITS POUR PEU QUE CA MENACE PAS LEUR FAUTEUIL.CERTAINS SONT MEME IMPLIQUES DU DEBUT A LA FIN,DEMARCHEUR,SURVEILLANT,CORRECTEUR,SECRETAIRE,FAISEUR DE BILAN,RAPPORTEUR.C’EST CE QU’ON SAIT.MEME SI ON EST N’EST SURSOUSPAYE,JE PENSE QUE CJEST LA CONSCIENCE MORALE,LA MORALE,LE PAYS QUI EST FOUTU.PRIONS QUE CA CHANGEET C’EST PAS TOUT.FAISONS QUE CA CHANGE AU LIEU D’ETRE DES ERGOTEURS QUI MANQUENT DE COURAGE POUR L’ACTION.MAIS PAS RAISON DE SJINQUIETER.ON EST INSCRIT DANS LA MARCHE DES TEMPS ET LA CRISE COMME C’EST MANIP A LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES PRESAGENT DES CHANGEMENTS.DENONCONS MAIS AGISSONS AUSSI. TOUT EST POSSIBLE .OUVRONS PLUS L’OEIL,LE COEUR,LA RAISON,LA CONSCIENCE .TOUT EST POSSIBLE !MOI JE PEBSE !TOUT EST POSSIBLE

      Répondre à ce message

    • Le 12 juin 2013 à 11:17, par orp tout est possible
      En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

      SLT.CHERS MR. Y A RIEN SANS RIEN.CETTE SITUATION REFLETE LA SITUATION ACTUELLE DU PAYS:L’"HONNETE HOMME EST POURRI OU CORRRRRROMPU.COPINAGE,PAR CICRACOURCI PAR LA.ET VOUS.LES POLITIQUES SE PROCCUPENT PLUS DE CES FAITS POUR PEU QUE CA MENACE PAS LEUR FAUTEUIL.CERTAINS SONT MEME IMPLIQUES DU DEBUT A LA FIN,DEMARCHEUR,SURVEILLANT,CORRECTEUR,SECRETAIRE,FAISEUR DE BILAN,RAPPORTEUR.C’EST CE QU’ON SAIT.MEME SI ON EST N’EST SURSOUSPAYE,JE PENSE QUE CJEST LA CONSCIENCE MORALE,LA MORALE,LE PAYS QUI EST FOUTU.PRIONS QUE CA CHANGEET C’EST PAS TOUT.FAISONS QUE CA CHANGE AU LIEU D’ETRE DES ERGOTEURS QUI MANQUENT DE COURAGE POUR L’ACTION.MAIS PAS RAISON DE SJINQUIETER.ON EST INSCRIT DANS LA MARCHE DES TEMPS ET LA CRISE COMME C’EST MANIP A LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES PRESAGENT DES CHANGEMENTS.DENONCONS MAIS AGISSONS AUSSI. TOUT EST POSSIBLE .OUVRONS PLUS L’OEIL,LE COEUR,LA RAISON,LA CONSCIENCE .TOUT EST POSSIBLE !MOI JE PEBSE !TOUT EST POSSIBLE

      Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 18:32, par Dogokouo
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Ce n’est pas la première fois encore moins la dernière que cela arrive tant qu’il y aura le CEP. En ce qui concerne les parents je ne pense pas qu’on puisse les y obliger. C’est une association autonome elle est libre de refuser ou d’accepter si elle est sollicitée.Quand il s’agit de gombo tout le monde veut avoir sa part ce qui n’est pas possible on ne peut pas prendre tout le monde. Par contre quand il ya du boulot certains anciens refusent

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 19:04, par Koute boussi
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Oh les enseignants . Pour cette somme nous voici sur fasonet . Mais sachez aussi qu‘il ya aussi des cceb qui exagere le critere c‘est les maitres de cm2 et 1 qui corrigent sinon pas la viellesse

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 19:06, par Koute boussi
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Oh les enseignants . Pour cette somme nous voici sur fasonet . Mais sachez aussi qu‘il ya aussi des cceb qui exagere le critere c‘est les maitres de cm2 et 1 qui corrigent sinon pas la viellesse

    Répondre à ce message

    • Le 12 juin 2013 à 10:47, par Sidzabda
      En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

      Si cela est assez clair que ce sont les Maîtres des CM qui corrigent les examens du Prumaire, le flou règne cependant au secondaire, car on a du mal à savoir qui est abileté à corriger le BEPC ou le BAC, est-ce les titulaires des dite classes ? En plus de cela, qui peut être déplacé pour les corrections et qui ne doit pas l’être ? Tout reste également flou au secondaire

      Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 19:07, par lefaso
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    je ne comprends pas les instituteurs.Vous aviez fait du chantage en voulant boycotter l’examen du cep et c’est encore vous qui vous disputez sur le meme examen.Honte a vous.

    Répondre à ce message

  • Le 11 juin 2013 à 21:15, par tito
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    vrma domag !tjs plaintif ces enseignants...heureuzma k le CEP sra suprimé et les pbleme y relatif oci

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin 2013 à 18:32, par Sak Sida
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Salut. Comme chaque année le CEP fait des gorges chaudes. Moi je m’en veux aux syndicats et à madame le ministre sur cette affaire de rallonge chaque année sur les différentes prises en charges. Je ne peux pas comprendre que ce soit chaque anné à la veille des examens qu’on s’accorde sur les modalités. Où étiez vous. Heureusema que le MEF les accepte. C’est à éviter kan on veut une gestion sincère du budget National. Quant au choix des examinateurs venez dans les CEB. Vous verrez des gens pris doublement pendant que d’autres tournent les pouces. Qu’elle gourmandise

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 08:24, par LEBEAU
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    La problématique du choix des différents acteurs au CEP se pose parce qu’il n’y a pas de critères objectifs.La confiance du CCEB reste la condition sine qua non.Bonjour alors à la subjectivité et aux abus de tous ordres.
    Il suffit de fixer des conditions claires et précises comme au secondaire et la pagaille et les frustrations s’arreteront.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 08:28, par LEBEAU
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    La problématique du choix des différents acteurs au CEP se pose parce qu’il n’y a pas de critères objectifs.La confiance du CCEB reste la condition sine qua non.Bonjour alors à la subjectivité et aux abus de tous ordres.
    Il suffit de fixer des conditions claires et précises comme au secondaire et la pagaille et les frustrations s’arreteront.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 09:00, par LEBEAU
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    La problématique du choix des différents acteurs au CEP se pose parce qu’il n’y a pas de critères objectifs.La confiance du CCEB reste la condition sine qua non.Bonjour alors à la subjectivité et aux abus de tous ordres.
    Il suffit de fixer des conditions claires et précises comme au secondaire et la pagaille et les frustrations s’arreteront.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2013 à 10:32, par siou
    En réponse à : Organisation du CEP 2013 : Batailles entre anciens et jeunes enseignants

    Le choix des examinateurs posera problème d’ici. Normal de prendre cette dame qui passe presque ’une semaine par mois à BOBO pour toucher son salaire et qui est retenue au détriment d’une plus régulière ? Elle est bien engagée politiquement et bien proche du patron (pas parenté du tout). ça va chauffer un jour !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés