Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès. Nelson Mandela» 

FESPACO 2013 : La Maison de l’Afrique-Mandingo institue un prix pour la promotion de l’image de l’Afrique

Accueil > Actualités > Culture • • lundi 28 janvier 2013 à 18h26min
FESPACO 2013 : La Maison de l’Afrique-Mandingo institue un prix pour la promotion de l’image de l’Afrique

La Maison de l’Afrique -Mandingo et le Gouvernement du Burkina Faso ont signé, le 24 janvier à Montréal, un Protocole d’Accord instituant un
Prix spécial pour la promotion d’une meilleure image de l’Afrique, ses arts et cultures,
et de la créativité des Africains au sein du Festival Panafricain du Cinéma et de la
Télévision de Ouagadougou (FESPACO). Le Protocole a été signé par l’Ambassadeur
du Burkina Faso au Canada, Monsieur Amadou Adrien KONÉ et la présidente directrice
générale de la Maison de l’Afrique, Madame Mariam SY DIAWARA.

La décision de la Maison de l’Afrique de décerner un Prix pour la promotion d’une
meillleure image de l’Afrique participe de la poursuite de la mission d’Afrikenous. Il
s’agit notamment à travers ce prix, de contribuer à la vulgarisation des succès des
Africains et des innovations en cours en Afrique.

Doté d’un montant de quatre (04) millions de Francs CFA (environ 8 000 dollars
américains), ce prix vise à primer, récompenser et honorer, à travers le FESPACO, les
meilleures productions cinématographiques africaines qui promeuvent d’une part, les
références africaines en matière d’excellence, de créativité et de réussite, et d’autre
part les mutations positives en cours sur le continent. Il sera réservé aux films africains
et ceux de la diaspora, et décerné lors de chaque édition par un jury spécial proposé
par la Maison de l’Afrique - Mandingo.

S’exprimant à l’occasion de la cérémonie de signature, Mme SY DIAWRA a tout
d’abord rappelé la nécessité que la définition, l’explication et la représentation de
l’identité, des valeurs et des cultures africaines soient faites par les Africains eux-
mêmes. Dans ce contexte, les oeuvres cinématographiques et audiovisuelles
constituent de ce fait un puissant outil pédagogique pour la promotion d’une image
positive de l’Afrique et des valeurs et cultures africaines, et de la créativité des
Africains. Elle a ensuite traduit sa reconnaissance au Burkina Faso pour les efforts faits
pour soutenir la culture africaine à travers le FESPACO, le plus grand festival de
cinéma africain sur le continent.

Pour sa part, l’Ambassadeur KONÉ s’est réjoui de cette nouvelle étape dans la
coopération entre les entreprises de la diaspora africaine et l’Afrique au service de
l’objectif visant à combattre les préjugés contre l’Afrique et l’afro-pessimisme. Il a
ensuite traduit sa reconnaissance à Madame SY DIAWARA pour ses efforts inlassables
pour la promotion des cultures africaines en fondant la Maison de l’Afrique, aujourd’hui
présente au Canada, aux États-Unis et dans de nombreux pays en Afrique de l’Ouest.
Il a poursuivi en déclarant : « Aujourd’hui la Maison de l’Afrique est une source de fierté
pour tous les Africains qui habitent le Canada. Elle a non seulement permis de mieux
faire connaître les cultures de l’Afrique au Canada, mais elle a surtout créé un cadre
propice pour des échanges entre l’Afrique et l’ Amérique du Nord. L’institution du Prix pour la promotion d’une meilleure image de l’Afrique, dans le cadre
du FESPACO, va rehausser tout d’abord l’éclat du festival, mais va surtout renforcer
les efforts visant l’éducation des Africains et des autres peuples du monde sur les
exploits séculiers des Africains et les mutations en cours au niveau du Continent ».

www.afrikenous.com

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Tourisme : Des Burkinabè à la découverte du Pic Nahouri
Institut des peuples noirs : Le ministre de la Culture milite pour sa réhabilitation
Récréâtrales 2018 : Quand la pièce « Formidable » de Wilfrid Ouédraogo fait parler d’elle !
Cinquantenaire du FESPACO : « On sera obligé de casser certains codes pour la bonne cause » (Yacouba Traoré, président du comité d’organisation)
SIAO 2018 : Le pavillon de la créativité porte désormais le nom Thomas Sankara
Festival feu de bois de Niou : A la découverte du mystère « des choses et des êtres »
Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi
Récréatrales 2018 : Quand le chef de l’Etat "tresse son courage" à Gounghin
15e édition du SIAO : « Entreprendre au féminin » valorise les produits locaux
SIAO 2018 : Les réfugiés maliens font de bonnes affaires
Un trophée d’honneur à Naaba Saaga 1er
SIAO 2018 : Jean Roger Zabsonré, l’homme qui a pris part à toutes les éditions
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés