Théories de la connaissance universelle : Dramane Konaté digne du titre de Docteur

lundi 24 décembre 2012

Dans l’optique de passer au rang de docteur, Dramane Konaté a soutenu publiquement sa thèse de doctorat unique sur le thème : « Les théories de la connaissance universelle : sémiotique des représentations, cognitives, culturelles et axiologiques des civilisations ». Dans l’amphi Jean Pierre Guigané de l’Université de Ouagadougou, le candidat après un exposé sur son travail a été jugé digne de porter le titre de docteur, ce samedi 22 décembre 2012 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Théories de la connaissance universelle : Dramane Konaté digne du titre de Docteur

La principale critique retenue contre ce travail d’environ 600 pages reparties en 3 tomes aura été sans conteste l’étendue de l’étude. En résumé, le travail de Dramane Konaté a consisté à « passer en revue toutes les connaissances des sociétés qui ont émergé dans l’histoire depuis la Haute Antiquité en passant par l’Antiquité, le Moyen Age, la Renaissance, le siècle des Lumières et la Modernité. Voire dans quelle mesure, en matière de philosophie, de culture, d’art, de religion, ces connaissances ont évolué dans le temps et dans l’espace. Enfin, aller dans le sens de la culture de l’universalité pour aboutir à montrer l’apport de l’Afrique à la civilisation de l’universelle ». Cette étendue (géographique, temporelle, thématique) a soulevé des inquiétudes au niveau du jury sur la possibilité de parvenir à regrouper toutes les connaissances universelles dans une simple thèse.

Le candidat a couru le risque de faire un travail de compilation ou d’omettre des connaissances de l’humanité a souligné le Pr Yves Dakouo, membre du jury. Néanmoins, ce travail a valu à son auteur le titre de docteur en sciences du langage avec la mention très honorable à l’unanimité du jury au regard de la qualité stylistique, linguistique et de l’intérêt du sujet. « Le sujet a le mérite de sortir des sentiers battus » a commenté le Pr Joseph Paré, directeur de la thèse.

Pour réaliser ce travail qui se veut de dimension encyclopédique, le candidat a procédé à une recherche approfondie qui l’a menée dans les plus grandes bibliothèques du monde (bibliothèque nationale de France, Berlin, Suisse Québec, Tombouctou etc.). Il a ainsi construit une bibliographie de plus de 100 ouvrages physiques. « Ce travail qui apporte de l’innovation à la recherche a permis d’explorer dans le sens de l’interdisciplinarité tous les domaines du savoir (philosophie, art, sciences, histoire, cultures) » se défend son auteur.

Du point de vue heuristique, l’auteur de la thèse explique que son travail est d’un apport nouveau parce qu’il permet de voir que les civilisations se sont succédées dans l’histoire et ont dialogué de sorte qu’aujourd’hui, quand on parle de la civilisation de l’universelle, chaque société devrait pouvoir apporter sa contribution à l’édification d’un monde meilleur. Dans ces perspectives d’avenir, le désormais Dr Dramane Konaté n’exclut pas l’enseignement même s’il souhaite garder le contact avec le terrain et continuer la recherche sur des thèmes comme « les savoirs en Afrique, précisément au Burkina » ou encore « l’économie du livre : la part de la main invisible sur le marché du savoir ». Dr Konaté au cours de son travail a réussi à faire une compilation d’écrits très rares et très anciens, il a souhaité que cette compilation serve à tous étudiants pour leurs recherches.

Aminata OUEDRAOGO (Stagiaire)

Lefaso.net

Imprimer l'article

Messages

  • bien ... chaque fois qu’une thèse finit c’est bravo .... mais le titre est bien prétentieux .... et Dakouo a bien raison de le signaler .... l’auteur de la thèse est-il qualifié pour parler par exemple de philosophie ? d’histoire ? de psychologie ? chacun doit avoir la modestie de parler de ce qu’il sait .... au lieu de vouloir engager une étude encyclopédique ....
    ce type n’était même pas docteur ? pourtant il était déjà prétentieux depuis quelques années .... j’espère que docteur il deviendra modeste car le savoir, le vrai savoir rend modeste ....

    • Socrate, mon homo et confrère !
      Les enseignants de phiolosophie à l’UO sont ils qualifiés en langue grecque pour enseigner la matière ? La traduction est-elle fidèle ? Cheikh Anta Diop a-t-il eu besoin de redécouvrir la pierre de Rosette pour écrire l’histoire de l’égypte antique ? le XXIe siècle est celui des disciplines sans frontières ! La médecine fait appel à la sémiologie, l’histoire fait appel à la linguistique pour les transcriptions, la sociologie fait appel à l’ethnologie,etc. Malheureusement certains chercheurs burkinabè manquent d’ambition (qui n’est pas à confondre avec la prétention), redoutant la quête de nouvelles expériences. Pour preuve, les nouvelles sciences qui émergent, par convergences disciplinaires leur sont méconnues. L’originalité et le renouvellement de la recherche passent par l’exploration de nouvelles pistes même hors champ de compétence. Le CNRST a déjà montré la voie et Le Pr Paré a pleinement raison : Docteur Konaté est sur le point de révolutionner la recherche à l’UFR/LAC. Sa Mention Très Honorable est bien méritée. Bon vent ! :

    • C’est dommage de confondre ambition et prétention Mr Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien. Apprends néanmoins qu ’en ce XXIe siècle, avec les inforoutes du savoir, il y a la nécessité d’un décloisement des disciplines, c’est cela le système LMD ! Il n’ y a que l’UO qui soit restée dans cette logique moyennâgeuse. De nos jours, il y a une complémentarité dans les domaines de connaissance. L’histoire a besoin de la linguistique pour les transcriptions ; la médecine a besoin de la sémiologie, l’ethnologie fait recours à l’anthropologie... Je crois franchement que l’impétrant a eu de l’audace. Il va révolutionner le domaine de la recherche à l’UO. Sa mention "Très Honorable" dont nous avons pris connaissance à travers une autre publication est bien méritée. Bon vent..

  • La littérature ne remplit pas le ventre au Faso. Vaut mieux être préposé des douane, contrôleur des impôts ou gestionnaire des hôpitaux que d’être docteur en science littérature dans un pays où le papier longueur ne paie plus et où la jeunesse arreter de lire au profit du "Kuitata". C’est désormais un doctorat en "Ken" qu’il faut encourager vos enfants à faire au Faso. Si bien sûr vous leur souhaitez une villa à Ouaga 2000. Indjaba si notre pays est devenu tel que pour le même employeur (l’Etat), les employés (fonctionnaires) moins gradés (surtout des finances) sont les plus nantis que ceux les plus gradés (Pr, docteur etc.).

    • Cher Indjaba, apprenez à respecter les gens. D’abord votre commentaire est hors sujet.
      Ensuite c’est un peu grace au préposé des douanes ou au controleur des impots que le docteur en tel domaine ou le professeur en "je- ne -sais -quoi" peut espérer son salaire à la fin du mois.
      Enfin, pour être plus sérieux, sachez que tous les agents des Douanes ou du Ministère des Finances en général ne sont pas des péposés et/ou n’en n’ont pas que leur niveau. Il ya bel et bien des docteurs en Economie, Droit et autres domaines en Douane, aux Impots, etc. Vous pouvez le vérifier.
      Je suis douanier mais ça m’étonnerais que vous ayez mon niveau intellectuel, rien qu’en lisant votre propos.
      PS : les concours des Finances sont ouverts à tous. Soyez fiers du métier que vous exercez et arrêtez de vilipender les gens. Mes respects.

  • Salut Koro KONATE. Félicitations à toi. Dieu fass que tu en profite vraiment. Bonnes fêtes de fin d’année

  • c’est dans les pays pauvres que les gens ont des prétentions de la sorte .... c’est bien d’être ambitieux mais pas au point de vouloir "passer en revue ........". Civilisation de l’universel ... s’écrit comme ça .... enfin si on sait écrire et si on sait ce que ça veut dire .... la modernité ne vient pas après le siècle des lumières .... mais avant ..... j’espère que le jury n’a pas laissé passé des erreurs aussi graves sans sanctionner .... bon vent au nouveau docteur .... .

    • C’est la MENTION TRES HONORABLE ET NON HONORABLE. L’impétrant a traité de la CONNAISSANCE UNIVERSELLE sous l’angle des sciences du langage et non de la Civilisation de "l’universelle" la faute étant de la stagiaire qui a rédigé l’article, mais soyez tolérants, n’invitez pas son patron à la sanctionner comme vous le dites. Sinon, le jury a reconnu le mérite de cette grande culture générale et les efforts de recherche de l’impétrant. Du reste, c’est Senghor, homme de lettres, poète et agrégé de grammaire qui a été le premier à avoir parlé de la Civilisation de l’Universel, il n’a pas eu besoin d’être qualifié en histoire ou en sociologie pour le faire, et ses travaux ont été unanimement reconnus par la communauté scientifique internationale, ses oeuvres traduites en anglais, chinois, arabe, etc. Cheikh Anta Diop non plus n’a pas eu besoin d’apprendre toutes les langues africaines pour écrire Nations nègres et cultures ! Einstein lui-même était un artiste au départ avant de se lancer dans les hautes sphères de la science. La modernité (à partir du19e siècle) vient après le 18e siècle dit des Lumières ! Apprenez à valoriser les compétences locales et sortez de l’obscurantisme ou du cloisonnement scientifique afin d’ouvrir vos esprit à de nouvelles expériences ! L’Afrique en gagnerait...

  • trop prétentieux et trop vague ... faire une thèse ce n’est pas passer en revue des apports mais défendre une position.....
    En résumé, le travail de Dramane Konaté a consisté à « passer en revue toutes les connaissances des sociétés qui ont émergé dans l’histoire depuis la Haute Antiquité en passant par l’Antiquité, le Moyen Age, la Renaissance, le siècle des Lumières et la Modernité. Voire dans quelle mesure, en matière de philosophie, de culture, d’art, de religion, ces connaissances ont évolué dans le temps et dans l’espace. Enfin, aller dans le sens de la culture de l’universalité pour aboutir à montrer l’apport de l’Afrique à la civilisation de l’universelle »

  • courage jeune frère !! surtout ne prends pas en compte les commentaires malveillants !! leurs auteurs manquent d’instruction !! Leur niveau ne leur permet pas de comprendre le travail de réflexion que tu as mené ; et aussi de comprendre la question du Pr Dakouo !! le questionnement fait avancer la science et donc l’humanité ! malheureusement leur niveau ne leur permet pas de savoir que SCIENCE ne se réduit pas seulement aux math et pc ! ils expriment leur complexe d’étroitesse d’esprit par les références aux villas de ouaga2000 e aux préposés des douanes ! c’est eux même qu’il faut plaindre

  • Je suis surpris que le Professeur pare n’ait pas prevalu sur Dramane Konate afin qu’ il redimensionne sa these. Comment compte- til rendre compte de la connaissance universelle sans tomber dans le metaphysique ou l’ ideologique. Comment conceptualise- il le terme connaissance universelle ? Y- a- t’-il pareille chose qu’ une connaissance universelle ? Quelle est la part de diffusionnisme et la part des raports de force qui fponde la connaissance ? La connaissance n’est pas une donnee, Dr. KOnate. Elle est construite historiquement et spatialement. Ce qui est connaissance aujourd’ hui peut se reveler etre du n’ importe quoi demain. La conaissance est aussi le resultat d’ un processus de selection societale. Ayant travaille avec vous dans le cadre de la francophonie, je vous sais tres ambitieux, d’ une arrogance agacante mais cete fois- ci, vous auriez du ne pas trop couper afin de pouvoir bien macher. Apparememt, l’ apport au corps des connaissances n’ est pas evident. Vous parlez des grandes bibliotheques du monde. Et que dire de votre langue, le dagara, qui n’ etait pas une langue ecrite mais tres riche en connaissances esoteriques qu’ on ne pouvait acquerir qu’ atravers l’ initiation ? C’est pourquoi je suis triste que des profs d’ universite qui devaient etre le gardien du temple du savoir et des connaissances permettent qu’ on ajoute du garba qui veut se passer pour erudition. Si le filtre est mauvais, on va en arriver a un moment ou les mauvaises recherches domineront les bonnes et on ne saura plus faire la difference. Moi je donne Mention passable a tout le jury.
    Mais felicitations sinceres pour l’ impetrant qui a fiat preuve de resilience car finir une these est deja Mention Honorble sans meme lire le contenu.

  • "Dans l’ otique de passer..." Mais pourqouoi les francophones sont ils si friands des gros mots ? Et la journaliste ecrivait : Afin de passer...?

  • Pour ceux qui ne sont ps familiers de la recherche, sachez que ce n’est pas sorcier. C’est juste une demarche. Elle sert a resoudre des problemes.Par exemple, je me reveille souvent avec des maux de tete. Une recherche commence quand il y a un probleme. Quel est le probleme qui te fait courir, pour ainis dire ? Il faut bien definir le probleme. Dans mon exemple de maux de tete, comment ces maux de tete se manifestent ? Est ce comme des migraines ou comme des cephalees ? Sont- ils accompagnes de fievre, etc ?. Et une fois que j’ai bien defini le probleme, il faut que je me pose des questions auxquelles je vais chercher a repondre ? ex : Comment se presentent ces mots de tete ? Quel medicament en est le calmant ? Une fois que j’ai les questions de recherche, je tente maintenant de les repondre en assemblant les preuves dans le monde physique. La recherche concerne les 5 sens. C’est pourquoi on parle de recherche empiricale(l’ adjectif vient des sens) Je dois dire aussi comment je vais rassembler ces preuves afin que n’ importe qui puisse suivre la meme demarche pour confirmer ou infirmer mes conclusions. si c’est une recherche quantitative, c’est a dire, qui inclue beaucoup de participants afin de pouvoir tirer des generalisations, je cherche une, deux ou trois hypotheses. Si c’est une recherche qualittative, je me limite a quelques participants car le but est de comprendre la situation, pas de tirer des conclusions applicables a d’ autres contextes. Dans ce cas, j’ai ds pre- idees mais je laisse le terrain formuler ce qui est. En plus un sujet de recherche obeit a 4 criteres fondamentaux. 1. Important. Le sujet doit avoir une importance certaine c’est a dire que ca doti etre simportant pour ne pas perdre le temps du chercheur et de nous autres lecteurs. 2. Significatif. Il est lie au premier et veut dire qu’ on ne doit pas laisser n’ importe quel sujet etre un sujet de recherche. La recherche, ce n’est pas le romantisme ni la posie. 3. Il doit etre faisable. Par exemple si je dois faire une recherche sur la lune pour determiner comment les hommes interagissent dans un milieu clos, je ne peux pas dans mes conditions actuelles amenerr des hommes sur la lune , les laisser la- bas et voir comment ils evoluent. Donc vu mes conditions, cette etude n’est pas faisable. Meme si elle ele est formidable a faire. 4. Un sujet de recherche doit etre ethique. Par exemple, meme si j’ ;avais les moyens d capturer des hommes et de les laisser sur la lune la- bas afin de voir comment ils vivent ensemble, ce n’est pas acceptable car je les aurais prives de leur liberte.
    Au regard de ces 4 conditions minimales pour qu’ un sujet soit homologue, le n)3 est de loin le moins bien servi. L’ immensite du chantier qu’ ouvre un tel sujet ne peut pas permettre a un cseul chercheur, mono disciplinaire de surcroit de demeler l’ echeveau qui soutent une telle entreprise si alambiquee. Par rapport au no1 et 2, ce n’est pas non plus evident. Qui determine que tlle ou telle civilisation est universelle ? Quelles sont les normes de cette definition ? Quelle assurance avons- nous que nous avons connaissance de toutes les civilisations qui ont emerge dans l’ histoire sans meme tomber dans le fantamagorique, le surreele et meme l’ esoterique. ar example, certains pensent que la civilisation des Atlantides etaient 10 mille fois plus avancee que la notre. Vrai ou faux, comment on peut aborder un tel sujet dans une these qui se veut experientielle/empirique ?
    En conclusion, un tel sujet n’ aurait pas du passer en premier lieu. Maintenant que les details ont echappe a tout un jury, ilne reste plus qu’ a feliciter le nouveau docteur qui n’a pas demerite. En quoi un tel sujet est important pour nosu africains qui nous accrochons sur tous les savoirs, les epistemologies occidentales et ce qui vient d’ ailleurs. meme notre francais commence a etre envahi par l’ ivoirisme ? Ou est l’ universel ici quand on jette par dessus bor les valeurs de chez soi pour embrasser de facon abrutie celles des autres ? Ou bien universel vourait- il dire occidental ?

    • C’est dommage Mr Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien. Si Socrate vivait en ce XXIe, il n’aurait pas dit une chose pareille ! Car avec les inforoutes du savoir, il y a la nécessité d’un décloisement entre les domaines de connaissance ; l’histoire a besoin de la linguistique pour la transcription ; la médecine a besoin de la sémiologie, la sociologie fait parfois recours à l’anthropologie. il n’ y a que l’UO qui reste dans ce carcan moyennâgeux parce qu’elle a du mal à entrer dans le système LMD. La preuve, aucun enseignant des sciences humaines n’a été associé au jury sur la photo, ce qui n’est pas normal. Je crois très humblement que l’impétrant a été audacieux et qu’il va révolutionner la recherche. Sa mention "Très Honorable" dont nous avons pris connaissance dans une autre publication est bien méritée. Bon vent

    • Ce que tu oublies c’est que ces savants comme Pythagore,Einstein,Thalès,Galilée etc ne se sont pas contentés de faire une thèse compilatoire.Ils avaient a leur actif plusieurs thèses dans le temps.Faire de la compilation ne saurait être un travail scientifique à plus forte raison valoir une thèse de doctorat.On est au Burkina mais faut tout de même pas galvauder le titre

    • Sois humble, mon frere, et reconnais que le sujet etait trop vaste pour toi. Conseil de grand-frere si tu veux fleurir dans le domaine universitaire. Il ne s’ agit pas d’ etre impulsif. Ceux qui jugent ce travail a part ton jury qui n’a pas suffisamment fait son travail sont AUSSI et deja des chercheurs confirmes. On ne peut pas avoir rasion contre tous. Mais Indjaba si tu es un ego qui ne supporte pas la critique. Je precise que ce n’est pas Indjaba qui a ecrit ca mais j’aime sa facon de donner les conseils et de dire qu’ il s’ en balance si quelqu’ un ne veut pas en profiter.

  • Que de gros mots ! que de gros mots ! quand comprendrons nous que les mots ne peuvent pas construire une pays.
    quand on a faim et qu’on s’entête à cultiver des mots au lieu de labourer la terre, c’est tout simplement suicidaire.

    • Rien que ceci "... les mots ne peuvent pas construire une pays ...", vous avez parfaitement raison, Alix !!!

    • Siles mots ne peuvent pas construire un pays, est-ce demontre qu’ un pays peut se construire sans mots ? Et d’ abord fut le VERBE. Le seul reporche que je fais a ce jury de these, pas a Dramane Konate qui n’a pas demerite, c’est de ne l’ avoir pas suffisamment bien dirige afin qu’ il redimensionne sa these. Sinon Socrate DAfrik, vous faites fausse route. Le sujet de la these fait etat de l’ universel et vous ne ressassez que votre Socrate comme si on etait oblige de s’ inscrire a l’ ecole de Socrate.et si on vous opposait Naaba Aabga a votre Socrate ? Et puis, pour ceux qui sont sufisamment frileux par rapport a la critique, ne vous aventurez pas sur le plan de la recherche. Ici, nous on se critique fort et de facon tres gentleman. Je suis celui qui a fait le poste sur les 4 conditions de la recherche.. Je suis un chercheur quantitativiste dans une universite ici a Bruxelles. Bon courage jeune frere Dramane. Si on critique, c’est pour que tu puisses t’ ameliorer. Dans tous les cas, il n’ y a jamais un travail scientifique qui n’ ait pas ses limites. Heuresuement, sinon ca serait la fin de la recherche et nous qui ne savons que faire ca, qu’est-ce qu’ on allait devenir ?

    • Suis d’accord avec toi, cependant quelques observations pour le chercheur que tu prétend être :
      1. Ce n’est pas au jury de recadrer le travail de thèse. C’est le travail du directeur de thèse et éventuellement du co-directeur,
      2. La thèse abordant la question de l’universel, en tant que chercheur, le jour où tu arriveras à porter la philosophie de Naaba Abga à l’universel, càd enseignée dans les 4 coins du globe comme Socrates ou Tao tu auras fait oeuvre utile à nos savoirs locaux ! Socrates d’Afrik n’est rien d’autre que nos illustres "Tinsoaba" du continent noir !
      3. Tes théories sur la recherche sont biaisées comme l’a rappelé phantom car tu ignores royalement la dimension fondamentale de la recherche qui nécessite des procédures scientifiques de collecte de données relatives à une étude. En matière de littérature ou de linguistique, la recherche repose sur une théorie de la mesure dont l’enjeu n’est pas forcément l’action ou l’application immédiate. A l’évidence, tu confonds gravement le but et les objectifs de la recherche, ce qui nous amène à douter sur ton statut de chercheur ! Tu ferais mieux de reprendre le BA-BA de la recherche, même si tu estimes que tu es dans une université occidentale ce qui n’’honore pas certainement le nègre que tu es !

  • Félicitation à M. KONATE, lui au moins a eu le courage de s’aventurer sur des pistes aussi glissantes que beaucoup n’oserait pas.
    Quoi qu’on dise ce travail sera digne d’intérêt pour la jeune génération : cela éviterait qu’elle parcourt encore des bibliothèques pour recueillir des infos et mieux ça donne beaucoup de pistes de sujets d’autres thèses, mémoires,...
    Je suppose que c’est pour sa thèse qu’on l’avait débarqué de la francophonie.

    Encore félicitation

  • encore une thèse de plus. beaucoup de théorie n’est ce pas ???
    je ne m’y connais pas en étude de civilisation ou en théorie explorant tous les domaines du savoir mais ce que je constate c’est que des nations comme la chine, sensés n’être qu’en voie de développement (tout comme nous), ont misé sur la culture de la discipline et du travail. et les résultats sont là !
    on ne passe pas le temps à tendre la main au autres et à vouloir apporter sa contribution à l’édification d’un monde meilleur.
    alors des idées fumeuses sur le savoir ne nous assure pas l’auto suffisance et nous continuerons à subir les cultures venant d’ailleurs.

  • toutes mes admirations grand frère. vraiment j’envie votre détermination. Votre travail sera d’une certaine utilité pour les élèves et étudiants du Burkina. Je suis persuadé que le monde des lettres peut compter sur vous. Bravo à vous

  • Combien y a t-il de Docteur dans ce pays pauvre qu’est le Burkina ?Beaucoup diront certains .Mais là où je ne comprend pas pourquoi tout ce beau monde ne peut pa etre mis à profit pour expliquer à nos dirigeants de mieux travailler pour le pays ?Pourquoi ne pas utiliser tous ces docteurs pour sensibiliser nos paysans comment voter ?Pourquoi ...Non je m’arrete là.Il fadrait que l’on repense notre developpement sinon...

  • Félicitation à vous Dr il nous a tenu de la 5ème à la 3ème en français-anglais pour ne terminer qu’avec le français en province.

  • Une these n’est pas une encyclopedie. Confusion monstre. La thesea ses exigences meme si l’ encyclopedie peut servir. Au final, si on demandait a Dr. Konate de dire en une minute quel est l’ apport de sa recherche en matiere de creation de connaissances, qu’est-ce qu’ il va dire ? Une recherche qui n’ apporte pas un petit element de plus a la connaissance n’ est pas de la recherche. PLutot de la Compil’. La recherche vise a augmenter le corps de savoirs deja disponibles a la communaute scientifique. Qu’est-ce qu’ il aura dit qu’ on ne sache pas deja ?. Au mieux, ce travail est une revue de la litterature. Et meme la, l’ auteur de la these n’a pas su se limiter a un domaine ou il fait autorite. Est-ce que si un professeur de francais vous parle des mathematiques cantiques, vous allez lui faire confiance au nom de l’ interdisciplinarite ? Interdisciplinarite ne veut pas dire qu’ on maitrise tous les domaines de la connaissance au point d’ en parler avec autorite. Cete these aurait piu etre ecrite par un groupe de chercheurs de toutes les disciplines que j’ y accorderais foi. De meme, un taximan a beau sillonner tous les coins de Ouaga chaque jour pendant 20 ans, il n’est pas habilite a parler des sols au meme titre qu’ un geologue du BUMIGEB. Je pense humblement que cette these n’est ni plus ni moins qu’ un acte hubristique qui n’ a pas sa place dans la recherche. Si vous en discutez avec le Professeur Pare que je sais tres honnete et humble, il reconnaitra sur le tard, les limites de cette these. Professeur Dakuyo a eu un oeil tres percant.

  • Pour l’avoir connu et côtoyé un tout petit peu dans le cadre du livre, de la lecture publique et de l’animation culturelle, je sais que Dramane Konaté est quelqu’un dont le savoir est aussi étendu que sa gentillesse, sa patience et sa bonté. Je sais que ces vertus à elles seules ne suffisent pas pour faire de quelqu’un un Docteur, mais il a aussi les capacités intellectuelles nécessaires pour ce faire. Il mérite donc amplement son titre de Docteur. Et c’est avec un très grand plaisir que je participe à ce débat pour le féliciter et lui apporter tout mon soutien et tous mes encouragements. Bon vent à toi Docteur Dramane Konaté.
    Salut, DICKO de Nouna.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés