Au coin du palais : Rattrapé par la justice, MO écope de 12 mois d’emprisonnement ferme

jeudi 15 novembre 2012 à 01h46min

« Je voulais faire une activité parallèle, prélever le bénéfice et remettre le capital ». C’est la raison finale avancée au Tribunal correctionnel de Bobo-Dioulasso le lundi 12 novembre 2012, par MO, prévenu d’abus de confiance portant sur un montant de un million cinq cent mille FCFA, appartenant à un employé de commerce du nom de MS. En effet, MS, acheteur de noix d’anacarde à Bobo-Dioulasso aurait remis deux millions de FCFA à OM. Selon les faits, OM s’était présenté chez SM avec un de ses amis, SS, pour lui dire qu’ils avaient des noix pour lui. Pour se rassurer, les trois personnes se sont rendues sur les lieux. « C’était le 13 mars 2012. J’ai vu 166 sacs », a laissé entendre la victime MS au tribunal.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Convaincu, il a remis le lendemain 14 mars, à ses dires, quatre millions à SS et OM, soit deux millions chacun, aux fins de se procurer les noix. Mais il n’a pu enlever qu’une partie des sacs, face au refus d’un groupe de paysans qui ont déclaré n’avoir pas été payés. « Nous avons pu prendre 103 sacs », a confié SM. Entre-temps, OM a pris la clé des champs et ne répondait plus au téléphone jusqu’au mois d’août quand il a été arrêté par la Brigade mobile de gendarmerie de Bobo-Dioulasso. A la barre, OM a donné plusieurs versions.

Il a déclaré d’abord que les noix avaient été détournées par un de ses collaborateurs vers le Ghana. Ensuite, il a argué s’être rendu en Côte d’Ivoire, quand les noix ont été détournées, afin de demander de l’argent à son frère. Mais, il a fini par reconnaî tre les faits qui lui sont reprochés, à savoir, le détournement d’un million et demi de F CFA. Il a donc été condamné à 12 mois d’emprisonnement ferme. En plus il devra verser un million et demi de FCFA à SM, au titre de dommages et intérêts.


Un report de plus pour le recours en appel des 7 ex-employés de la SN-SOSUCO

La Cour d’appel du Tribunal de travail de Bobo-Dioulasso a décidé le lundi 12 novembre, de reporter le recours en appel des 7 ex-employés de la SN-SOSUCO au 26 novembre 2012. Les juges ont justifié leur décision par le fait qu’ils souhaitent prendre le temps pour bien examiner le dossier. Les avocats des prévenus ont plaidé pour une mise en liberté provisoire de leurs clients car selon eux, les conditions sont réunies à cet effet. Mais la Cour qui a écouté la plaidoirie a décidé malgré tout du report du procès. Les 7 agents avaient été condamnés pour avoir participé à une manifestation ayant occasionné des incendies des biens à Banfora.


Affaire de Passakongo : le procès est prévu pour le jeudi 15 novembre 2012

L’ambiance était particulière au palais de justice de Dédougou, le lundi 12 novembre 2012 : des forces de sécurité armées jusqu’aux dents et postées à la porte d’entrée principale et dans les quatre coins de la cour du palais. L’accès à la salle d’audience était strictement interdit au public. Ce jour-là, on procédait à l’audition des présumés coupables de la crise dite de Passakongo. Pourquoi tout ce dispositif sécuritaire ? Le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Dédougou, Moussa Dianda explique : « Pour l’instant, le dossier est à sa phase d’enquête, et c’est pour éviter des fuites au regard du nombre important des inculpés, que nous avons pris toutes ces dispositions ». Après cette longue journée d’audition, une trentaine de personnes, pour des raisons sécuritaires, toujours selon le procureur du Faso, ont été mises en « lieu sûr ». En rappel, le 17 avril 2012, le conflit opposant les communautés (Bwaba et Peulhs) de Passakongo, un village situé à une dizaine de kilomètres au Nord de Dédougou, s’est transformé en chasse aux sorcières assortie de l’incendie du quartier des Peulhs.

Kamélé FAYAMA, Rabalyan Paul OUEDRAOGO
& Evariste YODA

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés