Rentrée scolaire : ONATEL-SA solidaire des orphelins et enfants vulnérables

mardi 16 octobre 2012 à 08h53min

L’office national des télécommunications (ONATEL), dans son rôle d’entreprise citoyenne, a eu une pensée particulière pour les orphelins et enfants vulnérables en cette période difficile de rentrée scolaire. Son directeur général, Mohamed Morchid, accompagné de ses plus proches collaborateurs ont remis ce 11 octobre 2012 des lots de fournitures scolaires et des vivres à des associations œuvrant dans l’appui aux enfants en difficultés. Les structures bénéficiaires sont Village d’Enfants SOS, ONG basée à Kossodo et l’Association d’entente et de solidarité pour le développement (AESO) sise à la zone 1 de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rentrée scolaire : ONATEL-SA solidaire des orphelins et enfants vulnérables

Accueilli autour de 9h30mn au Village d’enfants SOS avec du zoom-koom comme le demande la tradition Moaga, Mohamed Morchid, le directeur général de l’ONATEL-SA a d’abord visité les locaux de ce « village » qui abrite 13 concessions familiales avec 122 enfants ayant perdu la prise en charge familiale. Ces enfants sont des orphelins ou des enfants abandonnés, encadrés par une quarantaine de collaborateurs. Ensuite, il a procédé à la remise de lots de fournitures scolaires (cahiers, stylos, craie, sacs), des vivres et un chèque de 700 000f CFA. Les vivres sont constitués d’une tonne de riz, 19 cartons de sucre et du lait. Le montant total du don s’élève à deux millions de francs CFA. Très heureux de ce geste, les responsables du Village d’enfants SOS n’avaient de mots que merci. C’était également le mot du représentant des enfants. L’ONATEL-SA soutient l’ONG Village d’Enfants SOS pour la première fois. Mais, le directeur général n’a pas manqué de remercier et féliciter les premiers responsables de cette ONG pour la noblesse de l’activité dans laquelle ils ont décidé de s’investir.

Cette ONG est présente dans plus de 100 pays dans le monde. Elle compte deux villages SOS au Burkina, un à Ouagadougou et l’autre à Bobo-Dioulasso. Le « Village d’enfants SOS » de Ouagadougou situé à Kossodo compte 41 collaborateurs travaillant pour le développement physique, intellectuel et socio-affectif de ces enfants en difficultés. Le village abrite une infirmerie, un jardin d’enfants, une école primaire et un forage d’eau potable où les riverains également s’approvisionnent.

Après le Village d’enfants SOS, l’équipe de l’ONATEL-SA a mis le cap sur la zone 1, au siège de l’Association d’entente et de solidarité pour le développement (AESO) où l’attendait les responsables cette association ainsi que des élèves ayant perdu la prise en charge familiale. AESO prend en charge les frais de scolarité et les fournitures scolaires de 72 orphelins et enfants vulnérables (OEV) cette année. Là L’ONATEL-SA a remis un lot de fournitures et un chèque de 750 000f CFA. Le montant total du don est estimé à 1,5 millions de francs CFA. « Ce don reçu de l’ONATEL va nous permettre de payer une partie de la scolarité des enfants puisqu’on avait demandé aux établissements qui les accueillent de nous accorder jusqu’à la fin de ce mois », souligne le président de l’AESO.

L’association d’entente et de solidarité pour le développement (AESO) bénéficie des largesses de la nationale des télécommunications pour la deuxième année consécutive, pour le travail fabuleux qu’elle mène. Donc, le patron de l’ONATEL et ses collaborateurs sont venus féliciter les responsables de la structure et leur apporter cette aide. De quoi soulager en cette période difficile de rentrée scolaire.

« L’ONATEL a toujours voulu être du côté des associations qui œuvrent dans le domaine du social, plus particulièrement aux côtés des associations qui viennent en aide aux enfants en difficulté », affirme Mohamed Morchid. C’est donc dire que le choix d’appuyer ces deux structures n’est pas fortuit. La période également n’est pas un fait du hasard. Village d’enfants SOS, en plus des fournitures scolaires, a bénéficié de vivres parce « c’est une association qui prend en charge de manière totale la scolarisation des enfants mais également l’hébergement et la nourriture », précise le directeur général de l’ONATEL, structure donatrice.

Après avoir offerts ce don, Mohamed Morchid s’est fait l’avocat des associations œuvrant dans l’appui à l’enfance en difficulté. « J’invite les opérateurs de la place à œuvrer dans le domaine du social parce qu’il y a un besoin énorme », a-t-il lancé.

Moussa Diallo

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés