Vision Express sur… : La communauté de l’autorité parentale

mercredi 26 septembre 2012 à 22h30min

L’enfant appartient à toute la communauté dans nos sociétés dites africaines. Ainsi, son éducation voire, son surmoi est la volonté de son milieu. Un enfant à l’époque était immédiatement corrigé par la grande personne devant laquelle il posait un acte non indiqué. Les parents de tout enfant corrigé étaient du côté de la grande personne. Car selon la croyance africaine de façon générale, l’enfant appartient à toute sa communauté et non aux seuls parents géniteurs. Grâce à cette pratique éducative, beaucoup de parents sous nos cieux ont pu être au courant de certains comportements de leurs enfants.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Mais avec l’individualisme et face à l’argent, cette communauté de l’autorité parentale n’existe plus. Les enfants sont de plus en plus sans référence culturelle en matière d’éducation. Même au niveau de la famille nucléaire, les enfants défient de plus en plus les parents. L’autorité des parents dit peu de choses pour beaucoup d’enfants. Aussi, des enfants se croient libres de faire tout ce qui leur vient à la tête. Toute chose qui accentue les problèmes juvéniles. Les maisons d’arrêt, les cimetières, la rue (malades mentaux)… sont des réalités qui étaient peu connues par les jeunes. En lieu et place des parents, la référence pour plusieurs enfants ce sont les Nouvelles technologies de communication et d’information (NTIC). C’est bien d’évoluer à l’image de l’actualité, mais, il faut savoir faire la part des choses.

Ayons le courage de le dire, apprendre la culture d’autrui, ne doit pas nous faire donner dos à nos réalités. Les enfants ne sont plus éduqués selon nos traditions. La vieille personne ne compte plus pour eux. Les nostalgiques de cette communauté de l’autorité parentale sont impuissants face à la situation. Si bien que tout le monde subit la « tragédie », sans pouvoir faire quelque chose. A l’instar de cette communauté parentale qui n’existe plus, il y a la disparition de la femme africaine. De l’habillement, à la cuisine sans oublier le comportement vis-à-vis de son mari, sont entre autres, des éléments qui traduisent cette disparition. La semaine prochaine, notre vision traitera de la femme africaine autrefois.

Souro DAO (daosouro@yahoo.fr )

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 septembre 2012 à 16:14, par le zer
    En réponse à : Vision Express sur… : La communauté de l’autorité parentale

    Notre société actuelle est en perte de pédales, car on ne sait pas à quel saint se vouer ? La culture occidentale nous échappe, et nous avions abandonné nos propres cultures. Peut être il faut aller copier la culture Chinoise, ou orientale, qu’est qu’on veut ? Moi la solution que je propose est que les gens au- de - là de 45 Ans arrêtent de faire de mettre des enfants, surtout les hommes, puisque cet âge est censé être l’âge de la ménopause chez les femmes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés