ISLAM : Des droits de la femme reconnus

mercredi 8 août 2012 à 23h00min

Les femmes musulmanes bénéficient de droits à elle octroyés par l’Islam. Ces droits sont souvent inhibés par les réalités culturelles et sociales des sociétés dans lesquelles elles vivent. D’où la nécessité d’un discernement pour identifier ces droits.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

La femme est une créature de Dieu tout comme l’homme. Ce n’est pas à l’homme, créature au même titre qu’elle de déterminer sa place et son rôle dans la cité. A ce titre, la femme est un être humain à part entière avec ses qualités et ses défauts tout comme son compagnon de toujours. Les défauts, de certaines femmes ne doivent pas être un alibi pour loger toutes les femmes à la même enseigne.
L’islam a accordé des droits aux femmes musulmanes sans qu’elles n’aient eu besoin de faire des marches ou autres manifestations. Le premier droit que l’Islam lui accorde est le droit à la vie.

Droit à la vie

Elle ne doit sa vie ni à son père ni à son frère ou à son mari. Aucune personne n’a le droit d’attenter à sa vie, à son honneur ou sa dignité. Elle est tout de même justiciable comme tout autre citoyen. Un verset du Coran qui dénonce le déni de ce droit à la vie pose une question qui garde toute son actualité. « Et quand on demandera à la fillette enterrée vivante pour quel péché elle a été tuée » Coran : S 80/ V 8 et 9. Cette pratique est malheureusement toujours en cours et pas seulement dans des sociétés musulmanes. Dans des sociétés où le nombre d’enfants est strictement limité ou dans celle où c’est la famille de la femme qui paie une forte dot pour le mariage, on supprime les filles avant leur naissance par avortement. Pour en quelque sorte ne pas avoir à subir le fardeau de cette « étrangère » qui finira par rejoindre son mari. Puisque de toute façon elle s’en ira un jour, investir sur elle serait investir à perte. Quelle injustice ! Une telle pratique est très éloignée de l’Islam qui au contraire exige des parents qu’ils veillent à l’éducation et à la prise en charge des filles jusqu’à ce qu’elles se marient. Dieu se propose de récompenser ces parents de la meilleure des récompenses.

Le droit à la dignité

La femme n’est pas un sous-homme. C’est une personne à part entière dont la dignité est garantie par Dieu. Dieu a ennobli la descendance d’Adam. La femme y compris, bien sûr. Cette dignité doit être respectée par la société. L’Islam s’offusque contre le préjugé qui veut que la femme soit à l’origine du départ de Adam du paradis. C’est-à-dire responsable de notre labeur sur terre. Le Coran est net là-dessus : « Puis le diable le tenta en disant : « O Adam t’indiquerai-je l’arbre de l’éternité et un royaume impérissable ? Tous deux (Adam et Eve) en mangèrent. Alors leur apparut leur nudité. Ils se mirent à se couvrir avec des feuilles du paradis. Adam désobéit ainsi à son Seigneur et il s’égara ». S 20 / V 120, 121.
Respecter le droit à la dignité de la femme commence par lui accorder le respect et la considération qui lui sied en tant que créature de Dieu. Il s’y ajoute que le Seigneur l’a choisie pour qu’elle donne naissance à l’humanité.

C’est pourquoi répondant à une question sur la priorité à accorder aux parents, le Prophète (PSL) répondit ta mère trois fois avant de citer le père en quatrième position. Ici c’est plus que du genre. C’est de la discrimination positive tout à fait méritée.
Respecter la femme c’est aussi reconnaître et valoriser le travail domestique qu’elle accomplit. Ne jamais lui dire « tu es assise à la maison à ne rien faire ». Quelle méprise injustifiée. Le Prophète (PSL) avait tellement de respect pour ce travail qu’il refusait de critiquer la nourriture (trop salée, trop pimentée…) par respect à l’effort fourni durant la préparation.

Droit à la propriété

La femme musulmane a droit à la propriété et en dispose comme bon lui semble dans la limite des prescriptions de l’Islam. Avant qu’elle ne se marie elle assure entièrement la gérance de ses biens. Il en est de même après son mariage. Son mari n’a aucun droit sur ses biens. Même s’il est moins nanti, c’est à lui qu’incombe la prise en charge de la famille. Madame peut, si elle le désire, participer aux charges du ménage. L’Islam est très loin de la stratégie « épouser une femme qui travaille ». C’est parce que la femme n’est pas obligée de participer à la prise en charge de la famille qu’elle peut donner la zakat à son mari, alors que le contraire est prohibé. Dans ces conditions peut-on parler de la femme comme d’une propriété ? Peut-on l’hériter ? Non évidemment.

Droit à l’héritage

Dans la législation musulmane la femme a toujours eu droit à une part de l’héritage. Elle peut se trouver en situation d’ayant droit comme mère, comme épouse, comme sœur, comme grand-mère. La part qu’elle reçoit varie en fonction de sa position d’ayant droit. Cette part est sacrée et ne doit pas faire l’objet d’un quelconque détournement. « Voici ce qu’Allah vous enjoint au sujet de vos enfants : au fils, une part équivalente à celle de deux filles… » S 4 / V 11.

Droit au travail

L’Islam n’a pas fait du travail de la femme une obligation. Cependant rien n’interdit à la femme musulmane d’exercer un métier contribuant ainsi au développement de son pays. L’amélioration du pourcentage de femmes accédant à l’école et par conséquent, à la qualification professionnelle pose avec acuité la problématique du travail de la femme mariée. Est-il logique de défendre au nom de l’Islam le droit des femmes à l’éducation et à la formation pour ensuite leur refuser le droit au travail ? Aujourd’hui de plus en plus de femmes musulmanes exercent un métier et assument convenablement leur responsabilité dans leur foyer.

Il faut simplement rappeler ici que le soi- disant obstacle se trouve dans une division traditionnelle des travaux ménagers exclusivement réservés à la femme. L’Islam ne cautionne pas cette division stricte de travail domestique. Le Prophète lui-même participait aux travaux domestiques chez lui. Approche genre, disons. Cette approche favorise le travail de la femme musulmane. Il faut rappeler que ce n’est pas une nouveauté. La première épouse du Prophète (PSL) Khadija (RA) faisait de l’import-export et le marché de Médine sous le califat de Omar Ibn Khattab (RA) était dirigé par une femme.
Il s’y ajoute la préférence pour l’Islam de voir les femmes s’occuper elles-mêmes de certaines fonctions telles que les consultations prénatales, l’accouchement… Comment pourront-elles s’acquitter de telles fonctions, si le travail leur est refusé ?

Voici quelques droits que l’islam a accordés à la femme musulmane. Ce n’est pas aux femmes musulmanes seulement de se mobiliser pour le respect de ces droits. Les hommes aussi doivent être du combat pour un mieux-être de l’humanité. La cellule féminine du CERFI vous souhaite un pieux mois de Ramadan et vous convie à une méditation sur le respect des droits que Dieu a accordés à la femme musulmane.

La Cellule féminine nationale du Cercle d’études,
de recherche et de formation islamique
CFN/CERFI

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 août 2012 à 08:39, par femme
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Que la paix de Dieu soit sur lui !

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 09:00, par indjaba
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Que de l’hypocrisie. Pourquoi les hommes ne se voilent pas et c’est seulement les femmes qui doivent le faire ? Pourquoi il doit être interdit à la femme de conduire une voiture sans l’autorisation de son mari ?Pourquoi la polygamie est tolérée ? Pourquoi les femmes ne sont jamais muezzin ou imam ? Pourquoi les femmes doivent TOUJOURS rester derrière les hommes pour prier ? Vous avez importé une religion au détriment de la votre, pratiquer la bien et communiquer juste et vrai sur les dispositions des écritures.

    Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 15:05, par trankil
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      tu te prends pour le connaisseur egaliste, ok ! pourquoi c’est la femme qui enfante et non l’homme. les hommes se voilent aussi dè : les touaregs tu connais. quand tu parles de religion de chez nous ( non importé )il y’avait la polygamie avant la religion importée ; au BF la femme conduit sans autorisation et patati... ton problem il est ailleurs bon vent a toi

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 17:23, par sie
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Le couple est une entreprise et dans toute entreprise il faut qu’il un leader. Dieu a décidé que dans le couple c’est l’homme qui doit être le chef.

      Répondre à ce message

    • Le 7 avril 2014 à 13:40, par ledou
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Bonjour !
      J’ai lu ton intervention sur l’article et je suis un peu déçu.tu es libres de réagir certes mais saches que dans une religion comme l’islam et d’ailleurs dans d’autres religions il y’a des règles et ce n’est pas un hasard.A l’église tu as déjà vu une femme célébrer la messe ?en fait je ne veux pas débattre je dis simplement qu’il faut s’informer au mieux avant de publier certaines réactions.Fait des recherches pour savoir pourquoi la femme ne doit pas ceci faire cela en islam.Tu auras certainement des réponses éclairées.sans rancune bonne journée

      Répondre à ce message

    • Le 26 juillet 2014 à 09:06, par LAYLA
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      POUR KOI VOU POUVEZ DIRE SA DIEU NS DIT DANS LE CORAN KE LA FEMME DOIT SE FEMER TOUT LE CORP

      Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 11:50, par le fer
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Oui tout le monde sait que l’Islam respecte mieux la femme et ceci a été observé dans tous les domaines. Par exemple, la loi de l’héritage en Islam offre deux fois plus de droit pour la femme que l’homme. Il y a un hadith authentique (sahih) qui dit que l’homme doit obéir absolument sa femme . Par exemple, si l’homme sort de la maison sans la permission de sa femme, il écope un grand péché alors que la femme n’a pas besoin d’une permission pour sortir. En Islam, la femme peut se marier avec 4 hommes, chose que l’homme ne peut pas le faire. En Islam, la femme peut divorcer sans condition, alors que le pauvre homme "meskine" doit le justifier. En justice, le témoignage d’un homme vaut la moitié que celui de la femme. Même au Paradis, la femme a plus d’avantages car elle aura 72 houris. Il y a un aussi un hadith qui dit que que Dieu maudit un peuple gouverné par un homme...... etc ..... etc, .... Oui avez raison, tout le monde sait que l’Islam est une religion qui respecte bien la femme ! Qui peut dire le contraire ? Baraka Allah fik Khali !

    Dans la sourate 4 verset 3, il est écrit : »Si vous craignez de ne pas être équitables à l’égard des orphelins… Épousez comme il vous plaira, deux, trois, ou quatre HOMMES. Mais si vous craignez de n’être pas équitables, prenez un seul HOMME ou vos captifs de guerre( autant que vous en possédez)…. »

    Dans la sourate 4 verset 11 : » Quant à vos enfants, Dieu vous ordonne d’attribuer à la FILLE une part égale à celle de deux Garçons… »

    Dans la sourate 4 verset 34, il est écrit : » Les FEMMES ont autorité sur les HOMMES, en raison qu’Allah accorde à celles-là sur ceux-ci et aussi à cause des dépenses qu’elles font de leurs biens. Les HOMMES vertueux sont obéissants ( à leurs FEMMES), et protègent ce que doit être protégé, pendant l’absence de leurs FEMMES, avec la protection d’Allah. Et quant aux MARIS dont vous craignez la désobéissance et l’infidélité, admonestez-les, éloignez-vous d’eux dans leurs lits et FRAPPEZ-les… »

    Dans la sourate 2 verset 282, il est écrit : »Ô croyants ! Quand vous contractez une dette à échéance déterminée, mettez-là en écrit ; et qu’un scribe l’écrive, entre vous, en toute justice ; un scribe n’a pas à refuser d’écrire selon ce qu’Allah lui a enseigné ; qu’il écrive donc, et que dicte le débiteur : qu’il craigne Allah son Seigneur, et se garde d’en rien diminuer. Si le débiteur est gaspilleur ou faible, ou incapable de dicter lui-même,que son représentant dicte alors en toute justice. Faites-en témoigner par deux témoins d’entre vos hommes ; et à défaut de deux hommes, un homme et deux femmes d’entre celles que vous agréez comme témoins, en sorte que si l’une d’elles s’égare, l’autre puisse rappeler… »

    Dans la sourate 4 verset 3, il est écrit : »Si vous craignez de ne pas être équitables à l’égard des orphelins… Épousez comme il vous plaira, deux, trois, ou quatre HOMMES. Mais si vous craignez de n’être pas équitables, prenez un seul HOMME ou vos captifs de guerre( autant que vous en possédez)…. »

    Dans la sourate 4 verset 11 : » Quant à vos enfants, Dieu vous ordonne d’attribuer à la FILLE une part égale à celle de deux Garçons… »

    Dans la sourate 4 verset 34, il est écrit : » Les FEMMES ont autorité sur les HOMMES, en raison qu’Allah accorde à celles-là sur ceux-ci et aussi à cause des dépenses qu’elles font de leurs biens. Les HOMMES vertueux sont obéissants ( à leurs FEMMES), et protègent ce que doit être protégé, pendant l’absence de leurs FEMMES, avec la protection d’Allah. Et quant aux MARIS dont vous craignez la désobéissance et l’infidélité, admonestez-les, éloignez-vous d’eux dans leurs lits et FRAPPEZ-les… »

    Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 15:22
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      S2v18. Sourds, muets, aveugles, ils ne peuvent donc pas revenir (de leur égarement).
      S2v19. [On peut encore les comparer à ces gens qui, ] au moment où les nuées éclatent en pluies, chargées de ténèbres, de tonnerre et éclairs, se mettent les doigts dans les oreilles, terrorisés par le fracas de la foudre et craignant la mort ; et Allah encercle de tous côtés les infidèles.
      S2v20. L’éclair presque leur emporte la vue : chaque fois qu’il leur donne de la lumière, ils avancent ; mais dès qu’il fait obscur, ils s’arrêtent. Si Allah le voulait Il leur enlèverait certes l’ouïe et la vue, car Allah a pouvoir sur toute chose.

      Voici bien ce que tu es !!
      Je prie Allah de guider ton cœur.
      Maa salam

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 16:11, par Sophia
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Le statut de la femme dans l’islam s’est degradé avec la mort du prophète,et même de son temps ses compagnons ne traitaient pas les femmes comme lui le faisait.Il ne s’agit pas de dire que l’islam traite bien la femme mais comment le musulman traite la femme. Il ne faut pas se voiler la face du moment que vous êtes déjà sous voile. Vous devez montrer que vous êtes des êtres à part entière. Poser des actes car ils sont encore nombreux ceux qui pense que vous mettre sous voiles vous enfermez dans une maison suffit à votre bonheur.Or une prison même dorée reste une prison. L’heure n’est plus à interpréter les écritures,car quand je vois ce que les pays dit islamiques font de la femme, il y a du chemin.Courage !!!

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 16:35, par Docteur
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      webmaster, il y a un traitement inégal des opinions. En effet, j’ai demandé à Mr le FER, de me m’éclairer sur le statut de la femme dans la bible. Ma question n’a pas été publiée, pourquoi ? Ceci démontre une gestion partisane des avis des internautes.

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 16:47, par Paix
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      J’espère que le modérateur postera ceci !
      C’est encore raté M. le fer car votre exposé apparemment savante n’enlève rien au fait que l’avènement de l’Islam a constitué une avancé historique pour les droits de la femme et de l’Homme en général.
      Quand on veut juger de l’apport d’une civilisation ou d’une religion ou d’une idéologie quelconque, la méthode la plus primaire (et qui manque par conséquent de sens critique de recul) consiste à aligner à la pelle des écritures ou des citations de celles-ci. Moi aussi j’aurais pu aligner à la pelle des citations positives ou négatives sur l’islam, le christianisme, le judaïsme, le communisme, le nazisme, etc. selon que je suis pour ou contre.
      Mais le bon sens (et j’espère qu’il vs en reste encore, compte de la passion avec laquelle vous intervenez dès qu’il s’agit de l’islam, toute chose qui a coûté à notre forum une interpellation du CSC), recommande de comparer ce que cette civilisation ou religion professe, non pas à l’aune du droit positif et des réalités sociologiques actuel(e)s (fruit de rapports de force et de compromis complexe, et susceptibles d’évolution), mais par rapport à ce qui prévalait avant et pendant l’avènement de cette religion ou de cette idéologie. C’est le ba-ba.
      Sous ce rapport, à tout point de vue, y compris ceux que vous évoquez (polygamie, succession, etc.), l’avènement de l’islam a été un facteur de promotion des droits de la femme et des droits humains tout court, car avant ou même à l’époque, dans d’autres parties du monde ou d’autres civilisations, la femme elle-même était considéré comme un bien.
      Maintenant, il appartient aux musulmans d’aujourd’hui d’être dignes de ce message et à vous autres de vouloir bien un échange dépassionné (et sans arrière agenda), car on ne peut pas réveiller quelqu’un qui ne dort pas.

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 17:24
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Bien monsieur le fer. Ton ironie est lâche

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 17:39, par Sad
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Mrs de le fasonet faites attention aux écrits de ce Mr "Le Fer". C’est à cause de ses écrits que l’AEEMB avait saisi le CSC contre certaines de vos publications (réactions des internautes sur l’islam). à chaque fois qu’on parle de l’islam, il mène un débat haineux à l’encontre des musulmans. voyez-vs ici qu’il a fait de la désinformation en inversant les rôles dans les versets qu’il cite ! là où le verset parle d’homme il parle de la femme et vis-versa. il n’a jamais eu de débats raisonnable sur l’islam mais seulement des propos haineux. Et remarquez qu’il n’intervient jamais sur les fora que quand le sujet traite de l’islam

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 17:57, par Aurore
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Dans ma vie, je mène un combat important qui est celui contre l’ignorance.
      De nos jours, l’ignorant ce n’est pas celui qui ne connais rien mais c’est celui qui cherche à ne rien connaître et par ricochet à refuser toute vérité si elle ne vient pas de lui. C’est le cas de notre ami « le fer ».
      L’islam à donner à la femme le droit à la vie. Si tu l’ignore il faut que tu le saches. La civilisation universelle à laquelle tu te réfères chaque fois pour démontrer que l’islam et ceci ou cela ne reconnaissait pas à la femme le droit à la vie. Les grands penseurs et les grands religieux qui à travers leur réflexion ont créé ce que chacun de nous appelle aujourd’hui les droits de l’homme ont tiré leur réflexion d’autres grands religieux et penseurs libres qui ont douté de la possession d’une âme par la femme. Ils trouvaient que la femme ne servait qu’à assouvir le plaisir sexuel. Ce sont les enfants et petits enfants de ces grands savants qui ont utilisé un motif religieux pour faire la traite négrière et la colonisation. C’est au moment où les pères de la civilisation moderne disaient que la femme n’a pas d’âme et que les arabes enterraient leurs filles vivantes que l’islam est venu dire que la meilleure des Hommes est celui qui est le plus pieux. L’islam est donc venu reconnaître le droit le plus fondamentale à la femme. Monsieur le fer, si tu n’aime pas le lièvre il faut reconnaître quand même qu’il court vite. Avec toi on sait que même quand on court dans l’eau tu trouveras de la poussière qui se dégage. Mais sache que ce n’est pas l’islam qui est à l’origine des problèmes du monde.
      Ce n’est pas l’islam qui est à l’origine de tes problèmes ; ce n’est pas l’islam qui est à l’origine de la vie chère au Burkina ; ce n’est pas l’islam qui a fait décapité Galilée ; ce n’est pas l’islam qui a fait assassiné Patrice Lumumba ; ce n’est pas l’islam qui a autorisé le génocide Rwandais ; ce n’est pas l’islam qui a dit d’assassiné Norbert ZONGO ; ce n’est pas l’islam qui a dit d’exécuter Che Guevara ; ce n’est pas l’islam qui a dit à H. B. Brevik de tuer plus de 70 personnes au nom d’une civilisation religieuse ; ce n’est pas l’islam qui est à l’origine des fusillades répétées aux USA ; ce n’est pas l’islam qui a dit aux colons d’exterminer les grands leaders noirs ; ce n’est pas l’islam qui a dit à Hitler de massacrer des millions de vie humaines ;....
      Monsieur disons ensemble à l’ignorance…

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 21:52, par Aurore
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Dans ma vie, je mène un combat important qui est celui contre l’ignorance.
      De nos jours, l’ignorant ce n’est pas celui qui ne connais rien mais c’est celui qui cherche à ne rien connaître et par ricochet à refuser toute vérité si elle ne vient pas de lui. C’est le cas de notre ami « le fer ».
      L’islam à donner à la femme le droit à la vie. Si tu l’ignore il faut que tu le saches. La civilisation universelle à laquelle tu te réfères chaque fois pour démontrer que l’islam et ceci ou cela ne reconnaissait pas à la femme le droit à la vie. Les grands penseurs et les grands religieux qui à travers leur réflexion ont créé ce que chacun de nous appelle aujourd’hui les droits de l’homme ont tiré leur réflexion d’autres grands religieux et penseurs libres qui ont douté de la possession d’une âme par la femme. Ils trouvaient que la femme ne servait qu’à assouvir le plaisir sexuel. Ce sont les enfants et petits enfants de ces grands savants qui ont utilisé un motif religieux pour faire la traite négrière et la colonisation. C’est au moment où les pères de la civilisation moderne disaient que la femme n’a pas d’âme et que les arabes enterraient leurs filles vivantes que l’islam est venu dire que la meilleure des Hommes est celui qui est le plus pieux. L’islam est donc venu reconnaître le droit le plus fondamentale à la femme. Monsieur le fer, si tu n’aime pas le lièvre il faut reconnaître quand même qu’il court vite. Avec toi on sait que même quand on court dans l’eau tu trouveras de la poussière qui se dégage. Mais sache que ce n’est pas l’islam qui est à l’origine des problèmes du monde.
      Ce n’est pas l’islam qui est à l’origine de tes problèmes ; ce n’est pas l’islam qui est à l’origine de la vie chère au Burkina ; ce n’est pas l’islam qui a fait décapité Galilée ; ce n’est pas l’islam qui a fait assassiné Patrice Lumumba ; ce n’est pas l’islam qui a autorisé le génocide Rwandais ; ce n’est pas l’islam qui a dit d’assassiné Norbert ZONGO ; ce n’est pas l’islam qui a dit d’exécuter Che Guevara ; ce n’est pas l’islam qui a dit à H. B. Brevik de tuer plus de 70 personnes au nom d’une civilisation religieuse ; ce n’est pas l’islam qui est à l’origine des fusillades répétées aux USA ; ce n’est pas l’islam qui a dit aux colons d’exterminer les grands leaders noirs ; ce n’est pas l’islam qui a dit à Hitler de massacrer des millions de vie humaines ;....
      Monsieur disons ensemble à l’ignorance…

      Répondre à ce message

    • Le 9 août 2012 à 21:54, par Aurore
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Dans ma vie, je mène un combat important qui est celui contre l’ignorance.
      De nos jours, l’ignorant ce n’est pas celui qui ne connais rien mais c’est celui qui cherche à ne rien connaître et par ricochet à refuser toute vérité si elle ne vient pas de lui. C’est le cas de notre ami « le fer ».
      L’islam à donner à la femme le droit à la vie. Si tu l’ignore il faut que tu le saches. La civilisation universelle à laquelle tu te réfères chaque fois pour démontrer que l’islam et ceci ou cela ne reconnaissait pas à la femme le droit à la vie. Les grands penseurs et les grands religieux qui à travers leur réflexion ont créé ce que chacun de nous appelle aujourd’hui les droits de l’homme ont tiré leur réflexion d’autres grands religieux et penseurs libres qui ont douté de la possession d’une âme par la femme. Ils trouvaient que la femme ne servait qu’à assouvir le plaisir sexuel. Ce sont les enfants et petits enfants de ces grands savants qui ont utilisé un motif religieux pour faire la traite négrière et la colonisation. C’est au moment où les pères de la civilisation moderne disaient que la femme n’a pas d’âme et que les arabes enterraient leurs filles vivantes que l’islam est venu dire que la meilleure des Hommes est celui qui est le plus pieux. L’islam est donc venu reconnaître le droit le plus fondamentale à la femme. Monsieur le fer, si tu n’aime pas le lièvre il faut reconnaître quand même qu’il court vite. Avec toi on sait que même quand on court dans l’eau tu trouveras de la poussière qui se dégage. Mais sache que ce n’est pas l’islam qui est à l’origine des problèmes du monde.
      Ce n’est pas l’islam qui est à l’origine de tes problèmes ; ce n’est pas l’islam qui est à l’origine de la vie chère au Burkina ; ce n’est pas l’islam qui a fait décapité Galilée ; ce n’est pas l’islam qui a fait assassiné Patrice Lumumba ; ce n’est pas l’islam qui a autorisé le génocide Rwandais ; ce n’est pas l’islam qui a dit d’assassiné Norbert ZONGO ; ce n’est pas l’islam qui a dit d’exécuter Che Guevara ; ce n’est pas l’islam qui a dit à H. B. Brevik de tuer plus de 70 personnes au nom d’une civilisation religieuse ; ce n’est pas l’islam qui est à l’origine des fusillades répétées aux USA ; ce n’est pas l’islam qui a dit aux colons d’exterminer les grands leaders noirs ; ce n’est pas l’islam qui a dit à Hitler de massacrer des millions de vie humaines ;....
      Monsieur disons ensemble à l’ignorance…

      Modérateur, est ce que j’ai mal parlé

      Répondre à ce message

    • Le 10 août 2012 à 01:47, par ANTI-FER
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Bonjour M. le FER ROUILLÉ !
      Je vous plains sincèrement ! Vous n’avez donc rien de mieux à faire de vos jours que de courir le net pour y ramasser des post haineux sur l’islam et de les poster sur ce forum ? Vos journées ne doivent pas être très agréables, mon type. Pour répondre à une injonction coranique, dont vous ignorez tout, malgré votre faux air d’érudit de la religion des autres, je aiderai en vous instruisant car la haine est l’appendice de l’ignorance : « Repousse le mal par ce qui est meilleur et tu verras ton ennemi acharné devenir un ami chaleureux. Mais cela n’est donné qu’à ceux qui sont pétris de nobles caractères ».
      Dût votre égo d’apprenti connaisseur en haine en souffrir, sachez tout d’abord, cher M. LE FER ROUILLÉ, que les versets coraniques et les hadiths font partie d’un tout et ont des circonstances de révélations et d’édiction, qu’il faut connaître avant de se lancer dans l’aventure périlleuse qui est la vôtre, de vous autoproclamer connaisseur féru de l’islam. Relativement à votre premier « hadith authentique (sahih) qui dit que l’homme doit obéir absolument sa femme », bravo pour avoir forcé la placé à l’adverbe absolument, que vous avez ajouté. Par ignorance ou par malveillance ? Je suppose que comme vous êtes si grand connaisseur de l’islam, seule la deuxième hypothèse vous sied. Sachez, cher fer rouillé, qu’il y a un hadith authentique de Mouslim qui prescrit qu’il « n’y a nul obéissance à une créature dans la désobéissance au Créateur ». Vous voyez que votre adverbe en prend un coup et vous, pour votre galon ? Dans le même recueil de hadiths, « le meilleur d’entre vous est celui qui se comporte le mieux avec son épouse ». Vu ? Mieux, « le croyant est celui-là dont les autres sont à l’abri du méfait de la langue et de la main ». On dirait que cet hadith vous correspond ?
      À quelle religion appartenez-vous, de quel moule de culture êtes-vous sorti ou de quel droit positif relevez-vous ?
      Si vous êtes chrétiens, sachez que « la femme est la gloire de l’homme ». Qu’elle « apprenne dans le silence, en toute soumission ; Mais je ne permets pas à la femme d’enseigner ni d’user d’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence ; Car Adam a été formé le premier, et puis Ève ; Et Adam n’a pas été trompé ; mais la femme, ayant été trompée, est tombée dans la transgression » ! (I Timothée-2:11-14). ».
      Pire, « j’ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le cœur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens ; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle. Voici ce que j’ai trouvé, dit l’Ecclésiaste, en examinant les choses une à une pour en saisir la raison ; voici ce que mon âme cherche encore, et que je n’ai point trouvé. J’ai trouvé un homme entre mille ; mais je n’ai pas trouvé une femme entre elles toutes. " (Ecclésiaste 7:26-28).
      Si vous êtes animistes, pensez-vous qu’il soit nécessaire que je vous dise ce que vaut la femme dans votre culture ? Y a-t-elle droit à la parole ? Y a-t-elle une ascendance sur l’homme ? Soyez sérieux. Je vous aurai pris au sérieux, si votre indignation n’était aussi sélective et malveillante !
      De quelle citoyenneté êtes-vous le représentant ? Si vous êtes Burkinabé, sachez que le Code des personnes et de la famille donne ascendance à l’homme. N’est-ce pas que la femme porte le nom patronymique de son mari ? (Art. 41). N’est-ce pas qu’en cas de divergence sur le domicile conjugal, c’est le mari qui le fixe ?
      Vous êtes ignorant ou malveillant ?
      « En justice, le témoignage d’un homme vaut la moitié que celui de la femme », pérorez-vous. Ah bon ! Sans une de vos fameuses certitudes encore.
      Sachez que c’est seulement en matière de transaction commerciale, où les femmes n’étaient pas ou ne sont pas bien représentées jusqu’à de nos jours, que l’on parle. Si vous êtes chrétien, est-elle-même autorisée à parler en public ? Si vous êtes adepte de la religion traditionnelle, depuis quand une femme est-elle associée aux affaires des hommes dans votre culture ? Vous voulez tout décrier ou reprendre votre venin haineux sur les musulmans ?
      « Dans la sourate 4 verset 3, il est écrit : »Si vous craignez de ne pas être équitables à l’égard des orphelins… Épousez comme il vous plaira, deux, trois, ou quatre HOMMES. Mais si vous craignez de n’être pas équitables, prenez un seul HOMME ou vos captifs de guerre (autant que vous en possédez)…. » », dites-vous.
      Oui, la polygynie existe en islam. Elle y est règlementée et doit être soumise à l’équité. L’islam ne permet pas la polygamie, qui signifie que la femme peut prendre plusieurs époux, cher savant !
      De quelle religion êtes-vous l’adepte ? Du christianisme ? Abraham a-t-il été monogame ? David et Salomon ont-ils été monogames ? La parole des dix vierges de Jésus, qui épousent un seul homme, résonne-t-il dans votre tête ?
      De quelle culture relevez-vous ? Quelle culture africaine interdit-elle la polygynie ? Êtes-vous aveugle ou mal intentionné de présenter l’islam comme la religion qui, la seule, permet la polygynie .Auriez-vous remarqué que l’islam ne l’impose d’ailleurs pas ? Vos rois dont vous êtes probablement fier ont-ils été monogame ? Ont-ils eu un choix autre que d’être polygame ? Êtes-vous donc aussi voilé par la haine de l’islam ?
      S’agissant des deux parts de la fille, sachez qu’il s’agit bien d’une disposition coranique relative à l’héritage. Mais apprenez ceci : « Si j’avais eu une préférence à donner, je l’aurai donnée aux filles » (Hadith)
      Avez-vous un cœur pour comprendre, des yeux pour voir, une conscience pour vous remettre en cause ? Faites-le, sinon, ce sera tard.

      Répondre à ce message

    • Le 10 août 2012 à 13:31, par ANTI-FER
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Bonjour M. le FER ROUILLÉ !
      Je vous plains sincèrement ! Vous n’avez donc rien de mieux à faire de vos jours que de courir le net pour y ramasser des post haineux sur l’islam et de les poster sur ce forum ? Vos journées ne doivent pas être très agréables, mon type. Pour répondre à une injonction coranique, dont vous ignorez tout, malgré votre faux air d’érudit de la religion des autres, je aiderai en vous instruisant car la haine est l’appendice de l’ignorance : « Repousse le mal par ce qui est meilleur et tu verras ton ennemi acharné devenir un ami chaleureux. Mais cela n’est donné qu’à ceux qui sont pétris de nobles caractères ».
      Dût votre égo d’apprenti connaisseur en haine en souffrir, sachez tout d’abord, cher M. LE FER ROUILLÉ, que les versets coraniques et les hadiths font partie d’un tout et ont des circonstances de révélations et d’édiction, qu’il faut connaître avant de se lancer dans l’aventure périlleuse qui est la vôtre, de vous autoproclamer connaisseur féru de l’islam. Relativement à votre premier « hadith authentique (sahih) qui dit que l’homme doit obéir absolument sa femme », bravo pour avoir forcé la placé à l’adverbe absolument, que vous avez ajouté. Par ignorance ou par malveillance ? Je suppose que comme vous êtes si grand connaisseur de l’islam, seule la deuxième hypothèse vous sied. Sachez, cher fer rouillé, qu’il y a un hadith authentique de Mouslim qui prescrit qu’il « n’y a nul obéissance à une créature dans la désobéissance au Créateur ». Vous voyez que votre adverbe en prend un coup et vous, pour votre galon ? Dans le même recueil de hadiths, « le meilleur d’entre vous est celui qui se comporte le mieux avec son épouse ». Vu ? Mieux, « le croyant est celui-là dont les autres sont à l’abri du méfait de la langue et de la main ». On dirait que cet hadith vous correspond ?
      À quelle religion appartenez-vous, de quel moule de culture êtes-vous sorti ou de quel droit positif relevez-vous ?
      Si vous êtes chrétiens, sachez que « la femme est la gloire de l’homme ». Qu’elle « apprenne dans le silence, en toute soumission ; Mais je ne permets pas à la femme d’enseigner ni d’user d’autorité sur l’homme ; mais elle doit demeurer dans le silence ; Car Adam a été formé le premier, et puis Ève ; Et Adam n’a pas été trompé ; mais la femme, ayant été trompée, est tombée dans la transgression » ! (I Timothée-2:11-14). ».
      Pire, « j’ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le cœur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens ; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle. Voici ce que j’ai trouvé, dit l’Ecclésiaste, en examinant les choses une à une pour en saisir la raison ; voici ce que mon âme cherche encore, et que je n’ai point trouvé. J’ai trouvé un homme entre mille ; mais je n’ai pas trouvé une femme entre elles toutes. " (Ecclésiaste 7:26-28).
      Si vous êtes animistes, pensez-vous qu’il soit nécessaire que je vous dise ce que vaut la femme dans votre culture ? Y a-t-elle droit à la parole ? Y a-t-elle une ascendance sur l’homme ? Soyez sérieux. Je vous aurai pris au sérieux, si votre indignation n’était aussi sélective et malveillante !
      De quelle citoyenneté êtes-vous le représentant ? Si vous êtes Burkinabé, sachez que le Code des personnes et de la famille donne ascendance à l’homme. N’est-ce pas que la femme porte le nom patronymique de son mari ? (Art. 41). N’est-ce pas qu’en cas de divergence sur le domicile conjugal, c’est le mari qui le fixe ?
      Vous êtes ignorant ou malveillant ?
      « En justice, le témoignage d’un homme vaut la moitié que celui de la femme », pérorez-vous. Ah bon ! Sans une de vos fameuses certitudes encore.
      Sachez que c’est seulement en matière de transaction commerciale, où les femmes n’étaient pas ou ne sont pas bien représentées jusqu’à de nos jours, que l’on parle. Si vous êtes chrétien, est-elle-même autorisée à parler en public ? Si vous êtes adepte de la religion traditionnelle, depuis quand une femme est-elle associée aux affaires des hommes dans votre culture ? Vous voulez tout décrier ou reprendre votre venin haineux sur les musulmans ?
      « Dans la sourate 4 verset 3, il est écrit : »Si vous craignez de ne pas être équitables à l’égard des orphelins… Épousez comme il vous plaira, deux, trois, ou quatre HOMMES. Mais si vous craignez de n’être pas équitables, prenez un seul HOMME ou vos captifs de guerre (autant que vous en possédez)…. » », dites-vous.
      Oui, la polygynie existe en islam. Elle y est règlementée et doit être soumise à l’équité. L’islam ne permet pas la polygamie, qui signifie que la femme peut prendre plusieurs époux, cher savant !
      De quelle religion êtes-vous l’adepte ? Du christianisme ? Abraham a-t-il été monogame ? David et Salomon ont-ils été monogames ? La parole des dix vierges de Jésus, qui épousent un seul homme, résonne-t-il dans votre tête ?
      De quelle culture relevez-vous ? Quelle culture africaine interdit-elle la polygynie ? Êtes-vous aveugle ou mal intentionné de présenter l’islam comme la religion qui, la seule, permet la polygynie .Auriez-vous remarqué que l’islam ne l’impose d’ailleurs pas ? Vos rois dont vous êtes probablement fier ont-ils été monogame ? Ont-ils eu un choix autre que d’être polygame ? Êtes-vous donc aussi voilé par la haine de l’islam ?
      S’agissant des deux parts de la fille, sachez qu’il s’agit bien d’une disposition coranique relative à l’héritage. Mais apprenez ceci : « Si j’avais eu une préférence à donner, je l’aurai donnée aux filles » (Hadith)
      Avez-vous un cœur pour comprendre, des yeux pour voir, une conscience pour vous remettre en cause ? Faites-le, sinon, ce sera tard.

      Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 12:22, par roumba125
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    la femme a droit a la vie, a la dignite, a la propriete, a l’heritage, au travail et bien d’autres choses encore. ces valeurs pour lesquelles les femmes luttent partout pour les obtenir, l’islam les a accorder a la femme depuis plus de 1400 ans sans que cette derniere n’ait eu a faire aucune de mande quelconque et ce a une epoque ou dans toutes les societes du monde entier les femmes deniees de tout droit. dans les societes judeo-chretiennes (c-a-d en europe) la femme etait associee au diable relativement a l’histoire de EVE dans la bible et en ASIE elle eatit synonyme de malheur, de pauvrete, de honte, de deshonneur si bien qu’on preferait l’enterrer au lieu de la tuer tout simplement.
    cette importance accordee par l’ISLAM a la femme est la preuve indeniable que l’ISLAM est la solution a tous les problemes du monde . par consequent tous les musulmans devraient se mobiliser pour mettre en exergue les valeurs islamique et sensibliser nos freres et soeurs qui ont tres mal compris cette religion

    Répondre à ce message

    • Le 10 août 2012 à 10:06, par Mali-mousso
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Rouamba sache qu’avant l’islam et sa sauvagerie qu’elle repend à tout les niveaux de la vie en Afrique il y avait des grandes RENES qui dirigeaient des grands empires as-tu deja entendu parler de la RENE de Saaba ? as-tu deja entendu parler des grandes renes à l’epoque des Pharaons des milliers d’années bien avant l’apparition de la sauvagerie bedouine appelée islam ? sais-tu que Mohamed lui-meme soumettait des femmes comme esclaves sexuels ? sais-tu que Mohamed lui-meme a lapidé des femmes à mort au nom de son fameux Allah ? quand est-ce que nous allons arreter de suivre et de repeter comme des moutons ces mensonges que nos imams ignorants ont toujours pompé à nos parents analphabètes dans nos mosquées abrutissantes ?

      Répondre à ce message

    • Le 10 août 2012 à 10:46, par le fer
      En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

      Après ces quelques versets coraniques qui considèrent la femme comme un être inférieur, voyons les hadiths qui lui ordonnent de rester au foyer, d’être aux ordres de son mari en lui obéissant aveuglément (une totale soumission, car c’est une obligation religieuse) pour lui assurer une existence tranquille.
      Ainsi Mahomet avait dit :

      « Si j’avais eu à donner de se prosterner devant quelqu’un d’autre que Dieu, j’aurais sûrement ordonné aux femmes de se prosterner devant leur mari. Une femme ne peut pas remplir ses devoirs envers Dieu sans avoir accompli ceux qu’elle doit à son mari. »

      « Une femme qui meurt et dont le mari a été satisfait, ira au paradis. »

      « Une femme ne doit jamais se refuser à son mari, même si c’est sur la selle d’un chameau. »

      « L’enfer m’apparut en rêve et je remarquais qu’il y avait surtout des femmes qui n’avaient pas été reconnaissantes. » Était-ce envers Allah qu’elles n’avaient pas été reconnaissantes ? » Elles n’avaient pas montré la moindre gratitude envers leur époux pour tout ce qu’elles avaient reçu de lui. Même quand durant toute une vie vous avez comblé votre femme de largesses, elle trouvera quelque chose d’insignifiant à vous reprocher et un jour elle dira : tu n’as jamais rien fait pour moi. »

      « Si quelque chose peut être de mauvais augure, c’est certainement une maison, une femme, un cheval. »

      « Un homme ne connaîtra jamais de succès s’il confie ses affaires à une femme. »

      « Manipulez les vases ( les femmes) avec précaution. »

      « Mieux vaut être éclaboussé par un cochon que d’être effleuré par le coude d’une femme qui est défendue. »

       » Trois choses peuvent interrompre la prière si elles viennent à passer devant l’orant : un chien noir, une femme, un âne. »

      Mahomet avait dit aussi :

      « Je ne touche jamais la main des femmes qui ne m’appartient pas. » Et c’est à cause de ce dernier hadith que de nombreux musulmans pieux refusent de serrer la main des femmes et notamment les intégristes ( les fondamentalistes femmes agissent de la même manière.)

      L’islam considère la femme comme un être impur, qui n’est pas douée de raison et encore moins de foi. Finalement, la culture musulmane est profondément antiféministe.

      N’est-ce pas le deuxième calife bien guidé Omar qui avait dit :

      « Empêche les femmes d’apprendre à écrire. Dis non à leurs caprices.
      Adoptez une attitude opposée à celles des femmes. Il y a grand mérite en cela.
      Imposez la nudité aux femmes parce que les vêtements leur permettent de quitter la maison, d’assister aux mariages ou d’apparaître en public à des cérémonies ou à des réunions. Quand une femme sort fréquemment, elle risque de rencontrer un autre homme et de le trouver attirant, même s’il est moins séduisant que son mari, car elle est attirée et distraite par tout ce qu’elle ne possède pas. »

      Et Ali le quatrième calife bien guidé, gendre et cousin du prophète que les Chiites considèrent comme son héritier spirituel, avait dit aussi :
      « Toute la femme est maléfique et le pire c’est un mal nécessaire.
      Vous ne devez jamais demander conseil aux femmes parce que leurs avis ne valent rien. Cachez-les pour qu’elles ne puissent pas voir d’autres hommes. Ne passez pas trop de temps en leur compagnie, car elles vous conduiraient à la perte.

      Hommes, n’obéissez jamais à vos femmes. Ne les laissez jamais vous donner un conseil sur un quelconque problème de la vie quotidienne. Si vous les laissez faire, elles dilapideront tous vos biens, et elles désobéiront à tous vos ordres et à tous vos désirs. Quand elles sont livrées à elles-mêmes, elles oublient la religion et ne pensent qu’à elles. Dès qu’il s’agit de leurs désirs charnels, elles sont sans pitié ni vertu. Il est facile de prendre plaisir avec elles, mais elles vous le feront payer chèrement. Même la plus vertueuse a la vertu facile et les plus corrompus sont les putains. L’âge ne leur épargne aucun vice. Elles ont trois qualités qui sont dignes d’un mécréant : elles se plaignent d’être opprimées quand en fait ce sont elles qui oppriment, elles jurent solennellement et mentent en même temps ; elles s’offusquent des avances que leur font les hommes en les désirant avec ardeur. Dieu qu’Il nous délivre de leur sorcellerie. »

      Il est utile, Mesdames, de vous rappeler que vous devez vous voiler( mettez de préférence la BURQUA) avant de parler de l’islam mais aussi de lire attentivement le coran et les hadiths. Ainsi vous allez nous expliquer comme l’islam traite l’apostat, le mécréant, le juif, le chrétien, la violence du djihad, et comment il a codifié l’esclavage et diabolisé la femme.

      Mesdames, si par hasard, vous allez refuser d’admettre l’authenticité de ces versets et de ces hadiths, vous n’avez plus le droit de dire que vous êtes musulmanes, à moins d’exiger des théologiens de les abroger et dans ce cas, il n’y aurait plus de coran, donc plus d’islam. A vous de choisir…
      Et ce n’est pas demain que la lumière de la liberté brillera sur les femmes en terre d’islam, elles seront pour longtemps encore sous le joug des salafistes qui suivent pas à pas le beau modèle de Médine…

      Dans la sourate le divorce 65 verset 4, il est écrit : » Si vous avez des doutes ( de la période d’attente) de vos femmes qui n’espèrent plus avoir des règles,leur délai est de trois mois. De même pour celles qui n’ont pas encore de règles. Et quand à celles qui sont enceintes, leur période d’attente se terminera à leur accouchement. Quiconque craint Allah cependant, Il lui facilite les choses. »

      Ce verset m’a bouleversé… Pouvez-vous éclairer ma petite cervelle d’ignorant, Mesdames ?
      Alors j’ai fait des efforts pour interpréter ce verset. Et j’ai déduit :
      Les femmes qui n’ont plus de règles, sont les ménopausées.
      Les femmes enceintes, c’est facile à comprendre.
      Mais celles qui n’ont pas encore les règles, on doit les appeler comment ?

      Comme j’étais indécis, j’ai plongé mes yeux dans les livres de l’imam Chaffaï, de l’imam Tabari et de l’imam Ibn Kathir et les trois théologiens confirment ce que j’ai refusé d’admettre dans mon tréfonds et à mon corps défendant. En effet, il est permis à un musulman quel que soit son âge de prendre pour épouse une fille qui n’a pas atteint l’âge de la puberté, et pour cela, il lui suffit de lui payer le mahr avant la consommation du nikah ( le nikah est le contrat par lequel les organes sexuels de la femme deviennent la propriété de son mari qui peut en disposer à sa guise). Et ces trois imams fixent l’âge légal du mariage à six ans. Mesdames, ces imams ont suivi pas à pas Mahomet qui s’était fiancé avec Aicha, qui n’avait que six ans.

      Ce verset est un verset médinois et par conséquent, il n’est pas frappé d’abrogation, et il est confirmé par Obbay Ibn El Kaâb, compagnon du prophète selon Tabari.

      Quelle définition peut-on attribuer à ce mariage institué par le coran, Mesdames ?
      Je laisse les lecteurs de FASONET donner la définition adéquate.
      Islam religion d’amour, dites-vous ? Je n’en suis pas certain.
      De grâce, Mesdames, arrêtez de faire de l’enfumage pour brouiller les pistes, quittez votre univers doré durant quelques jours, et faîtes un tour dans les contrées reculées d’Afghanistan, du Pakistan, du Yémen, du Soudan, de l’Iran, de l’Arabie Saoudite berceau de la religion liberté que vous défendez, de la Somalie et bien d’autres pays musulmans et vous verrez de visu le vrai islam qui méprise et exploite la femme.
      Et pourtant, vous êtes des femmes ???

      *L’imam Chaffaï est le fondateur de l’une des quatre écoles du sunnisme et l’imam Tabari est la référence pour l’interprétation du coran et des hadiths.

      Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 12:48, par Islamophile ???
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Appréciable s tous ces droits même si certains ne sont pas des droits accordés par aucune religion à savoir le droit à la vie !!!! Et éclairez moi la Sourate 4 :34 qui autorise l’homme à frapper la femme est un droit ou un devoir pour la femme musulmane.
    Dieu bénisse tous les musulmans en ce mois de Ramadan.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 12:50
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    merçi la cellule féminine du CERFI pour le rappel sur les droits des femmes . on aimerait avoir aussi les devoirs de nos épouses....

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 12:54
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    BIEN DIT MAIS QUELS SONT LES DROITS DES HOMMES SUR LA FEMME ? C’ EST AUSSI IMPORTANT.....

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 14:13, par mam
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Il faut vraiment être borné pour espérer ironiser ainsi, le fer ou l’enfer il serait mieux pour toi de te contenter de tes aberrations que de les faire lire par tout le monde. Objectivement est que tu sais ce que tu as écris ? As-tu un commentaire des textes dont tu as fait références ? Sais-tu ce que veut dire un verset ? Un hadith ? Des nu lards on en pas besoin surtout pour leurs réactions spontanées. Fais gaffe mon ami à ce que tu as publié.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 17:50, par LA SAGE SAGESSE
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Le problème de l’Islam est que N IMPORTE QUI peut s’improviser connaisseur et commencé à débiter des conneries !
    Résultat : y’a souvent des bagarres !
    Chez nous (catholiques), il y’a une hiérarchie qui détient l’unique vérité en toute chose ! source d’ordre et de cohésion. Référer vous à la plus haute hiérarchie islamique avant d’écrire des articles DANGEREUX

    Autant d’imams, autant d’interprétations des versets ! c’est TRÈS DANGEREUX.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 17:53
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    JE NE COMPREND PAS POURQUOI ON LAISSE APPARAITRE LES ABERRATIONS DU FER ? SANS LE SAVOIR IL ENCOURE LA COLIERE DE DIEU ....S’IL N’EST PAS CONVAINCU QU’ IL CONTENUE ....LA COLIERE DE DIEU EST FATALE...

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 17:54, par sie
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Monsieur le modérateur. Vous savez, les gens ne sont pas dupes. Tous ce que "le fer" raconte finira tôt ou tard à discréditer votre site. Quand on est sincère on n’a pas besoin de se cacher.
    Tous les Envoyés de Dieu ont été polygames sauf Jésus qui ne s’est pas marié.
    Dieu a donné autorité à l’homme sur la femme. Oui, dans toute organisation il faut un leader qui rend compte. Et Dieu a décidé que dans le couple c’est l’homme qui est leader et qui rendra compte devant Lui. Mais cela ne veut aucunement dire que la femme est moins importante que lui. C’est une nécessité de fonctionnement.
    L’homme est leader dans son couple mais doit demander l’avis de la femme avant toute décision. Et si l’opinion de la femme est meilleur il doit l’adopter.
    L’Islam dit que l’Homme doit trois fois plus d’égard à sa mère qu’à son père.
    Celui qui traite mal ses parents, DIEU dit qu’il verra les conséquences néfaste ici bas et dans l’au delà.
    En Islam, l’homme a en charge de s’occuper entièrement de sa femme, de ses enfants et des ses parents. La femme doit elle s’occuper de la tenue de sa maison et de l’éducation, ce qui dit en passant est la tache la plus noble dans une nation. Dieu a confié la lourde charge de la procréation à la femme. Donc personne n’a un droit de regard sur la part d’héritage que l’on remet à la femme. Par contre sur la part qui est remise à l’homme, sa femme y a un droit, ses enfants y ont un droit, ses parents aussi y ont un droit. Je donc juste que l’on donne la moitié de la part de l’homme à la femme.
    J’invite mes frères chrétiens sincères à lire bien la Bible avant d’entrer dans les débats. (lisez 1 Corinthiens 11). Le Dieu de Noé, d’Abraham, de Moïse, de Jésus vous aime.

    Répondre à ce message

  • Le 9 août 2012 à 18:00
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    le fer il faut continue ton oeuvre car les musulmans aiment ce que tu dis.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 05:55, par Dr Mohamed Lamine SISSOKO
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Mon cher Webmaster, je vous remercie pour cette inégalité de traitement. Je vois en vous l’unité de l’intolérance et quelqu’un qui par sa position est p^ret à en user pour faire du mal. Comment comprendre qu’un forumiste du nom de LE FER puisse avoir une large plage dans vos colonnes en stigmatisant un groupe religieux et que d’autres ne peuvent pas le faire même si cela va à l’encontre de vos opinions religieuses Webmaster.
    Dans mes écrits pour répondre au FER, je lui ai demontré certains aspects du christianisme et par intolérance, vous n’avez pas accepté publier mes opinions. Souffrez Mr Webmaster que nous puissions apporter notre contribution à l’édification de notre société.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 16:08, par FEU
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Mon cher Webmsater, sans polémiquer, je pense que vous êtes anti-islam. Pourquoi ?, je m’explique. En effet, vous publiez et vous permettez à certaines personnes de vociférer et de vomir des inepties sur l’islam dont le but ultime est de créer la haine dans les coeurs. Mais vous vous êtes rendus compte que la tolérance est l’un des traits de caractère du musulman, eu au regard des interventions sur le forum.
    Je voudrais que vous sachiez, à moins que vous soyez vous même ce FER, en continuant de publier de telles inepties sur les autres religions ou sur d’autres groupe religieux, vous attisez une certaine haine, dont le feu, quand il va jaillir, risque de vous emporter avec. De grâce, monsieur le Webmaster, ne brûlez pas notre pays, car en procédant de la sorte, vous et le FER (que vous publiez les écrits) je me permet de vous traiter de trous du culs nauséabondes avec des préjugés xénophobes et une étroitesse d’esprit.

    Répondre à ce message

  • Le 10 août 2012 à 17:12
    En réponse à : ISLAM : Des droits de la femme reconnus

    Null besoin d’essayer de faire voir celui ne veut pas. Ne repondez donc pas à FER.
    LE CORAN n’est pas fait pour les ignorants mais les gens doués de sens.Un livre divin qui ne s’oppose nullement à la science mais qui incitent les hommes à rechercher la vérité.
    GLOIRE AU TOUT PUISSANT.
    QUE LA FEMME EN GENERALE SACHE QUE LE CORAN NE DIT MEME PAS QU’ELLE EST à l’origine du péché orignel encore moins qu’elle est SATAN.
    QUE LA FEMME MUSULMANE SOII FIERE DE CE QU’ELLE EST.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés