AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

jeudi 19 juillet 2012 à 01h55min

L’instruction judiciaire dans le cadre de l’affaire « tueries à Guénon » a pris une autre tournure, avec l’arrestation, le 18 juillet 2012, du deuxième chef impliqué dans cette affaire. (NDLR : il faut rappeler que cette crise qui a occasionné plus d’une dizaine de victimes et d’importants dégâts est consécutive à une crise de chefferie ayant opposé le chef Akongba et ses partisans, à une partie des villageois qui remettent en cause sa légitimité et qui ont décidé de reconnaître un membre de la famille Liliou comme leur chef). L’information a été confirmée par le procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance (TGI) de Manga, Abdul Jabbar Maïga.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En effet, au cours de la première série des auditions intervenue, le 29 juin 2012, 13 personnes dont le chef du village, le Guénon Pè Soura, avaient fait l’objet d’un mandat de dépôt à la Maison d’arrêt et de correction de Manga (MACM). S’en suivra immédiatement le lendemain, une marche pacifique organisée par les partisans de ce dernier, pour sa libération. Le 3 juillet 2012, Pè Soura, par transfèrement judiciaire sera conduit à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou, certainement en raison des rumeurs qui faisaient état d’une marche sur la (MACM), en vue d’obtenir la libération du chef détenu.

Avec ce deuxième épisode du « feuilleton Guénon », c’est le chef du camp de la famille Liliou qui a été déposé avec six autres. Ce qui porte à 20, le nombre total de détentions préventives dans cette affaire. Ils sont poursuivis pour fait d’assassinat, coups et blessures volontaires, destruction volontaire de biens mobiliers et immobiliers, vols aggravés, abattage d’animaux domestiques, incitation et complicité dans l’affaire « tueries à Guénon ». Selon le procureur du Faso, près le Tribunal de grande instance de Manga, Abdul Jabbar Maïga, l’exécution de cette instruction judiciaire vise à restaurer l’autorité de l’Etat et à faire comprendre aux populations la nécessité du respect de la loi. « D’autres interpellations et notamment des arrestations peuvent encore arriver en fonction de l’évolution de l’enquête », a souligné le procureur Maïga.

Zackaria BAKOUAN

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juillet 2012 à 03:16
    En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

    si c’est dans son bureau que le procureur se trouve,il est vraiment pourri. ça fait honte

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2012 à 09:12, par bendatoega
    En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

    Que justice soit faite !
    Nous devons donner force à la loi. Que les têtes couronnées sachent que ôter la vie d’un être humain est passible de la guillotine !
    Que justice soit rendue dans la règle de l’art.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juillet 2012 à 12:54, par J’aime le BF
      En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

      Vous parlez de quelles têtes couronnées ? Celles des Mossi ou celles des autres ethnies ? Avez vous déjà vu les Naba Mossi se faire arrêter dans ce pays ? Si oui, rafraichissez moi la mémoire svp. Malgré tout ce qui vient de se passer à Boussouma, est-ce que la justice a inquiété un temps soit peu les chefs coutumiers de cette localité ? Arrêtons de nous voiler la face, à ce rythme là il y aura une guerre ethnique au BF. Il est encore temps pour tous les Burkinabè d’ouvrir les yeux, sinon nous serons bientôt des réfugiés chez nos voisins. A bon entendeur, salut !

      Répondre à ce message

      • Le 19 juillet 2012 à 13:32, par Dura lex sed lex
        En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

        Nous aimons tous le BF et il faut toujours éviter de jetter l’huile au feu. Il y a une parfaite cohésion entre les différentes ethnies ici qui n’exista pas ailleurs.Il faut donc tout faire conserver cette richesse. Si un Naba Mossi se dresse contre la loi du pays, sans aucun doute qu’il se retrouvera face à cette même loi qui le fera arrêter. Et s’il sera puni à la hauteur de son crime. Si ma memoire m’est toujours fidèle, le defunt Naba Mossi de Tenkodogo, premier royaume Mossi a bel et bien séjourné à la MACO... C’est juste exemple pour vous dire que si ce qu’on a à dire est moins bon que le silence, c’est mieux de ne rien dire. Je ne defend pas les mossi mais je parle d’une manière objective. Je ne suis pas Mossi moi. Vive la paix au Faso. God bless Burkina Faso !!!

        Répondre à ce message

      • Le 19 juillet 2012 à 14:52, par Tiéfotiè
        En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

        Mon cher ami j’aime le BF, rappelez vous du chef naaba mossi de Tenkodogo qui avait été détenu à la MACO de Ouaga courant année 2000 - 2001 consécutif à l’assassinat par ses sbirs d’un KERE à Tenkodogo dans son palais ; un chef dans nos temps modernes, ça doit savoir se tenir tranquille ; sinon, il est humain et sujet au même titre que ses "sujets" devant les normes de la société, de la république et donc passible de poursuites judiciaires, ne bénéficiant pas d’huminité. Donc si un chef déconne, on le met au gnoufe un point trois barres.

        Répondre à ce message

      • Le 19 juillet 2012 à 16:04, par filou
        En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

        "J’aime le BF",
        Je vous rafraichi donc la mémoire. Il ya quelques années de cela, le chef de tenkodogo a été arrêté et conduit à la MACO apres la mort d’un homme dans son palais.
        Ce n’est donc pas une question d’ethnie.
        Vous ête certainement de la famille de ces 2 prévénus de Guénon, d’où votre tentative d’amalgame.

        Répondre à ce message

      • Le 19 juillet 2012 à 18:10, par SOUL
        En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

        Je ne suis pas Mossi mais je dois te dire que tu te trompes ou tu es hanté par un térible demon. Ce que tu veux ne vera jamais le jour car ici au Faso on est très uni. Le faso ne veux pas cette fausse manière de voir les choses qui le detruit au lieu de le construire. Ate lire, on te croirait en 1994 au Rwanda. Mon frère, rivise ta copie et prends concience de sa gravité et reviens parmi nous si tu es vraiment burkinabé.

        Répondre à ce message

    • Le 19 juillet 2012 à 14:28, par patrioticfront
      En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

      a propos de tetes couronnées ; il faut jeter un coup d’oiel sur la repartition geographique !!! si ces pauvres gars était du plateau aucun procureur ne serait autorisé à delivrer un mandat de depot ! on aurait tout fait pour l’en dissuader lorqu’il voudra faire son travaill.

      Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2012 à 10:39, par Kantiga
    En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

    C’est bien joué Mr le procureur ! il ne faut pas permettre qu’on tue impunément les gens au nom d’un bonnet et force doit toujours rester à la loi. Le Burkina Faso a besoin d’hommes d’état forts qui vont réapprendre aux trublions que le respect de la personne humaine, des biens publics et privés ne se négocie pas.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2012 à 13:34, par Kantiga
    En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

    En réponse à "j’aime le BF".
    Rappelez vous qu’en 2010 le même procureur de Manga a mis en prison sa majesté le sanemnaaba de Bindé, tête couronnée aussi. Et les cas de chefs mossi qui ont fait la prison sont légion. Kaya, Ouagadougou etc. Si vous aimez vraiment le BF, arretez d’exacerber les rancoeurs avec de fausses informations.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juillet 2012 à 13:50, par Dura lex sed lex
      En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

      Bien dit KANTIGA. la Bible dit"la haine excite les querelles, mais l’amour couvre toutes les fautes. Sur les lèvres de l’homme intelligent se trouve la sagesse, mais la verge est pour le dos de celui qui est dépourvu de sens..." Paix au Faso, non aux injustices sous toutes ses formes !!!

      Répondre à ce message

    • Le 19 juillet 2012 à 15:38, par jelgel
      En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

      Il était temps car ces histoires de coutumiers commencent à poser pb !On est responsable coutumier pour la paix et les coutumes .point ! on les voit partout à se mêler des choses qi n’ont rien de coutumier !Dans la region du sanmatenga ,il y a qui decider d’expulser des peulh de leur terroir.et personne ne dit mots. je ne serai pas étonner que ce Président du TGI soit affecter ds les mois à venir pr "nécéssité de service" puisque meme son ministre se plie en 4 devant le Naba Kiiba.pauvre faso

      Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2012 à 14:35, par alkamiss
    En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

    liberez ces citoyens !!! c’est vous les politiciens vereux qui partez cogner les tetes des gens de meme famille spour vos interets mesquins sopurnois perfides et inavoués !!
    LIBEREZ LES et passer par un tribunal local de conciliation .pas d’interference !! entre eux, sous l’arbre a palabre et avec les manes des ancetres comme temoins ils vont se comprendre !!!

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2012 à 14:37
    En réponse à : AFFAIRE GUÉNON : Le chef Liliou rejoint le chef Akongba en prison

    ET doudou Liliou ? pourkoi il n’est pa auc arrèts. c’est lui qui a poussé les gens soit disant kil est officier de plolice et il connaqit le droit Il est a Ouaga labas et on le laisse et on prend le chef c’est pas normal. y a aussi son frère Matias qui est aussi qa ouaga.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés