Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les obstacles sont les choses effrayantes que vous voyez quand vous détournez les yeux de votre objectif. » Henry Ford

Exposition à l’Espace culturel Gambidi : Vers une promotion des arts plastiques

Accueil > Actualités > Culture • • mercredi 3 novembre 2004 à 07h36min

Du 1er au 7 novembre 2004 se tient à l’Espace culturel Gambidi, une exposition photo de six artistes de la galerie Chab. L’objectif est de promouvoir les arts plastiques.

L’Espace culturel Gambidi s’inscrit désormais dans la dynamique de la promotion des arts plastiques. En effet, l’espace abrite du 1er au 07 novembre 2004, une exposition photo de six artistes représentés par la galerie Chab. Installée à Bamako (Mali), cette galerie se consacre uniquement à la photo. La présente exposition a été initiée par l’Atelier international des arts (AIA) qui est une structure de l’Espace culturel Gambidi chargée de promouvoir les arts plastiques. Pendant une semaine, les visiteurs pourront apprécier la beauté des œuvres d’artistes français, sud-africains, maliens etc.

Dans son mot de bienvenue, le professeur Jean Pierre Guingané a déclaré que la promotion des arts plastiques occupe désormais une place importante dans son institution. Aussi a-t-il souligné que la présente exposition est le fruit d’une collaboration entre sa propre personne et Chab Touré de la galerie Chab. Il a relevé que "Ouagadougou doit devenir petit à petit non pas seulement la capitale du cinéma mais de tous les arts’’. D’où l’idée d’une telle exposition. "Je trouve tout naturel que l’espace culturel Gambidi qui est un outil, aide aussi à la promotion des arts plastiques’’, a souligné M. Guingané.

Il a précisé qu’en février 2005, l’AIA organisera un atelier de formation, de création au profit de jeunes peintres. Cette formation, sera assurée par des professionnels français. A terme, il s’agira d’aboutir à la création d’une structure de promotion des arts plastiques. D’ores et déjà, les visiteurs ont accueilli favorablement cette première initiative. Pour Sidonie Kondombo, visiteuse, "les photos sont très jolies, bien travaillées. C’était bien...’’.

Quant à Chab Touré de la galerie Chab, il s’est dit heureux de participer à une telle exposition qui consacre la collaboration entre artistes maliens et burkinabè. "A travers cette exposition, nous sommes en train de montrer qu’on peut réaliser de petites choses avec de la grande valeur’’. Il a par ailleurs émis le vœu que ce partenariat soit réédité. Car dit-il, "nous n’avons pas besoin d’aide pour faire ces genres d’exposition. La prochaine exposition se fera avec des photographes burkinabè’’.

Saturnin Nadoun COULIBALY
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Promotion et vulgarisation du Festival des Solidarités Internationales (FESTISOL) au Burkina Faso : Les acteurs de l’organisation en conclave à Ziniaré
Culture : Meek Man, un espoir de la musique chrétienne
Culture : Sana Bob, l’artiste qui a tout surmonté pour s’imposer dans l’arène musicale burkinabè
Musique : Maria Bissongo chante « Mousso », un hymne à la femme
Musique : La « Consécration » de Tiness la Déesse
Décès du musicien et économiste Ki Jean : Des proches témoignent
Artisanat : Instituteur de formation, Abdoulaye Ouattara fait de la teinture sa passion
Ministère de la Culture : Elise Foniyama Thiombiano Ilboudo demande les bénédictions du Mogho Naaba
Burkina : L’Académie nationale des sciences, des arts et des lettres accueille 18 nouveaux académiciens
Bi Nabié, artiste musicien : « La musique peut servir de catalyseur à la réconciliation entre des fils en situation de déchirement »
Culture : « La situation du cinéma aujourd’hui, c’est comme si on tombait du 50e étage », Evariste Pooda, directeur du cinéma et de l’audiovisuel
Ismo Vitalo : De chauffeur de bus à la prison, il trouve sa voie dans la musique
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés