CONCERTATION AU SEIN DU PREMIER MINISTÈRE : Dialogue direct pour une bonne gouvernance

vendredi 15 juin 2012 à 03h04min

Le Cadre de concertation du Premier ministère (CCPM) s’est tenu, pour la première fois, le jeudi 14 juin 2012 à Ouagadougou. Cette session présidée par le chef du gouvernement avait pour thème « Bilan des activités 2011 et actions-phares de l’année 2012 ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Renforcer l’efficacité interne des services du Premier ministère et améliorer les performances, c’est le but du Cadre de concertation du Premier ministère (CCPM) organisé, pour la première fois dans l’histoire de la IVe République, hier 14 juin 2012 à Ouagadougou. « La convocation de cette instance s’inscrit dans le cadre de l’approfondissement de la culture démocratique dans notre pays, en général et de la promotion de la gouvernance administrative, en particulier », a déclaré le Premier ministre, Luc Adolphe Tiao, à l’ouverture des travaux qui se sont poursuivis à huis clos.

Au-delà des cadres spécifiques de concertation que sont, entre autres, la réunion mensuelle des responsables de structures, les conseils de direction et les réunions ad hoc, a ajouté Luc Adolphe Tiao, le CCPM se veut être un cadre de concertation ouvert aux agents de l’institution rassemblés dans la diversité, au moyen de la représentation. « Tout en permettant le décloisonnement des structures et en consolidant l’esprit de solidarité, le CCPM offre l’occasion d’un échange et d’un dialogue directs sur la marche et la gestion globales de l’institution », a-t-il précisé. Qui plus est, le CCPM permet aux collaborateurs du chef du gouvernement, « de se faire éclairer du mieux possible sur le fonctionnement des services, de lever au maximum les incompréhensions qui subsistent çà et là et d’avoir le plus de réponses possibles aux différents questionnements qui se posent à nous ».

Cet exercice de bonne gouvernance, met les dirigeants dans l’obligation de rendre compte de leur gestion et de communiquer sur leurs actions. Il permet également au personnel de s’informer davantage, d’interpeller et de contrôler. La première session de cet « espace de participation, de contribution et d’engagement, s’est particulièrement focalisée sur l’évaluation de la performance des services en 2011. Les forces et faiblesses ont été situées et des leçons tirées pour mieux conduire les actions-phares de 2012. Du reste, ces actions ont été validées par le CCPM.". Les fonctionnaires du Premier ministère, aussi bien « ceux d’en haut que ceux d’en bas » ont suivi les exposés sur le projet pôle de croissance de Bagré et sur la Cellule genre de la primature. Avant le début des travaux, il avait décliné sa vision.

« Le CCPM peut être un outil rentable, si nous savons bien nous en servir. Pour ce faire, il nous faut, à tout prix, éviter les écueils que les rencontres du genre peuvent comporter, notamment les polémiques inutiles et stériles », a-t-il fait remarquer. De plus, ce cadre ne doit pas être un forum pour propos discourtois ou « un tribunal pour juger tel responsable ou tel collaborateur, encore moins un lieu de règlement de comptes ». Le Cadre de concertation du Premier ministère se veut être plutôt un espace de dialogue ouvert à tous ceux qui ont des idées porteuses, des suggestions et des propositions pour faire avancer ce maillon essentiel de l’exécutif et faciliter ainsi, le pilotage de l’action gouvernementale.

Bachirou NANA

Sidwaya

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés