Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’âge d’un homme digne de ce nom ne devrait pas se calculer en années, mais en services rendus. Norbert Zongo» 

Reportage ARTE : Famine au Burkina Faso

Accueil > Vidéos > Reportages • • jeudi 23 août 2012 à 20h55min
Reportage ARTE : Famine au Burkina Faso

Au Sahel, 16 millions de personnes sont à nouveau menacées par une grave crise alimentaire. Le Burkina Faso est parmi les pays les plus concernés.


Reportage ARTE : Famine au Burkina Faso
De Marc Dana et Emmanuel Charieras, ARTE GEIE / France Italie Média — ARTE GEIE — France 2012.

L’équipe d’ARTE Reportage s’est rendue dans l’Est du pays, dans la province de Diapaga, sévèrement touchée par la sécheresse.

Dans cette région rurale et isolée, peuplée de 45.000 habitants, la production céréalière, habituellement excédentaire, a chuté de 32%. Résultat : une flambée des prix renforcée par la hausse générale des cours mondiaux.

Ici, les familles sont loin de tout et plus pauvres que la moyenne nationale, avec 8 enfants à nourrir en moyenne, contre 6 dans le reste du pays.
Les taux d’admission d’enfants souffrant de malnutrition dans les centres nutritionnels ont doublé. Les autorités locales et les ONG tirent la sonnette d’alarme

Messages

  • Je trouve que c’est bien de faire passer le film.
    mais,
    1> comment aider ?
    2> quel est l’importance de l’enregistrement Biometric par la SENI, cependant que cette meme population va mourir de faim apres les elections ?

    Ca fait peur ce monde d’aujourd’hui.

  • Triste ! Quesque on peut faire pour les aider ? Cela se passe juste a quelque centaines de KM de Ouaga...

    Mais il faut voire leur joie quand Tiken est arrive ; Au moins la misere a ete oubliee pendant un bout de temps.

  • Pour ça,il faut faire un reportage ??? ARTE encore eux !
    Bande d’escroc !

    • Pourtant ce pays avait atteint l’auto suffisance alimentaire en 2 ans de pouvoir de Thomas Sankara.Faim et pousssée démographique...

  • Pendant que le pays demande (une fois de plus) l’aide internationales, son Président lui met 250 millions de Frs CFA pour acheter ... des mercedes de luxe pour sa présidence. Un vrai pays de m...

  • Je me demande cette video c’est pour nous dire quoi.
    A chaque fois c’est d’autres personnes qui viennent nous rendre compte de se qui se passe dans notre propre pays.
    En plus je trouve que le gouvernement ne sais rien faire pour son peuple. Nous avons les moyens de nous aider mais helas nous attendons que d’autres viennent le faire et se foutre de nous. Il n’existe pas une solidarité dans ce pays qui se dit integre pourtant une certaine richesse existe, le pays n’est pas assé grand par rapport a d’autres, nous avons beaucoup d’operateurs economiques,notre gouvernement est plus riche que toute la population. Il faut que nous apprenons a nous aider et non pas se laisser aider par les autres

  • Je trouve que le présentateur au début du reportage va un peu trop fort. Traiter les habitants du Sahel de "damnés de la terre" est un acte suffisamment grave qui mérite qu’on le dénonce. Si l’objectif de ce reportage est de faire le plaidoyer pour la mobilisation des ressources nécessaires à la réponse à la crise, il doit comprendre qu’il existe une certaine éthique dans l’humanitaire, matérialisée, entre autres, par des Codes de Conduite. Par exemple, le Code de Conduite pour le Comité International de la Croix Rouge et du Croissant Rouge et pour les ONGs lors des opérations de secours en cas de catastrophes stipule, en son point 10 que :" Dans nos activités d’information, de promotion et de publicité, nous présenterons les victimes de catastrophes comme des êtres humains dignes de respect, et non comme des objets de commisération" (Projet Sphère). C’est dommage que le nom d’ONG connues comme ACF et Oxfam soit melé à une attitude aussi regretable.
    Par ailleurs, dans l’organisation administrative du Burkina Faso, il n’existe aucune "province de la Diapaga" ou "province de Diapaga". De même si vous parlez de la province de la Tapoa (dont Diapaga est acccessoirement chef lieu), la population totale, selon les chiffers de l’INSD était de 335 985 personnes en 2006. En admettant qu’il n’y ait pas eu d’accroissement de la population, on serait fondé a se demander où sont passés les 290 985 personnes qui manquent à l’appel... La production d’un document de ce genre nécessite un minimum de recherche documentaire. Mais, c’est vrai, il s’agit d’un documentaire chez les "damnés de la terre", tout est donc permis...

  • j’aimerais que ARTE précise la date exacte à laquelle ce reportage a été fait. S’il s’avère que ce journaliste a raison et que cela se passe en ce moment à Diapaga, alors le gouvernement doit s’expliquer car c’est tout le contraire q’uon nous montre à la télé.

  • brave ARTE, informez, chiffres à l’appui , on vous comprend mieux

  • c’est bien de montrer ces images car ca permettra au gouvervement de réagir plus vite afin de trouver de solution afin de venir en aide a ces population qui sont dans des conditions difficiles

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
« Training Young Engineers to Transform Africa »
Médias publics : entre le marteau du politique et l’enclume du public
Gaoua : Tonkar, chronique d’une tragédie
Côte d’Ivoire : Les Vérités de Damana Adia Pickass
Le coeur d’Alif Naaba
Guinness 2013 - Les nouveaux records
Ouagadougou, capitale du Burkina Faso
Reportage ARTE : Famine au Burkina Faso
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés