Pasteur Israël Paré investi premier bishop du Burkina : Après les épreuves, la gloire divine

lundi 4 juin 2012

Merveilleux est le destin de l’évangéliste burkinabè, Pascal Israël Paré, qui a été intronisé comme bishop (évêque) ce samedi à Ouagadougou. En effet, c’est le 26 février 2012 que l’Ordre international des bishop l’a nommé bishop et l’a élevé au rang de chevalier de l’Ordre International de l’Evangile. Du tout premier bishop évangéliste du Burkina Faso, l’on peut dire qu’il vient de loin, sinon de très loin, lui qui a traversé ces dernières années de multiples épreuves : maladie, accusations et humiliations, trahison, prison, isolement.

Réagissez à cet article Réagissez

L’on se souvient par exemple des accusations portées contre lui en octobre 2003 pour sa supposée implication dans une tentative de putsch avec quelques-uns de ses fidèles de l’époque comme le capitaine Ouali Diapagri Luther (le cerveau du putsch) ; ce qui lui a valu plus tard quelques mois d’emprisonnement.

Mais, à chaque épreuve, le pasteur, à ses dires, a toujours su se maîtriser, remercier le Seigneur, pardonner les détracteurs, rechercher la volonté du Tout-puissant et reprendre le cours normal de la vie. Ainsi, aujourd’hui, c’est un homme nouveau, apparemment débarrassé des vicissitudes du passé, qui hérite des lourdes exigeantes charges de bishop. Le fondateur de l’Union internationale des chrétiens et du Centre de réveil spirituel pour le salut des nations (UIC/CRESSAN) qu’il est, se dit disponible à écrire, avec le soutien des uns et des autres, un nouveau chapitre de l’histoire de l’évangélisation au Burkina Faso.

« Je souhaite avec le concours de tous œuvrer pour la paix, la joie et le bonheur. Que ma charge soit une occasion pour apporter un plus au pays ! Que ma mission contribue à l’avenir de la chrétienté au Burkina Faso ! Que Dieu relève tout défi dans ce pays », a-t-il confié.

Né le 1er janvier 1963 à Abengourou, à l’est de la Côte d’Ivoire, et originaire de Siena dans la province du Nayala, Pascal Paré a été enseignant pendant de longues années avant d’y renoncer pour se consacrer à Dieu. Pour lui tout commence en 1981. Cette année, Paré réussit au concours direct des enseignants et est embauché à la Fonction publique. Son premier poste d’enseignant est Markoye dans la province du Séno, où il séjournera d’octobre 1981 à juin 1982. D’octobre 1982 à septembre 1996, il a enseignera à Ipelcé, puis à Sadba dans la province du Bazèga.

En 1996, il prend une disponibilité vis-à-vis de la Fonction publique pour raison d’études théologiques à Orvin en Suisse. En septembre 1998, répondant à l’appel de son Seigneur qui lui déclarait ‘’Je suis ton père. Je vais te faire marcher dans la grâce d’Abraham par la foi’’, Paré va mettre fin définitivement à sa carrière d’enseignant. Dès lors, il est entièrement au service de Dieu. La suite, on la connaît. Après une formation biblique et théologique au Burkina et une autre formation théorique en Suisse, Pascal sera ordonné pasteur en 2000 aux Etats-Unis d’Amérique.

La même année, il est consacré pasteur au niveau national par le pasteur Mamadou Philippe Karambiri. Un an plus tard, plus précisément le 23 septembre 2001, Paré prend le nom Israël pour, dit-il, se mettre en conformité avec la volonté de son Seigneur. A présent, le voilà paré de ses attributs du tout premier bishop du pays, en attendant naturellement le titre d’archi bishop.

Grégoire B. BAZIE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Ajouter un commentaire

Vos réactions


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2014 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés