DEPOT DE DOSSIERS DES CONCOURS DIRECTS 2012 DANS LES CASCADES : Le ministre Soungalo Apollinaire Ouattara demande de la vigilance

mardi 15 mai 2012 à 01h56min

Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale, Soungalo Apollinaire Ouattara, a rendu visite aux acteurs impliqués dans l’organisation des concours directs, session 2012 de la Fonction publique à Banfora. C’était le 8 mai dernier. Au cours de cette visite, il a formulé des encouragements à l’endroit des différents agents de réception des dossiers et des candidats.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Présent dans la région des Cascades le 8 mai 2012 dans le cadre du lancement d’un nouveau produit informationnel de la Caisse autonome de retraite des fonctionnaires (CARFO), Soungalo Apollinaire Ouattara est allé à la rencontre des différents acteurs intervenant dans l’organisation des concours directs de la Fonction publique, session 2012 dans ladite région. Au total, 26 guichets ont été ouverts à Banfora pour recevoir les dossiers des candidats. Dans les différents lieux de dépôt, l’affluence semblait peu grande. A la préfecture et à la Direction régionale des sports et des loisirs ainsi qu’à la Direction régionale de la Fonction publique, où le ministre a effectué la visite des guichets, les agents réceptionnistes ont confié que l’affluence ira grandissante au fur et à mesure que les jours passent.

Le président du sous-centre de dépôt au jury n°3 logé à la Direction régionale de la Fonction publique, Annoussoti Désiré Somé, a précisé que leur jury est ouvert depuis 8 h et que toute l’équipe veille au grain afin de parer à tout dépôt de dossiers qui comporterait de faux documents. Dans les différents sites, le ministre a formulé des encouragements à l’endroit des agents de réception des dossiers, tout en leur demandant plus de vigilance. « Ce que vous faites est la base des concours que nous organisons. Prenez le soin de vérifier les diplômes, les identités et autres documents afin d’éviter toute infiltration », a conseillé le ministre.

Compte tenu des péripéties du moment où les gens sont prompts à se révolter à la moindre incidence, le ministre a été clair avec les réceptionnistes en leur signifiant qu’en cas d’admission, le comité descendra jusqu’à la base pour vérifier des pièces qui ont servi au dépôt des concours. Pour ce faire, rien n’est à négliger lors des dépôts. Aux candidats que le ministre a trouvés sur place, il les a encouragés en leur rappelant les efforts déployés par le gouvernement en vue de leur donner l’égalité de chance dans les concours.

Malgré les différentes innovations opérées dans l’organisation des concours directs de la Fonction publique, certains candidats ne cessent de se plaindre d’une certaine lourdeur dans la légalisation des dossiers au niveau des commissariats et des mairies. A ce propos, le ministre a fait savoir que son département a toujours donné l’information du lancement des concours avant la date, tout cela pour amener les candidats à disposer de leurs documents au moment opportun. Toutefois, il a attiré l’attention des uns et des autres sur la limite des compétences de son département, qui ne s’étendent pas jusqu’aux commissariats et aux mairies.


Le ministre après la visite

« Nous sommes au premier jour de dépôt des dossiers de candidature aux concours directs, session 2012. Nous avons visité les centres de Banfora. Le constat est que l’affluence n’est pas très forte. Cela est normal car c’est le premier jour. Mais nous avons donné des instructions fermes afin d’éviter les bousculades ou des files d’attente. Au cas où les affluences seront très fortes, nous allons immédiatement démultiplier les sites de réception. Nous n’arriverons pas aux cas où les candidats vont dormir dans les sites, déposer des cailloux ou marchander des places.

Je voulais surtout demander aux candidats de se départir des rumeurs comme on le constate souvent. Il nous revient de constater que des individus vendent des programmes comportant les lieux de dépôt des dossiers et l’effectif des postes à pourvoir. Ces informations sont erronées. Les vraies informations sont affichées sur le site web du ministère et dans les chefs-lieux des régions. J’en appelle donc à la vigilance des candidats pour ne pas se laisser dans les fausses informations. »

Josias Zounzaola DABIREZounzaola

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés