ACCIDENT SUR L’AXE BOBO-BANFORA : Le ministre des Transports au chevet des blessés

mardi 13 mars 2012 à 00h38min

Un accident de la circulation est survenu dans la journée du 7 mars 2012 sur l’axe Bobo- Banfora. Le bilan est lourd, 12 morts et 14 blessés. C‘est en raison de la gravité de l’accident que le ministre des Transports et de l’économie numérique, Noël Gilbert Ouédraogo est venu témoigner la solidarité du gouvernement aux victimes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

C’est aux environs de 14 h que trois engins, dont un minicar, un camion, et un car de transport en commun se sont percutés à la sortie de Bobo à quelques encablures du poste de péage. Le minicar était stationné au bord de la voie (direction Bobo) lorsque le car de transport essayait un dépassement. Au même moment, le camion qui roulait à tombeau ouvert ne permettait pas au chauffeur du car déjà engagé, de se rabattre derrière le minicar pour céder le passage. C’est ainsi qu’en voulant éviter le camion, le car est rentré violemment en collision avec le minicar, l’emportant loin de sa position de stationnement avant de laisser son épave sur un pont en construction. Une horrible scène qui a créé un émoi chez les riverains, puisque non loin du lieu de l’accident se trouvent des concessions. Parmi les 12 morts, on compte le chauffeur du minicar ; celui du car qui a eu plus de chance, a pris la clef des champs.

Le chauffeur du camion serait lui, indemne. Le procureur du Faso a été sur les lieux ; la gravité de l’accident a entraîné le dessaisissement de la Section accident de la police nationale au profit de la Brigade de la prévention routière pour l’instruction préliminaire. Le ministre des Transports était également sur les lieux en compagnie des autorités locales, mais avant, il s’était rendu au chevet des blessés à l’hôpital Souro Sanou pour leur donner du réconfort et traduire la compassion du gouvernement aux familles éplorées. Il a promis que les différents services concernés œuvreront pour soulager les malades et pour que les responsabilités soient situées. Dans la journée du 8 mars, la morgue ne désemplissait pas, les familles des victimes se succédaient pour retrouver leurs parents.

Parmi les 12 décès, il y a 3 mineurs, 3 hommes et 6 femmes. Du côté du bloc opératoire, 8 malades ont été enregistrés, dont un admis en orthopédie et un en stomatologie ; un autre, dont l’état n’est pas grave, a été libéré. Deux autres ont préféré se soigner à l’indigénat en déposant une décharge. Donc au moment où nous écrivions ces lignes 3 blessés étaient toujours au bloc opératoire. Défaut de maîtrise, stationnement défectueux, croisement défectueux et excès de vitesse constituent les causes et les circonstances de ce drame. Ce macabre évènement vient nous rappeler que la route tue toujours et que le comportement de l’Homme y est pour beaucoup.

P. Bernard Sylvain KOROGO (Correspondant)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 13 mars 2012 à 22:46, par Sidbèè (En quête de Verité )
    En réponse à : ACCIDENT SUR L’AXE BOBO-BANFORA : Le ministre des Transports au chevet des blessés

    DEVINETTE :
    Entre la Violence Artificielle Chirurgicale de l’ONASER et la Violence Brute Bête et Mortelle de la route, DEVINEZ celle que moi Sidbèè je prefère.
    Bravo à TOI, tu as trouvé !

    Je Continue de protester contre la suspension des téléfilms de l’ONASER. CSI, entends mes prières !

    Répondre à ce message

  • Le 13 mars 2012 à 22:58, par Sidbèè (En quête de Verité )
    En réponse à : ACCIDENT SUR L’AXE BOBO-BANFORA : Le ministre des Transports au chevet des blessés

    Vraisemblablement, un cas de non-respect de ce que Sidbèè appelle la TERRITORIALITE ROUTIERE. Un concept à enseigner à tout conducteur de 4roues.

    DE plus cela pose aussi le problème des STATIONNEMENTS PARESSEUX aux bords des voies.
    Enfin la plupart des conducteurs automobiles sont NULS (99.99%) en DETECTION des ALEAS.

    Prenez les Nationales, vous ne parcourerez pas quelques kilomètres sans faire le constat des violations CRIMINELLES du principe de la TERRITORIALITE ROUTIERE.

    Avec ça, on languit après le DEVELOPPEMENT !

    Répondre à ce message

  • Le 14 mars 2012 à 09:44
    En réponse à : ACCIDENT SUR L’AXE BOBO-BANFORA : Le ministre des Transports au chevet des blessés

    A quand ce ministre des transports va faire réellement son travail pour éviter ces drames ? On ne vous demande pas de verser des larmes de croco à chaque drame. On vous demande de gérer et ça passe par des mesures à prendre et à faire respecter. Par exemple, pour les bus, le bridage de la vitesse devrait être obligatoire. Le transport mixte est interdit mais tous les jours des milliers de camions continuent à le faire. Idem pour les petites motos qui peuvent être bridées à 50 km/heure et obligation de porter le casque. C’est des mesures concrètes qui dimunuerairent le nombre de morts et de personnes handicapées à vie de manière significative.
    Sii vous êtes incapable de le faire, démissionnez.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés