Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

lundi 13 février 2012 à 02h33min

Il y a quelques jours de cela, un Colonel malien réfugié au Burkina déclarait, dans un journal de la place, son ralliement aux groupes de Touaregs armés du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA), actuellement en guerre contre Bamako. Alors que le gouvernement burkinabè avait appelé les réfugiés maliens au Burkina à bien se comporter de sorte à ne pas créer de brouilles entre le Mali et notre pays. Face à cette situation, inattendue et susceptible de mauvaises interprétations, Djibrill Y. Bassolé, le ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, a rencontré la presse ce vendredi.

‘’L’acte est condamnable et nous ne souhaitons pas que cela se reproduise. Nous n’accepterons plus de déclarations guerrières, surtout de la part de gens qui ont bénéficié de l’accueil et de l’hospitalité du Burkina ‘’, a martelé le ministre Bassolé. Et de lâcher sous la pression des journalistes que le Colonel en question a été interpellé pour qu’il s’explique sur ses déclarations. Du reste, à entendre le chef de la diplomatie burkinabè, d’autres mesures pourraient être envisagées vis-à-vis de l’intéressé si ses actes devaient impacter négativement les relations entre le Mali et le Burkina.

Aux médias, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a sollicité une collaboration de sorte que les réfugiés puissent se comporter convenablement, en respectant leur devoir de réserve, eu égard à leur statut. Et de rappeler : ‘’Les personnes réfugiées doivent s’abstenir de tout acte ou propos susceptibles de porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du Mali, pays voisin qui entretient avec le Burkina Faso des relations séculaires d’amitié et de fraternité’’.
« Le Burkina Faso, soucieux de préserver la paix et la stabilité dans notre espace communautaire travaillera avec la République sœur du Mali ainsi que les pays voisins et amis du Mali pour le retour de la paix, afin de promouvoir la stabilité et le développement durable dans notre sous région », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le ministre Bassolé a fait cas des mesures prises par le gouvernement burkinabè pour assurer la sécurité sur le territoire national, avec notamment l’afflux des réfugiés maliens. Ceux-ci sont estimés à environ personnes dont 72 militaires et paramilitaires. Les mesures prises par le gouvernement sont multiples et portent entre autres sur les dispositifs suivants. L’enregistrement systématique des arrivants à leur entrée sur le territoire national aux différents postes frontaliers terrestres et aériens. Les fouilles systématiques pour éviter l’entrée sur notre territoire d’armements et produits prohibés. La mise en place d’une cellule de coordination présidée par la Commission nationale des réfugiés (CONAREF) pour évaluer la situation, apporter les premiers secours aux réfugiés, et identifier les sites de regroupement à aménager, et formuler des propositions pour la planification des mesures dans le temps.

La mobilisation de l’assistance à apporter aux réfugiés et la mobilisation des partenaires humanitaires du système des Nations Unies (HCR, PAM, FAO, UNICEF).

Grégoire B. BAZIE
Ph. Bonaventure PARE

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 10 février 2012 à 21:47, par Sydney En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Il faut l’arrêter c’est tout, le Mali ne merite pas ça, à bas les sécessionnistes.

    l’Afrique à besoin d’Unité et non de division.Ensemble on n’est plus fort.

    Si le Nord est délaissé ça se négocie et non de tuer les innocents

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 09:12, par leMALIEN En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      MERCI NOS FRERES BURKINABÉS POUR VOTRE SOUTIEN FRATENEL A NOTRE CHERE PATRIE LE MALI. Toutes mes condoleances a a famillede nos braves soldats(Maliens) lachement assinés par ces bandits dont certains se trouvent sur votre territoire. Ceci n’est pas un montage, c’est massacre perpetré par ces bandits armés du nord Mali. Jugez en vous meme !! Cliquez sur lien ci dessous pour l’atrocité de leur crime.

      mali.en24heures.com/crise-au-nord-les-photos-du-massacre-d%e2%82%99aguelhock/

      Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 11:39 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      DE GRACE, DITES A BASSOLET ET CONSOR QUE NOUS BURKINABE VIVANT ICI AU MALI COMMENÇONS A AVOIR PEUR DES PROPOS TENUS DEPUIS NOTRE PAYS SUR LA SITUATION DU NORD-MALI. QU’ILS ARRÊTENT ÇÀ.

      QU’ILS DISENT AUSSI A RFI D’ARRÊTER DE FAIRE PARLER DES GENS QUI FONT LA PROMOTION DE CETTE GUERRE DEPUIS NOTRE PAYS.

      ON A PEUR !

      UN COMPATRIOTE VIVANT AU MALI DEPUIS 2006.

      Répondre à ce message

      • Le 13 février 2012 à 16:42, par nivaquine En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

        selon moi,

        si ce colonel rebelle a osé mettre les pieds au Burkina et parler à une certaine presse, c’est qu’il a le soutien de certaines personnes dans l’ombre.
        a partir du moment ou ce rebelle est critiqué, ses soutiens se sont reservés

        simple comme solution

        1-Remettre ce colonel rebelle à l’état malien
        2-surveillez nos frontieres
        3-faire comprendre au malien que nous sommes avec eux et avons le meme combat

        un jour, nous pouvons avoir le même problème

        Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 12:25, par Coroner En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      Bonjour à tous,
      Je souhaiterais attirer l’attention des FDS du Faso. Que fait le véhicule de marque TOYOTA BJ AE 1682 MD à Ouagadougou. L’augmentation du nombre de véhicules MD à Ouaga commence à m’inquiéter.

      Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 21:54, par Tapsoba En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Merci pour cet écrit qui nous éclaire davantage.Néanmoins ,si le gouvernement attend que les relations entre les deux pays soient mises à mal avant de prendre des mésures à l encontre du rebelle,il pourrait se mordre les doigts et ce serait regretable.Du moment où ce monsieur revendique son appartenance à une faction rebelle qui combat le pouvoir malien ,à défaut de lui interdire le séjour sur notre sol,c est de le mettre en résidence surveillée pour parer à toute eventualité plutot que de le laisser libre dans la nature.C est juste une question de bon sens.

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 21:57, par salomon En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Pas de protocole,il est hors status,il faudra le deporter a Bamako.

    Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 17:37, par Soutra En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      Merci mn frere !Pas lui seulement,mais avec les autres corps militaires et paramilitaires d’origine malienne refugiés suite à cette crise.Le BF risque d’etre leur complice à cet effet.Je suis vraiment dsolé,il faut qu’on les fasse partir pr aller aider les autres à eteindre l’incendie qui fait rage ds leur pays !Un milô qui fuit sn pays en guerre manque d’amour pour sa nation !Oui à l’accueil des civils maliens ch ns, mais non à celui des milô !Je vs remercie !

      Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 22:06, par Goomsida En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Ah HA !,

    c’est pas mieux comme ca, Je penses que nous burkinabe devrons beaucoup faire attention et oeuvrer pour le bien etre commun de notre peuple. Et c’est tres bien de savoir que les dirigeants sont a l’ecoute des critiques des uns et des autres, surtout avec cette sortie de M. Djibril Bassole concernant les propos du colonnel refugie Malien. Je exhortes les burkinabe d’ou qu’il sont de critiquer et proposer des solutions pour qu’ensemble nous aillons un burkina meilleur et aussi aux journalistes de bien faire leur boulots.

    Vive un Burkina meilleur.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 22:30, par Le Boss En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Moi, j’ai une autre analyse de cette situation ; si ce colonel Jimmy dit le rebelle est arrive au burkina et ose s’exprimer ainsi, c’est qu’il a un appui quelque part au sein du pouvoir de Blaise.
    Je dis cela car Blaise a pour activite principale la facilitation ; donc le pouvoir fait venir un element important (voir meme un des penseurs et geniteurs) de la rebelion au Faso afin de permettre a Blaise d’etre sollicite pour jouer ce role.
    La preuve, suite a la 1ere sortie de ce Jimmy dans la presse, la reaction des burkinabe a ete negative et les internautes ont mis en garde le gouvernement contre la presence de ce soit disant rebelle. Tenant compte de cette reaction negative des burkinabe, le gouvernement (d’habitude si lent a s’exprimer)sort et siffle la fin.
    Pour moi et j’en suis convaincu, la sortie de ce colonel est teleguidee depuis Kossyam ; la balon d’essai n’est pas passe aupres de l’opinion burkinabe et adieu la facilitation tant recherchee pour occuper Blaise.

    Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 22:39 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      c’est toi ki a vu juste pcq les moutonniers ke nous sommes se contentent de gober ce ke le language diplomatique les serve et nous sommes contents
      la vérité est tout autre et suis d’accord avec toi

      Répondre à ce message

    • Le 10 février 2012 à 23:41, par Bouda Z H-N En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      Parfaitement d’accord avec toi mon frère ! Si le gouvernement est vraiment de bonne foi et cultive l’amitié et la fraternité avec Bamako, ce renégat de colonel doit être remis à l’armée malienne. C’est un déserteur qui meite une sanction exemplaire

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 03:15 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      je pense qu’il faut parler avec beaucoup de réserve et de tact ;ce n’est pas pour défendre qui que ce soit,mais je pense que Blaise compaoré a bien d’autres préoccupations.

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 06:15, par MemoireVive En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      Je suis un peu satisfait, pour la première fois, de la réaction du gouvernement.
      Mais, pour vous, qui a commis cette bêtise difficile à réparer ? Le journaliste ou le rebelle ; moi j’avais insulté les 2 et souhaitait ajouter le gouvernement s’il ne réagissait pas dans les 24h.

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 06:51, par MemoireVive En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      Tu dois avoir raison. Quand je relis le 1er paragraphe tu t’étonnes que le langage diplomatique ait pris le dessus au langage de gendarme (j’espère que c’est par déformation professionnelle, le ministre ayant exercé les 2, sinon c’est étrange et çà conforterait ton post).
      Au lieu de dire qu’il n’est plus question que cela se reproduise, il dit qu’il souhaite. Et le journaliste de traduire "a martelé le ministre" ; on ne martèle pas en souhaitant, monsieur le journaliste. Plus loin, il est dit : "d’autres mesures pourraient être envisagées vis-à-vis de l’intéressé si ses actes devaient impacter négativement les relations entre le Mali et le Burkina". Aurais-je tort de comprendre que si le Mali ne tape son poing sur la table, monsieur est tranquille au Faso ? C’est vrai que c’est troublant mais entre le ministre et le journaliste c’est difficile de savoir qui a dit quoi et pourquoi il le dit. Même simple citoyen, si un journaliste me fait dire ce que je n’ai pas dit je sais comment je vais lui répondre (droit de réponse) et demain il ne s’y aventurerait plus.

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 07:41, par fongnon En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      tu a vu juste,ce faux rebelle a de solide soutien de l’etat burkinabe sinon il ne se serai pas prononce a visage decouvert et avec surete.si nous somme vraiment solidaire du mali,qu’on le remette a ATTpour exploitation

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 10:42, par SOMKETA En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      le boss, ne dramatisons rien !
      l’interview du colonel a été vu très négativement par tous et le gouvernement a réagi face a cela !
      reconnaissons camême que les choses changent au Faso aussi lentes soient elles.

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 10:57, par ahmedine En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      tu es trop negatif toi.tu vois le mal partout.nous devons assister nos freres maliens en danger excepté ceux pour qui un mandat d’arret est lancé.quand on a rien d’important à dire,la sagesse recommande qu’on se taise.
      sans rancune

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 13:32 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      Donc si je comprends bien ton analyse, c’est en lisant les réactions des forumistes sur internet que le gouvernement brukinabè a pri la décision de covoquer la presse ?
      Un peu trop simpliste comme dernière partie d’analyse.

      Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 16:36, par mr moi En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      mr le boss ; Le journaliste a même demandé au colonel rebelle, s’ils n’ont pas besoin d’une mediation...c’est sans commentaire..
      bref, l’enseignement à tirer est que le pouvoir commence à avoir peur du peuple, et à prendre en compte son avis .c’est la victoire du peuple..
      Que la volonté du peuple soit toujours faite au Burkina...

      Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 15:37, par johnblacksad En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      C’est ce que j’ai dit le premier jour... quand c’est flou, c’est qu’il y a un loup.. disait Martine Aubry.

      Nous avons TOUS été choqués, tous... sauf les deux journalistes qui n’avaient pas l’air de voir les enjeux.
      C’est beaucoup trop gros... et moi perso, tant que nous n’aurons pas un gouvernement qui nous respecte et qui se soucie réellement de nous, je continuerai à croire au moindre soubresaut qu’il s’agit d’une manipulation pour détourner l’attention de l’article 37.

      Actuellement, l’article 37 doit être la seule chose qui nous intéresse jusqu’à la garantie qu’il vont nous respecter, se respecter et ne pas faire cette injustice qu’est la modification de l’article 37.

      Tant que je n’aurai pas cette certitude, je continuerai de croire que tout ce qui se passe... mutineries, démissions de Roch et/ou de Simon, défaite ou victoire des étalons à la coupe d’afrique, rebelles malien gracieusement accueillis et complaisamment interviewés, fête de l’igname, mort de Whitney Houston, etc. bref, TOUT... a pour but de détourner notre attention de l’article 37 !!!

      On est peut-être un pays pauvre, mais je sais que nos forces de sécurité sont plus que compétentes pour ignorer les moindres faits et gestes de cet énergumène de colonel, ou même carrément le mettre sous résidence surveillée.

      En temps NORMAL, le gouvernement aurait géré cette affaire sans même qu’elle ne parvienne à lefaso.net et à ses lecteurs... donc vous voulez dire que nous tous on a eu le temps de lire l’article et d’être choqués et c’est après que notre Sécurité Nationale s’en est rendu compte et a réagi ?! Un peu trop gros pour moi...

      Répondre à ce message

  • Le 10 février 2012 à 23:33 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Le colonel rebelle doit s’expliquer. Pour dire quoi ? on sait deja que c’est un colonel qui a deserte l’armee reguliere du Mali pour diriger une rebellion. Qu’est ce qu’il va dire encore ? Je pense meme que c’est un imposteur,puisque en bon chef il devrait etre sur le terrain de combat. Il est au frais ici pendant que d’autres meurent. Il doit tout simplement etre renvoye. Nous entretenons de bonnes relations avec le Mali et il ne sied pas que nous accueillions des rebelles,qui ne sont d’ailleurs pas des refugies dans le sens propre du terme,puisque etant a l’origine d’une guerre,qu’ils doivent par consequent assumer. Il est evident qu’ils ont mesure la portee de cette rebellion avant de s’y engager. Qu’ils aillent donc jusqu’au bout. Quant au Burkina,debarassons-nous de tels hommes,qui peuvent eux-meme etre un danger pour la securite de notre pays.

    Peut-etre aussi que ce dernier avait participe dans la negociation pour la liberation des Espagnols kidnappes par AQMI. S’il a ete un element cle dans cette liberation des ces otages,c’est qu’il entretien de bons rapports avec Kosyam

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 01:13, par tebi En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    ce colonel s’est trompe de pays.ces un gros colis pour renforce les relations burkina-mali.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 02:36 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Colonel rebel,

    Wilikabô. Burkina- Mali a bè kélé. Elé faga malidéni. Malidéni=burkinadénilô.

    Taa Afganistan là.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 04:08 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Personne n’est dupe. En tout cas pas le gouvernement malien qui doit des compte a son peuple. Depuis quand un militaire se met en tenue comme ca dans un autre pays sans etre en visite officielle ? Vous avez deja vu un militaire refugie se mettre en tenue officier et parler avec le toupet de ce Jimmy ? Le regime de Ouaga a beau parler avec la "conviction" djibrilienne, personne n’ est dupe. Les methodes de cdr ont fait long feu et totu le monde voit dans le goudron aujourd’ hui. Depuis quand un mendiant est- il devenu fou ? Voyez meme la sortie tiede de notre Djibril, detenteur des formules choc et qui ne cherche pas ses mots ? Une bourde a ete posee par un soit-disant refugie. Au lieu de l’ expulser dare-dare du territoie pour montrer un tant soit peu notre separationa vec lui, on attend que les Maliens manifestent pour prendre des mesures. J’ i la faiblesse de croire que ce gouvernment est plus intelligent que ca. Si vous voulez montrer patte blanche, la seule chose qui reste a faire pour rattraper ce qui peut l’ etre encore, c’est d’expulser ce colonel de salon ailleurs. Sinon personne ne vous croira. On est en diplomatie et le burkina n’ est pas le seul a lire les signes ou la semiotique diplomatique.
    Point Barre.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 06:24, par MemoireVive En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Messieurs du faso.net, pardon mais, ce sujet est si sensible qu’il faut s’entourer tellement de précaution quand vous l’évoquez. Voyez le désastre que votre confrère de l’observateur Paalga a commis et soyez prudents.
    Vous dites "Face à cette situation, inattendue et susceptible de mauvaises interprétations, ...". Attention aux phrases génériques. Pourquoi susceptible de mauvaises interprétations ? A lire l’article, les interprétations que les uns et les autres ont laissées sur ce forum ne sont pas des mauvaises interprétations mais des bonnes interprétations ; je sais que le vous pensez aussi mais votre phrase dit autre chose que biens de gens ne remarqueront certainement pas mais j’ai jugé bon de vous alerter eu égard à la spécificité du problème : ma critique positive je vous en souhaite bonne réception.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 06:55, par Malick En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Jusqu’à preuve du contraire, les rebelles sont en conflit avec la loi malienne. Le Burkina doit extrader cet homme pour qu’il réponde devant les autorités maliennes. S’il est chez nous comme réfugie, qu’il se taise. Il a raté l’occasion de la boucler, il doit être bouter hors du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 08:34 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    A nos gouvernants !

    Vous avez accueilli les rebelles ivoiriens et ça ne vous rien coûté ! mais ça a coûté aux populations ivoiriennes et burkinabè d’une manière ou d’une autre.

    Aujourd’hui vous ne devez accueillir que les réfugiés civils maliens !!! Pas les rebelles ! Si non ça vous coûtera et cher...

    Les militaires et paramilitaires qui sont en guerre contre l’armée malienne n’ont pas leur place dans dans un pays qui se dit frère du Mali. A moins que ce soit de l’hippocrisie

    Pourquoi ne pas aider le Mali, pourquoi la CEDEAO n’intervient pas ? La déstabilisation du Mali va entraîner de très graves conséquences même pour vous.

    Ces rebelles savent que la Force de la CEDEAO est le Nigeria, qui est assez instable déjà.

    Le Burkina doit voler au sécours de son frère (le Mali).

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 09:13, par leMALIEN En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    MERCI NOS FRERES BURKINABÉS POUR VOTRE SOUTIEN FRATENEL A NOTRE CHERE PATRIE LE MALI. Toutes mes condoleances a a famillede nos braves soldats(Maliens) lachement assinés par ces bandits dont certains se trouvent sur votre territoire. Ceci n’est pas un montage, c’est massacre perpetré par ces bandits armés du nord Mali. Jugez en vous meme !! Cliquez sur lien ci dessous pour l’atrocité de leur crime.

    mali.en24heures.com/crise-au-nord-les-photos-du-massacre-d%e2%82%99aguelhock/

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 10:24, par un diaspo burkinabe En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    moi je pense qu’il ne faut pas politicisez ceux qui n’est pas politique ce type de jimmy est un refusier comme tout les autres il profite de notres system de paix pour cree des conflits entre nos deux peuples ses alors simple renvoiyer le a bamako car c’est un prisonnier de guerre qu’il soit juger sinon um jour le burkina feras face a des genre de type comme lui que kosyam ait ou n’est rien a voir avec lui c’est n’est pas un problem il est au burkina faso et c’est le droit pour chacun de nous de parlez et d’ailleur que attend le gouvernement maliens pour demander son rapatriement immediate c’est comme ca nous avions permis des rebelles ivoiriens de venir s’armee dans notre territoire non a cela nous aussi nous avions des problems l’aissez partire ce type au plus vite a bon attendeur salut .}

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 11:05, par SENI En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    la déclaration de Djibril BASSOLE ne me convainc pas. A mon avis la CONAREF n’a qu’à nous prouver quand ce colonel a été enregistré en tant que réfugié ! c’est un quand meme un homme avisé et il sait pourquoi il s’exprime ouvertement. Le colonel Jimmy a déclaré audacieusement son appartenance à la rébellion en tant que un chef de guerre, donc celui-ci n’est pas un réfugié ; il est là dans le pays pour ses travaux et il est sûr du soutien de ses "amis". A mon avis il s’est abrité pour mieux mener ses travaux de coordination. Le Blaiso et son gouvernement n’a quitter dans ce jeu fourbe.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 11:49 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Jimmy au poteau.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 12:06, par Bouda ZHN En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    C’est bon mais ce n’est pas arrivé ! C’est insultant de chercher son job de négociateur sur le dos du paisible peuple malien et compromettre la fraternité entre les peuples malien et burkinabé. Revoyez votre copie Monsieur le Président du Faso

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 12:18, par katayé En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Ce colonel Jimmy est à refouler au Mali. Il est à remettre aux autorités maliennes. Le gardé ici, sous surveillance ou quelque soit la manière. Sa sortie implique le pays dans une guerre dont nous n’avons pas besoin. Alors qu’il soit renvoyé au mali où il ira exprimer et expliquer les frustrations des Touaregs et autres rebelles du Mali.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 12:37, par minos En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    le minitre bassole a bien fait de reagir car il est inadmissible pour un soit_dissant rebelle de tenir ses geanres de propos il devrait étre immediatement mis en gard_a_vus pour ne pas comprometre nos bonne relations avec nos fréres malien

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 12:41, par sid passandè En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Sans remettre en cause les propos du colonel parce que je ne sais pas au juste ce qu’il reproche au pouvoir malien, je pense que l’intervention de Djibril est la bienvenue parce qu’il ne faudra pas que nos compatriotes au mali subissent ce que ceux de la cote d’ivoire ont subit tout simplement parce que les ivoiriens ont cru que le Burkina est partisan dans leur crise

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 12:51, par Yves En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    comme l’ont dit certains, afin de dissuader tout autre rebelle de tels comportements qui pourront à tort ou à raison être mal interpretés par nos frères maliens, ce monsieur ne doit pas séjourner dans notre pays. il devra au contraire être livré aux loyalistes maliens pour fin utile.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 13:27, par Euroburkinabè En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Je remercie à Mr. le Ministre pour son intervention de bon sens vis-à-vis des propos tenus par le chef des rebelles. Quelque soit le sttatut de ce Mr., il ne lui a pas permis de tenir ce genre des propos pendant qu’il est sous protection d’une autre Nation. N’oublions pas qu’il ne méritait même pas cette protection du fait qu’il est le chef de la rebellion. En plus il en profite pour instiguer ses compatriotes.Tenir des propos pareils avec un statut réfugié et en étant sur le sol d’une autre nation est une chose inacceptable. C’est de la provocation et le manque de respect pour les autorités de ladite nation. À mon avis, ceci est une injure pour les autorités du Burkina Faso. Cette attitude montre que ce Mr. est un élément dangereux à surveiller de trop près. Il est non seulement dangereux pour le Mali mais aussi le pays d’accueil et pour toute la sous région. Pour ma part, ce Mr. doit être remis aux autorités Maliennes lesquelles décidéront de son sort. La république Malienne est reconnue par les Etats Nations. Pour ce qui est de la république Touareg, elle n’est pas pour l’instant dans la liste des Etats Natios.

    Un grand remerciement aux autorités du Burkina Faso pour leur intervention ainsi que leur vigilance.

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 13:53 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Si nous ne voulons pas montrer la mauvaise tête, il faut tout simplement renvoyer ce imbécile d’où il vient. Si nous ne le faisons pas nous sommes complices. C’est simple, nous ne pouvons pas donner un seul espace à quelqu’un qui dit qu’il est de ceux qui font couler du sang au Mali. C’est hors de question

    Répondre à ce message

    • Le 11 février 2012 à 17:41, par tinto En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      S’il est complice des têtes qu’on a coupé et présenté, qu’on le présente à une instance judiciaire. Voilà un criminel qui s’est déclaré et la communauté internationale le regarde comme un bœuf pour ensuite venir nous pomper l’air avec des DPI, Commissions de je ne sais quoi. Si l’Etat burkinabè ne le remet pas à interpool, c’est qu’il est complice et répondra tôt ou tard

      Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 18:02, par pioyipo En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Bonjour les internautes, si les rebelions touaregs (Niger et Mali) ont duré c’est la faute du burkina Faso qui servait de base arrière. Burkinabè n’ayant pas la memoire courte, les touaregs avaient des laisser-passer spéciaux et passaient par le burkina pour attaquer le Mali et Niger ;

    A autres temps autres moeurs, on avait besion de l’argent de KADDHAFI mais aujourd’hui KADDHAFI n’est plus là, alors Touaregs out !!!! :

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 18:31, par bilal En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    un militaire de surcroit colonel est loin d’etre un idiot. Il connait tres bien ce que veut dire le devoir de reserve. Personne n’est dupe, le diable est dans la maison

    Répondre à ce message

  • Le 11 février 2012 à 19:14, par bien pour le peuple En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    bonne réaction du peuple à l’égard du comportement douteux du gouverment.la sortie du ministre des affaires n’a rien arrangé on’est pas dupe le colonel ne dort pas dans les camps de refugiés je suis convaincu qu’il est bien en sécurité dans une villa luxueuse.je pense qu’il ya bien des lieux pour les refugiés espérons qu’il est dans ce lieu.
    ce qui est obscure encore le journaliste a pu détecté le fameux rebelle refugié alors que il y’a des milliers des refugiés innocents qui sont en mesures de nous donner les vraies informations.ici li y’a quelque chose de suspect.
    le colonel se déclare rebelle à cet instant il doit être purement et simplement expulsé de nos frontières sinon le burkina sera considéré comme un camp d’entrainement de base pour les rebelles. si les autorités ne le font pas alors chacun de nous est libre d’interpreter à sa manière y compris le président ATT que j’apprécie beaucoup pour sa probité et sa loyauté à la constitution malienne et son peuple.en résummé monsieur le ministre indiquez nous les sites de refugiés ensuite le clonel est un rebelle déclarée par lui même à quand vous devriez l’expulsr.et enfin monsieur le journaliste dites nous comment vous avez pu acceder à ce félon de colonel traitre à la solde des billets pas plus que cela. pour la cause du nord mali il fallait rester sur le terrain lutter contre l’adversté de la nature et non tuer les innocents et endeuiller tout le mali et le peuple africain en quêtte de paix et de dévéloppement. monsieur le journaliste au nom du principe sacré de l’équilibre de l’information je voudrais vous demander d’interviwer aussi un colonel patriote malien sur la situation afin d’apporter la juste information .usez des relations qui vous ont permis de rencontrer le traitre de colonel pour parvenir à rétablir l’équilibre.
    peuple melien débout comme un seul homme dérrière votre président pour endiguer cette épidemie dans le droit de la loi fondamentale.le mali est indivisible et unique toutes les ethnies se valent ; éviter les règlements de compte ne tombez surtout pas dans le jeu des certains oiseaux de mauvaises foie à savoir l’ethnicisme pour servir leur sale et ingnoble désir.
    peuple burkinabê soyez solidaire au peuple malien sortons tous pour marcher et soutenir le président ATT et le peuple frère du mali. pour terminer je répéterai la célèbre phrase du célèbre capitaine "malheur à ceux qui baillonnent leur peuple".
    il y’a plusieurs façons de se faire voir "travailler pour son peuple avec succès" ou "tripatouiller les constitutions pour rester au pouvoir".
    mais DIEU est grand aucun pouvoir n’est éteernel disait SAYE ZERBO. la poule qui traine les instints de l’autre ignore que demain c’est son tour. à bon entendeur salue.
    la lutte continue.

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2012 à 12:14 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    c’est tres simple . ATT est presentement a Ouaga . Il faut le lui remettre tout simplement et ils vont se rendre compte car c’est entre maliens et ils vont se laver le linge sale .
    Konate

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2012 à 12:22 En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Merci Chers freres du Faso ! vos reactions de soutien nous vont droit au coeur ! Je suis malien comme le lt-Colonel Hassan Ag Mehdi ! je l’ai vu de tres pres et meme cotoyé pendant un moment ! S’il dure au Burkina, vous aurez l’occasion de mieux le connaitre ! Il s’agit juste d’un voyou deguisé en gendarme. Oui les accords de paix multiples, conduisant à l’integration sont passés par là ! Oui chers freres ! pour eviter la guerre, eviter une action internationale contre le pays, il a fallu tout accepter, integrer des analphabetes, des assassins, des criminels etc...
    Mais le Colonel Jimmy, comme il aime se surnommer appartient juste à la categorie des petits voyous. Il ne recule devant aucune bassesse pour arriver à ses fins. Ces militaires integrés dont le colonel Hassan, conformement aux accords signés, benefient d’un avancement presque automatique, au mepris des textes regissant l’armée. Cela peut se comprendre si la paix est à ce pris. Mais rien n’est suffisant, la surrenchere etant toujours de mise, dès que les conditions le permettent. Pour le cas du Lt-Colonel Hassan, chauffeur mecanicien avant la rebellion, il a ete integré comme officier à la Gendarmerie. Je vous citerai trois exemples qui prouvent à souhait que, le developpement des regions nord est le dernier de ses soucis. Il n’est guidé que par la recherche du profit et de l’argent facile. A Sikasso, commandant d’un escadron il a purement et simplement detourné et vendu un vehicule mis à la disposition de son unité par une societe miniere de la region. A Tombouctou, d’abord commandant de groupement, il a fait disparaitre son vehicule de commandement, une toyota hilux, ensuite confirmé Commandant de la Legion de Gendarmerie, il vendait le courant electrique tiré à partir des locaux de son service, à 12 familles et une mosquée. Epargné pour les 02 premiers cas, le troisieme lui a couté son poste. Mis au garage au niveau de la Direction Generale de la Gendarmerie, il ramé un mois apres pour se faire nommer Haut Fonctionnaire de la Defense aupres du Ministre delegué en Charge de l’office du Niger. C’est de là qu’il a fuit pour le Burkina emportant une fois de plus un vehicule 4x4 de son service.
    Je m’arrete là chers freres, esperant vous avoir apporté un peu d’eclairage sur le personnage tenebreux de Jimmy.

    Fraternellement

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2012 à 12:52, par BEN En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    BONJOUR MON FRERE TOI TU AS VU JUSTE.IL FAUT QUE L’ON SORTE POUR MONTRER A NOS DIRIGEANTS QUE L’ON PEUT PAS CONTINUER A RECEVOIR DES REBELS CHEZ NOUS.ON DOIT SORTIR POUR METTRE LA PRESSION SUR L’ETAT POUR L’EXPULSION EN DIRECTE SUR LES ONDES(TV ET RADIO)DE CE MEURTRIER EN CHEF DE LA POPULATION MALIENNES QUE l’ON DONNE UN TITRE CAJOLENT DE REBEL.C’EST PAS CE QUE VES GENRES D’INDIVIDUS VIVENT EN PAIX DANS DES PAYS PAISIBLES QU’ILS SAVENT PAS QUE RIEN NE VAUT LA PAIX.SI JIMMY ETAIT SUR LE TERRAIN ILS ALLAIT ETRE LE NEGOCIATIEUR EN CHEF.PRIVER LE D’EAU ET NOURRITURE DEUX JOURS SUR TROIS IL SAURA QUE CE N’EST LA GUERRE MAIS C’EST CHAUD

    Répondre à ce message

    • Le 13 février 2012 à 15:58, par tinto En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

      Je suis pour une marche pacifique pour qu’on expulse en direct ce criminel. Ne ratons pas l’histoire ! Nous devons saisir l’occasion pour refaire l’image du Burkina qui est beaucoup ternie. A l’extérieur beaucoup nous en veulent pour notre soutien aux rebellions et notre diaspora pourra le confirmer. J’invite le peuple burkinabè à se lever pour se racheter chez les autres peuples et repartir d’un nouveau pied dans nos relations. Marchons et dénonçons l’inacceptable

      Répondre à ce message

  • Le 13 février 2012 à 13:33, par LE CHE En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    je ne comprend pas la reaction de notre boss quoi. en temps normal mémé ce soi disant colonel ne doit pas passer une nuit de plus au pays il doit etr remis min military a BAMAKO.le boss joue a quel jeune là ???

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2012 à 15:58, par johnblacksad En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Si le ministre se connectait tous les jours sur lefaso.net, peut-être aurait-il eu toutes les infos bien avant ses services de renseignements généraux, puisqu’il veulent nous faire croire que lefaso.net a mis la main sur ce colonel avant eux.... bref, je ne vais même pas rentrer dedans.

    La seule chose que j’aie à dire au peuple burkinabè, et je ne suis pas du tout adepte des théories du complot, c’est de ne jamais perdre de vue l’article 37... peu importe qu’il se mette à neiger demain à Orodara, peu importe les mutineries, peu importe le nouveau ministre de la défense, peu importe les départs de Roch et/ou de Simon, la fête de l’igname, le décès de Whitney Houston, le prochain album de Yeleen, les interviews complaisantes de colonels rebelles qui se font dans le dos de l’Etat, le prix du kilo de farine de maïs, la pluviométrie... bref... quoiqu’il arrive, ne perdez jamais de vus l’article 37... jusqu’à la certitude de l’alternance démocratique au Faso.

    à tous ceux qui sont chargés de réfléchir sur le projet de grande tromperie du peuple burkinabè, très sincèrement, ce n’est même pas qu’on n’aime pas Blaise, ou qu’il n’est pas compétent, ou qu’on lui veut du mal... c’est juste qu’il ne peut pas être le prochain président démocratiquement élu du Burkina Faso. Juste ça. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 13 février 2012 à 17:10, par Nerwayan En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Hé !! Oh !!! Calmez-vous, les autorités politiques du Burkina n’ont aucun droit d’expulser un individu qui a demande asile ou qui se réfugie simplement sur son territoire. Il y a des lois internationales auxquelles est soumis le Burkina Faso qui protègent les réfugiés. Le Burkina pourra l’expulsé si le concerné persiste à contrevenir aux lois du pays. Ces réfugiés relèvent désormais des lois internationales sur les réfugiés et les apatrides. C’est le HCR qui gère dans le respect bien entendu des lois du pays d’accueil. La démarche du Ministre Bassolet respecte la procédure du droit international : Avertir et sévir en cas de récidive.

    Répondre à ce message

  • Le 21 février 2012 à 12:14, par Le Rambolais En réponse à : Réfugiés maliens au Burkina : Djibrill Bassolé siffle la fin de la recréation !

    Bonjour mes frères Burkinabé, vous savez, le Burkina est un pays de paix avec des autorités qui prennent soins de vérifier toutes choses avant d’agir. Ce que ce colonel Malien a dit est grave pour quelqu’un qui a un statut de refugié mais c’est qu’il n’est pas réfléchi et à la longue ça va lui couter de la quinine. Dans l’armée, on dit qu’en temps de guerre, si tu désertes,tu as trahi tout un peuple et ta récompense est la mort. s’il n’était pas un traite pourquoi fuir rentrer au Burkina. Il fallait qu’il reste au Mali ou se rallier directement aux rebels que de fuir. C’est parcequ’il a échappé à la mort qu’il a le culot de parler sans réfléchir. Pour terminer, je voudrais seulement que les uns et les autres comprennent que le Burkina a ratifié beaucoup de conventions et il est obligé de respecter et aussi c’est un pays de tolérance et de paix sans oublier aussi son intégrité. Croyez moi, le ministre a parlé diplomatiquement et il sait de quoi le Burkina est capable de faire à ce vaut rien de colonel peureux et déserteur. Merci à vous tous.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés