Compétitions au Festival Olympique de Didyr : La culture, le grand gagnant

mardi 17 janvier 2012 à 01h47min

La troisième édition du Festival Olympique du Monde Rural (FOMR) a connu son apothéose ce dimanche à Didyr, dans la province du Sanguié, avec notamment les finales des compétitions sportives et culturelles. Elles ont été disputées en présence du Premier ministre Luc Adolphe Tiao et du ministre Djibrill Bassolé, respectivement patron et parrain de l’événement, et de nombreuses personnalités. Sans oublier la forte mobilisation des populations et autorités locales, ainsi que de ressortissants de la zone vivant sous d’autres cieux dont le promoteur, Armand Badiel, cadre de la BECEAO à Dakar, au Sénégal.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

‘’Jeunesse, sport et culture’’. C’est sous ce thème que s’est déroulée, du 12 au 15 janvier 2012 à Didyr, la troisième édition du Festival Olympique du Monde Rural. Le FOMR a pour objectif, faut-il le rappeler, de promouvoir le monde rural par la valorisation des expressions culturelles du terroir. Comme les précédentes éditions, le programme de la finale de la présente a été constitué par des compétitions sportives et culturelles d’essence sportives.

Au niveau des compétitions sportives, il y a eu la lutte traditionnelle, le tir à l’arc, le tire à la corde, le relai en sac sur 4 X 100 m et la course à l’âne qui a beaucoup amusé le public.
Au titre des compétitions culturelles d’essence sportives, l’on a noté la danse à la corde, la flûte traditionnelle, les prestations des troupes, le défilé en tenue traditionnelle. Les meilleurs (premiers, deuxièmes, et parfois troisièmes) dans les différentes disciplines ont été récompensés par des prix en numéraire, en nature (sacs de mil) ou en matériels. Ainsi le vainqueur de la course à l’âne, Romaric Bako, a obtenu une charrette d’une valeur de 155 000 F CFA. Les deux meilleures filles du défilé ont été les plus heureuses, elles qui ont reçu de Rosalie Bassolé, une moto d’une valeur de 400 000 F CFA.

Les vainqueurs du tire à la corde chez les hommes ont gagné pour leur part 100 000 F CFA. Les premières en dames dans la même compétition ont obtenu 50 000 F CFA. L’on a par ailleurs enregistré de nombreux prix spéciaux offerts par des donateurs.
Dans l’ensemble, la manifestation, au regard de l’engouement suscité, de la grande mobilisation et de la qualité des prestations (culturellement parlant), a été un franc succès. En un mot comme en mille, c’est la culture qui a été le grand gagnant.

Dans une brève intervention annonçant le démarrage proprement dit des compétitions, le parrain de l’événement, Djibrill Bassolé, a félicité les initiateurs du FOMR. Ce cadre de rencontre constitue un facteur de cohésion et de contribution à la nation, a-t-il relevé. Et de rendre un vibrant hommage à tous ceux qui avaient fait le déplacement de Didyr pour soutenir le Festival Olympique du Monde Rural.

Avant le ministre Bassolé, Jean Bawar et Mathias Bazié, respectivement maire de la commune de Didyr et président du comité d’organisation du Festival, se sont relayé à la tribune pour souhaiter la bienvenue aux participants et plein succès à la manifestation. Qui aura visiblement tenu toutes ses promesses, à en juger par les réjouissances populaires observées ça et là. Toute chose qui a comblé le promoteur du FOMR, Armand Badiel. ‘’L’appropriation de la manifestation par les jeunes et la population constitue un réel motif de satisfaction pour nous. Donc, nous sommes vraiment satisfait’’, a-t-il confié.

Le Premier ministre, Beyon Luc Adolphe Tiao, qui a assisté de bout en bout aux différentes activités, s’est dit impressionné par la qualité des prestations. Et de féliciter les initiateurs pour y avoir pensé.
Le PM Tiao a exprimé la disponibilité du gouvernant à accompagner pareille initiative. Le gouvernement ne pouvant pas tout faire. Au cours des échanges qu’il a eus avec les forces vives de la commune de Didyr, le chef de l’exécutif a invité les organisateurs à mûrir la réflexion pour voir dans quelle mesure un projet de construction d’un stade peut être envisagé pour favoriser une meilleure participation du public à la manifestation.

Sur le problème de crise céréalière qui touche la zone de Didyr, le Premier ministre a rassuré les forces vives sur le fait que quelque allait être fait pour aider les ménages. Pas également d’inquiétudes à se faire pour ce qui est du bitumage de la route Koudougou – Didyr. Ce n’est qu’une question de procédures, sinon tout est en bonne voie, selon l’ex- ambassadeur du Burkina à Paris. Quant au problème des jeunes qui souhaitent avoir plus d’empois dans la mine de Perkoa, Beyon Luc Adolphe a promis d’en discuter avec les responsables de la compagnie minière locale afin de voir dans quelles conditions les jeunes chômeurs de la zone peuvent être prioritaires pour les emplois non qualifiés à pourvoir.

Grégoire B. BAZIE
Ph. Bonaventure PARE

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés