SITUATION DE LA CARRIERE DES AGENTS PUBLICS : Via Internet par le code confidentiel et elle est disponible !

mercredi 11 janvier 2012 à 00h42min

Le ministère de la Fonction publique, du Travail et de la Sécurité sociale (MFPTSS) a organisé un séminaire sur la e-SIGASPE à l’intention des Directeurs des ressources humaines (DRH), le lundi 9 janvier 2012 à Ouagadougou. Ce séminaire visait à familiariser les DRH sur le module d’enregistrement des agents publics de leur département au nouveau système de consultation en ligne des informations sur leur carrière (informations administratives et salariales). Cette formation entre dans le cadre du Système intégré de gestion administrative et salariale du personnel de l’Etat (SIGASPE) mis en place par le MFPTSS.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Enfin, fini les déplacements pour les consultations des archives par les agents de la Fonction publique sur leur carrière ! Cela grâce à la e-SIGASPE renforcée par le Système d’accès en ligne des informations administratives et salariale (Système ALIAS) par le biais de l’Internet, initié par le MFPTSS. Désormais, pour consulter ses informations administratives et salariales, il suffit pour le fonctionnaire de disposer d’un matricule et d’un code d’accès confidentiel. Le module de génération de ce code qui doit être fourni par les Directeurs des ressources humaines (DRH) moyennant un contrôle de l’identité de l’agent a fait l’objet d’un séminaire, le 9 janvier dernier à Ouagadougou. L’objectif, pour le MFPTSS, a été de former les DRH sur la base du manuel d’utilisation de ce module de génération de codes.

Trois étapes indispensables pour l’enregistrement de l’agent

Pour l’informaticien Noël Bado, le choix des DRH a été fait sur la base de leur connaissance du personnel mieux que quiconque. En collaboration avec son équipe, l’informaticien a relevé trois étapes jugées indispensables pour l’enregistrement des agents. "L’accès à l’interface de connexion via l’adresse : http://www.fonction-publique.gov.bf..." est, selon les formateurs, le premier geste à poser. Mais, précisent-ils, cela suppose que le DRH a déjà été enregistré par l’administrateur principal du système.

Le processus ainsi déclenché, le DRH devra entrer le matricule de l’agent concerné afin de vérifier son existence. Au cas où l’agent n’est pas encore enregistré, le système permettra au DRH d’entrer toutes les informations concernant l’agent, excepté les informations déjà existantes. Après toutes ces informations, un message de confirmation d’enregistrement sera affiché. Ainsi prend fin la procédure et l’agent en question pourra se connecter à la plateforme de consultation, a précisé l’équipe de formateurs. Cette dernière a aussi fait remarquer que l’agent a la possibilité de changer son code confidentiel.

Un tel système a des avantages que l’équipe ne s’est pas empêchée de mentionner. "Permettre à tous les employés de l’Etat de suivre leur situation administrative et salariale, rapprocher les agents des ministères de leurs DRH, augmenter la transparence dans le traitement des actes des agents et alléger le travail d’information des agents" ont été la substance des avantages du Système ALIAS. Pour Noël Bado, le Système ALIAS interagit avec le SIGASPE pour rendre disponibles les informations sur Internet. Il a rappelé que ce dernier système, mis en place plus tôt, est une application conçue par le MFPTSS pour permettre un traitement informatisé des actes administratifs concernant la carrière des agents de la Fonction publique.

Cependant, selon l’informaticien, malgré les multiples avantages du système, sa consultation n’était possible qu’à partir des postes de travail connectés au SIGASPE, d’où l’obligation de se rendre à la Direction des ressources humaines de leur ministère afin d’avoir l’information. C’est donc soucieux de faire faire l’économie de ces déplacements, surtout pour les agents qui travaillent hors de la capitale et de donner du dynamisme au SIGASPE, que le MFPTSS a recouru à une solution informatique accessible à travers Internet, permettant ainsi l’accès aux données administratives et salariales, à en croire l’informaticien Noël Bado.

Germaine KERE (Collaboratrice)

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés