Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

lundi 28 novembre 2011 à 01h58min

Le samedi 26 novembre 2011, le théâtre de l’Amitié de Bobo-Dioulasso a été le théâtre d’un acte de vandalisme suite à un rendez-vous manqué par des artistes musiciens.
Trois artistes musiciens Maliens étaient programmés au Théâtre de l’Amitié de Bobo-Dioulasso pour une prestation. Sur les trois groupes annoncés, l’un d’eux a honoré le rendez- vous. Malheureusement ce groupe présent n’était pas celui que le public attendait le plus. Alors pour exprimer leur colère aux organisateurs, le public s’est attaqué aux installations du Théâtre de l’Amitié ; des portes saccagées, des ampoules cassées, des installations sonores endommagées et les 200 chaises louées par les organisateurs, emportées.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Cette « vengeance » du public a rendu le Théâtre de l’Amitié hors d’usage. Il faut des travaux conséquents pour que la salle de spectacle la plus « sollicitée » présentement dans la commune de Sya puisse être fonctionnelle. Les organisateurs du conseil vont sans doute en payer les frais. Mais il faut surtout retenir que cette situation doit servir de leçon pour tous, surtout pour les autorités communales. Désormais, il va falloir « trier » les organisateurs de spectacles. Le Théâtre de l’Amitié ne doit pas être cédé à tout demandeur. Puisque ce cas n’est pas le premier du genre au niveau du Théâtre de l’Amitié.

Heureusement que les dégâts se sont limités au seul centre de spectacle ! Si par malheur des personnes mal intentionnées se trouvaient dans le public, les casses pouvaient s’étendre à l’ensemble de la cité. Une fois de plus, il faut qu’il y ait une rigueur dans la location du Théâtre de l’Amitié aux demandeurs. Tout spectacle qui commencerait au delà de 20 heures 30 minutes doit mériter des explications de la part des organisateurs. Il faut impérieusement de nouvelles règlementations pour sécuriser les lieux car l’argent qui a servi à la rénovation du Théâtre de l’Amitié pouvait être utile à d’autres oeuvres dans la cité pour le mieux être des populations. En attendant que les choses puissent rentrer dans l’ordre, le théâtre de l’Amitié est présentement hors d’usage. Les organisateurs de show-biz à Bobo-Dioulasso ces temps-ci, auront sans doute des « équations à résoudre », c’est-à-dire compter avec d’autres propriétaires d’espaces de spectacles avant de pouvoir organiser leurs différentes manifestations.
Souro DAO

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 novembre 2011 à 02:28
    En réponse à : Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

    les tromperies dans ce pays,c’est fini maintenant pcq les burkinabè sont tellement très sages que les gens ont cru que cela pouvait etre comme avant.A ceux qui ne pensent qu’a l’argent en abusant des gens,faites attention.Un homme averti en vaut 2

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2011 à 08:41, par TTCP
    En réponse à : Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

    "....cette situation doit servir de leçon pour tous, surtout pour les autorités communales. Désormais, il va falloir « trier » les organisateurs de spectacles. Le Théâtre de l’Amitié ne doit pas être cédé à tout demandeur. Puisque ce cas n’est pas le premier du genre au niveau du Théâtre de l’Amitié...."

    Mais Mr le journaliste ,il ne faut pas tomber si bas ; pour vous les spectateurs ont raison de casser pour donner des leçons ? Aux autorités communales ? C’est un raisonnement complètement foireux. Il faut quitter dans cette logique bête de casser tout parce qu’on n’est pas content. Il faut être des êtres humains et non agir comme des bêtes sauvages.

    Répondre à ce message

    • Le 28 novembre 2011 à 14:05
      En réponse à : Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

      c’est toi qui est inhumain pcq pour toi c’est normal de voler les gens sans réagir ?si tu vois un pick pocket dérober ton cellulaire,tu fais quoi ?tu vas le bastonner si tu en es capable et donc là,les spectateurs ne se sont pris aux organisateurs physiquement !ce n’est que du matériel pour les faire comprendre qu’ils cessent de duper les gens.la jeunesse est bien debout et vive la jeunesse

      Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2011 à 10:03, par Un simpe bobolais
    En réponse à : Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

    Ceci n’est qu’un élément de l’amateurisme de la plus part des "organisateurs" de "spectacles" de Bobo.Débuts tardifs des concerts,dépassements des capacités d’ accueil ,louanges des "mogo" puissants au lieu du répertoire de l’artiste, manque de toilettes ,inorganisation....et j’en passe. Il y’a longtemps que beaucoup comme moi ont déserté certaines activités du théâtre des "conneries" .Pardonnez ma colère pour cette belle ville culturelle.Un simple bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2011 à 11:08
    En réponse à : Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

    vous vous êtes limités seulement au trie des organisateurs de spectacle comme solution ? Je crois plutôt qu’ils faut que les idiots qui ont fait ca puisse a défaut de payer pour ce qu’ils ont fait, être revu pour bonne éducation car c’est trop bête de s’en prendre a notre théâtre alors que les organisateurs ont un siège et sont bien connue . Je me demande a quand la fin de cette folie a Bobo disons au faso

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2011 à 18:45, par Ari
    En réponse à : Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

    Comme on le dit chaque peuple mérite ses dirigeants.
    Si le peuple Burkinabè continue sur cette lancée, nous pouvons espérer mériter dans un avenir proche des dirigeants beaucoup mieux que ceux que nous avons.
    Vive le Burkina et que Dieu bénisse ce beau peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 28 novembre 2011 à 19:40, par Fredysat
    En réponse à : Théâtre de l’Amitié : Des spectateurs s’en prennent aux installations

    Tout le monde est responsable dans cette histoire. Le ministère devrait réorganiser les promoteurs de spectacle en leurs octroyant des agréments de divers niveau. La n’import qui ne se ventera pas de vouloir organiser d’aussi grands spectacle. Aussi, où étaient les forces de l’ordre pendant le spectacle ? Pendant qu’on payé des différents taxes pour leurs présence !?! Que la sagesse nous anime dans nos actions de tout les jours. Une bonne plainte aurait suffit pour mettre tout ces vendeurs d’illusion en tôle.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés