Police nationale des Hauts-Bassins : 10 minutes pour légaliser un acte administratif

mardi 27 septembre 2011 à 01h57min

L’opération dénommée « Légalisation directe » a été officiellement lancée, lundi 26 septembre 2011 à Bobo-Dioulasso. Elle vise à informer le public de la mise en place d’un nouveau système de légalisation accéléré des actes administratifs.

La légalisation directe d’un acte administratif se fait dorénavant entre 5 et 10 minutes, selon le dossier présenté. Elle consiste à vérifier le document, à le traiter, à le signer et à le restituer au demandeur. Cette opération concerne les copies certifiées conformes, certaines procurations, les matérialisations de signature et la délivrance des certificats de résidence, de vol ou de perte. Mais les actes de vente de parcelles et les dossiers d’immatriculation qui commandent des vérifications assez poussées ne sont pas concernés.

C’est le directeur général de la police nationale, Paul Sondo, qui a procédé au lancement officiel des légalisations directes de documents administratifs, dans les services de police de la direction régionale des Hauts-Bassins, le lundi 26 septembre 2011. Selon M. Sondo, la légalisation directe permet d’offrir des prestations de qualité, en faisant preuve de diligence et de célérité dans le traitement des actes administratifs.

« Elle permettra également de minimiser les interventions intempestives et multiformes, donnant souvent lieu à des critiques de nature à jeter un discrédit sur le fonctionnement des services de police », a ajouté le directeur général de la police.
Par ailleurs, la légalisation directe offre, de l’avis de ses concepteurs, une meilleure sécurisation aux documents, contribue à la lutte contre la petite corruption et renforce l’action de la police en matière d’authentification d’actes administratifs.

Le secrétaire général de la région des Hauts-Bassins, Joachim Somda, représentant le gouverneur à la cérémonie, a salué l’action de la police. « Le mécanisme de légalisation directe, constitue une réelle innovation dans l’action de la police nationale, soucieuse d’offrir des prestations de qualité et de proximité aux populations », a-t-il conclu.

Evariste YODA

Sidwaya

Messages

  • Légalisation directe, pourquoi seulement à Bobo ?

  • Très belle initiative. chapeau à vous !!!!

  • c’est un geste louable et salutaire. continuer dans ce sens, c’est bien ces genres d’actions

  • Avait on besoin que le DG de la pôlice nationale quitte ouaga pour cette opération ? Je crois que des responsables sont nommés au niveau regional. S’ils n’arrivent pas mieux organiser les services de leur ressort, il convient d’en tirer les conséquences.
    Attendons 6 mois après si ça va continuer avant d’acclamer. La mal gouvernance a la peau rugueuse

    • Ce n’est aucunement une innovation ! Ce n’est pas un exploit non plus ! Quand on corrige une honte, un dysfonctionnement criard, on le fait avec discrétion et non avec beaucoup de bruit comme si c’était une grande trouvaille.
      Je trouve que c’est bien de le corriger car vaut mieux tard que jamais....

    • Attention ! Ne soyons pas aussi négatifs. Cette initiative mérite d’être saluée. Elle parait aller de soi mais je pense que c’est un pas qualitatif qui est fait et le DG de la Police a certainement voulu souligner l’importance de cet acte par sa présence. S’il y a des actes positifs dans ce climat déletère que connait le pays, il faut avoir le courage de le dire. Le seul regret et la seule question que j’ai en voyant ces innovations est : Pourquoi maintenant ? Quand on regarde dans le retroviseur on s’aperçoit du gâchis que le BF a connu à cause de l’inertie et de l’apathie généralisée de ces 10-15 dernières années. Bravo quand même à la Police.Il n’est jamais trop tard pour bien faire.

  • Au delà de sous developpement matériel de notre pays,il faut ajouter aussi qu’on est atteint du sous developpement mental car faire tout un tas de fromage pour ce bidule où il faut déplacer des responsables de Ouaga qui vont polluer l’environnement avec leurs grosses caisses jusqu’à Bobo,il y a que quoi se poser des questions de l’état de déliquescence de notre pays.Avec ça,on entend des gens dire que le Burkina est un pays émergent.De quelle émergence parlons nous ?That’s the question

  • Bonne chose, seulement patienter 3h pour beneficier de ce service express n’est pas trop aisée...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés