Malades mentaux : Lueur d’espoir de guérison

vendredi 23 septembre 2011 à 03h54min

La mairie de Bobo a accueilli 4 anciens malades mentaux de la cité récemment guéris. Ces hommes qui erraient nus dans les rues de la ville il y a encore à peine un mois, ont été remis aux autorités communales hier, mercredi 21 septembre 2011.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

En cette matinée du mercredi 21 septembre, il y avait un air de fébrilité à l’hôtel de ville de Sya. Pour cause, il fallait y accueillir des citoyens pas du tout ordinaires. Et ils sont arrivés, à bord d’un pick-up bleu, accompagnés de leurs bienfaiteurs. Ils, ce sont ces ex « fous », puisqu’ils semblent guéris. Pour le savoir, c’est le directeur de cabinet du maire, Ardjouma Sanou alias Dutron qui est envoyé à leur rencontre. On ne sait jamais, au cas où… Il s’approche des accompagnateurs, échange quelques mots et arbore un sourire de satisfaction, qui rassure tout le monde.

Alors, nous nous approchons du groupe. Quatre anciens malades errant connus dans la cité sont à quelques 4 m du groupe. Un cinquième est un peu plus à l’écart des autres. Les quatre sont guéris et rejoindront leurs familles. Avant leur guérison, ils erraient dans les quartiers Bolomakoté, Tounouma, Kua et Ouezzin-ville. Le cinquième « n’est pas totalement guéri », a notifié le guérisseur, Salif Sawadogo.

Selon les explications de Nacanabo Abdoulaye, le guérisseur Salif Sawadogo à la vue de ces malades mentaux, lui aurait affirmé qu’il pouvait les soigner. Et a demandé à savoir comment il pouvait avoir accès à ces « fous ». Il a promis au guérisseur de se renseigner. C’est ainsi qu’il en a parlé à Me Seydou Traoré, un greffier en chef. Ce dernier aurait fait le déplacement à Houndé pour voir ce que faisait réellement ce guérisseur. Convaincu par le travail de Salif Sawadogo, des démarches ont été entreprises auprès de l’autorité communale. C’est ainsi que 14 malades mentaux errant dans la cité ont été rassemblés et confiés au guérisseur Salif Sawadogo, il y a près d’un mois. Après 28 jours de travail, le guérisseur juge aptes 4 de ces patients à regagner la maison. Pour le guérisseur Sawadogo, il s’agit d’un don de Dieu et non de magie.

C’est Dieu qui soigne par son intermédiaire. Et son travail est gratuit. Jusqu’ici, les frais de séjour et d’entretien des pensionnés sont à charge du guérisseur. Toute une équipe s’occupe des malades. Aussi, certaines personnes, voyant ce qu’il fait, lui apportent de l’aide. Selon nos sources, plus de 200 personnes seraient actuellement en soin chez lui à Houndé. Ils ne seraient pas tous des malades mentaux. Les patients lui sont généralement confiés par leurs parents. Ce fut le cas de ce jeune de 19 ans, Abdoul Wahab Ouédraogo. Confié au guérisseur par sa mère, il aurait été le premier « fou » guéri par Salif Sawadogo, il y a près de 3 à 4 mois.

Assita Ouattara, 1ère adjointe au maire de la commune de Bobo, a félicité et remercié Salif Sawadogo et son équipe pour leur travail. « Nous sommes touchés par la guérison de nos frères. Vous avez fait un devoir fraternel et citoyen », leur a-t-elle dit. La commune verra dans quelle mesure elle pourra « vous aider à les aider à recouvrer la santé ». Puis de souhaiter une plus grande collaboration entre tradithérapeutes et médecine moderne.

Aly KONATE ( alykonat@yahoo.fr)

L’Express du Faso

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés