ENTREPRISE COMMERCIALE DU FASO : Droit de réponse au comité syndical CGTB-SIBEA

jeudi 1er septembre 2011 à 03h55min

Dans notre édition du vendredi 26 au dimanche 28 août 2011, nous publions un point de presse du comité syndical CGTB-SIBEA. Les responsables ont tenu des propos sur l’Entreprise commerciale du Faso (ECF) qui tenait à apporter sa version des faits.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Dans votre édition du 26 août 2011, vous avez publié un article portant sur la conférence de presse animée par le Comité syndical CGTB-SIBEA à la Bourse du travail de Ouagadougou. Cet article en question a fait ressortir des propos des membres du Comité syndical CGTB-SIBEA qui portent atteinte à l’image et à la crédibilité de notre entreprise, Entreprise commerciale du Faso (ECF). Nous venons, par ce présent droit de réponse, apporter des éclaircissements sur les allégations contre notre société.

En effet, à cette conférence, nous avions été très surpris d’apprendre que l’Entreprise Commerciale du Faso (CECF) est la propriété de monsieur Compaoré Ali. Nous tenons à ce propos à clarifier que ECF est une entreprise de droit burkinabè qui a été créée depuis plusieurs années avec plusieurs actionnaires dont M. Compaoré Ali. Quant à la présence des produits de marque "JUMBO" sur le marché national, l’Entreprise veut une fois de plus informer ce comité et les lecteurs que ECF a signé un contrat de distribution avec le groupe espagnol PASA, propriétaire exclusif de la marque « Jumbo ». ECF n’est pas censé savoir ce qui se passe entre SIBEA et PASA.

Par ailleurs, nous donnons la précision que ECF a eu à publier un communiqué pour donner l’information au public consommateur du produit Jumbo qu’elle est distributrice des produits de la marque « Jumbo ». D’autre part, à la conférence de presse, monsieur Moumouni Boly a fait savoir que l’entreprise ECF est redevable de centaines de millions à la SIBEA. L’entreprise ECF ne peut rester silencieuse sur de tels propos injustifiés ternissant son image. En réalité, dans le cadre des échanges commerciaux qui lient les deux entreprises, ECF lui livrait différents produits alimentaires qu’elle distribue au Burkina Faso et SIBEA, quant à elle, lui livrait en contre partie des produits "Jumbo".

Il ressort que SIBEA a adressé à ECF à travers son conseil, une lettre de réclamation de paiement de la somme de trois cent quatre vingt deux millions, six cent vingt mille neuf cent soixante quinze (382 620 975) F CFA représentant des bons d’enlèvement. Cependant, il ressort de la situation comptable sur le point sur les factures impayées par SIBEA que celle-ci doit à ECF la somme de cinq cent seize millions, deux cent quatre vingt-dix. neuf mille vingt cinq francs CFA (516 299 025) F CFA. Par ailleurs, par rapport aux propos du Comité syndical SIBEA sur un soit-disant transfert de fonds, ECF tient à préciser qu’aucun fonds de SIBEA n’a jamais été transféré dans ses comptes.

Au contraire, comme on peut le vérifier à travers nos livres comptables et nos relevés bancaires, c’est plutôt ECF qui a fait des transferts de fonds vers SIBEA. Il est également ressorti à cette conférence de presse qu’une dizaine d’agents de SIBEA auraient été recrutés au sein de l’entreprise ECF. Pour information, nous avons effectivement fait des recrutements en conformité avec la législation nationale en la matière basée sur l’expérience et le professionnalisme des candidats. De plus, dans le cadre de la distribution des produits de la marque « Jumbo », notre entreprise ECF continue de faire des recrutements. Tout en espérant que cette clarification permettra à vos lecteurs de pouvoir faire la part des choses, nous voudrions attirer l’attention du Comité syndical CGTB-SIBEA et son secrétaire général, monsieur Boly Mounouni, qu’il est important de rester dans le cadre de leurs missions syndicales.

L’entreprise ECF n’est pas leur employeur et ne saurait être tenue des difficultés qu’ils vivent actuellement ; aussi, ils ne doivent pas ignorer que la solution de leurs problèmes se trouve certainement à la SIBEA et non à ECF. En tout état de cause, la Direction générale de ECF tient pour responsable le Comité syndical CGTB-SIBEA et monsieur Boly Moumouni pour tous préjudices ou désagréments que ECF pourrait subir au vu de leurs allégations publiées et de tous actes qu’ils viendraient à poser préjudices de ECF.

La Direction générale de ECF

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés