Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui n’a pas envie de donner, donne de la main gauche» Proverbe burkinabè

Education : Le système éducatif à l’ère de l’informatique

Accueil > Actualités > Multimédia • • jeudi 7 octobre 2004 à 09h56min

Ouagadougou abrite les 5 et 6 octobre 2004 un atelier national de réflexion sur l’élaboration du plan d’action du programme de partenariat entre les départements chargés de l’éducation et Microsoft.

L’objectif est de permettre l’émergence d’une société capable d’utiliser les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC).

Les ministères en charge de l’Education veulent relever les défis de l’éducation du futur. Ils entendent introduire la culture numérique à l’école burkinabè d’ici à 2009. En effet, c’est en juin 2004 que le Burkina et Microsoft avaient signé un accord de partenariat dénommé "Partner in Learning".

Ce partenariat vise le développement de la culture numérique dans tout le système éducatif national. "La compagnie privée et commerciale Microsoft accompagnera le Burkina à développer et introduire les TIC à l’école," a souligné le directeur général de l’Afrique de l’Ouest et du Centre de Microsoft, M. Franck Jacquard. "Les TIC sont à la fois un secteur économique porteur et un vecteur d’accélération de l’enseignement," affirmera M. Jacquard. L’appui de Microsoft sera axé sur la formation des acteurs de l’enseignement et la baisse du coût des outils et des logiciels TIC.

Dans le contexte de la lutte contre l’analphabétisme, les assises de Ouagadougou contribueront à la mise en œuvre de stratégie opérationnelle pour la généralisation de l’utilisation des TIC comme moyen d’amélioration et de diversification des canaux d’accès au savoir et à l’information scientifique et technique.

Les participants travailleront aussi à renforcer les capacités de planification, de gestion et de pilotage du système éducatif grâce aux TIC. Il s’agira pour les participants de réfléchir sur l’importance des TIC comme outil de savoir, d’enseignement-apprentissage et d’auto-formation, de recherche personnelle et d’ouverture au monde.

Le ministre de l’Enseignement de base et de l’alphabétisation, M. Mathieu Ouédraogo a exhorté les participants, dans son discours d’ouverture des travaux, à élaborer des propositions concrètes, futuristes et réalistes de nature à impulser une réelle dynamique dans le sens de l’appropriation collective des outils nouveaux de savoir et de développement.

Il s’agira pour les acteurs du système éducatif d’intégrer les exigences du futur dans les décisions sociopolitiques et économiques. "La qualité et la pertinence de l’enseignement se posent sous un jour nouveau" a déclaré le ministre Ouédraogo. La cérémonie d’ouverture de l’atelier a enregistré la présence du ministre délégué chargé de l’Enseignement technique et professionnel, M. Youma Zerbo et du délégué général à l’informatique.

L’ouverture de cet atelier a coïncidé avec la Journée mondiale des enseignants. Et le premier responsable de l’Education de base a profité de l’occasion pour exprimer sa reconnaissance aux enseignants. Il les a invités "à interroger leurs pratiques pédagogiques d’aujourd’hui pour se mettre en perspective et se projeter dans l’éducation du futur".

Saturnin N. COULIBALY (stagiaire)
Sidwaya

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Universités africaines de la communication : La responsabilité des acteurs de l’information et de la communication dans un contexte sécuritaire et sanitaire au cœur de la 12e édition
Suspension de l’internet mobile : Une violation des droits à la liberté d’expression et d’information, selon la CNDH
Suspension de l’Internet mobile au Burkina : Une perte économique de plus de 20 milliards de francs CFA selon l’index netblocks
Internet mobile au Burkina : La suspension prorogée de 96h à compter du mercredi 24 novembre 2021
Cybersécurite au Burkina : Des acteurs nationaux renforcent leurs capacités
Suspension de l’internet mobile au Burkina : Les professionnelles des médias dénoncent une atteinte grave à la liberté d’expression
Coupure d’Internet sur mobile au Burkina : Le CFOP s’offusque
Internet au Burkina : Le Gouvernement admet officiellement avoir fait suspendre la connexion sur mobile
Rupture d’internet mobile au Burkina : Des citoyens racontent leur "galère"
Rupture de l’internet mobile : Le Collectif pour un peuple uni compte déposer une plainte contre les fournisseurs mobile
Votre journal Courrier confidentiel N° 253 est disponible chez les revendeurs de journaux
Rupture d’Internet mobile au Burkina : « Situation inédite », la Ligue des consommateurs monte au créneau avec un huissier et des avocats
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés