BOULANGERIES ET PATISSERIES DU BURKINA : Le syndicat annonce une grève de 48 heures

lundi 30 mai 2011 à 00h33min

La Fédération nationale des boulangers et pâtissiers du Burkina (FNBP/B) a tenu du 26 au 28 mai 2011, son 13e congrès ordinaire au tour du thème : "50 ans de vie syndicale et témoignages" Ce congrès s’est déroulé au Centre d’éducation ouvrière de Ouagadougou et a connu la participation d’une cinquantaine de délégués venant des différentes provinces du Burkina. Au terme des travaux, la FNBP/B a annoncé la tenue d’une grève générale de 48 heures à compter du jeudi 2 juin 2011.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Tout travailleur a droit à de meilleures conditions de vie et de travail. C’est pour rendre cette vision effective que les membres de la FNBP/B se sont retrouvés à Ouagadougou les 26, 27 et 28 mai dernier. Trois jours durant, les congressistes ont échangé sur plusieurs points notamment sur leurs conditions de vie et de travail et sur le thème central du congrès. Au terme de leurs travaux, les congressistes ont mis en place un nouveau bureau composé de 17 membres avec à leur tête, Mahamadi Djiguemdé.

Avant de se quitter, ils ont formulé des motions dont l’une sur les boulangeries Wend Konta. Elle dénonce le mépris du président directeur général (PDG) de cette boulangerie, Rimon Hajjar vis-à–vis de ses employés. Cette motion condamne également les attitudes hostiles aux travailleurs de Kadry Diao et de Bertrand Ouédraogo de cette même Boulangerie et appelle l’ensemble des travailleurs des boulangeries Wend Konta à la mobilisation et à la lutte pour défendre leurs droits.

Des augmentations de salaires

Au cours de la cérémonie de clôture, la FNBP/B a annoncé à ses militants, la tenue d’une grève générale à compter du 2 juin 2011 pour exiger la satisfaction de leurs revendications dont l’augmentation de la prime de panier de 7500 à 15000 F CFA. La FNBP/B a aussi formulé une motion à l’endroit des employeurs des boulangeries et pâtisseries. Elle porte sur le paiement des salaires à terme échu, la construction ou la réfection de boulangeries modernes assurant toutes les garanties de sécurité, le respect de la visite médicale annuelle et la prise en charge des ordonnances médicales y afférentes etc. Dans son discours de clôture, le secrétaire général (SG) de la FNBP/B, Konomba Traoré, a invité les travailleurs à rester mobilisés afin de parvenir à la satisfaction totale de leurs revendications. Il a remercié les congressistes pour l’élection du nouveau bureau de la FNBP/B et a promis qu’il fera de son possible pour mériter la confiance placée en lui.

Le paiement des cotisations

Sans moyens financiers, le syndicat ne peut pas être efficace et rendre service à ses membres encore moins, honorer ses engagements sur le plan national et international. C’est pourquoi, le SG de la FNBP/B a exhorté les travailleurs à payer les cotisations syndicales. Il leur a rappelé la tenue de la grève générale qui sera observée dans les jours à venir pour amener le patronat des boulangeries et pâtisseries à procéder à une augmentation conséquente des salaires et à l’amélioration de leurs conditions de travail. Aussi les a-t-il invités à une grande mobilisation afin que cette grève soit un succès. Il a invité les autorités de la Fonction publique, du travail et de la sécurité sociale à tout mettre en œuvre pour l’élaboration d’une nouvelle convention collective sectorielle au profit des travailleurs des boulangeries et pâtisseries. Il n’a pas manqué de remercier les partenaires qui ont contribué à l’organisation de ce 13e congrès.

Les responsables d’autres structures syndicales dont Tolé Sagnon de la Confédération générale du travail du Burkina (CGTB) et Abdou Diaouga coordonnateur sous-régional Afrique de l’Ouest, de l’Union internationale des travailleurs de l’alimentation, l’agriculture, d’hôtels et restauration et de branches connexes (UITA), ont félicité les militants de la FNBP/B pour la tenue effective du congrès. Ils ont traduit leur disponibilité à les accompagner à travers des formations pour leur permettre d’engranger davantage de victoire en termes de meilleures conditions de vie et de liberté.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 3 décembre 2014 à 20:59, par zongo pengdewende henri
    En réponse à : commis

    salut les membres des syndica !depuis 2011 on a fait greve,et on a pas eu de solution,pourquoi pas le faire maintena ?c’es le moment ou rien.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés