MANIFESTATIONS DE MILITAIRES : Les opérateurs économiques aux côtés des commerçants

lundi 4 avril 2011 à 01h06min

Les opérateurs économiques ont rencontré, le 1er avril 2011, les commerçants victimes du vandalisme des militaires. L’objectif de la rencontre était de faire le point des échanges que les opérateurs économiques ont eus avec le gouvernement sur l’indemnisation des commerçants victimes. Elle a eu pour cadre la Chambre de commerce et d’industrie (CCI-BF) à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

Suite aux événements de la nuit du 22 au 23 mars 2011, le gouvernement a décidé d’indemniser les commerçants victimes des actes de vandalisme. C’est dans cette logique que les opérateurs économiques, pour ne pas être en reste, ont eux aussi tenu des rencontres avec le gouvernement afin de trouver des solutions idoines qui permettront une reprise rapide des activités commerciales. Après plusieurs rencontres avec les membres du gouvernement, les opérateurs économiques ont tenu à en faire le point aux commerçants le 1er avril 2011. La délégation des opérateurs économiques était conduite par Hadja Alizèta Ouédraogo.

Dans son mot introductif, Hadja Alizèta Ouédraogo a, au nom du bureau des opérateurs économiques, tenu à apporter le soutien qui est le leur aux commerçants. Dans la situation actuelle, a-t-elle souligné, "il est nécessaire que nous soyons à vos côtés pour vous témoigner tout notre soutien pour les pertes que vous avez subies". Elle a ensuite donné la parole à Idrissa Nassa qui a fait le point des différentes initiatives prises par le bureau de la Chambre de commerce et d’industrie. C’est ainsi que les opérateurs économiques ont successivement rencontré le Mogho Naaba, empereur des Mossé et le gouvernement. Les échanges avec le gouvernement ont détaillé les modalités pratiques envisagées par le gouvernement.

C’est ainsi que le prêt est proposé comme une alternative rapide pour permettre aux commerçants de reprendre dans de brefs délais leurs activités, et ensuite commencer l’indemnisation. Les prêts sont à des taux d’intérêt faible (4%). Pour Idrissa Nassa, les opérateurs économiques s’engagent à rester aux côtés des commerçants. Ils veilleront à ce que les promesses faites par le gouvernement soient tenues, a affirmé Idrissa Nassa. Les opérateurs économiques et les commerçants ont après l’ouverture des échanges poursuivi les travaux en huis clos.

Aimé NABALOUM (Stagiaire)

Le Pays

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés