Nuage de poussière au Burkina : "Cette couche poussiéreuse n’a rien à voir avec l’éruption du volcan islandais" selon météo Burkina

vendredi 23 avril 2010 à 02h50min

Depuis hier soir, une nappe de poussière a envahi une bonne partie du territoire burkinabè réduisant ainsi la visibilité. Pour en savoir davantage, une équipe de Sidwaya s’est rendue à la station de météorologie de Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez

"Ce nuage de poussière n’a rien à voir avec l’éruption volcanique en Islande, car nous vivons des situations particulières". C’est l’avis du chef du centre de météorologie principal de l’ASECNA à Ouagadougou, Enok Kaboré. Il écarte tout lien probable entre cette couche poussiéreuse dans certaines localités du Burkina Faso et l’éruption volcanique en Islande.

En effet, dit-il, la situation météorologique est caractérisée depuis le 20 avril par l’installation d’une dépression d’origine thermique sur le Nord-Est de la boucle du Niger. Selon lui, le Centre de la dépression a évolué pour se positionner sur le Sud-Est du Mali. "La présence de cette dépression associée à la dorsale de l’anticyclone des

Açores a entraîné un resserrement des gradians de pression qui a provoqué le déclenchement et l’évolution de la poussière à partir des régions-sources de poussière que sont Menaka, Gao et Tombouckou", a ajouté M. Kaboré. Selon lui, les météorologistes connaissent bien cette poussière qu’on appelle "poussière de Menaka" et qu’on observe en avril. C’est ce qui explique le nuage de poussière qui a envahi le Burkina Faso par le Nord. Elle s’est ensuite généralisée pour couvrir la presque totalité du pays en dehors de l’extrême Est, le Sud-Ouest et le Sud.

En ce qui concerne la zone de Dori où la visibilité est difficile. Le chef du Centre de météorologie principal de Ouagadougou, Enok Kaboré, souligne que cela est lié à la nature du climat. Ainsi, Dori étant dans une zone désertique, le moindre mouvement de vent soulève beaucoup plus de poussière. A titre indicatif, la situation qui prévaut dans les villes touchées était la suivante hier aux environs de 15h : 100m de visibilité à Dori, Ouahigouya et Dédougou.

On enregistrait également des visibilités de 200 m à Boromo, 800 m à Ouagadougou et 900 m dans la station de Bobo-Dioulasso. En de pareils circonstances, M. Kaboré recommande la vigilance et invite la population à se protéger suffisamment surtout les enfants. Pour lui, la situation va perdurer 24h. En plus du Burkina, le Centre et le Sud du Mali, le Nord du Ghana et de la Côte d’Ivoire, ainsi que le Sud-Ouest du Niger sont touchés par ce nuage de poussière.

Mariam OUEDRAOGO (Collaboratrice)

Sidwaya

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés