Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Schéma du Grand Ouaga : Validation d’une copie revue

Accueil > Actualités > Economie • • mercredi 8 avril 2009 à 01h26min

« Gouverner, c’est prévoir », a-t-on coutume de dire. Au Burkina, cette assertion, appliquée à la politique d’urbanisation, a donné lieu au projet dénommé « Grand Ouaga ». Il a été question le mardi 7 avril 2009, au CBC, de la validation de l’étude de révision du Schéma directeur d’aménagement du Grand Ouaga (SDAGO), à travers un atelier régional. Organisée par la Commission régionale de l’urbanisme et de la construction du centre (CRUCC), cette rencontre a été l’occasion d’installer officiellement les membres de ladite structure.

Approuvé en Conseil des ministres le 28 juillet 1999, le schéma directeur d’aménagement du Grand Ouaga (SDAGO) a été élaboré en 1997. Ce projet ambitieux d’aménagement urbain couvre l’espace géographique formé par la commune urbaine de Ouagadougou avec sept (7) communes rurales périphériques, savoir : Komki Ipala, Komsilga, Koubri, Pabré, Saaba, et Tanghin-Dassouri, dans la région du Centre ; et la commune rurale de Loumbila, dans la région du Plateau central. Pour la mise en œuvre du SDAGO, il a été créé une commission régionale de l’urbanisme et de la construction du centre (CRUCC), dont les membres, au nombre de trente (30), ont été officiellement installés le mardi 7 avril 2009.

Cette commission, présidée par le président du conseil régional, Patrice Nikièma, installée par le gouverneur de la région du Centre, Boureima Bougouma, a eu du pain sur la planche puisqu’elle devait valider l’étude de révision du Schéma directeur du Grand Ouaga. Pour M. Bougouma, le Grand Ouaga (GO) est un territoire où les enjeux de la question foncière sont très importants et méritent que chacun des acteurs y joue sa partition afin de relever les défis qui nous attendent.

« Chaque acteur institutionnel intervenant dans le Grand Ouaga devrait s’approprier cet important document de planification (NDLR : Le SDAGO), pour une bonne maîtrise et une bonne gestion de l’espace », a interpellé le gouverneur du Centre. Neuf (9) ans après l’adoption du Schéma directeur d’aménagement du Grand Ouaga, et en dépit des mesures proposées pour résoudre les problèmes identifiés, le constat est que la persistance de nombreuses difficultés subsistent.

Il s’agit principalement du non-respect des grandes orientations du SDAGO ; du non-respect du zonage proposé ; de la difficulté de mise en place d’une structure de suivi et de mise en œuvre dudit schéma. Toutes choses donc qui ont conduit le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme à procéder à la révision de ce schéma, pour redéfinir l’espace du Grand Ouaga, maîtriser l’occupation de l’espace du GO, proposer des options d’aménagement en rapport avec les préoccupations des acteurs en phase avec la réalité du terrain, améliorer les conditions de vie des populations du GO, intégrer les villages centres et l’hinterland à la dynamique de la ville de Ouagadougou ; et adapter le Grand Ouaga à l’évolution institutionnelle du pays.

Pour le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Vincent T. Dabilgou, qui a présidé l’ouverture de l’atelier, il s’agit d’une démarche participative de validation, mais surtout de consolidation du rapport d’étude de révision du document. « Cet atelier régional s’inscrit également dans une logique d’appropriation du SDAGO par les autorités politiques et administratives du Grand Ouaga, conformément à la philosophie développée dans le document de politique nationale de l’habitat et du développement urbain, et aux instructions du gouvernement », a précisé le ministre Dabilgou.
Les grandes orientations du Grand Ouaga

- la maîtrise et la gestion de l’espace ;
- le développement des infrastructures ;
- le développement des activités de production et leur meilleure répartition ;
- la maîtrise et la préservation des ressources naturelles ;
- un meilleur accès aux services sociaux et à un logement décent.

Agnan Kayorgo

L’Observateur Paalga

Vos commentaires

  • Le 8 avril 2009 à 07:18, par badboy En réponse à : Schéma du Grand Ouaga : Validation d’une copie revue

    De grace. Quand on veux informer, il faut le faire sérieusement. Qu´est ce qui vous coute d´aficher la carte de telle sorte que l´on puisse bien voir. Après tout c´est ca la source principale de l´information.
    merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 12:50, par UrbaD En réponse à : Schéma du Grand Ouaga : Validation d’une copie revue

    Effectivement, on ne sait même pas de quoi il s’agit. Est-ce Ouaga ? La carte est de très mauvaise qualité.

    Et en plus il aurait fallut joindre le document PDF pour que le lecteur puisse s’impreigner de tout le sschéma.

    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 16:27, par bodji En réponse à : Schéma du Grand Ouaga : Validation d’une copie revue

    avec une carte qui ressemble à une toile d’araignée, vous voulez qu’on voie quoi ? nous ne sommes pas des araignées, donc allez afficher cette carte sur un arbre pour les araignées.

    Répondre à ce message

  • Le 8 avril 2009 à 19:59 En réponse à : Schéma du Grand Ouaga : Validation d’une copie revue

    Moi je dit, cette révision du SDAGO n’a pas suivie la bonne procédure. Après tout, quel a été le résultat de la mise en peuvre du premier SDAGO ? Quel bilan a-ton fait sur les insuffisances ? quel diagnostique a t-on fait ? Chacun se lève et organise des activités pour qu’on dise qu’il travail bien. Ce n’est pas ça. Le premier SDAGO de 1999 qu’est-il advenu de sa mise en oeuvre ?

    C’est sur cette base seulement qu’on peut reviser. Si non tout le reste n’est que gesticulation pour nous pomper l’air. Tant qu’on ne va pas faire le bilan de l’application du 1er SDAGO, la révision actuelle est vouée à l’échec.

    Et puis j’ai comme l’impression le Ministère de l’habitat et le Projet CDS (Stratégie de Developpement des Citées) de ONU HABITAT, se font la concurrence.

    Le SDAGO et LE CDS travaillent tous pour le developpement de ouagadougou a l’horizon 2025.En plus il ya une étude prospective (BURKINA 2025) commandée par le Ministere des Finances. C’est des documents qui doivent etre exploités. Parce que c’est le même horizon. Mais, on se rend compte que tout le monde ignore tout le monde royalement. Chacun dans son coin. Et après on est surppris que ça marche pas.

    Finalement c’est quoi le developpement ? Revoyer votre copie Mr le Ministre. C’est pas la création des structures a tout bout de champ qui vont assurer l’efficacité.

    Répondre à ce message

  • Le 4 février 2010 à 13:17, par SABATA En réponse à : Schéma du Grand Ouaga : Validation d’une copie revue

    le portrait tel que présenté est tres ambitieux seulement je constate que des villages importants ne figurent pas sur la carte ou bien ces villages seront rayés ?
    A titre d’exemple le village BONKORE situé dans la commune de SAPONE ne figure pas .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Soutenance de thèse de doctorat : « Les partenariats public-privé constituent une réponse au déficit de financement des aménagements touristiques », Soumaila Maré
Produits labellisés du Burkina : Un site web pour leur promotion
Appui au secteur privé : La Maison de l’Entreprise et la Banque mondiale se concertent pour le renforcement de leur partenariat
Assurances au Burkina : Coris Assistance Auto, pour soulager les automobilistes victimes d’accidents de circulation
Le Groupe UBA désigné « Banque africaine de l’année » par les Banker Awards 2021 Et bat le record du Banker Magazine Awards en remportant le prix « Banque de l’année » au Nigeria ainsi que douze (12) de ses filiales africaines
Economie numérique au Burkina : Sank Business milite pour "la liberté financière" des populations
Burkina : Les impôts veulent atteindre un taux de recouvrement record de 1000 milliards de francs CFA d’ici fin 2021
Vente illicite d’intrants à la SOFITEX : L’ex-directeur de l’audit interne condamné à payer une amende ferme de 544 millions F CFA.
Conférence internationale des partenaires pour le financement du PNDES II : Le ministre de l’économie se veut rassurant sur le report
Augmentation du prix du pain : Le Ministre du commerce fait une mise au point
Bénin : L’homme d’affaires burkinabè Salif Kossouka Ouédraogo incarcéré pour escroquerie portant sur plus de 3 milliards
Délégation consulaire régionale de Bobo-Dioulasso : Les cinq engagements du président Al Hassane Siénou, pour redynamiser le climat des affaires
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés