Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Bouloum Poukou football club : Les dirigeants pour un arbitrage juste et équitable

Accueil > Actualités > Sport • • jeudi 7 février 2008 à 09h44min

Les membres du bureau du Bouloum Poukou football club (BPFC) de Koudougou ont animé une conférence de presse le mercredi 30 janvier 2008 dans l’enceinte du Théâtre populaire de Koudougou. Cette conférence a été animée tour à tour par les membres du bureau et a porté sur deux points, à savoir, la montée et l’évolution de l’équipe et les problèmes dans la gestion du club.

Le secrétaire général du BPFC, Aguibou Traoré, a d’abord fait le bilan à mi-parcours de l’équipe. Sept matchs disputés dont 3 victoires, 2 matchs nuls et 2 défaites face à l’EFO et à l’ASFA/Y. "A la 7e journée, l’équipe occupait la 7e place après avoir occupé la troisième place", a-t-il dit. Le directeur technique de l’équipe, le Naaba Edouard Yaméogo, a, pour sa part, fait l’historique du club. On retient qu’il a été créé en 1962 et a fait la fierté de plus d’un, qu’un groupe de jeunes serait à l’origine de la création du Bouloum Poukou. Des jeunes qui étaient de bons joueurs mais n’avaient pas de classement, a précisé le directeur technique et ont donc décidé de créer leur équipe. C’est ainsi qu’est né le Bouloum Poukou, a indiqué le Naaba Yaméogo. Le Directeur technique a aussi rappelé quelques victoires remportées par l’équipe depuis sa création.

Quant au nom Bouloum Poukou, il vient d’un lieu sacré, a-t-il dit en ajoutant que 6 ans après sa création l’équipe a remporté le titre du championnat national du football de la Haute-Volta. Le président du BPFC, Moumouni Berimwoudgou, a d’abord remercié tous ceux qui ont permis à l’équipe de monter en D1. "L’équipe évolue progressivement mais, sans l’appui de tous, elle ne pourra pas continuer son chemin jusqu’au bout", a-t-il dit. Selon lui, le bureau tout seul ne peut faire face aux nombreuses dépenses. Aussi a-t-il invité l’ensemble des fils de la région à soutenir le club. De la 3e place, l’équipe se retrouve à la 7e journée à la 7e place. Ce qui signifie qu’il y a des problèmes.

De l’avis du président, les arbitres sont à la base de cette régression. Les matchs joués contre l’USO, l’EFO et l’ASFA/Y, n’ont pas été arbitrés comme il se devait, selon le président du BPFC. "Si on veut que le football aille de l’avant, dit-il, il faudrait que les arbitres fassent correctement leur travail." Pour M. Berimwoudgou, les arbitres fautifs doivent être sanctionnés car ils faussent les règles du jeu. Toute chose qui entrave l’évolution du football burkinabè. Et son vice-président, Martin Causin, d’ajouter que même ceux qui n’étaient pas des supporters du BPFC ont déploré les erreurs d’arbitrage lors du match qui a opposé le BPFC à l’ASFA/Y. Tour à tour, les membres du bureau ont fustigé le comportement de l’arbitre des trois matchs, à savoir BPFC contre l’USO, l’EFO et l’ASFA/Y.

Concernant les difficultés financières, le vice-président dira qu’en dépit de l’absence de sponsors, tous les engagements pris auprès des joueurs depuis le début du championnat ont été honorés. Pour lui, l’objectif majeur est de stabiliser le club à une bonne position et permettre aux joueurs d’avoir un cycle complet de formation. Avec un budget prévisionnel annuel de 14 millions de F CFA, le BPFC espère boucler la saison sportive en toute beauté, même si la subvention au niveau national se fait toujours attendre. La transparence et la solidarité constituent la force de l’équipe, ont-ils fait savoir.

Dabadi ZOUMBARA

Le Pays

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés