Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Peu importe le succès, il s’agit d’être grand, non de le paraître.» Romain Rolland, Ecrivain

Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • mercredi 30 novembre 2022 à 21h50min
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash

La situation humanitaire consécutive à l’insécurité, a engendré une mobilisation des organisations aux côtés des populations déplacées. Si l’action de ces organisations se présente comme un ouf de soulagement, certaines modalités d’intervention dans la prise en charge des déplacés ne semblent pas, pour diverses raisons, rencontrer l’assentiment général. C’est ce qu’on peut constater avec cette lettre du gouverneur de la région du sahel, ordonnant l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash à partir du 31 décembre 2022.

« Lors de la rencontre du vendredi 25 novembre 2022 entre les représentants du système des Nations-Unies et des personnes-ressources de la région du Sahel présidée par le gouverneur, le diagnostic de la distribution du cash, ses dérivés et ses méfaits sur la société, le vivre-ensemble et la cohésion sociale, gage et socle d’un retour de la paix ont été débattus et compris de tous.

Conformément aux conclusions de ladite rencontre, je viens par la présente vous inviter à arrêter toutes les modalités de distribution du cash sur toute l’étendue du territoire régional à partir du 31 décembre 2022 avec prise d’effet dès le 1er janvier 2023. Je vous exhorte à réorienter les financements y afférents sur des formations ou le renforcement de capacités de groupements, associations ou coopératives.

Toute chose qui contribuera à faciliter et à accompagner efficacement la résilience des populations vulnérables éprouvées par la crise sécuritaire et humanitaire que traverse la région », lit-on dans une lettre adressée par le gouverneur aux responsables des agences du système des Nations-Unies, des organisations non-gouvernementales, de projets et programmes intervenant dans la région.

Dans la même note, signée du 28 novembre 2022, le gouverneur lieutenant-colonel Rodolphe Sorgho exhorte ces organisations à des réflexions axées sur le développement des projets à caractère communautaire et structurants. Contactée sur le sujet, une source sécuritaire de la localité s’est félicitée de la décision. « La distribution du cash créé plus de problèmes », a-t-elle confié sans aller dans les détails.

Lefaso.net

Portfolio

Vos commentaires

  • Le 30 novembre 2022 à 15:44, par Le cdp-bis En réponse à : Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash

    Ah oui, c’est une source de financement du djihadisme qui av être coupée ! Combien de fois, il a été dit que ces terroristes viennent s’aligner comme tout le monde pour se faire enregistrer, dormir dans les mêmes camps avec leurs familles, bénéficier des transfert d’argent comme tout le monde pour aller attaquer d’autres citoyens tranquillement. De plus, beaucoup de déplacés ne vont jamais rejoindre leurs villages s’ils sont assurés d’avoir "un salaire" qu’ils ne souhaitent pas perdre. Cette mesure doit être étendue tout de suite à toutes les autres Régions si on veut avoir des effets positifs sinon, les mêmes vont changer de Régions pour continuer d’être payés comme des salariés. Si il ya des ONG qui ne sont pas d’accord, ils peuvent rentrer dans leurs pays respectifs et procéder à la distribution d’argent comme bon leur semble !

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 16:07, par TANGA En réponse à : Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash

    Giaaah il y avaient des financiers du terrorisme installés confortablement et officiellement dans ’e pays.
    Voyez, les terro viennent s’aligner pour percevoir et voir qui a perçu, puis s’en vont rencontrer les autres plus tard. Pire, qu’est ce qui prouve que certains terro ne recevaient pas directement des mains des financiers les sommes vouluent ?
    Mieux si c’était à partir de la date du communiqué.
    Toute distribution soit être faite d’ailleurs par l’état car le citoyen doit avoir confiance en l’état . C’est un acte qui porte l’assisté à avoir plus confiance à l’autorité, ce qui diminue sa confiance aux terro.

    Répondre à ce message

  • Le 30 novembre 2022 à 19:57, par Lambda En réponse à : Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash

    Je pense que c’est une bonne initiative. Certes, les déplacés internes ont besoin d’aide mais la meilleure aide est celle qui permet de se passer de l’aide comme le disait si bien Thomas Sankara. Et cette aide là, vient nécessairement par la formation et l’investissement dans des projets structurants. Il faut invertir dans des projets et programmes de développement au lieu de passer son temps à distribuer du cash. Pourquoi ne pas aménager des terrains avec toute la technologie nécessaire pour permettre à ces déplacés internes de pratiquer l’agriculture en toute saison pour se nourrir et vendre le reste pour subvenir à leur besoin en attendant que l’armée fasse ce pourquoi ses éléments sont payés, à savoir assurer l’intégrité du territoire ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 09:47, par Arsène Olivier En réponse à : Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash

    Je suis entièrement d’accord avec cette mesure, mais elle devrait être généralisées. A Ouagadougou par exemple on voit des gens qui en bénéficient sans être des déplacés ou des indigents. A quoi donc répond cette politique de distribution d’argent ? Je reste personnellement sceptique.

    Répondre à ce message

  • Le 1er décembre 2022 à 16:00, par réalité et analyse En réponse à : Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash

    Quand on pense que la coopération française s’est fait largement critiqué pour son programme PISCCA qui avait pour but de former les femmes PDI à des activités génératrices de revenus...
    Et maintenant, on se rend compte que l’idée est plutôt bonne pour une résilience à long termes !!
    Parfois j’ai honte de certains de mes compatriotes et de leur ressentiment aveugle qui empêche toute objectivité ....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le Burkina a enregistré 238 nouveaux cas de lèpre en 2022 dont huit enfants », Dr Ilboudo, dermatologue-vénérologue
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Environ 70% des boutiques sont parties en fumée, selon le ministre du commerce Serge Poda
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés suite à l’attribution d’une réserve administrative à une personne
Incendie à Sankar-Yaaré de Ouagadougou : Le syndicat national des commerçants soutient les sinistrés et les encourage à se ressaisir
Femmes et pratique des arts martiaux : Philippe Sawadogo explique des raisons des réticences
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a beaucoup d’argent à prendre dans la circulation !
BCB golf challenge 2023 : Salif Samaké et Justine Sanou sacrés meilleurs joueurs de la 2e édition
Construction de la Cour d’appel de Ouagadougou : Plus de six milliards de francs CFA mobilisés pour les travaux
Autosuffisance alimentaire au Burkina : La question de la maîtrise d’eau au centre d’une réflexion à Ouagadougou
Ouagadougou : Le marché Sankar-Yaaré ravagé par le feu, "des centaines de boutiques" parties en fumée
Transition au Burkina : « Notre soutien au capitaine Traoré ne se marchande pas », clament les Patriotes du Nord
Bobo-Dioulasso : Un meeting pour soutenir les autorités de la transition
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés