Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Un problème sans solution est un problème mal posé » Albert Einstein

Centre-ouest : Doulou accueille la 4e édition de la journée nationale de l’arbre

Accueil > Actualités > Environnement • LEFASO.NET • mercredi 10 août 2022 à 13h30min
Centre-ouest : Doulou accueille la 4e édition de la journée nationale de l’arbre

Le coup d’envoi de la 4e édition de la journée nationale de l’arbre dans la région du Centre-ouest a été donné le samedi 6 août 2022 à Doulou (village situé à 15 km de Koudougou). A cette occasion, plus de 200 000 espèces végétales seront mises en terre dans la région.

Devenue une tradition depuis 2018, la journée nationale de l’arbre est célébrée chaque 6 août afin de susciter une mobilisation générale de toutes les couches socio-professionnelles pour une restauration des terres et des forêts dégradées. Ainsi, c’est autour du thème « Arbre, facteur de solidarité et de résilience », que se tient la 4e édition de cette journée dédiée à l’arbre.

Dans la région du Centre-ouest, plus de 200 000 espèces seront plantées. Selon le gouverneur de la région, Boubakar Nouhoun Traoré, président de cette activité, il s’agit de créer un engouement populaire pour la plantation, l’entretien et la protection des plants mis en terre, et de magnifier l’arbre pour ses multiples fonctions et services socio-économiques et culturels.

Les autorités et populations présentes au lancement de la 4e édition de la journée de l’arbre à Doulou dans la région du Centre-ouest

Cette journée vient une fois de plus rappeler les causes de cette déforestation grandissante qui restent entre autres l’expansion agricole, la demande croissante en bois de chauffe, l’orpaillage, les feux de brousse, la surexploitation fourragère, et les mauvaises pratiques de récolte des produits forestiers non ligneux. En effet, entre 2002 et 2013, le Burkina Faso a perdu plus de 24 870 km² de forêt soit 9% du territoire national.

Pour cette 4e édition de la journée nationale de l’arbre, un intérêt particulier est accordé aux populations déplacées internes, car cette frange de la population a un impact sur les ressources forestières dans les communes d’accueil pour les besoins énergétiques, alimentaires et sanitaires. « Nous avons fait cas des populations déplacées, car elles ont une forte pression sur le couvert végétal car ce sont des populations agricoles en majorité. La tendance est qu’elles puissent participer à cette reforestation pour pouvoir avoir des lopins de terre pour cultiver et pouvoir entretenir leurs familles », indique Boubakar Nouhoun Traoré. Aussi, il ajoute qu’à travers les différents services techniques, ils sensibiliseront ces populations déplacées internes pour qu’elles puissent restaurer le couvert végétal qui a été dégradé du fait de l’action de l’homme.

Boubakar Nouhoun Traoré, gouverneur de la région du Centre-ouest, président de la cérémonie

Cette journée de reboisement à Doulou a connu la participation de plusieurs autorités administratives, militaires et paramilitaires, et des populations. Toutefois, le constat semble amer après chaque reboisement et des années après, car sur les plants mis en terre, un nombre minime atteint le statut d’arbre, et selon le gouverneur, c’est la grande faiblesse de cette initiative lors des précédents bilans.

Naaba Siguiri, chef de Doulou

« Il y a de l’engouement lorsqu’il s’agit de planter, mais malheureusement le taux de survie de ces plantes est assez faible » explique-t-il. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Prince Omar
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Actions climatiques au Burkina : Les points focaux formés sur la plateforme MRV
Boucle du Mouhoun : Le gouverneur alerte sur des risques d’inondations dans certains villages
Engagement volontaire pour la biodiversité : Biodev2030 dialogue avec les acteurs de la filière élevage
Changement climatique : Un rapport de la Banque mondiale révèle l’urgence pour les pays du Sahel d’agir à travers des mesures fortes d’adaptation
Environnement au Burkina : Le volet national du « Portefeuille thématique climat Sahel » officiellement lancé
Protection de la biodiversité au Burkina : Le projet BIODEV tient un dialogue pour des engagements volontaires des acteurs dans la filière or
L’Afrique et le changement climatique : Une conversation avec le sénateur américain John Kerry en prélude à la COP27
Investissement privé au Burkina Faso : Des acteurs à la recherche de solutions structurantes
Le rafraîchissement passif et la démarche de conception bioclimatique comme stratégies d’adaptation des bâtiments aux enjeux du changement climatique au Burkina Faso
Burkina/Direction générale des eaux et forêts : Prise de commandement du colonel Barnabé Kaboré
Reboisement au Burkina : L’Institut polytechnique Shalom plante 600 arbres à Boula
Burkina/Environnement : Wendkuni Bank international reboise à Kombissiri
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés