Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les graines de gombo ne se cachent jamais dans la sauce.» Proverbe Africain

Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

Accueil > Actualités > Société • Photo d’illustration • mardi 21 juin 2022 à 23h50min
Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite  à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

Des éléments de la base aérienne ont effectué des tirs sur un véhicule, ce mardi 21 juin 2022 aux environs de 20h. Selon des sources sécuritaires,le bilan fait état de deux morts.

L’Etat-Major Général des armées, dans une note, indiquait que l’automobiliste tentait de forcer une barrière installée non loin de la base.

Lefaso.net
Photo d’illustration

Vos commentaires

  • Le 22 juin à 01:11, par Nabiiga En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite aux tirs de sommation à la base aérienne

    N’Gaw

    Si l’armée a décidé de ne pas mener la guerre aux terroristes et s’entraine en plein centre-ville alors que les terroristes les attendent de pied ferme seulement 20 kilomètres à l’extérieur de Kaya, qui est fou, eux aussi, il faut qu’ils gagnent Ouaga pour voir comment vous déjouer comme ils le font avec brio et impeccablement aux champs de bataille.

    La guerre est perdue avec notre Bur kina.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 13:13, par Yako En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite aux tirs de sommation à la base aérienne

      Il ya un problème ! Lorsque l’armée met une barrière en pleine ville (zone de sécurité)il faut s’assurer que la zone est bien suffisamment éclairée et puis au moins il faut 2 à 3 panneaux d’alerte avec une intervalle de 50m en amont dans un rayon de 100 m. Manifestement toutes les precaution n’ont pas prises et aucune excuse ne saurait justifier une telle bavure.Voilà comment mes deux cousines maman et fille ont été assassinées.Heureusement que le fiston a pu échappé miraculeusement pour appeler son père.En tout cas on attend les conclusions de l’enquête j’espère qu’elle sera transparente.En attendant l’armée devra voir son dispositif sécuritaire dans Ouagadougou (1 million et demi d’habitants) à défaut soit c’est elle quittera la ville ou c’est la ville qui la quittera.Reposez en paix chères cousines. Yako

      Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 06:48, par Mafoi En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite aux tirs de sommation à la base aérienne

    C’est bien mais ce n’est pas arrivé car si ce sont des terroristes,vous avez raté une chance inouïe pour pouvoir collecter le maximum d’informations en essayant de les capturer vivants.Il fallait alors viser les pneumatiques

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 07:21, par Mogo En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite aux tirs de sommation à la base aérienne

    Il semble que c’est une fille et sa mère qui ont été froidement abattues. Il faut une enquête indépendante pour situer les responsabilités. Il faut déménager l’aéroport et la base aérienne très loin en dehors de la ville, comme c’est le cas dans plusieurs pays. C’est quoi ça tout ce cinéma offert par des gens censés défendre les populations

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 07:56, par Zoungrana Pauline En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite aux tirs de sommation à la base aérienne

    Dans ce contexte d’insécurité, respectons les mesures de barrières.que leurs âmes reposent en paix

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:47, par sondre En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    C’est vraiment dommage, cette voiture présentait-elle un signe de danger ou la conductrice n’avait pas bien compris la barrière qui desfois quand tu ne fais pas bien attention passe inaperçu. Vous avez visé les occupants, ce n’est pas de la sommation mais un assassinat d’une femme inoffensive !!!!!
    Pourquoi n’avoir pas visé les roues afin de vérifier si c’est une erreur de circulation ? Paix aux âmes innocentes assassinées.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 08:50, par lewang En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Ca peut etre des erreurs genre GPS ! mais faisons bcp attention aux zones de haute sécurité. Viser les pneux pourraient etre les premieres tentatatives pas directement sur les occupants !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:02, par changeons En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Paix aux âmes des victimes. La zone est bel et bien balisée et tenter de forcer la barrière la nuit pour passer ne va pas laisser les militaires indifférents. A priori, les militaires ne peuvent pas savoir s’il s’agit des kamikazes avec un véhicule bourré d’explosifs. C’est malheureux qu’il ait eu décès, mais à la population aussi de respecter les barrières aux alentours des zones de haute sécurité.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:10, par Bob En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Ces BARRIÈRES en pleine ville sont ridicules. Pensez-vous que quelqu’un qui veut attaquer la Base aérienne, la Gendarmerie ou un camp passera par la porte d’entrée ? Pendant qu’on y pourquoi vous ne barrez pas la route de Po où il y a aussi un camp ? Un voleur qui vous respecte passe par la porte de derrière ou la fenêtre, s’il entre en plein jour et par la porte principale, alors aidez le à charger ce qu’il veut. Ces barrières RIDICULES en pleine ville veulent dire AU SECOURS NOUS AVONS PEUR ! L’objectif d’un camp n’est pas de protéger les militaires comme une CITADELLE et abandonner les populations. C’est ce qui explique SEYTENGA. Ces militaires pensent que leur rôle est juste de se protéger. Non votre rôle est de protéger les citoyens et le territoire au PRIX de votre VIE. Enlevez nous ces BARRIÈRES RIDICULES qui nous compliquent la vie et mettez en place un système qui empêche les véhicules d’entrer en force dans vos maudits camps. Que l’âme de tous ceux qui ont été victimes de nos peurs et de notre bêtise reposent en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:14, par saam En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Vraiment j’en pleure !! Une mère et sa fille !! Il faut arrêter de tirer systématiquement. Il y en a qui se retrouvent dans cette zone, surtout la nuit avec l’insuffisance d’éclairage sans s’en rendre compte et en cherchant à se sortir de là, trop tard, on tire. Vraiment pas acceptable. Si je ne me trompe, c’est pas la première fois dans ce coin. Pardon, revoyez !
    Une mère et sa fillette s’en sont allées ! Qu’Allah vous accueille dans son royaume céleste !! Qu’Allah apaise les cœurs ! Triste !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 09:19, par epi En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Quand je vois les réactions des gens, je suis sidéré. est ce que vous êtes obligés de réagir à tout sur le faso.net ? Que de viser sur la pneumatique !!!! Allez y viser sur les Pneus ! si vous ne pouvez pas les féliciter taisez vous. Si c’etait un kamikaz, qui venait s’exploser sur ces soldats en faction ( avec toutes les armes et minutions qu’ils ont) ca allait faire une grande explosion en embraser toute la zone de l’ aéroport et faire des centaines de victimes. Vous seriez les premiers à dire que ces militaires ne valent rien. Terrible cette nouvelle espèce de Burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:11, par boubacar zangre En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    voila encore une action burkinabé qui va renforcer notre confiance en notre police ! tuer une femme et sa fille.... si cétait vrai terroriste armé vous pouvez etre sur qu’il aurait raté et les terroriste aurait tué nos policiers !
    voila comme dhabitude le pays du cinéma ! pas de quartier pour une mere et sa fille par contre attraper terroriste quand il vient sur kwamé kruma la ca dépose arme et ca fuit a la maison !
    encore une fois bravo ! quel courage et professionnalisme !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:19, par caca En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Il voudrait que les ouagavillageois apprennent aussi la conduite guidée. C’est au conducteur de lire les panneaux et signalisations de route et non le militaire sentinelle. Si cette dame faisait explosée une bombe dans cette base aérienne, j’imagine vos écris ce matin. C’est dommage ce drame, mais la circulation est une responsabilité individuelle.
    Heureusement pour l’internaute Nabiiga que le Burkina malgré son épreuve demeure une démocratie dont la liberté d’expression De toute façon, le MPP et Roch Kaboré et tout comme le CDP et Blaise Compaoré ne viendront pas aux affaires dans ce pays. Ecrire la haine comme une liberté d’expression est ’image de soi-même.

    Répondre à ce message

    • Le 22 juin à 12:05, par Nabiiga En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

      @ Caca et ses Présidents fuyards

      Tien ! Tiens !, je me suis bien demandé, où tu t’es rendu. Je suis content tout de même que les sanguinaires à propulsion génocidaire, surtout François Compaoré, ne reviennent plus au pouvoir. Comment ? Après 27 ans d’écoulement incessant de sang des innocents, qui veut les revoir aux affaires de notre pays. Haba. Merci enfin Caca de t’être rendu à l’évidence. Pas de Compaoré au Burkina et même, encore faut-il que nous donnons un visa à l’Ivoirien Blaise Compaoré.

      Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:36, par PAIX En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Bonjour,
    Ne jugeons pas vite, ne nous jetons pas hâtivement dans des déductions. Comme à l’état-major, le véhicule pouvait être bourré de d’explosif. Il y a une limite de tolérance à laquelle on ne peut pas permettre de dépasser pour ne pas exposer l’aéroport qui est un site stratégique et très sensible. Dans un contexte ou l’ennemi n’a pas visage, il faut une certaine mesure. L’accès de l’aéroport a été restreint depuis fort longtemps, des barrières même ont été mises pour contrôler l’accès depuis une distance de sécurité. Quand même intriguant. C’est peut-être le dispositif que l’on veut tester pour voir la réactivité ou la détermination de nos hommes. Certes, il faut une enquête, regarder aussi la piste ou c’est le système de sécurité qui a été testé. Sommes toutes, soyons prudent et vigilant, ne condamnons pas hâtivement. Unissons-nous car l’ennemi profite de nos divergences pour progresser.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 10:59, par Alpha2025 En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Je crois qu’il faut mener une réflexion plus globale sur les entraves à la circulation du fait des multiples barrières liées à la présence de camps militaires, de commissariats, de gendarmerie en plein centre ville. Ces barrières sont érigées au motif (au prétexte ?) de sécurité. Parfois on a l’impression que c’est plutôt pour affirmer la prééminence de l’armée sur les civils. Franchement, quelle valeur ajoutée pour la sécurité amènent les barrières contiguës à l’ex État Major de l’armée, du reste désaffecté depuis longtemps ? Les barrières empêchant de passer devant le camp Guillaume Ouedraogo sont-elles vraiment nécessaires ? Et celles de la gendarmerie de Paspanga ? Et devant l’ONI ? Je crois qu’il faut évacuer les camps militaires hors de la ville. Quand je vois que les abords de l’ancienne Direction Générale de la Police Nationale étaient barrés, j’ose espérer que l’on ne va pas barrer les alentours de la nouvelle Direction Générale, surtout qu’ ils risquent bien d’interdire le stationnement en façade de ces bâtiments. Ils s’en foutent des désagréments causés aux pauvres usagers. On se demande parfois s’ils font tout ça pour notre sécurité ou pour dissimuler leur incompétence !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:19, par LeBon En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Je crois qu’il faut une meilleure signalétique dans cette zone de haute sécurité. Il commence à y avoir beaucoup d’incidents graves. On pourra par exemple ajouter des signaux lumineux indiquant les voies à emprunter une fois la nuit tombée avec de grosses pancartes indiquant "ZONE DE HAUTE SECURITE lumineux" car c’est la nuit qu’il y a des problèmes dans cette zone.
    En plus dans ce contexte d’insécurité, il n’est pas évident pour quelqu’un de distinguer un tir de sommation et un tir dirigé vers lui. Le réflexe pour la plupart des gens lorsqu’il y a coup de feu, c’est d’essayer de fuir, ce qui malheureusement est très souvent interprété par les soldats de faction comme une tentative d’échapper au contrôle ou carrément comme une agression du site à sécurisé. Résultat de courses, et eu égard à ce qu’ils ont subi, les soldats engagent des actions de neutralisation de la cible considéré comme ennemi. Il faudra aussi pour cela une communication permanente sur les zones de haute sécurité afin de permettre au maximum de personnes de les reconnaitre et d’avoir le comportement adéquat a adopté lorsqu’on reconnait une indication de ces catégories de zone et lorsqu’on y entend un premier coup de feu.

    Yako ! aux éventuelles victimes de ce incident et que Dieu protège le Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 11:22, par TALL Hamadoum En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Au moins ils reconnaissent avoir tiré sur le véhicule. Avant on nous parlait de tiré de sommation. C’est dommage, le vrai front se trouve ailleurs, il y a plein de barrages en plein cœur de la ville, il est difficile pour ceux qui ne connaissent pas les lieux de le savoir. Paix à leurs âmes ! Il faut qu’on arrête de tirer à vue sur des citoyens qu’on est sensé protéger, il y a mille et une manière de stopper la progression d’un véhicule sans pour autant abattre les occupants.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 12:34, par le Nomade En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    Toutes mes condoleances a la famille des victimes. Vraiment triste et nos FDS devraient apprendre a tirer en l’air pour des tirs de sommation et non pas directement sur les individus. C’est inacceptable que des pauvres innocents soient tues de cette maniere par ceux la meme qui doivent nous proteger. Il faut une enquete pour situer les responsabilites et eviter une repetition. Il est aussi important que ce ne sont pas tous les habitants de la capitale qui sont familiers de toutes les barrieres de securite et donc peuvent se tromper de chemin la nuit !

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 12:48, par Djakis En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    C’est maintenant de vrais tirs et non des des tirs de sommation ???
    je suis très sceptique sur cette version de nos autorités. Seule une enquête indépendante nous situera sur les responsabilités des uns et des autres.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 13:10, par Kalonji rock En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    #l’automobiliste tentait de forcer une barrière installée non loin de la base.#Comment peut - on tiré sur un individu qui ’a pas forcer mais tentait de forcer ? Celá veut dire qué l’ individu n ’a m me pas pu traverser la barrière.

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin à 23:23, par Pringles En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    J’ai dû mettre en place une vidéosurveillance juste pour l’attraper en train de tricher, mais elle était intelligente et ne pouvait pas le faire chez moi. Donc, je savais que la seule solution était d’essayer de faire en sorte que quelqu’un accède à son téléphone. J’ai essayé beaucoup de gens qui m’ont échoué, mais finalement j’ai pris contact avec un groupe très fiable et intelligent appelé stokehackent que j’ai recherché sur Google pour leur écrire. Stoke ne m’a pas seulement aidé à accéder à son téléphone, ils ont également récupéré les messages supprimés et ont accédé à ses appels pour moi. C’était la plus grande preuve que j’ai pu utiliser au tribunal et divorcer.

    Répondre à ce message

  • Le 24 juin à 18:25, par jeunedame seret En réponse à : Ouagadougou : Deux civils perdent la vie suite à des tirs sur leur véhicule non loin de la base aérienne

    « ...l’automobiliste tentait de forcer une barrière installée non loin de la base » Mensonge ridicule juste pour fuir des responsabilités. À votre âge et expérience, vous n’avez même pas l’intelligence du mensonge. Qui a vu l’automobiliste tentant de forcer une barrière ? Pendant combien de mn ? Vers où ? Pourquoi n’y avait-il pas lumière surveillance et empêchement, arrêt ? Entre l’arrivée de l’automobiliste et le début des tirs, qui a devancé qui ? Auriez-vous pris l’automobiliste comme un terroriste que vous auriez abattu avec regret ou bien les tirs étaient au hasard ? Qu’est-ce qui prouve que cet automobiliste n’était pas affolé apeuré et cherchait refuge quelque part ? Et si l’automobiliste avait déjà une balle dans la tête loin de la barrière avec volant sans contrôle ? Ce n’est ni intelligent ni social ni responsable de commencer à bannir ces pauvres victimes. Reconnaissez que vous aussi vous avez commis des erreurs et vous regrettez. Sinon c’est sorcier de forcer mensonge pour gagner excuses et liberté. À bas la fuite de responsabilité. Paix aux malheureuses âmes !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient famine
Bobo-Dioulasso : Le projet Archipelago forme 105 apprenants sur les métiers de la mangue
Burkina/Don de sang dans la région du Centre-est : Une assise nationale pour promouvoir l’adhésion de la population
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan stratégique de développement 2023-2027 de l’ANPE en cours de validation
Sud-ouest : Le 3e plan d’action national pour un gouvernement ouvert expliqué aux parties prenantes
Identification unique de base au Burkina : Vers l’adoption d’un avant-projet de loi
Vie de la rédaction : Zéliya Tamboura, responsable du Centre d’information des Nations Unies, au siège de Lefaso.net
Ligne électrique Ouaga-Sapouy : Des chauves-souris à l’origine de coupures de courant, selon la Sonabel
Entrepreneuriat au Burkina : 60 jeunes formés par la société minière de Sanbrado
Sécurité routière au Burkina : Les autorités sensibilisent les populations au port du casque
Commune de Ouagadougou : Le Mogho Naaba Baongo invite la délégation spéciale à privilégier l’intérêt collectif
Entrepreneuriat agricole à Gaoua : L’étudiant Adama Palé expérimente une superficie de 4 hectares
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés