Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «L’œil qui a connu le malheur et qui n’a pas crevé, connaitra certainement le bonheur.» Proverbe Africain

Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

Accueil > Actualités > International • LEFASO.NET • mercredi 15 juin 2022 à 10h41min
Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

Selon un communiqué de presse de l’état-major des armées (France) du 15 juin 2022, un chef jihadiste a été capturé au Mali en zone frontalière avec le Niger.

« Dans la nuit du 11 au 12 juin 2022, une opération de la force Barkhane, conduite à proximité de la frontière malo-nigérienne, a permis la capture d’Oumeya Ould Albakaye, haut responsable de l’Etat islamique au grand sahara (EIGS) », peut-on lire sur le communiqué.

Oumeya Ould Albakaye était le chef de l’EIGS pour le Gourma, au Mali, et l’Oudalan, au Nord du Burkina Faso, précise la note de l’armée française.

« Il a organisé plusieurs attaques contre différentes emprises militaires au Mali, dont celles de Gao. Il dirigeait des réseaux de mise en œuvre d’engins explosifs improvisés. Il visait directement les axes de circulation empruntés par la force Barkhane pour conduire sa réarticulation hors du Mali ».

Cette opération, qui a duré plusieurs semaines, a mobilisé différentes capacités aériennes (renseignement, transport et appui feu) et des unités terrestres de Barkhane.

Pour la force Barkhane, « la mise fors d’état de nuire d’Oumeya Ould Albakaye constitue un nouveau succès » qui « déstabilise à nouveau le haut commandement de l’EIGS dans la zone des trois frontières, qui avait été significativement affaibli par Barkhane en fin d’année 2021 et au début de l’année 2022 ».

Cette annonce, il faut le rappeler, intervient dans un contexte où la force Barkhane entre dans la dernière phase de son retrait du Mali.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 juin à 11:18, par porto En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du groupe Etat islamique

    Quand c’est bon il faut dire que c’est bon.bravo aux Français.tout ce que nous voulons c’est une cooperation sincere.tant pis pour ceux qui verront encore une maneuvre derriere ce communique.eux au moins ne font pas de coup d’etat.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juin à 15:12, par NIP En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du groupe Etat islamique

      Rien ne vous dit que ce n’est que de la commutation faite a dessin. Il s’est peut-être rendu (fait capturé) pour sa sécurité pour éviter d’être pris par les Maliens. Les Français sont la depuis des années pourquoi ce n’est que maintenant qu’ils arrivent a le capturer ?

      Répondre à ce message

    • Le 15 juin à 15:35, par Jean Paul En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du groupe Etat islamique

      Les français savent où se trouvent les terroristes, mais ils ne s’en préoccupent pas outremesure tant que leurs intérêts immédiats ne sont pas menacés. Rappelez-vous des ressortissants français kidnappés au Bénin puis emmenés vers le Mali (ou le Niger) en traversant le Burkina Faso. Les renseignements français ont été capables de retracer les terroristes, les attaquer pour libérer leurs concitoyen.

      Répondre à ce message

    • Le 15 juin à 15:55, par Pas Vrai En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du groupe Etat islamique

      @Porto, quelle preuve as tu de cette effet d’annonce ? Ils disent toujours qu’ils ont tué tel chef et quelque temps apres il refait surface. N’oublie pas que la France commande la MUNISMA et veut le renouvellement de son mandat qui prend fin ce mois de Juin 2022. Ils sont a l’ONU entrain de vouloir prolonger leur presence au Mali par tout les moyen d’ou cette annonce de capture. Mes frere Africains vous devriez etre en mesure de lire entre les lignes maintenant depuis le temps que la France nous entube. Cette fois-ci nous voyons le dos du nageur et ca ne passera pas. Le mali a pris sa souverainete miltire et la France ne peut plus officiellement intervenir au Mali. Donc si la France a fait une capture de taille au Mali ; de 2 choses l’une :
      Soit la France Ment soit la France en toute connaissance de cause a violé l’acces au territoire Malien pour une operation non aprouvé par les autorité Malienne donc illegale. Donc cette propagande de l’armée Francasie ne marche plus. L’arnée Francaise n’a plus mandat a agir au Mali point Barre.

      Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 11:26, par Mafoi En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du groupe Etat islamique

    Le jour que vous allez exhiber iyad ag ghali,mort ou vif dont son parrain principal s’appelle bilaise kouassi né compaoré,c’est là que je vais commencer à croire en votre sincérité.C’est dire que pour le moment,vous ne faites que projeter vos films sans saveur et ils ne n’intéressent guère

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 13:42, par Burkinabè En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    Ils ont juste exfiltré leur élément et ainsi donc aucune possibilité de révéler un secret s’il devait être capturer par l’armée malienne.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 14:01, par Faux En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    On vous croait parti du Mali.
    On vous dit de partir et vous dites ques vous attrapez des terroistes. Ces terroistes vous connaisez leur planques depuis longtemps. C’est maintenant vous dite les avoir attrapé. ce la ne changera rien et ne permettra pas le renouvellement du la MINUSMA au Mali. De plus nous n’avons aucune preuve e cette prise. Circulerz, il n’y a rien a voir...

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 14:18, par DÉMIS DE SES FONCTIONS AVEC ÉFFET IMMÉDIAT En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    Bravo â la force barkane.
    Cependant quand on a des dirigeants dealers de drogue que voulez vous, le terrorisme ne fera que s empirer !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 14:20, par gsc En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    Sûrement pour mettre un GROS POISSON parmi leurs pions en lieu sûr, pour qu’il ne revèle pas les secrets et les connivances de la France avec les terroristes plus tard

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 14:33, par momine En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    pourquoi est ce maintenant que l’armée française arrive a capturer un responsable terroriste ? De toute les façon, les russes et les chinois vont vous remplacer en Afrique en matière de coopération militaire.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 15:24, par Fasovision En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    Armée française, s’il vous plaît, cela suffit maintenant ! Nous ne voulons plus et nous n’en voulons plus. Tout simplement.

    On n’aide pas quelqu’un par la force. Vous avez usé du même procédé au Mali et on connaît, tous, la suite. Nous sommes bien libres de nos choix et la sécurité véritable de notre peuple importe plus que toutes les affinités et manœuvres, quelles qu’elles soient. Notre sécurité est-elle vraiment votre préoccupation ? Convainquez-nous-en donc et nous n’aurons plus à en redire !
    Comment expliquer toutes ces pertes enregistrées sous vos regards et votre silence complices et bien pleins de malice ? La non-assistance à personne en danger, on ne saurait trouver meilleur cas que ce qui se passe, en ce moment, dans bien des contrées de notre pays.

    Vous aimez à prétexter que vous n’intervenez que lorsque l’État partenaire le demande ! Eh bien, cela ne correspond pas à nos traditions par ici. Ici, en effet, on chasse les troupeaux qui s’attaquent au champ du voisin, même à son absence. Cela s’appelle la solidarité. Si vous n’êtes pas en mesure de comprendre et d’intégrer cette donne dans votre approche de coopération, c’est qu’alors, il n’y a pas de possibilité d’accord viable entre vous et nous sur cette question spécifique de la lutte contre l’insécurité.
    Où sommes-nous enfin ? En France où au Burkina Faso ? Vous êtes ici, vous vous adaptez donc à nos réalités et besoins, mais pas le contraire. C’est pourquoi, au nom de la redevabilité et de la transparence, les accords de coopération militaire (en leur version en vigueur), qui vous servent de paravent, devront être portés à la connaissance de ce peuple pour qu’il avise. Comment donc accepter de se laisser régir par des normes que l’on ignore ? Avec tous les risques que cela pourrait comporter en ces temps, précisément ? La France accepterait-elle jamais cela ? Pourquoi persistez-vous à vouloir nous tenir dans ce clair-obscur concernant nos relations avec vous ? Pourquoi persistez-vous à vouloir nous faire accepter ce que vous ne toléreriez pour rien au monde ?

    Après que nos parents aient encore perdu la vie, aussi atrocement, comprenez alors que nous ne sommes plus dans vos gymnastiques. Que l’Elysée comprenne cela, une fois pour toutes. Cela ne marchera plus. Nous n’allons plus l’accepter. La seule alternative, c’est de revisiter ces accords et de clarifier leur portée et leurs implications concrètes sur notre sécurité présente et sur notre devenir, plus globalement.
    Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 15:25, par warzat En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    Vraiment chelou. Une information qui tombe 3 jours après la tuerie de masses de populations à Seytenga qui est le mode de terreur de l’EIGS. Vraiment chelou. La colère contenue virera bientôt à la haine.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin à 16:15, par A kansma En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    POURQUOI AUTANT D’AGISSEMENT ALORS QU’ON VOUS DEMANDE DE PLIER BAGAGES ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juin à 11:20, par étonné En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    @ PAS VRAI
    Il est écrit.....
    "N’oublie pas que la France commande la MUNISMA et veut le renouvellement de son mandat qui prend ..."
    FAUX la Minusma n’est pas commandée par les Français !!!
    C’est un organisme qui dépend de l’ONU et son chef est Antonio GUTERES ...pas la France !!!
    Il y a une époque tous terroristes capturés par Barkhane étaient remis aux maliens ...qui d’ailleurs a libéré un terroriste important capturé au Burkina ..
    Cette information a été reprise par Maliweb
    La nouvelle est annoncée par l’armée française , mais cette information pourra être vérifiée car ce terroriste vivanr sera sans doute remis aux autorités maliennes

    Répondre à ce message

    • Le 18 juin à 01:05, par PAS VRAI En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

      @ étonné,

      Ignorance et naivété quand tu nous tiens .
      @ étonné va te renseigner sur la composition des postes clefs de la MUNISAMA, ils sont tous occupé par des Francais autan dire par consequent que c’est la France qui mene la dance au Mali et souhaite a travers la MUNISMA (mission de l’ONU certe) continuer d’essater de revenir au Mali. Renseigne toi mon petit, renseigne toi...
      La meme technque a ete utilisé en Centrafrique par la France a travers la MUNISCA.

      Répondre à ce message

  • Le 17 juin à 22:09, par Vérité Indiscutable En réponse à : Terrorisme au Sahel : L’armée française capture au Mali « un haut cadre » du Groupe Etat islamique

    Ce ne sont que nous les BURKINABE qui nous laissons berner infantilement par des nouvelles de ce genre.
    Les Maliens ne veulent plus jamais de la présence des militaires français sur leur sol et ils sont catégoriques.
    Ils peuvent se venter, mais ils vont partir. Point barre./

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Tchad : Le FACT, le groupe rebelle responsable de la mort d’ Idriss Déby Itno a refusé de signer les accords de paix
Mali : Un attentat aux cadavres piégés fait au moins douze morts
Elections législatives au Sénégal : Macky Sall perd sa majorité et peut être aussi ses désirs inavoués
RDC : Les protestations contre la MONUSCO font 36 morts, possible retrait de la force internationale
Crises institutionnelles en Afrique : Quand le président en exercice de la CEDEAO Embalo fait du vernissage !
Lutte contre le terrorisme : Le chef d’Al-Qaïda Ayman al-Zawahiri tué par les américains
Hydrocarbures en Côte d’Ivoire : Pas de changement de prix pour l’essence et le gasoil en août 2022
USA : "McKinney" a déjà détruit plus de 20.000 hectares en Californie
Arrestation des 49 soldats ivoiriens : Le Mali exige « des regrets » de la Côte d’Ivoire
Élections législatives au Sénégal : Abdoulaye Wade en tête de la liste nationale de Wallu
Mali : Les États-Unis ordonnent le départ de leur personnel non essentiel
50e session du Conseil des droits de l’homme : Sur l’initiative du Burkina Faso, un projet de résolution sur l’élimination des Mutilations génitales féminines adopté
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés