Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le soleil qui brille n’ignore pas un village parce qu’il est petit. » Proverbe Africain

Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

Accueil > Actualités > Société • Lefaso.net • jeudi 19 mai 2022 à 22h55min
Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

(Bobo-Dioulasso, 19 mai 2022). Le Président du Faso, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, a rencontré cet après-midi les Forces de défense et de sécurité de la garnison de Bobo-Dioulasso, dans les Hauts-Bassins. Le Chef de l’État a prêché l’engagement et l’unité au sein des différentes forces dans la lutte contre le terrorisme.

Le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a expliqué aux éléments de la garnison les raisons qui ont conduit aux évènements du 24 janvier 2022 et la vision de la Transition dans la restauration de l’intégrité territoriale du pays.

« C’est un idéal de patriotisme, c’est un idéal de restauration, c’est un idéal de sauvegarde de notre pays qui anime la Transition », a indiqué le Chef de l’État aux forces de défense et de sécurité réunies au sein du Camp Ouézzin-Coulibaly.

« Nous sommes convaincus que l’élan déclenché, ce qui semble lent au niveau de la Transition à se concrétiser sur le terrain, ira à son terme au prix de nos vies, au prix de nos sacrifices, au prix de nos sueurs et de notre sang », a soutenu le Chef de l’État.

La réalisation de cette vision nécessite, selon le Président du Faso, la remobilisation et l’engagement de toutes les Forces de défense et de sécurité dans la région des Hauts-Bassins.

« C’est vrai qu’il y a parfois des questions de matériels qui se posent, mais c’est l’engagement du cœur qui va nous aider à gagner cette guerre. Nous pensons qu’avant de payer des hélicoptères qui sont nécessaires à notre sens, il faut d’abord des Hommes engagés. Le point clé c’est d’abord l’Homme, ensuite le matériel vient renforcer », a affirmé le Président du Faso.

Pour le Président du Faso Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, « si les gens pensent que ce sont les Chinois, les Russes, les Vietnamiens qui vont venir nous sauver, ce sont des faux débats ; si c’est notre pays, c’est nous d’abord ».

Il a invité la hiérarchie et la troupe de la garnison de Bobo-Dioulasso à la cohésion dans la défense de l’intégrité territoriale dans leur zone de ressort et à éviter toute division susceptible de fragiliser l’élan engagé. Les interlocuteurs du Président du Faso ont posé des questions auxquelles des réponses ont été apportées, dans un langage de sincérité.

Direction de la communication de la Présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 19 mai à 22:41, par Indjaba En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    La condition de cette union au sein des fds réside dans le dossier INATA.« »

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 07:13, par Passakziri En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    - « C’est vrai qu’il y a parfois des questions de matériels qui se posent, mais c’est l’engagement du cœur qui va nous aider à gagner cette guerre. Nous pensons qu’avant de payer des hélicoptères qui sont nécessaires à notre sens, il faut d’abord des Hommes engagés. Le point clé c’est d’abord l’Homme, ensuite le matériel vient renforcer »
    Au matin de l’aggression de l’ukraine par la Russie dans nos discussions un ami pensait à une fin trés rapide de la guerre avec une victoire russe mais je lui disait que je crois plûtot à un possible succés ukrainien pour une seule raison : Les soldats ukrainiens seront trés motivés parce qu’ils savent pour quoi ils se battent, pendant que les soldats russes ne sauront pas pour quoi se battre ; cette motivation fera la différence. trois mois aprés, ma théorie se confirme.
    Donc je suis tout à fait d’accord que tout ne se resumera pas à la question de matériels comme nous le pensons souvent. NOus devons plûtot savoir pour quoi nous nous battons,et si nous le savons , nous seront galvanisés .

    - « si les gens pensent que ce sont les Chinois, les Russes, les Vietnamiens qui vont venir nous sauver, ce sont des faux débats ; si c’est notre pays, c’est nous d’abord ».
    C’est ce que nous ne cessons de dire à nos panafricanistes 2.0 sans formation politique. C’est cette communication que vous devriez porter au peuple, et surtout communiquer régulièrement au peuple. Je l’ai écris ici sous RMCK, hélas sans effet, je le repète sous Damiba : Il faudra bien communiquer et communiquer régulièrement pour galvaniser les troupes et les populations. Roosevelt l’a fait pendant la 2e guerre, nous voyons ce que Selensky fait en Ukraine en communiquant chaque nuit par message vidéo à la population depuis près de trois mois maintenant et l’effet que ca fait face à un ennemi pourtant théoriquement trop supérieur. Donc de grâce, ne négligez pas ce volet de bonne et régulière communication.

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 08:13, par boss En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    Bien dit Mr le président. Alors dites aussi aux français aussi de partir et tous ensemble dans l’honnêteté et la sincérité, le terrorisme sera vaincu.
    Je ne vois pas ce que l’accompagnement français depuis toujours nous apporte ; so allons-y donc vraiment tout seul.

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 08:24, par Sayîd En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    Sans mentir M.SANDAOGO, il faut d’abord le matériel, les armes, les moyens de surveillence,... C’est avec le MATERIEL que les HOMMES pourront s’engager et s’y mettre à fond, sans crainte. Il ne faut plus exposer encore la vie de nos JEUNES FRERES sous VOS INSOUCIENCES aux peuples et à la NATION Burkinabé.
    Il faut compter sur nos propres moyens et nous mêmes, mais je reviens sur la questions du matériels. Il nous faut d’abord les moyens, les armes, de la logistique adéquates et suffisantes, de vos soutiens inconditionnels. A ceux doivent s’ajouter vos sincérités.
    Vous parlez de DIVISION ! c’est à cause de vos divisions au seins de nos armées qui ont conduit le BURKINA FASO dans ce desordre. VOUS ne connaissez même pas le sens cohésion sinon vous n’auriez pas PRIS aussi LE POUVOIR par les ARMES. VOUS auriez du demander la COHESION quand vous étiez responsable de région millitaire et soutenir l’élan du GOUVERNEMENT de ROCK. A bas les INCREDULES de la NATION BURKINABE : je me suis faché contre vous !....(Responsables MILLITAIRES et POLITICIENS ! Plus de CONFIANCE A VOUS !

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 08:48, par porto En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    je pensais que la tenue du RSP n’etait plus d’actualite !!??

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 09:03, par Beoneré En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    Les hélicoptères sont ils commandés ? Ou bien on attend l’engagement avant de passer commande ?

    Répondre à ce message

    • Le 20 mai à 10:57, par Sayîd En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

      Bonne question ! Quelle gouvernance sans aucune prevision, sans vision ? Pourrions-nous sécuriser nos investissements et préserver notre devellopement sans ARMES et infrastructures de defense ? : non ! Il faudrait revoir la gouvernance de nos ETATS Africains. Ca doit finir ce LAVAGE de cerveau qui dit qu’il faudrait avoir le ventre bien rempli (atteindre l’autosuffisance alimentaire) pour parler d’armements. Les USA, la RUSSIE, la CHINE, ...., disons les grandes puissances, n’ont - ils pas encore de MISERABLES qui croupissent dans les rues, sous les ponts, ventres vides ? Ils vont même dans l’ESPACE pendant qu’il y a encore des pauvres chez eux ! SANS CE DEVELOPPEMENT DES ARMES EN AFRIQUE ACCUN PAYS NE REUSSIRA A S’IMPOSER, NI SECURISER SES INVESTISSEMENTS.

      Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 11:46, par ollo En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    Je crois que l’engagement dont parle le Président Damiba s’adresse à tout le monde et non seulement à l’armée. C’est connu de tous que les burkinabè bavardent beaucoup et agissent/s’engagent très peu. Imageons cela par le match de football : l’armée représente le 11 national sur le terrain et l’ensemble de la population représentent les supporters avec beaucoup de bruit et de gesticulations. Dans le camp des terroristes, tout le monde est sur la pelouse sans aucun bruit ni gesticulation. La différence ne souffre d’aucune discussion. Prenons le cas des OSC qui sont plus de 200 au Burkina Faso, les partis politiques qui sont plus de 100, si chacun d’eux s’engageait dans une action offensive, qui pour rechercher des appuis logistiques, qui pour saboter les soutiens aux groupes terroristes, qui pour préparer des beignets pour ceux qui sont au front, qui pour contribuer aux renseignements, qui pour inventer des technologies (drones, appareils de déminage…), il y aurait des résultats concrets. C’est un manque d’engagement quand on écume la presse et les réseaux sociaux de toutes sortes de récriminations envers ci ou ça. L’engagement ici c’est les actes tels que des manifestations devant les représentations diplomatiques et les camps militaires des pays qu’on soupçonne soutenir les terroristes. L’engagement c’est aussi organiser une offensive de communication envers les pays qui les financent, c’est également bouder publiquement les œuvres humanitaires ou religieuses hypocrites. Que ce soit Damiba ou quelqu’un d’autre, il ne faut pas se faire des illusions sur l’issue de cette guerre tant que les uns et les autres ne vont pas s’engager, c’est-à-dire que chacun, entre le lever et le coucher du soleil, pose un acte. Même si c’est pour saboter la galette ou le bonbon de ceux qui financent ou équipent les terroristes, il faut cela, sinon c’est de l’hypocrisie et de la lâcheté. Désormais, que les gens essaient d’être plus bruyants en actes qu’en paroles. SVP Webmaster…

    Répondre à ce message

  • Le 20 mai à 12:06, par Le Compte n’y ait pas En réponse à : Lutte contre le terrorisme : Le Président du Faso prêche l’engagement et l’unité dans la garnison de Bobo

    Mais il me fait rigoler Damiba. D’une part, les Burkinabe , ne fabriquent pas d’armes, ils n’ont pas le droit de veto a l’ONU, ils ne peuvent meme pas acheter des armes avec le CFA. D’autre part meme les grandes puissances font des alliances pour se defrendre et survivre. Par exemple OTAN avec qui la France fait la grande gueule, et BRICS avec la Russie et la Chine et autres. Et tout un colonnel que Sandaogo est et qui ne comprend pas la geopolitique et veux se defendre tout seule son pays avec des fleches et des carquois face aux armes les plus sophistiqués aux mains des Francais et des Jihadistes. Ou a t-il fait sont ecole de guerre. Qui a ecrit son livre pour lui ? Il doit retourner a l’ecole ce Damiba.
    Ne sait-il pas que meme la vendeuse de beignets a Ouaga comprend les enjeux geopolitiques de nos jours ? ah p’tain le mec gagnerait a se faire entourer de personnes competantes.
    Très deçu de ce type. Le Faso laissez passer ce commentaire.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (Ouagadougou)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le leadership des femmes et des jeunes filles handicapées
Modernisation de l’administration : Le ministre de la fonction publique, Bassolma Bazié, sollicite l’engagement de tous
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages vulnérables et des équipements pour les acteurs du mécanisme d’assistance de proximité de Nanoro
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur 541 dans deux jurys du centre du lycée municipal Bambata de Ouagadougou
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la gouvernance inclusive et résiliente
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un atelier de dissémination après quatre ans d’études
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en cours de validation
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières au Burkina Faso » lancé
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 juillet 2022
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de pilotage du projet PROMESSE-FP en session
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes invités à s’impliquer fortement
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés