Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Qui veut faire quelque chose trouve un moyen ; Qui ne veut rien faire trouve une excuse.» Proverbe Arabe

Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 26 janvier 2022 à 13h01min
Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

La population de Kaya a accueilli dans la joie le retour d’un détachement de l’armée qui aurait quitté la ville dans la nuit du 23 janvier 2022, pour prêter main forte à leurs camarades de la capitale, alors que la rue grondait et des tirs se faisaient entendre dans les casernes.

C’est au son d’une fanfare et de vuvuzelas que la population de Kaya a accueilli le retour de l’armée dans la soirée du mardi 25 janvier 2022. Mobilisés comme un seul homme, les Kayalais ont manifesté leur soutien à l’armée, qui selon certains leaders de la société civile « a pris ses responsabilités ».

Vue du cortège

Jeunes, femmes, hommes, commerçants, acteurs de la société civile, tous sont sortis dans l’après-midi du mardi pour attendre le retour « triomphal », selon eux, des forces de défense et de sécurité, qui auraient quitté la ville de Kaya dans la nuit du dimanche 23 janvier 2022 pour soutenir « la prise de pouvoir » le 24 janvier du lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba.

Porte-chars

Accueillis à l’entrée de la ville, précisément au péage Kaya-Ouagadougou, les éléments du détachement seront accompagnés par une immense foule jusqu’à Dondollé où se trouve le camp du régiment d’artillerie.

En scandant « victoire aux FDS », « vive l’armée burkinabè » ou encore « la patrie ou la mort nous vaincrons », la foule n’a pas caché sa joie pour la prise de pouvoir par l’armée burkinabè. En voiture, à motos, à tricycles et même à vélos, tous les moyens de transport étaient bons pour rallier la foule, et ne pas se faire conter ce retour « triomphal » de l’armée, et admirer les blindés, les porte-chars transportant les mitrailleuses.

Rappelons que dans la nuit du dimanche 23 janvier 2022, aux environs de 19h00, un hélicoptère a survolé pendant plus de deux heures la ville de Kaya qui abrite la première région militaire et le régiment d’artillerie basé à la sortie est de ladite ville. Selon des sources dignes de foi, l’aéronef serait venu pour couvrir le départ des éléments pour soutenir le « coup de d’Etat », confirmé dans la soirée du 24 janvier 2022 lors d’une déclaration du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) avec à sa tête le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba.

Tibgouda Samuel SAWADOGO
Lefaso.net/Collaborateur Kaya

Vos commentaires

  • Le 26 janvier à 13:22, par PORTO En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    SI JE COMPREND BIEN UNE ARMEE QUI DIT ETRE DEMUNIE DE MOYEN MATERIEL ET AERIEN A UTILISE DES MOTIERS ET A FAIT SURVOLE PENDANT DEUX HEURES UN HELICOPERE POUR APPUYER DES SOLDATS ALLANT DESTITUER UN PRESIDENT DEMOCRATIQUEMENT ELU.ALORS QUE CETTE MEME ARMEE NE PEUT PAS APPORTE DE SOUTIENT AERIEN A SES SOLDATS EN DIFFICULTEES SUR LE TERRAIN CONTRE LES DJIADISTES.JE NE DIRAI PLUS RIEN MERCI.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 13:56, par Un citoyen En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Si je comprends bien, l’armée ne manquait pas de moyens pour faire face aux terroristes. Vraiment bizarre ! Pourquoi elle refuse d’affronter les terroristes ?

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:02, par Dominique En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Des porte-chars sans chars (du moins sur les photos) ...
    Heureusement que notre cher BF n’a pas de côtes et donc de marine, nous aurions été capable d’avoir un porte-avions sans avions !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:21, par Le Debf En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Hum !
    Si je ne me trompe le lieutenant-colonel Damiba était à Kaya ? Le retour acclamé était spontané ? Curieusement à Dori aussi où il est passé, il y a eu des soutiens de ce type.
    Merci de nous prendre pour des nez percés !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:28, par Article 37 En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Si le titre donné est vrai, le manque d’armement est évocateur. Vous voulez que nous comprenons comment ?
    Maintenant toutes les cartes sont entre les mains de l’armée, mais est-ce que la nation lui donne carte blanche ?
    Wait and see.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:30, par Seraphin Pierre En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Bravo au détachement de l’armée parti de Kaya et à l’armée toute entière.

    Mais, il faudra retenir ceci : parmi ceux qui vous félicitent et qui disent qu’ils sont avec vous, il y a tout genre d’invidus :
    - ceux qui sont sincères et qui vous accompagneront réellement ;
    - ceux qui pensent être invités à se servir ;
    - ceux qui sont ignorants qui ne font que suivre seulement ;
    - ceux qui sont intégres et honnêtes ; ;
    - ceux qui sont corrupteurs ;
    - ceux qui sont corrompus ;
    - ceux qui sont voleurs ;
    - ceux qui sont bandits ;
    - etc...

    Tous vous soutiennent aujourd’hui. Mais, rappelez-vous de la chanson de Black So Man, j’étais au proçès et je cite ’’Hier nous étions sous le soleil criant -Black So Man au pouvoir parce qu’il nous avait promis le paradis, Aujourd’hui nous sommes sous le même soleil, Black So Man démissionne parce que tu as trahis la cause. Tu as vraiment fait une déviation idéologique’’ fin de citation.

    Votre discours promet un lendemain meilleur et un Burkina Faso débarassé de tous ses maux et fléaux connus et c’est pour cette raison que beaucoup vous soutiennent. Si demain, les gens se rendent compte que ce n’était qu’un discours, les mêmes qui vous disent aujourd’hui qu’ils sont avec vous vont ressortir pour vous demander de remettre le pouvoir au civil.

    Comme vous le savez bien, le plus facile était le coup d’Etat. Mais, le plus dur sera de réussir à ramener la paix si ceux qui ont empêché Roch de travailer depuis six (6) ans ont toujours les mêmes ambitions.

    Ce que je vous conseille, c’est :
    - de travailler à ramener la paix rapidement avec une ferme volonté ;
    - de combattre rapidement la corruption et ls détournements de fonds publics ;
    - de rendre le Burkinabè fière de dire partout où il est qu’il est un Burkinbila parce que venu d’un pays où les hommes sont intègres ;
    - d’être vous-même un modèle et un exemple à suivre.

    Si vous faites cela, même si par extraordinaire vous ne réussissez pas dans un bref délai à vaincre le terrorisme, la population continuera à vous soutenir jusqu’à la victoire finale. Sinon, le même peuple qui crie aujourd’hui on vous soutient ressortira avant un (1) an pour vous demander de partir.

    Il y a une chose que je ne suis pas content de dire. En vérité, l’incivisme et la corruption a atteint une porportion inquiétante et cela a également contribué à ce qu’on sait. C’est donc un combat qu’il faudra mener avec vigueur. Mais, soyez-en sûrs, vous rencontrerez une opposition à cette lutte, tellement le vert est déjà dans le noyeau du fruit.

    Du courage donc et bonne chnace !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:31, par Le Boss En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    On avait tout cet arsenal militaire à Kaya et les populations de la zone( Barsalgo, Pensa, Yirgou etc) sont traumatisées nuit et jour par les bandits et autres djadistes ?. Vous comprenez bien que tout ce manque de succès dans la lutte contre les terroristes et djadistes est purement et simplement lié à la grande division et au manque de cohésion au sein de notre armée. Si le départ de Rock était le souhait de ceux qui attaquaient, nous osons espérer qu’il y aura de l’accalmie.
    Si ce n’est pas le cas je ne pense pas que notre armée dans sa configuration actuelle pourra nous sortir de cette situation.
    Wait and see.

    Le Boss

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:32, par Honteux En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    98% de nos militaires sont vraiment nés avant la honte.Comment un militaire digne de ce nom,peut être fier d’un tel spectacle déshonorant ?Il se trouvent des analphabètes,des désœuvrés pour applaudir ces sauvageons.Tout simplement pathétique

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:37, par Ben Dera En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Ce coup d’Etat est un recul de 35 ans. Si l’armee connais ces responsabilites, pourquoi elle n’a pas chasser Blaise Compaore qui les assasinait un en un. Il faut etre idiot pour accepter une armee a la tete du pays. Hier il ya eu des soldats qui ont ete tue a ouahigouya par les terroristes. On verra la gestion du pays par cette meme armee. Si l’armee peut chasser un president democratiquement elu, pourquoi elle est incapable de faire face au terroristes.
    Le temps nous dira qui a raison.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 14:51, par Passakziri En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Nos malheurs ne sont pas prêts de finir bientôt.
    Kaya- Barsalogo ca fait combien de Km ? On comprend lentement qui fournissait les „ activistes „ des réseaux sociaux en informations sensibles de l armée et à quelle fin . Pauvre RMCK et pauvre peuple Burkinabé qui vous avait fait confiance en vous confiant ses armes pour le défendre ! Pauvre Yoro, le seul vrai soldat patriotique, je ne croyais pas aux supputations autour de ta mort , mais lentement je pense que les circonstances devraient être élucidées pour lever tout soupçon de trahison. Megd !

    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 15:05, par Rayimzaamey En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Bravo aux militaires !!! le peuple est avec vous... en retard mais jamais trop tard pour bien faire. Combien de miliatires et FDS sont morts au front ? 700,... 800 ? mais combien de ministres ou president ou DG sont morts au front ? Zero. Combien sont deplacés internes ? Zero. Donc c’est clair que vous ne pouvez pas vous sacrifier pendant que les politiciens s achetent des V8, entretiennent des maitresses et s offrent des voyages aux 24 coins du monde. Soyez fiers de vous. Aucun complexe.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 15:06, par song siida En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    La vérité semble être autre chose. ils crient haut et fort ne rien avoir dans leurs casernes pour faire face aux terroristes ; secourir une population sous l’emprise terroriste juste à 15 km de leurs camps (cas de solhan ) mais s’il s’agit de mobiliser une force pour déstabiliser un régime, c’est l’occasion de faire une démonstration de force.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 15:40, par Rassambi En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    C’est au moins désormais clair que l’armée a laisse pourrir la situation pour justifier ce coup de force.
    Ils ne peuvent pas approvisionner Inata, ni faire face aux terroristes qui sont a quelques kilomètres de Kaya (Pissila, Barsalogho, Pensa, Dablo, Yirgou...), mais ils savent venir en catimini opérer un coup d’Etat a Ouagadougou.
    Depuis que Roch avait choisi de ne jamais mettre un militaire dans son gouvernement, son sort était scellé. Mais il aura fallu attendre plus de 3000 mort dont des centaines de frères d’armes, et près de 2 millions de déplacés internes pour qu’ils estiment que le fruit est mur pour cueillir leur pouvoir. La restauration est en marche et les burkinabè n’auront que leurs yeux pour pleurer. Wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 17:54, par soum polo En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Attention ! Ne criez pas victoire déjà alors que rien n’est fait. RDV dans 6 mois.

    Répondre à ce message

  • Le 26 janvier à 19:52, par Éric de KOURIA En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Prenons tout simplement rendez-vous avec l´histoire dans tout au plus six mois ! On verra bien si les attaques terroristes auraient diminué !

    Répondre à ce message

  • Le 27 janvier à 11:16, par le Nomade En réponse à : Départ officieux, retour officiel : L’armée accueillie en liesse par la population de Kaya

    Franchement lamentable et honteux. Une armee incapable de faire face a quelques djihadistes armes sans formation ni armements importants, est maintenant capable de mobiliser toutes ses forces y compris des helicopteres pour faire tomber un President civil democratiquement elu. IL est clair maintenent pour tout le monde que nos FDS ont tout simplement sabote la lutte anti terroriste dans le seul but de faire pourir la situation et s’emparer du pouvoir. On met tout sur la tete du pauvre RMCK alors que ce dernier a fait tout ce dont il pouvait. On appele cela tout simplement de la haute trahision. Malheureusement on trouvera toujours des burkinabe assez malhonnetes pour supporter ce genre d’aventuriers qui mettent tout le pays dans la merde. Que Dieu sauve le Faso.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Situation nationale : Le Rassemblement des mains blanches propose la libération des soldats de l’ex-RSP
Dori (Sahel) : L’ONG Plan international dresse le bilan de son projet de lutte contre les violences basées sur le genre
Crise humanitaire au Burkina : Le Comité international de la Croix-Rouge ouvre une sous-délégation à Dori
An 3 de l’Appel de Manéga : Des activités socio-sportives à Pô pour renforcer la cohésion sociale
Burkina : La Générale des assurances s’installe à Saaba
Boucle du Mouhoun : La Direction régionale du travail célèbre ses 30 ans d’existence
Projet de Gestion des ressources en eau : Les résultats jugés satisfaisants par les acteurs bénéficiaires
Journée internationale des veuves : La Fondation Lucie-Kaboré-Traoré s’intéresse à leur santé
Burkina Faso : Des biens et services soumis à contrôle
Efficacité du contrôle de la commande publique : Dr Mathias Dolly propose une juridictionnalisation de l’Organe de règlement des différends (ORD)
Burkina : L’opération coup de compassion pour Seytenga lancée
Présidence du CSC : Danielle Bougaïré perd son procès contre Abdoulazize Bamogo
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés