Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Que chacun apprenne à porter son fardeau tête nue, car dans certains lieux, il n’y a pas de chiffons» Proverbe burkinabè

Mort violente d’un gendarme à Ouagadougou : La maréchaussée annonce l’ouverture d’une enquête

Accueil > Actualités > Conseil des ministres • • mercredi 17 novembre 2021 à 15h30min
Mort violente d’un gendarme à Ouagadougou : La maréchaussée annonce l’ouverture d’une enquête

Dans ce communiqué, la gendarmerie nationale confirme le sucide de l’adjudant Traoré Aboubacar, chef secrétaire du poste de commandement de la compagnie de gendarmerie de Kadiogo, basée à Ouagadougou.

Les évènements se sont passés dans la matinée de ce mercredi 17 novembre 2021 aux environs de 10 heures. La gendarmerie annonce l’ouverture immédiate d’une enquête sous la direction de l’autorité judiciaire compétente。

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 17 novembre 2021 à 17:14, par Fasoyiki En réponse à : Mort violente d’un gendarme à Ouagadougou : La maréchaussée annonce l’ouverture d’une enquête

    Cette information doit s’expliquer. Soit l’adjudant est totalement dépassé et déçu de ce qui se passe dans l’armée, soit il sait une vérité qu’on l’a empêche de dire. Dans tous les cas c’est pour dire certaines choses deviennent inacceptables.Depuis que l’annonce a été faite par le gouvernement sur l’attaque, les gens sentaient du mensonge quelque part. Comment on peut entretenir un mensonge comme ça au sein des FDS et espérer que les gens ne se fient pas aux réseaux sociaux. M Le Président, il faut que la recréation se termine dans votre gestion du pays. Si on croit que c’est les enfants des autres qui doivent toujours être les victimes de la mauvaise gestion de l’armée, c’est aussi un mauvais calcul. On ne peut continuer à tuer les jeunes au front, sans moyens, sans équipements conséquents , sans eau à boire pendant que hauts gradés boivent du champagne dans leur salon. Face à cette situation, les vrais patriotes, je veux dire ceux aiment vraiment leur pays ne peuvent pas le supporter. M le Président Choisissez votre pays comme Thomas Sankara et prenez le courage de prendre certaines décisions, de vraies décisions. .

    Répondre à ce message

  • Le 17 novembre 2021 à 19:12, par Kaboré B. Roger En réponse à : Mort violente d’un gendarme à Ouagadougou : La maréchaussée annonce l’ouverture d’une enquête

    Mr le Président. Quand un pays est en guerre comme le Burkina, il faut que l’on sache qu’on est vraiment en guerre.
    Tout est organisé pour la guerre. Tous les comportements doivent soutenir la guerre et non le contraire. Du sommet vers la base. Ce que l’on veut c’est la LIBERTÉ.

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 09:41, par Nani En réponse à : Mort violente d’un gendarme à Ouagadougou : La maréchaussée annonce l’ouverture d’une enquête

    Dites moi, il s’est suicidé ou bien on l’a suicidé ?

    Déception ? lourd secret ? ou fallait-il l’empêcher de parler ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 novembre 2021 à 12:26, par YK En réponse à : Mort violente d’un gendarme à Ouagadougou : La maréchaussée annonce l’ouverture d’une enquête

    C’est dommage ! Paix à son âme et que Dieu protège ceux qu’il a eu le courage d’abandonner ici-bas.
    Parlant d’enquête, nous n’en saurons jamais d’avantage. C’est les mèmes qui feront leur enquête et dire ce qui les arrange. Seul un écrit de la victime ( transmis dans un autre circuit d’informations) aurait pu servir. Que ce FDS repose en paix et courage à ses enfants et maman. Dieu contrôle tout et tout se paie .

    Répondre à ce message

  • Le 19 novembre 2021 à 23:00, par SANGAREBARRY En réponse à : Mort violente d’un gendarme à Ouagadougou : La maréchaussée annonce l’ouverture d’une enquête

    Un Chef secrétaire de suicidé. C’est trop facile . Une enquête est annoncée immédiatement. On vous connaît trop dans ce pays de margouillats sans queue Le sacrifice est le lien probable qui explique l’assassinat de ce secrétaire qui voyait les rapports transmis par ses camarades affaiblis par la faim au front. Trop de canards sauvages inhumains croque morts préoccupés à détourner les budgets alloués aux camarades gendarmes défendant la nation sans reconnaissance livrés comme des pintades à l’ennemi...Au vu et au su de tels secrets d’abandon,le Chef secrétaire n’en pouvant plus peut se donner la mort ; mais c’est plutôt l’autre cac qui est est à explorer par des enquêtes croisés et indépendante s.Sinon c’est pour masquer la vérité comme d’habitude.On l’a tué pour brouiller les pistes des détournements jusqu’à ssa sacrifier tous ces gendarmes gratuitement
    donner la mort

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 19 janvier 2022
Restriction de l’accès à Facebook au Burkina : « L’intérêt national doit être au-dessus de nos intérêts particuliers » (gouvernement)
Tentative présumée de coup d’Etat au Burkina : Quinze personnes interpellées et trois relaxées (Conseil des ministres)
Compte rendu du Conseil des ministres du 13 janvier 2022
Burkina : Apparition de la grippe aviaire
Burkina : 3 280 établissements scolaires fermés, Covid-19 (encore) d’actualité
Burkina Faso : Compte rendu du Conseil des ministres du 05 janvier 2022
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 29 décembre 2021
Burkina : Le lieutenant-colonel William Combary et le capitaine Isaac Sanou relevés de leurs fonctions
Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 22 décembre 2021
Compte rendu du conseil des ministres du mercredi 1er décembre 2021
Burkina : Le 11 Décembre à Ziniaré reporté pour 2022
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés