Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «C’est dans l’effort que l’on trouve la satisfaction et non dans la réussite. Un plein effort est une pleine victoire.» Gandhi

Assises nationales de l’éducation : Le comité technique national examine le document de base en vue de sa validation

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 4 août 2021 à 17h30min
Assises nationales de l’éducation : Le comité technique national examine le document de base en vue de sa validation

Le Premier ministre Christophe Dabiré a présidé, ce mercredi 4 août 2021, l’ouverture officielle des travaux de validation du document de base des assises nationales de l’éducation. Le comité technique national a trois jours pour examiner le contenu du document, l’amender et le valider.

« L’éducation, faut-il le rappeler, occupe une place fondamentale dans les stratégies de développement d’un pays. Toutes les nations qui sont devenues des modèles de croissance en ont fait une priorité majeure de leurs politiques publiques », a lancé d’entrée le Premier ministre Christophe Dabiré, lors de l’installation officielle du Comité national technique en charge de la validation des documents de base pour les assises nationales de l’éducation ce mercredi 4 août 2021.

Le Premier ministre a indiqué que 27,81% du budget national sont alloués par an au secteur de l’éducation

27,81% du budget national par an, alloués au secteur de l’éducation

D’après le Premier ministre, le budget alloué au secteur de l’Education parle de lui-même. En effet, a-t-il révélé, de 2015 à 2020, l’Etat burkinabè a injecté la somme 2 586 milliards de FCFA de ses ressources propres, soit en moyenne 27,81% du budget national par an, contre une norme minimale de 20% définie au niveau international.

Malgré cela, le système éducatif burkinabè est en crise. Il est confronté à de nombreux défis liés entre autres à la révolution démographique, à l’inadéquation entre les offres de formation et les besoins du monde de l’emploi. A cela s’ajoutent la difficulté de mobiliser des ressources conséquentes pour investir dans l’éducation avec un accroissement des charges liées aux dépenses de personnel, et des politiques et programmes sectoriels qui peinent à concilier les réalités culturelles et sociales du pays.

L’ancien président de l’Assemblée nationale, ancien ministre, Mélégué Maurice Traoré, est membre du comité

Une étape indispensable pour le processus

Cette halte donc de la communauté éducative burkinabè vise à diagnostiquer les actions menées jusqu’à présent, évaluer leur impact sur le système éducatif mais aussi réfléchir aux correctifs nécessaires afin de poser les fondements d’un renouveau conforme aux aspirations légitimes du peuple. Cet acte, a dit le Premier ministre, est une étape importante du processus d’organisation des assises nationales de l’éducation voulues le président du Faso.

« On ne peut pas aller aux assises nationales sans documents de base », a déclaré le ministre en charge de l’Education nationale

Pour le ministre de l’Education, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales, Stanislas Ouaro, ces documents, une fois validés, serviront de fil conducteur lors des échanges pendant les assises nationales. Fort de près de 200 membres, le comité technique national est composé de toutes les sensibilités de la nation ainsi que les partenaires techniques et financiers. « Pendant trois jours, ces hommes et femmes vont examiner, amender et valider ces documents. On ne peut pas aller aux assises sans documents de travail. On a souhaité qu’il soit suffisamment participatif de façon à ce qu’on ait des documents bien élaborés », a-t-il précisé.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Dégradation de la situation sécuritaire à l’Est du Burkina : Que dit le gouvernement, finalement ?
Éducation préscolaire au Burkina : L’épanouissement des enfants au cœur du projet de l’ONG Asmae
Burkina/Humanitaire : Le gouvernement lève la suspension sur les activités du Conseil norvégien pour les réfugiés
Santé : 30 agents renforcent leurs capacités en dépistage précoce du cancer de l’enfant
Boucle du Mouhoun/ Développement local : Fin du Projet PAPCiDDEL
Education nationale : Remise de kits scolaires au profit de 625 élèves à Niankorodougou
Burkina : Le ministère de l’Éducation et les communes se concertent pour la cinquième fois
Secteur des transports : Un nouveau référentiel de formation en brevet d’études professionnelles (BEP) en cours de validation
Cadre sectoriel de dialogue justice et droits humains : L’ambassade du Danemark passe les rênes au PNUD
Prix de l’arrondissement le plus éco-citoyen de Ouagadougou : La 5e édition est lancée
Vivre ensemble au Burkina : « Il nous faut reconstruire l’école burkinabè pour les Burkinabè », recommande Souleymane Yago
Burkina / Région de l’Est : Éleveurs et agriculteurs à l’école de la prévention et de la gestion des conflits agro-pastoraux
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés