Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La valeur du pardon se mesure à la gravité de la faute pardonnée» Charles Blé Goudé

Revenus fonciers : La Direction des impôts du Centre actualise son fichier des personnes imposables dans la ville de Ouagadougou

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET • mardi 23 mars 2021 à 23h10min
Revenus fonciers : La Direction des impôts du Centre actualise son fichier des personnes imposables dans la ville de Ouagadougou

La Direction régionale des impôts du Centre (DRIC) a procédé, le mardi 23 mars 2021, au lancement officiel de l’opération de recensement des baux en lien avec l’impôt sur les revenus fonciers dans la ville de Ouagadougou. Elle entend alors recenser toutes les personnes imposables à ce régime afin d’assurer une équité juridique de l’impôt et accroitre l’assiette fiscale. La cérémonie de lancement a été présidée par Moumouni Lougué, directeur général des impôts.

L’opération est une initiative de la Direction régionale des impôts du Centre (DRIC). Selon le premier responsable de cette direction, Ahmed Nombré, elle devrait permettre à terme de disposer d’un fichier exhaustif et actualisé des bailleurs et des locataires dans les Directions centrales des impôts (DCI), de faire établir des contrats de bail réguliers pour tous les locataires recensés et de faire renouveler les contrats expirés. C’est une occasion, selon lui, de communiquer avec les bailleurs et les locataires sur les fondements de l’impôt sur le revenu et leur obligation en la matière.

Une vue des participants à la cérémonie

Pour le directeur général des impôts (DGI), Moumouni Lougué, les services des impôts travaillent sur la base de fichier et ce fichier doit être constamment à jour. Et comme la population fiscale est mobile, elle ne peut donc pas être la même qu’elle était il y a une dizaine d’années. Donc le fait de reprendre cette opération, initiée autrefois, permet de mettre à jour le fichier, de pouvoir capter les nouveaux contribuables, les mettre sous contrats de bail et in fine augmenter l’assiette fiscale et donc améliorer l’impôt.

’’Mais en même temps qu’on améliore l’impôt, on accorde une sécurité juridique aux contribuables. Parce que lorsque le contrat de bail est enregistré, cela suppose que l’Etat reconnaît qu’une relation contractuelle existe entre le preneur et le bailleur’’ a-t-il expliqué. Il ajoute que pour les professionnels cela leur permet d’assurer une déductibilité de la charge fiscale parce que le code des impôts dispose que lorsqu’un contrat de bail n’est pas enregistré, les loyers payés au propriétaire ne sont pas déductibles comme charges professionnelles.

Le DG des impôts du centre, Ahmed Nombré

L’opération du recensement va se dérouler sur la période allant du 23 mars au 13 mai 2021. Ahmed Nombré montre que la conduite de l’opération sur le terrain se fera par axe et par lot. Concrètement, il s’agit de considérer un lot et d’identifier et recenser les bailleurs et les locataires. ’’Donc l’opération va se faire lot par lot, parcelle par parcelle sur les mêmes axes, en vue in fine de constituer le fichier’’ précise Ahmed Nombré.

L’objectif financier est l’accroissement des impôts. ’’L’année 2020, nous étions à peu près à un milliard de F CFA d’impôt sur les revenus fonciers. Nos objectifs c’est de pouvoir, dans la mesure du possible, tripler ou quadrupler ce que nous avions engrangé’’ espère-t-il. C’est un impôt qui vise la ville de Ouagadougou et peut être déclaré et payé en ligne.

Le DGI, Moumouni Lougué, s’est réjoui de l’initiative qu’il a tenu à encourager. ’’C’est un exemple que la DG des impôts du Centre donne aujourd’hui. Donc je vais inviter incessamment la Direction régionale des Hauts-Bassins à emboiter les pas de celle du Centre’’, a-t-il dit. A l’endroit des contribuables, Moumouni Lougué informe que payer ses impôts c’est assurer ses propres dépenses. ’’Lorsque vous payez l’impôt, vous dotez l’État de moyens financiers pour assurer le développement, construire des routes, des hôpitaux et des écoles’’, a-t-il lancé.

Etienne Lankoandé
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 24 mars à 08:27, par BOUKARY En réponse à : Revenus fonciers : La Direction des impôts du Centre actualise son fichier des personnes imposables dans la ville de Ouagadougou

    Élargir l’assiette fiscale tout en permettant les détournements des deniers public en toute impunité. ce pays la hein

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 17:05, par DARAMOUNI En réponse à : Revenus fonciers : La Direction des impôts du Centre actualise son fichier des personnes imposables dans la ville de Ouagadougou

    M. le DGI, c’est bien d’élargir l’impôt sur le revenu foncier. La manière d’agir ne va concerner que ceux qui on activité les obligent a enregistrer leur bail. Pour prendre dans votre nasse les petits poissons malins qui louent au particulier, je pense qu’il intéressant de voir avec la SONABEL et recouper avec l’ONEA tout les bâtiments dont les factures d’eau ou d’électricité sont payer par tierce personne dont le nom est différent de celui porté sur le PUH ou l’attestation d’attribution ou le TF. Ensuite entrepreneur votre enquête. Si non vous n’aller rien obtenir.
    De plus, avancez un peu tout de même. Instaurez un impôt foncier sur le terrain bâtit et surtout non bâtit sur l’ensemble des terres du Burkina sauf sur les collectives. La terre étant devenue un bien monnayable et toute marchandise a un prix. Celui qui va investir un milliard sur un terrain ne pourra pas dire qu’il lui est impossible de payer 20 million par an, sinon comment a t il eu ce argent ainsi de suite. L’impôt devra être en relation avec la qualité de l’investissement d’une part, du nombre de terrain bâtit et non bâtit, et de la superficie occupée. Merci. C’est un début de lutte contre aussi la corruption. Instaurer également la conservation foncière avec un pouvoir étendu pour le conservateur avec un bon budget lui permettant de faire face aux fosses déclarations

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Commune de Yako, province du Passoré : Le ministre des Ressources animales inaugure le nouveau marché à bétail
Relance économique du Burkina : Le CISAG envisage une « grande » marche de soutien dans les jours à venir
E-commerce : Gagnez du temps avec Vishop
Ouagadougou : La nouvelle gare « Ouagarinter » inaugurée
Economie : Coris Bank International réalise un bénéfice de 34,4 milliards de francs CFA en 2020
UBA est bien lancée pour tirer parti de la relance économique en 2021, déclare M. Elumelu
Entrepreneuriat des jeunes : Le premier colloque de la Fédération des Jeunes Entrepreneurs du Faso se tient les 10 et 11 avril 2021 à Ouagadougou
Trading de cryptomonnaies : L’Organe de régulation du marché financier de l’UMOA invite à « la plus grande vigilance »
Nouveau cadre de gestion comptable : Le Trésor public du Burkina remet à niveau les acteurs des collectivités territoriales
Coopération : La Banque mondiale et le gouvernement burkinabè révisent le cadre de partenariat 2018-2023
Burkina Faso : Trois structures françaises apportent leur soutien à l’opérationnalisation de la Caisse de dépôt et de consignation
EcoMédias 2021 : La Chambre de commerce consacre 50 millions de F CFA aux dix meilleurs projets des médias burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés