Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La vie est une rose dont chaque pétale est une illusion et chaque épine une réalité. » Alfred De Musset

Coopération Burkina Faso-France : Roch Marc Christian Kaboré s’entretient à l’Elysée avec Emmanuel Macron

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mercredi 10 février 2021 à 22h00min
Coopération Burkina Faso-France : Roch Marc Christian Kaboré s’entretient à l’Elysée avec Emmanuel Macron

(Ouagadougou, 10 février 2021). Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a regagné Ouagadougou cette nuit de retour de Paris en France, où il a eu ce midi un déjeuner de travail avec son homologue Emmanuel Macron.
Dans leur tête-à-tête, les deux chefs d’Etat ont examiné la coopération entre le Burkina Faso et la France, ainsi que la situation de la lutte contre le terrorisme qui sévit dans la région du sahel.

« Les deux chefs d’Etat avaient besoin de se rencontrer pour préparer le sommet du G5 Sahel de N’djaména qui va avoir lieu dans quelques jours. Comme vous le savez, cela fait un an que nous avons eu le Sommet de Pau. Un sommet qui avait débouché sur un accord soutenu par une Feuille de route. Un comité de suivi fait régulièrement le point de la situation. Et pour les engagements qui ont été pris de part et d’autre, Il y a eu des avancées, mais il est question de voir les acquis que nous avons engrangés en une année », résume le Ministre des Affaires étrangères Alpha Barry.

Le Burkina connaît une certaine accalmie, relève-t-il, mais la situation reste préoccupante. Pour le sommet du dans la capitale tchadienne, il s’agira de revisiter les conclusions du sommet de Pau en France, tenu en janvier 2020.
« Pau se déclinait en quatre piliers : la lutte contre le terrorisme, le renforcement des capacités des armées, le retour de l’Etat et le développement. Si nous avons des acquis en termes de lutte contre le terrorisme, il faut que l’Etat et les services puissent se réinstaller dans les zones où le calme revient, et il faut également que si l’Etat se réinstalle, que le développement puisse suivre pour accompagner les populations », ajoute le chef de la diplomatie burkinabè.

N’djaména va être encore plus « déterminant », conclut Alpha Barry, qui estime qu’il était important qu’il y ait une harmonisation de points de vues, sur certaines questions avant le rendez-vous de la capitale tchadienne.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Vos commentaires

  • Le 11 février à 08:34, par Danton En réponse à : Coopération Burkina Faso-France : Roch Marc Christian Kaboré s’entretient à l’Elysée avec Emmanuel Macron

    Est-il vraiment necessaire que Sa Majeste Rocco II de Tuire effectue ces voyages en ces temps de COVID 19 ou tous les chefs d’etats Europeens sont plus preoccupes par la sante de leurs concitoyens ? M. le President, aujourd’hui avec la technologie vous pouvez vous asseoir dans votre bureau et parler avec Macron comme s’il etait en face de vous. Alors pourquoi tenez-vous tant a depenser nos maigres ressources dans des voyages tout aussi inutiles qu’embarassants ?

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 09:39, par Walai En réponse à : Coopération Burkina Faso-France : Roch Marc Christian Kaboré s’entretient à l’Elysée avec Emmanuel Macron

    "harmonisation de points de vues avant le rendez-vous de la capitale tchadienne" entre qui et qui ? Le Burkina Faso et la France ? Pourquoi ? S’il.doit y avoir "harmonisation", ça doit être entre les pays Africains pour parler un seul language avec leurs soi-disant partenaires, dont la France. Le Burkina Faso va harmoniser (manigancer) quoi avec la France ? La France a probabalement rencontré les pays africains membres un à un. C’est son habitude : dissuader, faire des chantages, corrompre, pour imposer sa volonté. G5 Sahel, in n’importe quoi à outrance

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 10:05, par YAWOTO En réponse à : Coopération Burkina Faso-France : Roch Marc Christian Kaboré s’entretient à l’Elysée avec Emmanuel Macron

    Une stratégie qui consiste à recevoir les chefs d’Etat un à un pour savoir qui est d’accord avec quoi et qui ne l’est pas, pour aussi mettre la pression sur ceux qui ne seront pas d’accord sur certains points, une stratégie du divisé pour mieux dominer. Ce sont les 5 qui devaient avoir une réunion préparatoire de cette rencontre pour harmoniser leurs points de vue et recevoir macron et non être reçu un à un.En tout état de cause, Macron doit comprendre que son dialogue avec les chefs d’Etat n’engage pas les peuples tant que cela ne va pas dans leurs intérêts, les chefs d’Etat aussi. A bon entendeur salut. LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !

    Répondre à ce message

  • Le 11 février à 17:35, par Stalinsky En réponse à : Coopération Burkina Faso-France : Roch Marc Christian Kaboré s’entretient à l’Elysée avec Emmanuel Macron

    Je pense que a France a voulu se racheter auprès de Roch après ce qui s’était passé à Pau ou Roch disait qu’il n’ y avait pas de bons résultats de la part de la France dans la lutte contre les Djihadistes et ensuite vu le succès des élections présidentielles, l’investiture qui a vu la venue de 10 chefs d’Etat Africains. Roch apparait désormais comme le pilier de la coopération avec la France pouvant remplacer Blaise Compaoré et Alassane Dramane Ouattara dans la défense des intérêts Français dans la sous région. A Roch de savoir exploiter cela pour des intérêts Burkinabê.
    En plus de cela notre armée a frappé fort dans la lutte contre les djihadistes islamiques au Nord. Il faudrait capturer Yag Aghaly et Amadou Koufa.

    Répondre à ce message

  • Le 14 février à 08:54, par KOUTOU Christophe En réponse à : Coopération Burkina Faso-France : Roch Marc Christian Kaboré s’entretient à l’Elysée avec Emmanuel Macron

    Ça suffit nos dirigeants ! Pourquoi tu pars répondre au nom du G5 Sahel tandis que c’est une union de 5 États ? le développement de l’Afrique ne viendra jamais de la France. Ainsi ,leur dirigeants même nous conscientisent en disant que sans l’Afrique ,la France n’est rien.qu’elle ne soit rien on s’en fou.il est temps que les Pays africains retirent leur réserve stoquer en France.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Palais de Kosyam : Le président de la commission de l’UEMOA au bilan chez Roch Kaboré
Traitement des femmes détenues et de leurs nourrissons : Le PNUD compte former 120 agents de sécurité pénitentiaire
Coopération : L’Union européenne appuie la bonne gouvernance dans les secteurs des mines et de la sécurité au Burkina Faso
Burkina Faso : La Coopération autrichienne lance un troisième programme de subventions de plus d’un milliard de F CFA
MAEP : Le Burkina réaffirme son attachement à la promotion de la bonne gouvernance
Assemblée nationale : Le Conseil national de la transition du Mali invite Bala Alassane Sakandé à sa rentrée parlementaire
Assemblée générale des Nations-unies : Le Burkina s’approprie les conclusions des travaux de la 75e session
Diplomatie : L’axe Ouagadougou-Riyad se porte bien, selon l’ambassadeur Waleed Alhamoudi, en fin de mission
Sant’Egidio à la rescousse de la réconciliation nationale au Burkina Faso
Bobo-Dioulasso : L’ambassadeur de France inaugure les cases peule et bobo du musée communal
Sécurité alimentaire : Le Japon offre plus de 4000 tonnes de riz au Burkina
Programme d’appui à la décentralisation dans l’espace UEMOA : La France et l’UEMOA signent une convention de subvention
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés