Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le monde a beau changer, le chat ne pondra jamais. » Proverbe Africain

Impact économique de la COVID-19 en Afrique : Des indicateurs suffisamment parlants

Accueil > Actualités > Economie • Communiqué de presse • jeudi 28 janvier 2021 à 19h00min
Impact économique de la COVID-19 en Afrique : Des indicateurs suffisamment parlants

Une nouvelle enquête menée dans quatre pays africains sur la pandémie COVID-19 montre que celle-ci a des répercussions importantes sur la sécurité alimentaire (mesurée par le fait qu’un ou plusieurs membres d’un ménage restent 24 heures sans nourriture) et les revenus des ménages, et que les femmes appréhendent l’accès aux soins de santé.

Performance Monitoring for Action (PMA), un projet de collecte de données sur la planification familiale et la santé sexuelle et reproductive financé par la Fondation Bill & Melinda Gates, a mené une enquête en République démocratique du Congo (RDC) (province de Kinshasa), au Kenya, au Burkina Faso et au Nigeria (États de Lagos et de Kano) sur les niveaux de connaissance sur la COVID-19 et les implications pour la santé des femmes et leurs perspectives économiques.

Les résultats de l’enquête montrent des impacts significatifs de la COVID-19 sur la sécurité alimentaire et les revenus. Dans toutes les régions géographiques, les trois quarts ou plus des femmes ont déclaré que leur ménage avait perdu au moins une partie de ses revenus depuis le début des restrictions liées à la COVID-19. La perte totale de revenus du ménage allait de 16 % au Burkina Faso à 62 % à Kinshasa, en RDC.

« Au Burkina Faso, la COVID-19 a certes négativement impacté la recherche de soins chez les femmes que nous avons interrogées mais leurs ménages ont surtout fait face à une insécurité alimentaire accrue. Ainsi, 70% des femmes issues des ménages qui ont l’habitude de faire face à une insécurité alimentaire ont déclaré qu’elle s’est davantage accrue comparativement à la période avant l’imposition des restrictions liées à la COVID-19. Il faut souligner que les résultats de cette étude PMA-COVID-19 ont servi de base de discussion lors du Forum national sur la COVID-19 qui s’est tenu le 22 septembre 2020, sous la présidence du Premier ministre, avec comme thème « Remobiliser la nation entière pour intensifier la riposte face à la COVID-19 et apprendre à vivre avec », a déclaré Dr Georges GUIELLA, Investigateur Principal de PMA-Burkina Faso.

La sécurité alimentaire est sévère et omniprésente depuis le début des restrictions COVID-19, et plus courante qu’avant les restrictions. Trente pour cent des femmes au Kenya déclarent qu’au moins un membre de leur ménage s’est retrouvé sans nourriture depuis l’imposition des restrictions COVID-19, et 72 % d’entre elles déclarent que l’insécurité alimentaire est plus courante aujourd’hui qu’avant le début des restrictions.

La sensibilisation générale au virus et à ses symptômes est élevée, tout comme la perception du risque d’infection. Bien que plus de 90 % des femmes, tous milieux confondus, prennent des mesures préventives, beaucoup d’entre elles éprouvent des difficultés à prendre leurs distances par rapport à la société. Les raisons les plus courantes de cette difficulté sont les exigences de la vie quotidienne (faire ses courses sur un marché ouvert, se rendre au travail et rendre visite à des amis et à des membres de la famille qui vivent souvent dans des familles intergénérationnelles).

Entre 20 et 50 % des femmes dans les pays étudiés ont dû se rendre dans un établissement de santé pendant les restrictions de mobilité liées à la COVID-19, mais plus de 20 % d’entre elles ont déclaré craindre le virus dans l’établissement de santé.

Visitez le site https://www.pmadata.org/technical-areas/covid-19 pour consulter le tableau de bord complet des résultats de chaque pays.

À propos de PMA : Le projet de suivi des performances pour l’action (PMA) alimente une révolution des données pour guider les programmes de planification familiale. Les données sont essentielles pour informer et orienter les changements de politiques et de programmes dans le monde entier.

Des données de haute qualité - collectées fréquemment, rapidement et détenues localement - aident les décideurs à comprendre ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas, permettant ainsi de prendre des décisions plus sensibles et plus adaptées à l’évolution des besoins.

Les enquêtes COVID-19 ont été mises en œuvre par nos institutions partenaires : Institut Supérieur des Sciences de la Population (ISSP) au Burkina Faso ; Ecole de Santé Publique de Kinshasa, Université de Kinshasa à Kinshasa, RDC ; International Centre for Reproductive Health Kenya (ICRH-K) au Kenya ; et Centre for Research, Evaluation Resources and Development (CRERD) au Nigeria.

La direction générale et l’appui technique de PMA sont assurés par l’Institut Bill & Melinda Gates pour la population et la santé génésique de l’École de santé publique Johns Hopkins Bloomberg, et par Jhpiego en collaboration avec les partenaires nationaux dans chaque pays participant au projet. PMA est financé par la Fondation Bill & Melinda Gates.

Personne de contact : Dr Georges Guiella
Investigateur Principal de PMA-Burkina Faso
email : gguiella@issp.bf

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Réduction du train de vie de l’Etat : Le Premier ministre décide de la suspension des achats de véhicules sur le budget 2022
Burkina : Le ministre du commerce suspend l’importation, la commercialisation des motocyclette "Aloba" et des substances explosives
Gestion des finances publiques au Burkina : Le logiciel SI N@folo désormais opérationnel
Burkina/CEDEAO : Des agents de l’Organisation ouest-africaine de la santé dénoncent des recrutements frauduleux
Burkina Faso : Les agents comptables des établissements publics de l’Etat discutent de la gestion des subventions des tiers
Centre-nord : La Banque commerciale du Burkina inaugure une nouvelle agence à Kaya
Burkina : Les cimentiers invitent l’Etat à protéger l’industrie du ciment de la surcapacité et les importations frauduleuses
Entrepreneuriat digital des femmes au Burkina : 50 lauréates récompensées par le PNUD et l’AFP-PME
Microfinance : 13e AG de la CODEC Ouahigouya, un bilan satisfaisant
Burkina : Le ministère de l’Économie évalue la dématérialisation de son système de gestion et de recouvrement des finances publiques
Chambre de commerce : Le siège de la Délégation consulaire régionale du Plateau central est désormais fonctionnel
Entrepreneuriat au Burkina : 109 jeunes et femmes reçoivent de l’appui pour formaliser leurs entreprises
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés