Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Faites que le rêve dévore votre vie afin que la vie ne dévore pas votre rêve» Antoine De Saint-Exupéry

Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

Accueil > Actualités > Politique • LEFASO.NET • vendredi 15 janvier 2021 à 18h14min
Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

La vague d’installations des nouveaux ministres se poursuit. Ce vendredi 15 janvier 2021, c’est au tour de Me Bénéwendé Sankara d’être investi à la tête du ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

Le ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme a un nouveau département qui est celui de la Ville. Une innovation avec un nouveau premier responsable. C’est Me Bénéwendé Stanislas Sankara qui va piloter le désormais ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

A peine installé dans ses nouvelles fonctions, il mesure déjà les défis qui l’attendent. Pour les relever, Me Sankara dit compter sur tout le monde, car son ministère est transversal et « le chef de l’Etat attend des résultats ». « Nous n’avons pas à décevoir la confiance », a déclaré le nouveau ministre.
Au Burkina Faso, le foncier est taxé de bombe à retardement. A la question de savoir ce que le nouveau ministre fera pour résoudre ce problème, Me Bénéwendé Sankara répond tout sereinement : « Vous le saurez bientôt ».

L’épineuse question du foncier attend le ministre Me Bénéwendé Stanislas Sankara.

Un « homme très engagé »

Avant de quitter officiellement ses fonctions à la tête de ce ministère, Maurice Dieudonné Bonanet a dressé un bilan global de ses cinq années de fonction. « Il y avait de grands défis, nous avons ouvert beaucoup de chantiers. Il y a des chantiers où il y a eu des avancées significatives, et il y a ceux où il y a des difficultés. C’est une œuvre humaine, il faut le reconnaître humblement », a-t-il indiqué.
Tout en remerciant ses collaborateurs pour les cinq années de travail, Maurice Dieudonné Bonanet les a invités à accompagner le nouveau ministre, qu’il a qualifié d’un « homme très engagé, vu son parcours ».

Le ministre sortant Maurice Dieudonné Bonanet a réitéré sa disponibilité à accompagner son successeur.

Au cours de la cérémonie de passation des charges, le ministre sortant, Maurice Dieudonné Bonanet, a remis un livre blanc à son successeur. C’est un document contenant l’ensemble des préoccupations liées au foncier et la nouvelle vision qui est celle de la Ville.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 janvier à 18:24, par Siidbizziri En réponse à : Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

    Ce ministre Bonanet s’est rendu complice des promoteurs immobiliers et a contribué par son attentisme et sa passivité à la spéculation foncière.... Chacun payera tôt ou tard ses compromissions !

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 18:27, par LAMIZANA Souleymane En réponse à : Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

    M. le Ministre BONANE.
    Bravo à vous pour toutes ces initiatives réalisées au cours de votre mandat. Les acquis sont bien visibles.
    Qu’Allah vous assiste et vous guide.
    Bon vent à vous.

    Souleymane LAMIZANA

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 11:28, par Sacksida En réponse à : Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

    D’abord, Me Sankara doit faire rapidement un Etat des lieux afin de degager des solutions pertinentes dans l’interets des populations ou du peuple Burkinabe. Il s’agit : 1) De relire la RAF pour la rendre populaire et que l’Etat devienne proprietaire unique de la terre au Burkina Faso.
    2) Proceder a un Audit des parcelles volees et bien sur proceder a des retraits pour ceux qui en ont plus de deux parcelles.
    3) Reatribuer ou Ceder a des demandeurs qui n’ont aucune parcelle contre une certaine somme.
    Proceder a des lotissement de quartiets de 300 m2 240 m2 et 150 m2 selon la dimension des familles,
    4) Fixer les prix des parcelles zelon les Zones et les amenagements y realises,
    5) Fixer les prix maximum et minimum des loyers selon les Zones concernees. etc. En tout etat de cause il faut ressortir les textes revolutionnaires et les relire afin de les mettre en oeuvre de facon diligente. Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 17:08, par Sidpawalemde Sebgo En réponse à : Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

    Mes frères, un ministre, quelle que soit sa bonne foi, ne peut pas faire tout, surtout avec une population devenue friande de "deals" !

    1°) Tout le monde sait depuis un moment que les sociétés de promotion immobilière n’ont pas le droit de vendre des parcelles nues, mais tout le monde se précipité pour en acheter quand on leur propose. Que peut faire le ministre ?

    Quand l’affaire éclate quelque part et que l’autorité veut annuler les ventes et obliger le promoteur à tenir ses engagements, c’est à dire construire de maisons habitables pour les mettre en vente, ce sont les mêmes populations qui ont acheté qui font des manifestations contre cela. Ils disent qu’on leur fait la force, que personne ne leur prendra "leur" parcelle acquise, vont voir des avocats, le médiateur du Faso, le Moro Naba... Que peut faire un ministre ?

    2°) La majorité des populations dans les non lotis, qui réclament des parcelles sont ceux-là mêmes qui ont été attributaires plusieurs fois et qui les ont vendues. Ils ne veulent pas entendre parler de faire le point de ceux qui ont déjà été attributaires pour les nouvelles attributions, ils sont nombreux et pour défendre leurs intérêts sont très actifs en politique.

    Quand on veut informatiser les fichiers pour faire ressortir les attributaires, ce sont les élus et leurs amis nantis qui sont les premiers à saboter l’initiative, eux qui en ont pris plusieurs, certains par dizaines.

    Le ministre qui s’amuse à vouloir assainir est assailli d’appels des "dirigeant du parti" pour dire que les "citoyens se plaignent". Que peut faire un ministre dans cette situation face à ces groupes de pression à la fois puissants et nombreux ?

    3°) Tu refuse d’acheter la parcelle à 3 millions, un "fond commun" ou un commerçant vient acheter à 5 ou 8 millions. Pourquoi le spéculateur va baisser les prix ?

    Bref, ce sont les burkinabè eux mêmes qui sabotent les tentatives de règlement du passif foncier et de la spéculation foncière. Un ministre qui essaie de forcer ne va y gagner que de l’impopularité et la perte de son poste, sans réussir à finir sa mission.

    A moins que nous même on change...

    N.B. : Avez vous remarqué que depuis que les pétards sont interdits, ce sont généralement des FDS qui en ont en pagaille et qui les font péter pendant les fêtes ? C’est ça, le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 19:23, par Sacksida En réponse à : Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

    En outre, les dirigeants actuels n’ont pas le choix de changer de gouvernance dans le sens des interets du peuple Burkinabe. Sinon, ce sera bien sur la prochaine Revolution Democratique Nationale, Sociale ou bien sur Populaire qui prendra ses responsabilites et les consequences seront tres durent. Je dirais meme que Thomas Sankara a ete tres humain. A bon entendeur.

    Répondre à ce message

  • Le 16 janvier à 20:13, par Wend la naaba En réponse à : Ministère de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Me Bénéwendé Sankara installé aux affaires

    Voici un monsieur qui s’est opposé farouchement à Blaise pendant des années avec son redoutable r s p alors que d’autres n’osaient même pas ouvrir la bouche pour prononcer le mot Blaise. Il peut assainir ce ministère. Mes félicitations et encouragements a maître Sankara.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : « Le gouvernement n’est pas en train de négocier avec des terroristes », déclare le porte-parole Ousseni Tamboura
Politique : Le parti « Soleil d’avenir » rejoint l’opposition
Décès de la députée Claudine Ouédraogo : L’Assemblée nationale rend hommage à « une vraie battante »
Déclaration d’appartenance : Le parti politique "Sidwaya" s’affilie à la Majorité
Chef de file de l’opposition : On ne se bouscule pas au portillon !
Politique : Nouvelle démocratie sociale (NDS) s’affilie à l’opposition
Réconciliation nationale : « Peut-on juger le dossier de l’insurrection sans Roch Kaboré et les OSC ? », s’interroge Mousbila Sankara
Vie politique : Le mouvement « Agir Ensemble » planche sur les élections et les perspectives
Bobo-Dioulasso : Le CGD mobilise les forces politiques et sociales pour le suivi des engagements du président Roch Kaboré
Politique : Le parti du Réveil patriotique du Faso inaugure son siège national
Réconciliation nationale : Le parti « La Marche pour la patrie » souhaite la suppression du HCRUN
Commune de Loumbila : « Nous avons 31 villages et une quarantaine d’écoles », se félicite le maire
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés