Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «La réussite ne se mesure pas à l’argent que vous gagnez mais à votre capacité à changer les vie des gens. » Michelle Obama

Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 14 janvier 2021 à 22h29min
Ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement : Ousséni Tamboura promet de nouveaux chantiers

Ce jeudi 14 janvier 2021 a été une journée marquée par une série d’installations de nouveaux ministres du gouvernement Dabiré II qui a été formé le 11 janvier. C’est ainsi que le nouveau ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement, Dr Ousséni Tamboura, a été installé dans ses fonctions par le secrétaire général du Gouvernement, Stéphane Sanou, dans l’après-midi du 14 janvier 2021 à Ouagadougou en présence d’amis, parents et de collègues.

C’est dans une ambiance de retrouvailles que la passation de service, entre les deux ministres de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-paroles du gouvernement, Rémi Fulgance Dandjinou, ministre sortant, et Ousséni Tamboura, s’est tenue ce 14 janvier 2021. De vieux amis depuis plus de 20 ans, disent-ils, qui se retrouvent une fois de plus pour la même cause, celle de servir la nation. Selon eux, ils se connaissent depuis l’Université même s’ils n’étaient pas dans les mêmes filières, ils se côtoyaient.

L’ancien ministre en charge de la Communication, Rémi Fulgance Dandjinou, témoigne sa reconnaissance à l’ensemble de ses collaborateurs.

Ainsi, prenant premièrement la parole, le ministre sortant de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Rémi Fulgance Dandjinou, a rappelé cette amitié qui le lie au nouveau ministre et la joie de savoir que c’est lui qui le remplacera à ce poste. Il a tenu d’abord à témoigner sa reconnaissance et sa satisfaction à l’ensemble de ses collaborateurs et en premier lieu le Président du Faso qui, durant cinq ans, et dans un contexte délicat, lui a accordé le poste de ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement. « La seconde satisfaction, poursuit-il, c’est que nous avons réussi à mettre en œuvre la TNT (télévision numérique terrestre) et engager des mutations que je suis certain, au niveau des EPE (Etablissements publics de l’Etat) et du SIG, que je l’espère, auront raisonnement contribué à améliorer les conditions de vie et de travail des travailleurs ».

Le nouveau ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement, Ousséni Tamboura, promet de nouveaux chantiers

Au nouvel entrant, il l’a félicité et souhaité la poursuite des chantiers qu’il avait engagés et qui sont toujours en cours d’achèvement notamment la construction des sièges des médias publics que sont la RTB et les Editions Sidwaya et l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents de la communication. Tout en rassurant qu’il a foi que le ministre Tamboura aura la dynamique nécessaire pour que ces chantiers puissent connaitre une accélération et d’autres opportunités au bénéfice de la communication et sur les actions majeures que le gouvernement aura à mettre en œuvre toujours à la faveur de la démocratie et de la liberté de la presse.

Une photo de famille pour marquer la cérémonie

De nouveaux chantiers en vue

Pour le nouveau ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement, porte-parole du Gouvernement, Ousséni Tamboura, il a rassuré son prédécesseur de l’achèvement de tous ces chantiers, mais également de la mise en œuvre de nouveaux chantiers. A titre d’exemple, il a promis terminer le chantier concernant le département de la communication. Car pour lui, c’est un chantier qu’il faut nécessairement achever et il s’agit de prendre les dossiers en cours et de voir la possibilité de les mettre en œuvre. Concernant la presse privée, il a également promis de s’enquérir du dossier et de voir qu’est-ce que l’Etat peut-il faire, tout cela, pour le bien du peuple.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso.net TV
 Articles de la même rubrique
Lutte contre la cybercriminalité : Les acteurs de répression et de prévention formés en technique d’infiltration en ligne et cyberpatrouille
Protection des données à caractère personnel : Ce n’est toujours pas ancré dans les habitudes des Burkinabè, déplore la CIL
Procès en diffamation contre le journaliste Yacouba Ladji Bama : Une peine de deux mois de prison et une amende de 250 000 FCFA, le tout assorti de sursis
Média : Le Centre national de presse Norbert Zongo apporte son soutien au journaliste Moussa Kaka
Votre journal Courrier confidentiel N° 227 est disponible
A la Une de L’Evénement du 25 février 2021
Burkina Faso : Des journalistes renforcent leur culture en statistiques de l’énergie
Votre journal "Courrier confidentiel" N° 226 du 15 fevrier vient de paraître.
Réseau des radios catholiques du Burkina : “Nous ambitionnons faire de ce réseau une agence de presse nationale”, Abbé Laurent Balma
Digital : L’incubateur « incub@uo » inaugure son nouvel espace de travail au sein de l’université Joseph Ki-Zerbo
Cyber-sécurité : « Au Burkina, nous avons été surpris par l’internet », déplore le commissaire Rachid Palenfo
Burkina : Les journalistes à l’école de l’analyse des statistiques touristiques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés