Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ce sont nos choix qui montrent qui nous sommes, bien plus que nos capacités.» Joanne K.Rowling

Burkina Faso : Education Cannot Wait octroie plus de 20 millions de dollars pour un système éducatif plus résilient face aux crises sécuritaire et sanitaire

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 13 janvier 2021 à 22h27min
Burkina Faso : Education Cannot Wait octroie plus de 20 millions de dollars pour un système éducatif plus résilient face aux crises sécuritaire et sanitaire

Le ministre en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro, a reçu en audience la représentante internationale de l’organisation Education Cannot Wait (littéralement l’Education ne peut pas attendre ou l’Education est une priorité). Présente au Burkina Faso pour quelques jours afin de toucher du doigt les réalités du système éducatif, Yasmine Sherif apporte avec elle un peu plus de 20 millions de dollars, soit un peu plus d’un milliard de FCFA, qui seront investis pour l’éducation en situation de crise.

La crise sécuritaire que connait le Burkina Faso depuis quelques années a eu pour conséquence, la fermeture de nombreuses écoles et a par ricochet fait baisser les indicateurs en matière d’accès à l’éducation. A cela, il faut ajouter la crise sanitaire due au Covid-19, mais aussi les catastrophes naturelles, en l’occurrence les inondations qui conduisent les populations à s’abriter dans les écoles. Conséquence, les élèves des zones touchées par les inondations débutent généralement les cours après les autres.

Pr Stanislas Ouaro, ministre en charge de l’Education nationale

Toutes ces situations d’urgence ont conduit le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des langues nationales (MENAPLN) a adopté une stratégie nationale d’éducation en situation d’urgence, qui était initialement destinée à faire face aux conséquences de la crise sécuritaire. Face à tous ces défis, le MENAPLN peut compter sur Education Cannot Wait (ECW), un partenaire privilégié qui a déjà octroyé plus de neuf millions de dollars à des partenaires sur place pour la mise en œuvre d’activités pour la résilience du système éducatif face aux différentes crises.

Onze millions de dollars pour 3 ans

En plus des neuf millions de dollars qui ont déjà servis à financer des partenaires de mise en œuvre de la stratégie de résilience face aux différentes crises, ECW souhaite appuyer davantage le Burkina Faso. Et cela passe par un projet pluriannuel qui s’étendra sur la période 2021-2023. Ce projet va permettre de mettre en œuvre des activités en lien avec l’éducation en situation d’urgence dans les régions du Nord, du Centre-Est et éventuellement du Sahel. Sur le terrain, c’est l’UNICEF et Enfants du monde (EDM) qui mettront en œuvre le projet.

Yasmine Sherif, représentante internationale de Education Cannot Wait

Le secrétariat technique chargé de l’éducation en situation d’urgence du MENAPLN, lui, bénéficiera de 5% du financement pour assurer le suivi-évaluation des activités qui seront mises en œuvre sur le terrain. « Pour nous c’est important de travailler avec ces partenaires de mise en œuvre des financements de ECW afin de capitaliser, de redresser éventuellement et aller de l’avant. Le fait que le ministère puisse être associé au suivi-évaluation est une innovation et le souhait est que nous puissions très vite démarrer, obtenir de bons résultats et attirer davantage de donateurs », a indiqué le ministère en charge de l’Education nationale, Pr Stanislas Ouaro.

La représentante internationale de Education Cannot Wait, Yasmine Sherif, a pour sa part, rappelé que l’insécurité menace sérieusement l’éducation au Burkina Faso. C’est pourquoi, son organisation n’a pas hésité à se mettre aux côtés du ministère de l’Education nationale afin d’élaborer ce projet pour la mise en œuvre d’activités en lien avec l’éducation en situation d’urgence. Elle a par ailleurs indiqué que ECW s’engage à continuer son plaidoyer auprès des Nations-Unies et d’autres partenaires, afin de faire de l’éducation au Burkina Faso , une priorité.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Burkina : « La cohésion sociale ne pourra venir que si nous nous écoutons, si nous nous réconcilions », lance Pasteur Henri Yé de la FEME
L’ABHDESO et ses partenaires de Hüttlingen dotent la commune de Lèna d’un Centre d’Eveil et d’Education Préscolaire (CEEP) à Lèna
Dispensaire Saint Jean Malte de Ouagadougou : L’Association pour la Promotion de la Citoyenneté et le Développement offre des équipements
Cardinal Philippe Ouédraogo : "Au-delà des distinctions de religions, d’ethnies, des options politiques..., que nous soyons tous frères et sœurs !"
Dialogue inter-religieux : « Cette rencontre permet d’habiter nos existences, de nous rapprocher », Père Basile Paré
Assemblée générale de la F-SYNTER : L’exclusion des enseignants à temps plein et les ingénieurs de recherche du CAMES, le point qui fache
"Un salaire ne doit en aucun cas être un moyen de chantage", Bassolma Bazié à propos de sa démission de la fonction publique
55e journée mondiale des communications sociales : Le pape François invite les journalistes à aller sur le terrain
Santé bucco-dentaire : Les chirurgiens-dentistes appellent à en faire une priorité
Fonction publique burkinabè : La lettre de démission de Bassolma Bazié
Canal+ Burkina : Un portefeuille de plus de 50 000 nouveaux abonnés en 2020
Appui aux personnes vulnérables : Le diocèse de Ouagadougou lance son fonds de solidarité Alfred Diban
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés