Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Celui qui, au milieu d’une grande rivière, renverse son canoë est un fou.» Sese Seko Mobutu

Couverture médiatique de la campagne électorale : Le CSC dresse le bilan à mi-parcours

Accueil > Actualités > Multimédia • LEFASO.NET • jeudi 12 novembre 2020 à 22h30min
Couverture médiatique de la campagne électorale : Le CSC dresse le bilan à mi-parcours

Le Conseil supérieur de la communication (CSC) était face aux hommes et femmes de médias, ce jeudi 12 novembre 2020, à son siège. Il a été question pour l’institution de faire le point à mi-parcours de l’observation de la couverture médiatique de la campagne électorale lancé le 31 octobre 2020.

« A l’issue de cette observation à mi-parcours, on peut dresser le constat suivant : les principes d’égalités d’accès à tous les médias publics, de pluralisme et d’équilibre de l’information dans les médias privées sont relativement bien respectés », a déclaré d’entrée, le chargé de mission du CSC, Modeste Ouédraogo. À l’en croire, le dispositif du monitoring spécial a pris en compte 256 médias toutes catégories confondues. Les médias audiovisuels observés, a poursuivi M. Ouédraogo, sont au nombre de 142 répartis dans 53 localités, 20 journaux et 94 médias en ligne.

Selon le chargé de mission du CSC, l’analyse des données statistiques montre que dans les presses écrites privées, les 13 candidats en lice pour la présidentielles ont bénéficié d’un total de 262 articles et 478 illustrations. Lefaso.net, Burkina24, minute.bf sont les trois médias en ligne qui ont consacré le plus grand espace aux candidats en lice.

Les hommes et femmes des médias

Les temps d’antenne recueillis au niveau de la télévision nationale, du 31 octobre au 09 novembre 2020, permettent de constater la couverture des activités de campagne de 10 candidats sur les 13. « Cette couverture a été faite à travers 15 heures 37 minutes 06 secondes », a-t-il précisé. La Radio nationale a consacré 54 heures 57 minutes 43 secondes à 60 acteurs politiques.

En sus, le bilan a mentionné que le quotidien public, Sidwaya, a couvert 12 candidats sur les 13 en lice à la présidentielle. Les télés privées, quant à elles, ont accordé en tout, 33 heures 34 minutes 35 secondes aux activités de campagnes de 29 acteurs politiques.

Le Vice-président du CSC (milieu), Abdoulazize Bamogo

Au niveau des radios privées, le temps d’antenne est estimé à 79 heures 16 minutes 54 secondes et la radio « Pulsar » est celle qui a le plus ouvert ses antennes aux informations sur la campagne électorale.

Cependant, a fait remarquer le vice-président du CSC, Abdoulazize Bamogo, cette observation à mi-parcours de la couverture médiatique de la campagne fait ressortir 9 cas de violations de la règlementation, de l’éthique et de la déontologie par 8 médias notamment Lefaso.net, la RTB/télé, Omega FM, Netafrique.net, Burkina24, Radio Salankoloto.

Le Vice-président de l’autorité de régulation des médias a toutefois affirmé que des efforts doivent être faits par les médias pour le reste de la campagne. À l’endroit des acteurs politiques, M. Bamogo a souhaité qu’ils veillent au respect du pacte de bonne conduite, à la sensibilisation de leurs militants relativement aux affichages anarchiques et au respect des affiches des adversaires.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Journée internationale de protection des données : Au Burkina, le spectre de WhatsApp plane sur la 15e édition
AstuceTic : Faites des sondages sur Whatsapp ou Facebook avec Pollie
Courrier Confidentiel N 244 du 25 janvier 2021
Médias en ligne : L’Association des éditeurs et professionnels expose les réalités du secteur au ministre de la Communication
L’application africaine de messagerie ayoba assure aux utilisateurs une protection complète de la confidentialité et de la sécurité des données
Applications de messagerie : Ces solutions africaines qui veulent se frayer un chemin
Réseaux sociaux : Les gens sont plus réceptifs à des messages partagés par des amis ou des parents, selon la Banque mondiale
Autorité du bassin du Niger : Le Burkina Faso a un nouveau réseau de journalistes et communicateurs pour plus de visibilité
WhatsApp repousse la modification de ses conditions d’utilisation au 15 mai 2021
Dialogue social : Ousséni Tamboura tâte le terrain à la SEP
Télévision : Un incendie dans les locaux de BF1 fait d’importants dégâts matériels
Ministère de la Communication : « La priorité, c’est la qualité du service public (…). Cela passe par l’amélioration des conditions de vie et de travail », Aboubakar Sanfo, SG adjoint du SYNATIC
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés