Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Plus il y a de candidatures pour une élection présidentielle, moins on préservera l’environnement.» Édith Boukeu Journaliste-fact Checker, Cameroun

Action humanitaire : L’ONG HELP joue sa partition dans l’amélioration des moyens d’existence des populations du Nord

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 28 octobre 2020 à 19h30min
 Action humanitaire : L’ONG HELP joue sa partition dans l’amélioration des moyens d’existence des populations du Nord

L’ONG allemande d’aide d’urgence et au développement, HELP, a organisé dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de renforcement de la résilience au Yatenga et au Zondoma (PARYZ), financé par le Ministère allemand des affaires étrangères, une visite commentée de champs de production agricole. C’était les 22 et 23 octobre 2020 à Saye, commune de Bassi au Zondoma et à Ouro Mossi, commune de Oula au Yatenga.

HELP intervient au Burkina Faso depuis 2008 et est sur le terrain dans la région du Nord depuis 2016. La sécurité alimentaire, les moyens d’existence, l’urgence humanitaire, l’environnement, le genre, l’approche basée sur les droits humains sont entre autres les domaines d’interventions de cette ONG d’aide d’urgence et au développement.

Sa vision est celle d’un monde où la misère, la pauvreté et l’injustice sociale sont surmontées et où les hommes et les femmes vivent de manière autonome dans la dignité, la paix et la sécurité. Dans le cadre de la mise en œuvre de son Projet de renforcement de la résilience au Yatenga et au Zondoma (PARYZ), visant l’amélioration des moyens d’existence des populations, il a été organisé les visites commentées à Saye et Ouro mossi.

producteurs et techniciens ont échangé sur les bonnes pratiques

Encourager et soutenir les bonnes pratiques agricoles

Dans le cadre des activités du PARYZ réalisées grâce à l’appui financier du Ministère allemand des affaires étrangères au cours des deux dernières années, 1987 producteurs dont 1071 en 2019 et 916 en 2020 ont été appuyés avec des kits d’aménagement de sols, la construction des ouvrages, l’aménagement de parcelles d’exploitation (0,5 ha), en cordons pierreux, en semences de variétés améliorées, du ciment pour la stabilisation des fosses fumières pour la production et l’utilisation de la fumure organique. Les producteurs ciblés dans le cadre du projet ont en outre bénéficié des formations diverses pour l’amélioration de la production.

À Saye, village de la commune de Bassi, le champ du producteur Harouna Zallé a été observé en cette période de fin de campagne agricole. C’est un champ de sorgho blanc (Kapelga) d’une superficie d’un demi hectare qui a retenu l’attention des visiteurs composés des cadres et d’animateurs du projet, des autorités locales et de producteurs venus des villages de la commune de Bassi. De la réalisation des cordons pierreux en passant par la réalisation des trous de Zaï jusqu’à l’épandage d’engrais, Harouna Zallé a expliqué sa méthode de travail. Ce producteur modèle, avec fierté a indiqué qu’il attendait une récolte de 06 sacs de 100 kg, soit un rendement de 1200kg/ha.

un producteur modele recevant des intrants

À Ourou Mossi dans la commune de Oula au Yatenga, c’est le champ de Moumini Ouédraogo qui a retenu l’attention des visiteurs. Sur un sol d’1/2 ha ce producteur modèle est arrivé à dompter le sol pour en sortir une récolte de 06 sacs de 100 kg. Au cours des échanges Moumini répondant à des préoccupations de ses confrères producteurs a indiqué que contrairement à certains paysans, il n’a pas utilisé des herbicides dans le traitement de son champ.

À en croire le chef du projet PARYZ, Mahamadi Belem, qui est aussi le représentant de l’ONG Help dans la région du Nord, les appuis divers apportés par le projet ont permis d’engranger des résultats probants comme l’augmentation du rendement de plus de 40%, la récupération de terres dégradées et l’adoption de bonnes pratiques d’exploitation agricole. Pour M. Belem, l’organisation des visites commentées répond à une volonté de HELP de permettre aux producteurs d’apprécier les techniques attrayantes pour un meilleur rendement surtout de faire profiter les expériences et pratiques à l’ensemble des bénéficiaires du projet.

Mahamadi Bélem

Renforcer les capacités des producteurs en technologie post récolte et en gestion des stocks

Au terme des visites l’équipe du projet a traduit sa gratitude aux autorités des différentes localités concernées, aux services techniques partenaires, à la Fédération nationale des Groupements naam (FNGN) pour l’assistance. L’occasion faisant le larron les responsables du département de l’agriculture présents pour soutenir les actions du projet ont félicité les producteurs modèles qui ont respecté à la lettre les consignes qui ont permis d’obtenir de bons résultats. Ils ont tous félicité l’ONG HELP qui contribue à l’atteinte de la sécurité alimentaire dans la région du Nord.

(DPAAH) du Yatenga, Soumaila Badini satisfait de l’appui de HELP aux producteurs

En termes de perspectives, et au vu des résultats encourageants, une seconde phase de deux ans est en cours de financement par HELP ; ce qui permettra entre autres de renforcer les capacités des producteurs en technologie post récolte et en gestion des stocks tout en prenant en compte les déplacés internes de la région à en croire M. Belem.[ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Yann NIKIEMA
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Prévention de l’extrémisme violent : Un forum régional pour stimuler l’engagement et la participation des jeunes de l’Est
Cérémonie d’inauguration du centre d’imagerie médicale et radiologie rénovée du CHU Gabriel Touré de Bamako
Santé : La prématurité constitue la 3e cause de décès dans les formations sanitaires du Burkina
Bobo-Dioulasso : Des acteurs de l’éducation renforcent leurs capacités dans l’exécution de la dépense publique
Démographie, paix et sécurité : L’UNFPA au chevet des Etats du Sahel
Protection des enfants en situation d’urgence : SOS Villages d’Enfants et ses partenaires réfléchissent à une synergie d’actions
Festivités du 11 décembre à Banfora : Me Pacéré Frédéric Titinga plaide pour le maintien
Suspension des conférences pédagogiques : Le Synateb dénonce un mépris à l’égard des organisations syndicales
Individu tué vers le camp militaire Gal Baba Sy : Le parquet militaire explique
Ouagadougou : « Nous pouvons confirmer la mort d’un citoyen américain », un porte-parole du département d’État américain
Syndicalisme au Burkina : La F-SYNTER rend hommage aux devanciers
Zonta club de Ouagadougou : Une nuit consacrée à la passation de charge et d’accueil de nouveaux membres
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés