Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Il y a deux façons de faire face aux difficultés : soit on les transforme, soit on se transforme en les affrontant» P. Bolton

Lutte contre la malnutrition : Le consortium Progettomondo.mlal et l’AES-CCC partagent les bonnes pratiques du projet « Ressource terre »

Accueil > Actualités > Société • LEFASO.NET • mercredi 27 mai 2020 à 14h30min
Lutte contre la malnutrition : Le consortium Progettomondo.mlal et l’AES-CCC partagent les bonnes pratiques du projet « Ressource terre »

Les Organisations non gouvernementales (ONG) italiennes Progettomondo.mlal et AES-CCC ont présenté les bonnes pratiques de leur projet « Ressource terre », le mardi 26 mai 2020 à Ouagadougou. Ce projet qui lutte contre la malnutrition a touché presque 50 000 ménages, selon la représentante pays de l’ONG Progettomondo.mlal, Marianna Mormille.

« Ressource terre » est un projet de développement, transfert et adaptation des meilleures pratiques pour la sécurité nutritionnelle des enfants et des mères dans les régions du Sud-Ouest, Centre-Ouest et Centre-Est du Burkina Faso en collaboration avec des partenaires tels que le ministère de la Santé, l’Union des association des femmes de la commune de Garango pour la Solidarité (UAFCGS), l’Association Bissakou Pou (BISSAKOUPOU) et la Regione Veneto.

Le projet, qui a duré trois ans, a été effectif grâce au financement de l’Agence italienne pour la coopération au développement (AICS).

Cérémonie de la clôture du projet en visioconférence

Les résultats obtenus l’ont été grâce à la mise en œuvre des stratégies efficaces multi-acteurs, multisectorielles et multi niveaux, en s’appuyant sur les expertises spécifiques et complémentaires de deux ONG dont l’une dans la sécurité alimentaire et l’autre dans la nutrition et la santé communautaire.

« On avait l’idée de développer la lutte contre la malnutrition à plusieurs niveaux. C’est pour cette raison que les résultats sont très larges en termes de domaine d’intervention », a affirmé le coordonnateur général du projet « Ressource terre », Fabio Boscarato.

Le coordonnateur national de Ressource terre, Fabio Boscarato

722 malnutris aigus modérés dépistés et pris en charge

Contexte sanitaire oblige, la clôture de ce projet s’est tenue en visioconférence. Ainsi, de manière virtuelle, Fabio Boscarato et ses collaborateurs ont dû passer à revue les réalisations de « Ressource terre ». Après trois ans de réalisation, « Ressource terre » a touché presque 50 000 ménages dans 90 villages des trois régions, a indiqué Fabio Boscarato. Avec ce projet, ce sont : 722 malnutris aigus modérés dépistés et pris en charge, 111 malnutris aigus sévères référés au CSPS ; 670 femmes de 35 groupements ont bénéficié d’un appui pour la transformation des produits forestiers non ligneux au Centre-Est.

Le projet s’est réalisé sur trois axes : santé communautaire, gouvernance nutritionnelle et sécurité nutritionnelle.

Selon le coordinateur du projet dans les régions du Sud-Ouest et Centre-Ouest, Richard Sanou, les bonnes pratiques sont essentiellement l’approche communautaire, l’action communautaire à zéro franc (sans rémunération). « Ça été possible grâce à l’implication des animateurs sur le terrain, qui ont développé des activités d’intégration communautaire. Ainsi, nous avons pu mettre en place des communautés villageoises de nutrition, qui a leur tour ont sensibilisé d’autres. Cela a facilité la mobilisation pour nous », a-t-il laissé entendre.

Le coordonnateur du projet dans les régions du Sud-ouest et Centre-ouest, Richard Sanou (à gauche)

La femme au centre de la lutte contre la malnutrition

En ce qui concerne la santé communautaire, le coordonnateur général du projet « Ressource terre », Fabio Boscarato, a fait savoir qu’il y a une prise de conscience des différents acteurs de la gestion relative à la malnutrition. Quant à la gouvernance nutritionnelle : « On a réussi à mettre au centre de la lutte contre la malnutrition : la femme. On veut renforcer l’idée que c’est avec les femmes qu’on peut lutter contre la nutrition », a-t-il confié.

Un aperçu des participants au cours des échanges

Pour s’assurer d’un impact positif dans le temps, la coordination nationale de « Ressource terre » a misé sur la gente féminine. « On a aussi renforcé les activités de transformation des groupements féminins. Si on renforce les groupements féminins, on renforce directement la lutte contre la malnutrition », foi de Fabio Boscarato.
Progettomondo.mlal est une ONG italienne qui œuvre au Burkina Faso depuis 2004.

Elle a été créée en 1966 à Vérone, en Italie. Au Burkina Faso, elle œuvre dans la santé communautaire avec l’approche d’épidémiologie communautaire, c’est-à-dire mettre la communauté au centre et renforcer tous les différends partie pour l’obtention des résultats. « Notre objectif, c’est le renforcement des acteurs communautaires sur les bonnes pratiques dans leurs communautés », a rappelé la représentante pays de Progettomondo.mlal, Marianna Mormille.

La représentante pays de Progettomondo.mlal, Marianna Mormille

Dans le projet « Ressource terre », l’ONG était chargée de la composante nutrition en termes de bonnes pratiques. « Nous sommes satisfaits du partenariat qui nous a permis de connaître les autres réalités du Burkina Faso. Nous comptons continuer cette action », a-t-elle conclu.

L’Association des amis de l’espirito Santo-Brésil (AES), quant à elle, elle est née à Padoue en 1966 en tant qu’Association d’amis qui se sont engagés à soutenir l’œuvre missionnaire du Père Umberto Pietrogrande. Par la suite, sous le nom d’AES-CCC (Community Collaboration Center), elle a continué à promouvoir l’échange culturel entre les personnes, les groupes, les associations, les institutions, en Italie et dans les pays via du développement.

Cryspin Masneang Laoundiki
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Procès recrutement frauduleux à la CNSS : « J’ai demandé le poste de secrétaire pour ma fille », reconnaît une fonctionnaire
Facturation de l’ONEA : Les responsables provinciaux de la Ligue des consommateurs du Burkina se familiarisent avec le relevé bimestriel
Burkina : La réconciliation est une nécessité, selon le président du HCRUN, Léandre Bassolé
Gendarmerie de Pô : Un réseau de malfrats mis hors d’état de nuire
Université Saint Thomas d’Aquin : Un centre hospitalier universitaire pour renforcer l’offre de santé et de formation
Croissance des revenus agricoles : Le Projet d’appui aux filières agricoles lancé
Utilisation des drones agricoles : L’approche qui optimise et rentabilise les productions
Projet Norad sur le développement du jeune enfant : Des journalistes à la découverte des interventions sur le terrain
Réconciliation nationale : La CODER et le HCRUN unissent leur force pour l’atteinte de l’objectif
Grève générale de 48h contre l’IUTS : « Il y a vraiment l’argent dans ce pays », rappelle Zakaria Bayiré du SNAID
Grève des 8 et 9 juillet 2020 : La CGTB et les syndicats autonomes des Hauts-Bassins mobilisés pour de meilleures conditions de travail
Gaoua : Les travailleurs du Sud-Ouest mobilisés contre l’application de l’IUTS
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés