LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Résilience des populations de la région du Centre-nord : Oxfam lance un nouveau programme d’une enveloppe financière de près de 3 milliards de francs CFA

Publié le jeudi 19 octobre 2023 à 20h25min

PARTAGER :                          
Résilience des populations de la région du Centre-nord : Oxfam lance un nouveau programme d’une enveloppe financière de près de 3 milliards de francs CFA

Le représentant du gouverneur de la région du Centre-nord, Noufo Dembélé, a officiellement lancé le projet « Renforcer la résilience et la cohésion sociale des populations affectées par les crises et les impacts du changement climatique dans la région du Centre-nord », une initiative de Oxfam-Burkina. L’événement s’est tenu le jeudi 19 octobre 2023, dans la commune de Kaya.

Le projet « Renforcer la résilience et la cohésion sociale des populations affectées par les crises et les impacts du changement climatique dans la région du Centre-nord », a un portefeuille de 5 000 000 d’euros (soit près de 3 milliards de francs CFA). Financé par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du développement, il couvre trois communes à savoir Kaya, Kongoussi, et Boulsa. Le représentant du gouverneur de ladite région, Noufo Dembélé, s’est réjoui de la mise en œuvre du présent projet qui a pour but de contribuer au renforcement de la résilience de la population et du réseau d’acteurs locaux dans la région du Centre-nord pour un développement résilient et durable, ainsi qu’au renforcement de la paix et de la cohésion sociale.

Il a justifié la pertinence du projet par le fait que la région du Centre-nord fait face à d’énormes défis. « Dans les communes de Kaya, Kongoussi, Boulsa, il y a une pression sur les ressources naturelles. Quand on parle de ressources naturelles, cela sous-entend des conflits et des incompréhensions entre les populations. Je peux citer, entre autres, les conflits fonciers, les conflits liés entre agriculteurs et éleveurs, et les conflits entre populations hôtes et populations déplacées », a-t-il indiqué. Ce sont ces maux que ce projet tentera de résoudre sur une période de quatre ans. M. Dembélé a réitéré l’engagement du gouverneur à accompagner la mise en œuvre de ce projet.

Le représentant du gouverneur de ladite région, le secrétaire général de la province du Sanmatenga, Noufo Dembélé

Les bénéficiaires directs du projet sont estimés à 70 000 personnes (dont 36 400 femmes et 33 600 hommes). La cible indirecte est estimée à 175 000 personnes. Il s’adresse à titre principal aux populations les plus vulnérables (70%) et les personnes déplacées internes (30%), en particulier les jeunes, les femmes et les ménages composés de personnes ayant des besoins spécifiques (les personnes handicapées). Selon le représentant du directeur pays de Oxfam au Burkina Faso, ce projet incarne leur engagement inébranlable vers les communautés vulnérables en général et en particulier celles de la région du Centre-nord. De ce fait, Karim Séré a exhorté les parties prenantes à s’y investir pleinement afin de faire de ce projet une réussite. Il a aussi sollicité le soutien des autorités administratives notamment le gouverneur, les services techniques, les présidents des délégations spéciales, mais aussi les autorités coutumières.

Le présent projet ne se résume pas seulement à des promesses mais à des actions concrètes. « Nous avons un impératif de dépenser 600 000 euros jusqu’en décembre 2024. Ce temps est très court. Dans les mois à venir, nous allons identifier les activités concrètes qui seront réalisées dans le cadre de ce projet. On a déjà commencé à élaborer les termes de référence, les dossiers d’appel d’offres. Véritablement, on n’attendait que le lancement pour commencer les activités », a souligné M. Séré.

Le représentant du directeur pays de Oxfam au Burkina Faso, Karim Séré a remercié le partenaire technique et financier pour son soutien financier

Ce projet sera mis en œuvre par Oxfam en partenariat avec l’Alliance technique d’assistance au développement et l’Association soutenir l’émergence de l’économie locale en Afrique. Pour rappel, Oxfam est présente au Burkina Faso depuis les années 70 et œuvre aux côtés des organisations paysannes et de la société civile locales partenaires et alliées, en faveur d’une vie digne des populations pauvres. Elle travaille à insuffler un changement réel pour l’amélioration des conditions socioéconomiques des plus vulnérables, au rang desquels les femmes et les jeunes à travers : le soutien, l’action humanitaire et la construction de la résilience des communautés vulnérables ; la promotion de la citoyenneté active et la lutte contre la réduction des inégalités ; le soutien à la promotion des moyens d’existence et chaînes de valeurs.

Aïssata Laure G Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

PARTAGER :                              

Vos commentaires

  • Le 20 octobre 2023 à 09:57, par kwiliga En réponse à : Résilience des populations de la région du Centre-nord : Oxfam lance un nouveau programme d’une enveloppe financière de près de 3 milliards de francs CFA

    "Pour rappel, Oxfam est présente au Burkina Faso depuis les années 70"
    Pour rappel également : mercredi 21 juin 2023, le Premier ministre Apollinaire Joachimson Kyélèm de Tambèla, recevait Amitabh Behar, intellectuel indien de haut niveau et directeur exécutif d’Oxfam et l’inectivait de la façon suivante :
    "Le constat est fait que certaines ONG sont infiltrées par des agents de renseignement occidentaux. Certaines ONG alimentent même le terrorisme"
    "Avant de s’adonner à l’agriculture, il faut être en vie. L’application du protocole de Maputo n’est pas notre priorité"
    "nous avons besoin de ressources financières afin de se procurer des armes et des munitions pour mettre fin à la guerre"
    Ce qui semblait signifier : on s’en fout de votre soutien à l’agriculture ou à la condition de la femme, les "nous autres", on veut seulement des armes... et en plus, vous êtes soupçonnés d’espionnage.
    Malgré tout, ces gens là persistent à nous aider... ils n’ont aucune fierté... mal placée.
    Merci Oxfam, Merci l’Allemagne !

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique