Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Les gens qui doutent d’eux-mêmes n’ont qu’un vide au centre d’eux-mêmes.» John Maxwell Coetzee

UEMOA : Le Conseil du travail et du dialogue social fait le bilan de ses dix ans d’existence

Accueil > Actualités > Diplomatie - Coopération • LEFASO.NET • mardi 15 octobre 2019 à 16h30min
UEMOA : Le Conseil du travail et du dialogue social fait le bilan de ses dix ans d’existence

Les membres du Conseil du travail et du dialogue social de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) tiennent leur 10e assemblée générale à Ouagadougou, du 15 au 17 octobre 2019. A l’ordre du jour, l’avenir du travail et du dialogue social dans l’instance communautaire, face aux nouvelles formes de professionnalisation. Il s’agira aussi d’encourager la performance professionnelle et de proposer des mécanismes de résolution des crises liées à l’exercice des professions nouvelles. La cérémonie d’ouverture de l’assemblée générale a connu la présence du ministre de la Fonction publique, du Travail et de la Protection sociale, Séni Ouédraogo.

C’est une rencontre de haut niveau qui rassemble plusieurs cadres du Conseil du travail et du dialogue social de l’UEMOA. L’objectif de cette 10e assemblée générale est de faire le bilan des années écoulées et de définir de nouvelles normes professionnelles dynamiques capables de s’adapter aux nouveaux domaines du travail et de la performance.

Pour Dramane Haidara, directeur du bureau pays de l’Organisation internationale du travail (OIT), « dix ans, c’est beaucoup dans la vie d’une institution de cette nature. Dix ans, c’est l’heure de la maturité organisationnelle ». Il a insisté sur la prise en compte, dans les discussions, de « la portabilité des droits sociaux des migrants, de l’égalité en matière d’emploi et de profession, de la violence sur les lieux et dans la relation du travail ainsi que de la responsabilité sociale et sociétale des entreprises multinationales ».

Joaozinho Mendes, commissaire chargé du département du développement humain de la commission de l’UEMOA, a salué les résultats acquis par l’institution communautaire en dix ans, en ces termes : « La question de l’égalité des chances et de traitement en milieu professionnel trouve un début de réponse avec les actions préconisées par le projet empli équité visant à mettre en place des mesures favorables à l’accès de l’emploi et aux postes de responsabilité au sein de la commission de l’UEMOA ».

Fransual Dias, président CTDS de l’UEMOA

Le président du Conseil du travail et du dialogue social (CTDS), Fransual Dias, a appelé les partenaires sociaux et la société civile à s’engager dans la construction communautaire à travers « l’examen des questions susceptibles d’avoir un impact social sur l’union, le renforcement des mécanismes de consultation et de concertation tripartite au sein de l’union, la consolidation des structures de dialogue social dans les pays membres ».

Toutefois, il a relevé que des défis de l’UEMOA en matière de travail : « le renforcement de la liberté syndicale et de la liberté de travail, le soutien à la négociation collective et l’actualisation des conventions collectives, l’édification d’une véritable démocratie sociale, la promotion du dialogue social, etc. ». A cet effet, il a invité la Bureau international du travail à soutenir l’Union.

Pr Séni Ouedraogo, ministre de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale

Après avoir salué les acquis de l’UEMOA dans les pays membres, le Pr Séni Ouédraogo a déclaré ceci : « Au regard de la recrudescence des conflits sociaux qui mettent à mal la cohésion sociale dans beaucoup de pays, des efforts supplémentaires doivent être déployés ».

A cet effet, le ministre burkinabè en charge du Travail a insisté sur la nécessité d’implémenter une culture du dialogue social à tous les niveaux. Pour lui, le dialogue social est un instrument de gouvernance, en ce qu’il interpelle à la fois l’Etat, les travailleurs et le patronat.

E.K.S.
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Chine-Burkina Faso : « Donner du poisson et apprendre à pêcher », la vision stratégique selon l’ambassadeur LI Jian
Premier ministère : Les partenaires techniques et financiers du Burkina évaluent la coopération au développement
Diplomatie : L’Ambassadeur Filippe Savadogo rend hommage à l’Ambassadeur John Boureima KABORÉ
Coopération : Le Japon fait don de 7 150 tonnes de riz au Burkina Faso
Coopération parlementaire : La Chine offre des tablettes et des ordinateurs à l’Assemblée nationale
La Team Europe et le Burkina Faso : Unis face au Covid-19
Burkina/UE : « Le regard de l’Europe est de plus en plus tourné vers l’Afrique, mais c’est un regard nouveau », Wolfram Vetter, l’ambassadeur de l’UE
Ambassade des Etats-Unis au Burkina : Fin de mission pour l’ambassadeur Andrew Young
Lutte contre le covid-19 dans l’UEMOA : Les besoins des Etats évalués à environ 5284 milliards de francs CFA
Tribune libre de Andrew R. Young, Ambassadeur des Etats-Unis auprès du Burkina Faso
Polémique sur la note du Centre d’analyse, de prévision et de stratégie (CAPS) : « Les travaux du CAPS n’engagent pas les autorités françaises », souligne le ministère français des affaires étrangères
Covid-19 au Burkina : L’Union européenne annonce des mesures d’appui spécifiques
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés