Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Le Sage donne tous ses soins à la racine. La piété filiale et lе rеsресt еnvеrs lеs suрériеurs sοnt lа rасinе dе lа vеrtu. » Confucius

Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre de santé ? »

Accueil > Actualités > Opinions • • lundi 15 juillet 2019 à 22h55min
Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre de santé ? »

L’expulsion de patients de la Clinique Les Genêts sise à Ouaga 2000, dans le cadre du contentieux qui l’oppose à une banque, continue de défrayer la chronique. En témoigne cette lettre ouverte adressée au président de l’Assemblée nationale.

Honorable Monsieur le Président de l’Assemblée nationale,
Puisque la démocratie l’a voulu ainsi et que nous y avons souscrit, la division des pouvoirs dans la République confère à l’auguste institution dont vous avez la lourde mais noble et exaltante charge de présider, une indépendance et une autonomie qui participent de la cohésion sociale et de l’épanouissement des populations à la base.
Qu’il vous plaise de recevoir nos hommages et respects à l’entame de notre propos !

L’actualité met en scène une expulsion manu militari de patients et de personnel soignant d’un centre privé de santé à Ouagadougou, en l’occurrence la « Clinique Les Genêts » en exécution d’une décision de justice en faveur de la Société générale Burkina.

Pour notre part, nous avons pris en cours l’affaire en 2017 alors qu’il avait déjà fait des bonds et rebonds dans les méandres de la justice. En son temps notre contribution en tant que citoyen burkinabè avait consisté à adresser une correspondance au Chef de l’État, chef de l’Exécutif, aux fins d’intervention étatique qui rachète la créance de la banque pour permettre au centre de santé de continuer à exercer pour le bonheur des populations étant donné que la clinique n’est pas en faillite, ou toute autre mesure qui permette la continuité de cette offre de santé sans léser la banque. Cette adresse pourrait se lire dans le lien que voici :
https://www.burkina24.com/2017/03/04/saisie-judiciaire-de-la-clinique-les-genets-et-mise-en-vente-lettre-ouverte-a-monsieur-le-president-du-faso/

L’exécutif étant ce qu’il est et distinct du législatif, nous nous tournons à présent vers vous, sans un intérêt personnel quelconque pour vous interpeller sur cet état de faits. Il est vrai que ce marathon judiciaire n’est pas encore à sa fin, mais votre responsabilité en tant qu’institution en charge de la législation est visée.

Votre responsabilité personnelle en tant que président de cette institution est interpellée ici et, nous voudrions joindre notre voix à celle des milliers de sans-voix à travers le pays pour dire la double extrême précarité dans laquelle on est plongé. Précarité parce qu’une offre de santé vient d’être bradée au profit d’une banque. Précarité parce que tous les services sociaux de base entretenus par des acteurs privés sont condamnés au même sort.

Comment cela est-il possible dans un pays où il y a des élus qui sont sensés légiférer en faveur des populations ? Aujourd’hui, c’est la Clinique X, demain toutes les cliniques de A à Z vont y passer et ce sera après le tour des pharmacies, des écoles, …

Comment cela est-il possible sous votre législature où le système de santé national est au pire de sa forme (travailleurs de santé mécontents, centres de santé désuets, …) ?

Honorable monsieur le Président, si une poignée de privilégiés dans ce pays peuvent s’offrir des évacuations, il nous semble que l’écrasante majorité se contente de ce que l’on a sur place et si déjà l’offre gouvernementale en matière de santé s’est révélée limitée au regard de la demande, la logique aurait voulu que vous preniez des dispositions pour protéger les bonnes volontés qui s’y engagent en appui au gouvernement.

Il ne nous appartient pas de faire le travail du juge, qui d’ailleurs agit à la lumière des textes que vous avez votés (par conséquent autorisé l’application), mais, il nous semble incongru, voire inadmissible de fermer une clinique dont l’activité prospère aussi bien du point de vue commercial que social pour des raisons bancaires. Il l’est davantage d’exposer notre système de santé et partant tout le secteur privé à de tels dangers.

Monsieur le Président, de par vos attributions, vous disposez suffisamment de ressorts pour éviter aux populations à la base cette paupérisation et c’est là qu’elles vous attendent. Peut-être que la présente lettre ne vous parviendra pas ou que vos préoccupations du moment vous empêcheront d’y accorder importance ; c’est pourtant là que les populations vous attendent et tout se jouera là, pas ailleurs.

Vous remerciant d’ores et déjà des dispositions que vous prendrez, nous vous prions de recevoir nos respects et gratitude.

Célestin Badolo
Citoyen burkinabè

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 21:07, par Un Burkinabê En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Il ne faut pas confondre la charité et le business.
    1- Est ce que la clinic soigne les patients cadeau ? Pourquoi ne veut elle pas se mettre en règle pour préserver sa propre réputation ?
    2- Combien de Burkinabê meurent-ils pas par manque de personnel soignant mais plutôt par manque d’argent ? A Yalgado tant que vous ne mettez pas la main dans la poche point de prise en charge. Nos institutions sanitaires mettent toujours l’argent devant (pourtant leur vocation devrait être humanitaire) et pourquoi vous ne voulez pas que la banque (capitaliste par essence) même si elle est étrangère ne fasse pas autant ?

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:39, par MonOpinion En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    1. Le president de l’AN ou le PF ne peuvent peut s’ingerer dans l’application d’une decision judiciaire (Separation des pouvoirs en democratie).
    2. Pourquoi dans notre pays les gens pensent que l’Etat doit "racheter la creance" de personnes physiques ou morales qui se sont endettees pour faire prosperer leurs affaires personnelles ? C’est trop facile non ?
    3. La clinique doit defendre son bon droit devant la justice si elle se sent lesee. Si elle perd le proces elle ne peut pas s’opposer a l’application de la loi.
    4. Amalgame : Il s’agit de l’expulsion de la clinique. Pas des patients. Si la clinique avait tenu compte des mises en demeure de liberer les locaux, il n’y aurait eu aucun malade aujourd’hui dans ces locaux.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 21:51, par Dieu est grand En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Monsieur Badolo, cette affaire me rappel le dossier forêt classée contre un hôpital de référence. Parfois on se demande ce que le burkinabe veux au juste. En effet et je vous cité : il nous semble incongru, voir inadmissible de fermer une clinique dont le activité PROSPERE aussi bien du point de vue COMMERCIAL que social. Fin de citation. Question Monsieur Badolo. Une Clinique qui se porte de la sorte devra t il avoir des soucis avec son créancier ? Affaire à suivre

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 23:35, par Hummm ! En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Ça tombe bien, le Président de l’Assemblée auquel votre lettre est adressée étant lui même banquier, saura certainement vous répondre. Mais sachez d’ores et déjà que la banque ne fabrique pas l’argent pour donner à ses clients. C’est l’épargne des autres clients ou ce sont ses fonds propres ou des emprunts obtenus auprès des autres partenaires que la banque utilise pour financer (prêter à) ses clients (comme la Clinique Les Genêts ). Donc je vous fais grâce des engagements que la banque doit honorer auprès de ses déposants , actionnaires ou créanciers. Et la Clinique en prenant l’argent en son temps n’a certainement pas signé ses engagements les yeux fermés. Elle l’a fait en connaissance de cause, en clair pour faire du business. Et l’argent lui a été donné sur la base de la confiance et cela implique des droits et des devoirs.
    Cest souvent facile de dire de faire " barka" quand il s’agit des autres !
    Alors payez rubis sur ongles ce que vous devez et personne ne vous en voudra ni vous dérangera !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 04:23, par Et puis quoi encore ? En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    " inadmissible de fermer une clinique dont l’activité prospère aussi bien du point de vue commercial que social pour des raisons bancaires. Il l’est davantage d’exposer notre système de santé et partant tout le secteur privé à de tels dangers."

    1. Monsieur Badolo, comprend t-il que c’est pour des "raisons bancaires" que le secteur privé existe et inversement ? Sans la banque, pas de secteur privé. Qui va financer les activités du privé ?

    2. Monsieur Badolo sait-il que la banque relève du secteur privé ? Sinon, comment peut-il croire défendre le secteur privé en condamnant ce qui est le fleuron même du secteur privé ?

    3. Monsieur Badolo sait-il que l’argent prêté par la banque à cette clinique privée provient de l’épargne d’autres acteurs du secteur privé ? Faut-il alors privilégier certains acteurs privés aux dépens des autres ? Autrement dit, doit-on sacrifier l’épargne d’un retraité pour financer les activités d’une clinique propere dans laquelle il ne peut pas se faire soigner, juste parce que cette clinique serait du secteur privé ? Ou bien Monsieur Badolo croit que l’épargne de ce retraité c’est de l’argent publique ?

    S’il faut tomber dans cet amalgame, qui serait alors tenté de confier son argent aux banques qui elles-mêmes vont le prêter à ces privilégiés du secteur privé ?

    Monsieur Badolo, avant de faire publier un article, il faut commencer par se demander si on comprend les tenants et aboutissants de ce que l’on écrit.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 06:44, par Étonnant ! En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    C’est vraiment étonnant cette façon de penser, vous représentez Qui ? Votre groupe peut tout aussi bien cotiser pour rembourser les créances de la clinique si vous êtes si nombreux, de plus nous avons tous été témoins de la mise en demeure de la clinique à libérer les lieu avant le jeudi, les responsables pouvaient, s’ils ne s’étaient pas entêtés, libérer les malades et exécuter leur plan de lutte en tout respect. Leur responsabilité est engagée dans ce cas surtout qu’à un moment ils ont même refusé de laisser sortir les malades ! Mais c’est fou ! De plus l’offre de santé privée a ouagadougou est l’une des plus prolifiques de la sous région et même au-delà. Il y’a une nouvelle clinique qui apparaît tous les mois. Et qui dit que le nouvel acquéreur ne vas pas réaliser un établissement encore plus complet ? Mes prédécesseurs ont tout dit : l’état ne peu s’immiscer dans ce dossier, ce serait sa pire erreur, sachons ce que nous voulons.
    merci !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 07:29, par ZORRO En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Sans manquer de respect à Monsieur BADOLO, je lui suggère plutôt d’interpeller le PAN sur nos populations du Nord qui sont en train de fuir leurs maisons et se laisser tranquille cette affaire de la Clinique les Genêts.

    On aurait tous voulu que la Clinique reste pour le bonheur des populations. Mais en même temps il faut reconnaître que la banque est dans son droit. Si la clinique était en règle, il n’y aurait pas eu tout ce bruit.

    Que l’Etat rachète les créances de la SGBF ? Pourquoi racheter les créances sur un privé avec l’argent du contribuable ? On a vu le cas brafaso ici, c’est allé où ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 07:59, par Kenny Faso En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    L’histoire retiendra que la banque SGB a foutu des maladeq dehors. Si vous avez déjà utilisé les services de la clinique génêt vous sauriez que c’est un centre d’exception. Sa fermeture est une immense perte.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 20:37, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

      "la justice peut elle se restreindre a l application stricte de la légalité ?"braves" mouta mouta laissez,(puisque Salif Diallo n est plus la ) aussi fermer manu militari cliniques et cabinets de soins aussi a BOBO ainsi peut être vous finirez par rallier les "irréductibles" a votre "cause" dans l affaire foret de KUA quand l offre de santé privée sera quasi nulle et vous aurez toujours des méchants pour vous applaudir au non de la loi !

      Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:12, par L’épervier En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Le Burkina est devenu un drôle de pays franchement. Comment voulez que le Président de l’Assemblée interviennent pour empêcher quelqu’un de rentrer chez lui. Oui c’est bien de cela qu’il s’agit ! on vous dit que la clinique a été mutée au nom de la banque.... Alors vous voulez qu’un propriétaire soit déposséder alors.

    Badolo est complètement à côté de la plaque avec une analyse orientée puisse qu’avec aucune modération quand au comportement du promoteur de la clinique.

    Une offre de santé fermée ???? Qu’est ce que vous en savez ?. Dr Zoungrana est le seul docteur au Burkina ? n’importe quoi... Vaurien comme ça ! Comment on peut encourager une créancier à ne pas payer ! Savez vous qu’elles sont les démarches et tentatives de conciliations à l’initiative de la banque ?. il faut vite écrire au Président de l’AN pour lui dire que vous regrettez d’avoir envoyer ce torchon

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:24, par Bra En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    C’est ce gars là ?. Trop de désordres dans ce pays là. Vous faites insurrection ppur la justice et après vous êtes contre la justice. C’est terrible d’avoir des intellectuels aussi égarés.

    Que fais tu des engagements pris....est ce que tu es conscient que c’est l’argent des deposants que la banque a prêté a ce bandit ?. Non en fait tu ne peux pas comprendre. Je suis un commercant on va dire. Mais franchement arrêtons de nous moquer des banques.

    Et puis Genets c’est pas un CHU c’est la clinique la plus chère de ouaga....bref .qu’il paye

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:35, par ZEBRET En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    POUR MOI LES BANQUES, LES PHARMACIES, LES CLINIQUES SONT DES CAÏMANS D’UNE MEME MARE S’ILS VEULENT ILS PEUVENT SE DÉVORER . ILS N’ONT AUCUN SENTIMENT DE COMPASSION EN CE QUI CONCERNE LEUR ARGENT. IL NE TE RENDRONT JAMAIS UN SERVICE POUR 100FRS EN MOINS MÈME SI TU VA MOURIR. A TITRE EXEMPLE UN JOUR JETAIS A ENVIRON 300M DE CHEZ MOI QUAND ON M’INFORMA QUE LA TENSION DE MA FEMME ÉTAIT MONTE ;LA PHARMACIE ÉTANT JUSTE A COTE J’AI VOULU PRENDRE LE PRODUIT ET RENTRER POUR NE PAS PERDRE DU TEMPS MAIS IL ME MANQUAIT 50FRS TOUTES MES PROPOSITIONS POUR AVOIR LE PRODUIT ET RAMENER LES 50frs ONT ÉTÉ REFUSE IL A FALLU QUE JE RENTRE AVANT DE REPARTIR ACHETER LE PRODUIT . JE SAIT QU’IL N’A PAS DE RÉGLE SANS EXCEPTION ET QUE L’EXCEPTION AUSSI N’EST PAS LA RÈGLE ; JE POUVAIT ÊTRE TRAITE AUTREMENT EN FONCTION DE LA PHARMACIE ET DE LA PERSONNE EN FACE .CE SONT DES MILIEU DE BASSINES OU ON S’EN FOUT DE TA BOBINE .TON ARGENT D’ABORD ET LE RESTE SUI. JE COMPATI A LA SOUFFRANCE DU PERSONNEL DE LA CLINIQUE LES GENETS ET LES SOUHAITE DU COURAGE MAIS NE VOYONS PAS LES CHOSES AVEC PASSIONS ; l:AFFAIRE EST EN JUSTICE ET ELLE TRANCHERA .

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:42, par Moussa En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    On ne défend pas ce qui ne peut être défendu. Quand on prend un prêt, il y a des echeances qu’il faut respecter. Si vous êtes dans l’incapacité d’en honorer, vous devez discuter avec la banque qui n’est pas obligée d’accepter. Chacun défend ses intérêts.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:47, par Le Pacifiste En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Le PAN, son excellence Balla Sakandé, a remis 50 millions à la TNB la semaine passée. il en a distribué gracieusement à d’autres structures par le passé.il pouvait investir dans la santé. Mais n’oublions pas aussi que la clinique Les Genêts est l’une sinon la plus chère des cliniques au Burkina Faso. Si vous avez une fracture d’un membre vous payerez au moins 500 000 FCFA pour l’opération, le traitement d’un Palu dans les autres cliniques vous prendra en gros si vous avez trop payé, 12000FCFA. Mais aux Genets vous payerez le triple ou même 10 fois plus. Mais pour moi il est hors de question qu’on ferme une structure sanitaire, scolaire ou autres.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:52, par Le Financier En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Cette clinique a eu son heure ou ses heures de gloire. Mais je crois que c’est la mauvaise gestion et l’impunité qui a conduit à la situation actuelle. Une clinique qui marchait bien, qui avait de gros clients tels que les organismes internationaux, les ambassades, les grandes sociétés et j’en passe. Comment ne pouvait-elle pas honorer ses engagements vis à vis de sa banque.
    Ce qui me surprend aujourd’hui ce sont ces burkinabè qui se transforment en défenseur d’une entreprise commerciale car la clinique n’a pas été créée pour faire du social ni de l’humanitaire. Par ailleurs, je me mets dans l’esprit de Mr zoungrana qui ayant reçu toutes les notifications d’expulsion se permet d’interner des malades dans sa clinique. Ces malades ou leur famille doivent porter plainte contre lui et demander réparation.
    Mr Zoungrana s’est trompé de banque, SGBB n’’est pas une banque créée par des opérateurs économiques et des politiciens burkinabè avec qui on peut faire bras de fer. Ngawou

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:55, par badolo2 En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Parent là là tu déconnes ! tu crois que tu es au Mexique non ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:56, par Omer En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? » va te coucher dans une clinique sans payer le prix demander. Si tu n’a jamais vu de malades expulsé d’un centre de santé, tu verra ton propre cas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:03, par Yelmion En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Monsieur BADOLO, à votre avis combien de Burkinabè comme vous peuvent payer pour se faire prendre en charge dans cette Clinique ? Eux qui n’arrivent même pas à se soigner dans le CMA de leur secteur.
    Il s’agit d’une affaire entre commerçants. Laissez les institutions républicaines en dehors de ça.
    Pas d’amalgame, on n’expulse pas des malades ; on expulse la Clinique. Il appartient au responsable de cette Clinique de trouver une solution pour reloger ses malades. La justice et la banque lui ont donné suffisament de temps pour ce faire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:04, par Kissi En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    C’est cette manière bancale de réfléchir là qui a conforté le Dr à ne pas honorer ses engagements vis à vis de la banque. On se dit que la banque n’aura pas le courage d’expulser des malades donc on paie rien, on alite même des malades pendant que l’ultimatum de libérer les lieux est entrain d’expirer. Maintenant que vous avez vu des malades expulsés d’un hôpital, cela vous servira de jurisprudences et vous pourrez en raconter à vos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:07, par Prof En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Mr Badolo,

    N’étaler pas votre ignorance sur ce dossier :
    - la clinique en question n’est pas une bonne samaritaine, elle ne se soucie de la santé d’aucun burkinabé, c’est du pur business. Elle est dans le domaine des affaires, et elle doit respecter la règles du jeu, c’est tout. Vas y en urgence sans argent ou sans assurance et tu verras de quelle façon tu sera traité. Arrêter de distraire les gens avec ces analyses bidons.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:08, par sheikhy En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    SVP M. BADOLO, comme vous mêmes l’avez notifié, cette affaire date de plusieurs années et je pense sincèrement que les acteurs savent de quoi ils parlent. La clinique dont il est question n’est pas un csps, c’est l’une des plus chères à Ouaga. Donc, c’est du pur business comme le sont devenues de nombreuses activités sociales . Avec le nombre de cliniques qu’on a à Ouaga, si on devait porter secours à chacun d’eux, ce serait mieux de les nationaliser tout simplement. En termes d’intervention étatique, si on pouvait déjà améliorer les hôpitaux et centres publiques, ce serait une bonne chose.
    En définitive, ce n’est pas très réjouissant ce qui s’est passé, mais évitons les polémiques stériles. SI la clinique était en règle, je ne pense pas cette expulsion aurait été exécutée. A la lecture, on comprend que c’était une exécution forcée de dernier recours.
    Au demeurant, que le plaignat nous fasse un exposé publique de la situation pour éclairer l’opinion et les jugements.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:16, par sagesse En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Bjr ! Vraiment il faut laisser le PAN en dehors de cette affaire judiciaire. Il n’était pas au courant quand les deux protagonistes ficelait leur deal. En plus, est-ce que depuis que la clinique existe elle a déjà hospitalisé un malade cadeau ? (En dehors de relations familiales). Pourquoi vouloir utiliser les malades comme bouc émissaire pour demander une pitié nationale alors que les circonstances ne sied pas ? Mieux vaut chercher à renégocier avec la banque pour espérer une suspension de la mesure, et obtenir de nouvelles conditions (si à ce stade c’est toujours possible) ou bien se soumettre au verdict de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:32, par Le républicain En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Pourquoi l’Etat devrait -il racheter la créance d’un privé qui a contracté un prêt pour ses affaires ? Non cela ne doit pas se faire. Ce pays est à la traîne parce que nous ne respectons les lois, les règlements et certains principes. Que ceux qui ont des malades dans la dite clinique transfèrent leurs malades Alleur et que la décision judiciaire soit exécutée !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:35, par citoyenne En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    M. BADOLO, quand un bien a été adjugé c’est que le débiteur n’a pas pu honorer ses engagements. La décision d’adjudication est une décision judiciaire donc émanant de la justice qui est indépendante. Et je suis persuadée qu’avant d’en arriver à cette situation, des propositions ont sûrement été faites de part et d’autre pour régler le problème. Je crois en mon humble avis que le président de l’Assemblée Nationale ne peut pas s’ingérer dans des affaires privées. Dans ce cas tous ceux qui ont vu leur bien adjugé à une banque vont alors se rapprocher du PAN pour le "rachat de leur créance".
    M. BADOLO, votre démarche est noble mais n’oubliez pas que c’est une affaire qui ne concerne que la clinique les Genêts représentée par son DG M. ZOUNGRANA et la SGBF dont une décision de justice a été rendue dans ce sens. La banque ne fait pas dans l’humanitaire et elle peut user de tous les moyens légaux pour se faire rembourser sa créance. M. ZOUNGRANA aussi usera de tous les recours légaux s’il s’estime lésé.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:46, par Horus En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Il n’y a pas beaucoup de bon sens dans votre propos M. Badolo. J’aurai compris votre désarroi si c’était l’espace abritant un CSPS ou un hôpital public qui était "retiré" par la banque. Le promoteur de la clinique se croyait tout puissant ; comment comprendre que la clinique soit endettée, que Zoungrana ne paie pas ses traites alors que la clinique marche bien ? Pour couronner le tout, il se permet de lancer des travaux d’extension de la clinique tout en refusant de rembourser la banque. Un peu de respect quand même ! Pensez-vous que la clinique là fait dans le social, que c’est une structure caritative ? Allez-vous soigner là-bas et dites après à Zoungrana que vous n’avez pas d’argent pour payer la facture. Il vous aurait mis un huissier sur le dos et vous l’auriez proprement payé jusqu’au dernier CFA. La banque travaille avec l’argent des épargnants et d’autres actionnaires. En cas de faillite de la banque, surtout à cause de créance douteuses ou pourries, savez-vous combien de ces petits épargnants se retrouverait complétement ruinés ? De grâce laissez les autorités du pays gérer ce qu’elles ont à gérer, cette affaire n’est pas une affaire d’Etat. Même si tu t’endettes pour aller enterrer ton papa, tu vas rembourser ! C’est comme ça. La banque ne l’a obligé à aller s’endetter chez elle

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 11:37, par sibidou En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

      merci beaucoup Horus. Toutes ces cliniques privées c’est pour du fric. Elles font de l’ hôtellerie, les structures publiques ont les meilleurs agents formés comparativement à ces cliniques où leur personnel est recruté par affinité. Pourquoi chaque médecin veut une clinique. Je me soigne au csps de wemtenga à moindre cout et bien. Le problème ils te prennent tout ton argent et à la fin quand le malade veut mourir on te dit d’aller dans un hôpital public, pourquoi donc ne pas commencer par la-bas ? je vois les factures de ces cliniques c’est de la pure arnaque, chaque geste est facturé, droit d’entrée et quoi encore.
      La clinique devait prendre les dispositions pour libérer les malades internés et ne pas continuer de recevoir des malades.

      Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:57, par Fatou En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    Ko expulsé les malades d’un centre de santé, mon œil. Une boutique ko centre de santé. Quelle est cette façon d’encourager la mauvaise gestion. Donc une entreprise privée qui ne se met pas en règle vis à vis de sa banque c’est l’État qui rembourse pour préserver l’entreprise quoi ? On est comment même dans ce pays ?😥

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:42, par Jerkilo En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    L’intervention du PAN ouvrirait une "boite de pandore" , une jurisprudence incontrôlable. Toutes les cliniques et cabinets de soins de santé privés vont s’y engouffrer. C’est ainsi que le président RMCK a fait avec les magistrats, et voilà où on est avec le milieu syndical. Est-ce qu’un paysan de Falagountou ou de Logobou peut se permettre de se faire hospitaliser de cette clinique privée, même le fonctionnaire moyen ne peut pas y séjourner une semaine. M. Badolo, demandez plutôt que l’Etat renforce les capacités des centres de santé publics, au lieu de prendre l’argent du peuple pour venir au secours de médecins affairistes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 11:05, par observateur En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    l’histoire retiendra qu’une clinique a causé du tords a des patients en refusant de respecter ses engagement auprès d’une banque. a ma connaissance dans cette clinique on ne peut se faire soigner sans débourser les sous mais pourquoi voulez vous que la banque fasse table rase c’est le business

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 11:09, par observateur En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre santé ? »

    l’histoire retiendra qu’une clinique a causé du tords a des patients en refusant de respecter ses engagement auprès d’une banque. a ma connaissance dans cette clinique on ne peut se faire soigner sans débourser les sous mais pourquoi voulez vous que la banque fasse table rase c’est le business

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 13:02, par Lo En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre de santé ? »

    La liberté d’expression permet à tous les ignorants de dire ce qu’ils pensent. Etant enseignant, je vais prendre un prêt bancaire pour construire une école, en retour je ne rembourse pas la banque. Et si parce que c’est une école la banque ne doit pas expulser les élèves, je crois que toutes les banques au monde vont fermer. Soyons sérieux ; si vous avez contracté un prêt pour réaliser quelque chose, vous avez l’obligation de rembourser ce prêt. Si vous ne le faites pas, la banque se fera rembourser. Cette clinique que vous défendez n’est pas un lieu de solidarité. Allez-y vous faire soigner et dites que vous n’avez pas d’argent pour payer. D’ailleurs avant la consultation vous devez payer ; ne parlons pas des soins. C’est ainsi que fonctionnent toutes les cliniques.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 13:23, par Citoyen En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre de santé ? »

    Tout de suite le sos est lancé sur tout les toits
    Combien de personnes sont morts dans les cliniques par une mauvaise prise en charge et pour prendre un corps on vous tend d’abord les factures.
    La clinique est au courant de cette affaire depuis plus de 5 Ans
    Où elle rachète le bâtiment ou elle se trouve un autre local.
    Y’a rien de gratuit dans une clinique même le parking LOL

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 14:59, par Bernard Luther King ou le Prophete Impie En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre de santé ? »

    1) M. Badolo, vous ne vous êtes pas fait bien comprendre. J’ai debusqué votre ecrit de 2017 sur Burkina24 et ai fait part de cela sur ce forum. Le probleme tel qu’alors posé etait pertinent et de haut niveau. Passé cela, que les gens sachent que Badolo ne defend pas les insolvables auprès des banques mais posent un probleme qui est plutôt digne de reflexion dans un "think tank" plutôt que sur la place publique. Le probleme qu’il pose est d’ordre fondamental : puisque le regime actuel se reclame de la Social-democratie, pourquoi ne pas sauver des cas comme celui des Genêts si l’on considère que ces promoteurs de la Santé aident l’Etat dans une de ses missions fondamentales en matière de population : le domaine de la Santé Publique.
    2) Que les gens cessent de faire l’amalgame entre un debiteur acteur de la Santé Publique avec un debiteur entrepreneur-vendeur de "quinkalerie" ou autre. Les enjeux ne sont de même niveau societal, je bien societal et non sectaire ou sectorielle.
    3) Je m’attendais à ce que l’article defende aussi les malades hospitalisés expulsés après une operation chirurgicale juste la veille.
    4) Enfin mes propositions pour ces cas d’expulsion si cela n’existe pa s encore (Sous votre controle, Grands Juristes) : instituer le "principe de substitution de responsabilité". Qu’est -ce à dire ? Au lieu de tenir le fautif (debiteur) responsable du demenagement des malades, les Autorités doivent prendre en charge cet aspect de leur mieux :
    - a) en informant 1ou 2 mois à l’avance les malades hospitalisés : obligation d’information par malade.
    - b) trouver les moyens ou faciliter ces evacuations avant le jour J fatale.
    Le principe de substitution veut que ce soit les Autorités ( à travers la Justice) qui l’assument d’abord. Et après cela, les Autorités ouvrent un autre procès contre le fautif pour cette defaillance. Ce principe veut que ce soit les Autorités qui en portent la responsabilité primairement et le debiteur (Clinique ou les Polycliniques) secondairement à l’image du "secondary law enforcement" aux USA. Pourquoi ce principe ?
    "Doit-on porter atteinte aux droits fondamentaux en brutalisant, deliberement mettant en danger un citoyen malade hospitalisé du fait de faits qui ne lui sont nullement imputables ?" Pour moi, l’Etat (Justice, etc.) est un grand frère et doit se comporter mieux qu’un boulevardier.
    Du courage Badolo pour votre combat mal compris !

    "Dieu est et reste Burkinabè"

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet à 03:40, par Salomon Justin Yameogo En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre de santé ? »

    Mr Badolo, bien que la Clinique Les Genêts soit un centre de santé pour privilégiés (du fait des coûts) il est vrai qu’il contribue à améliorer L’Offre de Santé au Burkina Faso et sa fermeture est incongrue de mon point de vue. Cela relève à la fois des fautes de la Direction des Genêts vis-à-vis de sa Banque mais aussi des absurdités de nos Lois : expulser des malades ? Et si une femme était ou venait juste de sortir du Bloc Opératoire ??? ...Si l’activité est lucrative, pourquoi nos Lois ne permettent pas de mettre ce type de sociétés en difficulté sous Tutelle Étatique : en assurer l’Administration et la Gérance, pour permettre le remboursement de toutes sommes dues... J’avais déjà suggéré qu’il en soit ainsi pour la Société des cuirs et Peaux (de Alizèt’ Gando) pour sauver des emplois, rembourser les sommes dues à L’État (pour le redémarrage des activités et les créances antérieures) et payer les créances burkinabè de la société... Ce fut vain et, beaucoup de travailleurs sont allés au chômage, d’autres sociétés ont fait faillite pour non recouvrement de ce que Gando leur devait, et enfin L’État n’est pas près de voir un franc de ce que cette opératrice économique lui devait.... La Gouvernance Actuelle au Faso avait tout pour être populaire, réussir ; mais elle a choisi de faire de "La Continuité", en Plus Médiocre de surcroit et en méprisant les remarques/conseils/alertes venant de sources autres que des séniles de leur groupe. Et c’est Le Faso qui perd, socialement (chômage en chaine) et économiquement (IUTS, TVA, remboursement de créances)...

    Répondre à ce message

  • Le 24 juillet à 16:59, par I COMME ICARE En réponse à : Affaire Clinique « Les Genêts » : « Où a-t-on vu expulser des malades d’un centre de santé ? »

    A malin mali et demie.
    j’ouvre une clinique je prend les fonds financer autre chose et je rembourse pas. Le PAN et l’ETAT sont la.Je me table sur la question sociale comme principal défendeur.
    Allons ouvrir tous des cliniques et recruter des médecins même si on est pas soi-même médecin.C’est comme dans un casino dixit THOMAS SANKARA.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Commémoration du 15-Octobre : « Thomas Sankara, une fierté africaine »
L’Afrique doit basculer à la mécanisation pour atteindre les objectifs de développement durable
Burkina Faso : « Ces incohérences de nos politiciens ! »
Burkina Faso : « L’inefficacité de la démocratie fait le lit de la tyrannie »
Situation sécuritaire au Burkina : « Organiser la résistance populaire pour contrer le terrorisme »
Evacuations sanitaires : « Ces braves Burkinabé qui ne sont pas égaux aux autres ! »
Politique : « Quid de l’opportunité des sanctions récentes prises au CDP » ?
Province du Soum : Arrêtons de nous faire peur réciproquement !
Lutte contre le terrorisme : « Privilégier l’option des forces spéciales aux opérations d’envergure »
Lettre ouverte au ministre de la culture des arts et du tourisme
Lettre de Léonce Koné au président du CDP : « Une publicité faite à dessein malveillant », selon Mahamoudou Soulama
Racisme dans le football européen : « Les singes ne ressemblent-ils vraiment qu’aux seuls Noirs ? »
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés