Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Ne conquiers pas le monde si tu dois y perdre ton âme car la sagesse vaut mieux que l’or et l’argent.» Bob Marley

« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

Accueil > Actualités > Economie • LEFASO.NET | Par LEFASO.NET • lundi 15 juillet 2019 à 14h42min
« Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

La démarche pour la création de la monnaie unique (Eco) continue de diviser les chefs d’Etats africains. Selon Jeune Afrique, le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara ne veut pas d’une « rupture brutale entre le CFA et l’Eco ».

Le processus de création de cette monnaie unique a, en effet, été au menu des échanges entre les deux présidents. Selon toujours le journal, Alassane Ouattara aurait informé son homologue français qu’une « rupture brutale avec le Trésor français où se situent les réserves de la BCEAO n’est pas prévue ».

Pour rappel, l’Eco est une monnaie dont se partageront quinze Etats, anglophones et francophones, d’Afrique. Son entrée en vigueur est prévue pour le 1er juillet 2020.

Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 15 juillet à 14:54, par moi meme En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Je demande aux autres chefs d’Etats africains de prendre leurs courages et dire la vérité à ce président ivoirien qui multiplie sans cesse ces efforts pour mettre en péril l’avenir du continent africain.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 20:21, par Abdoul En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

      Pas besoin de se fatiguer mon frère. Si Alassane Dramane ouattara peut empêcher la mise en place de l’eco, c’est que les autres chefs d’Etat sont des moutons de panurge et moi je ne m’en voudrais pas à Ouattara. C’est que nous sommes des vauriens et je feliciterai ouattara. Et je vais plus loin je félicite la France parceque elle seule malmène des pays qui ont décidé d’être des poules de basse-cour.... le Rwanda à sa propre monnaie, le Kenya a sa propre monnaie, le Ghana le Nigeria la Guinée konakry. ...ont chacun leur propre monnaie et ils vivent. ..... c’est nous à l’UEMOA et à la Beac on refuse d’apprendre à marcher on veut rester bébé éternellement. ....Si nous ne cessons pas de nous plaindre je vais demander à la France de donner une bonne fessée à ses enfants pourris. ...

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 14:59, par Raogo En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Fort "ambiguë" cette attitude du Président en exercice de la conférence des chefs d’état de l’UEMOA
    Pourquoi imposer des "critères de convergence" des pays de l’UEMOA aux autres 7 états membres de la Cedeao dans le cadre de l’émergence de la monnaie commune "Eco"
    Pourquoi changer l’appellation Frs CFA au profit de l"Eco" tout en conservant la parité existant d’avec l’euro.
    Pourquoi croire que des pays comme le Nigéria ou le Ghana voudraient voir conserver le lien d’avec l’euro ? eux dont les monnaies sont "fluctuants"

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:15, par PIONG YANG En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Finalement nous ne comprenons plus rien dans cette affaire de nouvelles monnaie là. Est ce la fin du système Francs CFA où son élargissement ? J’ai bien peur que Monsieur allasse ne nous ajoute une corde bien plus solide pour nous remettre à la France.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:16, par tapsoba_yassiriki En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Ce type est vraiment la honte de l’Afrique militante , vraiment un valet de l’impérialisme , comment après une si importante réunion ton premier acte est d’aller rendre compte à Macron. vraiment une imposture . Macron est-il africain ou quoi ? Ca se confirme, tu as été mis à cette place pour permettre une autre forme de colonisation de l’Afrique

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 21:24, par Hess En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

      Reconnaissez quand même qu’il assume son statut de vendu ! ou de gâteau si vous voulez. Digne héritier d’Houphouet Boigny. :-(

      Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 15:50, par A qui la faute ? En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

      Et si le Burkina a aidé d’une façon ou d’une autre le pourvoir de ADO à s’intaller ? Laisser Macron tranquille ; il était encore à l’école quand nous foutions le bordel dans la sous-region. Tant que nous irons chercher la cause de nos problèmes ailleurs ils ne finiront pas. Quelle est la position de votre Roch national et des autres ? Macron a même dit devant Roch que s’il veut quitter le CFA c’est maintenant. Le pillage de l’Afrique est avant tout dans l’intérêt de nos dirigeants pour assurer leurs vieux jours et l’avenir de leurs enfants loin loin des problèmes. Les méchants étrangers ne sont que des partenaires et il y aura toujours des partenaires tant qu’il y des voleurs locaux

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:21, par jeunedame seret En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Des économistes inactifs qui aiment le retard et l’absence d’entreprise. Pourquoi publier son avis ? Sur les États si Alassane se retire de l’Éco, il n’a pas grand dommage. Donc son avis compte moins. Il ne faut pas l’écouter car cet ADO a été bien saupoudré par la France. L’essentiel est qu’il perde les élections et disparaisse.

    Répondre à ce message

    • Le 15 juillet à 17:27, par Toto-Est-Fâchée En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

      - ATTENTION,... internaute "jeunedame seret" : la CI représente à elle seule 60% de la puissance économique de l’Afrique de l’Ouest issue de la fausse décolonisation française. La France de De Gaulle a très bien préparé son sale coup contre nos peuples dès les années 1960.
      Tous les Chefs d’Etats qui "voyaient à travers la boue", ont été harcelés (Sékou T. de la Guinée ; Mathieu K. du Dahomey-Benin,...), assassiné-s (Mobibo K au Mali), destitués (Maurice Y. en Haute Volta ; et encore Modibo K. du Mali,...),...

      - Au bled dès les années 2005-2006, nous avons presque tous soutenu Alassane Ouattara contre Laurent Gbagbo. Nous avons refusé l’honneur et la liberté par le sang. Nous avons maintenant la honte et l’esclavage dans le sang et les pleurs : c’est le paradoxe chez nous les Africains dits francophones.

      - Au sujet de l’ECO (dont aucun peuple n’a été associé à son identification), la France n’a pas besoin de la saboter. Ce sont des dirigeants africains qui vont se battre pour le faire, et ensuite rendre compte à la France.
      - (Comparaison n’est pas raison. Mais lisez quand même Ahmadou Kourouma dans "En attendant le vote des bêtes sauvages" - 26 août 1998 Ed. Seuil.

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:25, par Bolaro En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Ce monsieur Alassane Ouattara est un demon et le plus grand traitre que l’Afrique Francophone ait jamais connu.

    Et si on les autres pays laissaient la Cote d’ivoire tout seule continuer avec la France. Pourquoi ce negre est toujours complexe ??

    Ca se voit il a une femme blanche française et juive !

    O l’Afrique Francophone ! c’est la megde.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:28, par TANGA En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Hey monsieur Alassane OUATTARA, les Africains sont fatigués de toutes ces élucubrations machiavéliques.
    Nous voulons une monnaie sans attache avec la france point barre. Si tu n’est pas prêt, laisse nous y aller. Le Nigéria est plus balaise que ton pays mais il veulent une monnaie indépendante la bas.
    Vous, l’Ivoirien et le Sénégalais ensemble avec votre france, laissez nous tranquilles. On se rappel que c’étaient les mêmes pays qui etaient contre les independances. Vous vous prenez pour qui ? La france quand à elle a déjà lâche sa bombe atomique comme elle l’avait déjà dit : le terrorisme dans nos pays.
    C’est par ce que nous voulons notre indépendance totale que la france forme et injecte les terroristes dans nos pays. Vous, vous les suivez. C’est pour cela qu’il n’y a pas d’attaques chez vous n’est ce pas ?
    NOUS VOULONS NOTRE INDÉPENDANCE TOTALE.
    LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS §
    L’ Impérialisme reconnaîtra cette fois ci avoir été un très mauvais élève !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:33, par la sage rage En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    ce président n’est pas pour le développement de l’Afrique. un porte parole ou courtier de la France pitié pou nous

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 15:43, par BADO En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    La colonisation et l’exploitation de l’Afrique par l’Etat Français a été brutale. La liquidation des visionnaires de l’Afrique a été brutale. Alors la rupture de l’ECO avec le trésor français doit aller au delà de la brutalité. Elle doit être violente et sauvage ou si vous voulez cette rupture doit être barbare. Le reste on s’en fout.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 16:16, par Kiswensida En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Allasanne watra, n’a qu’à créer sa propre monnaie et l’arrimer à tout ce qu’il veut et nous foutre la paix !!
    Ce type est une VÉRITABLE HONTE POUR L’ AFRIQUE !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 16:28, par Kiswensida En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Les autres dirigeants doivent demander des COMPTES A WATTRA ! ILS DOIVENT IMPÉRATIVEMENT SOMMER WATTRA DE JUSTIFIER SON ACTE DE TRAITRISE !!
    PARTIR DÉVOILER A LA FRANCE TOUTES LES MESURES PRISES CONFIDENTIELLEMENT ENTRE CHEFS D’ÉTAT EST

    UN ACTE DE TRAITRISE DE LA PLUS HAUTE GRAVITE !
    SOUS D’AUTRE CIEUX UN TEL ACTE ENTRAINERAIT AUTOMATIQUEMENT LA SANCTION SUPRÊME !!!

    WATTRA EST UN ESPION DE LA FRANCE EN AFRIQUE ET IL DOIT ÊTRE TRAITER COMME UN TRAITRE !!
    MALHEUREUSEMENT ON EST EN AFRIQUE NOIRE ET PERSONNE NE BRONCHERA !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:03, par RAWA En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    C’est au peuple ivoirien qu’il faut s’en prendre. Comment un type qui a été imposé par la france peut il travailer aussi clairement pour son bienfaiteur et la jeunesse ivoirienne reste létargique ? C’est une véritable hotnte de la jeunesse ivoirienne. Ce pauvre type se prend pour un grand économiste mais aujourd’hui on sait qu’il a été monté de toute pièce par la france qui en a fait son valet. Il ne connait pas la honte. Qu’il revienne dans son village à Sindou, c’est peut être mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:08, par Congo River En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    La soif des peuples de l’espace communautaire à avoir leur monnaie unique est juste et légitime. Cependant, la création d’une monnaie ainsi que sa mise en circulation ne sont pas une fonction d’etat, c’est à dire le le début et la fin de tout processus.
    Il y a des choses à régler bien avant la mise en circulation de la nouvelle monnaie.

    La création de la monnaie participé d’une volonté politique. En cela, l’esprit des chefs d’état est louable. Cependant l’arbre ne doit pas cacher la forêt. Beaucoup de citoyens pensent qu’en 2020, la nouvelle monnaie circulera. Cela n’est pas exact et prendra un peu plus de temps dans la mise en œuvre des critères de convergence et de bien d’autres choses.

    Il est indispensable que nos économistes expliquent en français facile comment s’élabore la monnaie. Si les populations ne comprennent pas le processus, elles ne pourront pas accompagner leurs dirigeants dans la réalisation de leurs rêves.

    Les critères de convergence sont indispensables pour la mise en place d’une monnaie stable et convertible. Les économies sont différentes et il faut que les pays s’entendent sur le nécessaire.

    A titre d’exemple, si deux personnes veulent vivre ensemble, il faudrait qu’ils s’entendent sur un minimum étant entendu que chaque partenaire vient avec ses apprioris. S’entendre donc sur ce minimum vital est indispensable pour la survie de la relation.

    Les pays de la zone franc ont leurs réserves stockées dans le trésor français. Il faut donc trouver les moyens de retirer ses fonds sans préjudice. Comme nos pays sont endettés, le retrait voudrait dire que cet argent soit utilisé pour solder la dette extérieure. Il ne restera peut-être plus de réserve suffisante pour supporter l’économie et faciliter la mise en circulation de la monnaie. Chaque pays devant avoir une réserve suffisante. C’est pour cela que le Nigeria demande à ce que les pays de la zone franc se déconnectent d’abord de la France. Si cela n’est pas fait, le Nigeria sont l’économie est stable devra supporter l’inflation de ces pays et donc plongera l’économie du Nigeria vers l’abîme. Ce que le le Nigeria ne voudrait pas.

    Alors, le premier travail revient aux pays de la zone cfa de se déconnecter d’abord de l’Euro. Si tel est le cas, dans quel monnaie ces pays de la zone cfa doivent commercer ? Il y a donc beaucoup de choses à comprendre dans l’édification d’une monnaie.

    Répondre à ce message

    • Le 16 juillet à 20:51, par Ah oui En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

      Non seulement ils vont nous remettre nos fonds sans le moindre problème, mais ils doivent s’attendre à nous dédommager. Autrement, aucun français ne foulera le sol africain walay !!!
      Faut pas vous amuser avec ses barbares. Eux ils ne font aucune pitié ; et vous, vous êtes là à vouloir les caresser dans le sens du poil.
      Arrêtez vos conneries ! Ils n’ont pas le choix ces voleurs !!!

      Répondre à ce message

    • Le 17 juillet à 15:12, par Hess En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

      Merci pour vos explications qui éclaireront certainement.
      Mais pour que ca soit plus clair, disons que les pays de la CEDEAO ont décidé d’être solidaire avec les pays de l’UEMOA qui ne veulent pas ou ne peuvent changer le CFA.
      Les gens de l’UEMOA ont décidé de juste changer le nom de la monnaie. Pour que cela paraisse bien ou passe inapperçu après de la population, ils ont décidé de maquiller avec la CEDEAO. C’est une escroquerie, une duperie, une manipulation de la population. Heureusement que Ouattara a été vendre la mèche...

      Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:08, par Jean-Paul En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Il faut que les autres chefs d’état nous éclairent par rapport à la position affichée par Alassane. Est-ce une position prise de façon collégiale ou simplement l’avis de Ouattara. Nous le peuple on ne peut pas se prononcer maintenant tant que chaque chef d’état ne s’est pas publiquement exprimé.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 17:48, par Konkona En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Chers internautes,
    Sachez que quelques fois, l âge rend DINGUE. Occupons nous de nos stratégies d abandon du CFA. Il y a des gens qui ont déjà reçu leur billet par Dieu pour l enfer. Laissons les jouir de leur inconscience. Malheur à ceux qui baillonnent leur peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 18:04, par sheikhy En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Je trouve dejà dommage que le nom de la nouvelle monnaie ne soit pas plus authentique. On aurait du procéder à un concours dans les pays concernés et procéder à un tirage d’abord par pays, puis une finale pour le choix définitif. Ah !!! l’africain. Toujours dans de l’infantilisme et en train de poser des actions contre son propre peuple. Pour ADO, c’est surtout un rapport de force et un forcing du fait de la position et son poids dans la région. N’ayant pas pu empêcher d’aller vers une nouvelle monnaie, il a fait le choix de gripper et saboter le processus. Il doit trop au français pour les laisser tomber. Malgré le message officiel, tout le monde sait que la France fera tout pour bloquer l’émancipation monétaire de la zone franc. Elle en est trop dépendante. Cerise sur le gâteau, si ce que ADO dit se réalise, la France pourrait éventuellement profiter de l’entrée sous son escarcelle de nouveaux pays qui n’étaient pas de la franc.
    J’avais admiré ce grand commis pendant un certain temps. Mais avec le temps, on a tous découvert son vrai visage.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 18:35, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Hum... Quelques questions simples et pratiques à ceux qui crient au loup, à la trahison, au néo-colonialisme, etc...

    1°) Quelle est la banque centrale de l’éco ? Elle-t-elle créée ou à créer ? Les pays membres se sont-ils entendus sur où se trouve (ra) son siège ? Cela est-il faisable d’ici juillet 2020 ?

    2°) Quelle est le panier de base de l’éco ? Ce panier sur lequel va s’appuyer sa valeur d’échange sur le marché international ? De quoi se compose ce panier ? Euro ? Dollar ? Rouble ? Yuan ? Livre sterling ? Yen ? Rand ? Quelle sont les réserves d’or et de devises des pays qui en seront membres ? Quels sont d’ailleurs ces pays, puisqu’il est acquis que tous les 15 états de la CEDEAO ne peuvent pas être prêts pour Juillet 2020 ?

    3°) Les 8 pays membres du CFA candidats à l’éco peuvent-ils retirer leurs avoirs via la BCEAO au trésor Français avant juillet 2020 ? Ces avoirs sont-ils suffisant pour la cration d’une nouvelle monnaie ? Le trésor Français veut-il libérer ces avoirs dans ce délai, le peut-il seulement ? N’en a-t-il pas disposé ailleurs et aurait besoin de temps pour le récupérer ?

    4°) Quels sont les premiers pays membres de l’éco en 2020 ? Si ce sont les 8 pays membres du CFA, ce serait normal que les autres pays attendent (par exemple qu’ils convergent vers un même horizon et récupèrent leurs réserves de change) avant de les rejoindre ? Si ce sont les autres qui commencent l’éco, Nigéria compris c’est nous qui attendrons d’être prêts pour les rejoindre. Mais je croyais que les activistes anti-CFA (dont je suis) étaient pressés ? Il faudrait savoir ?

    5°) Alassane Dramane Ouattara, président de la Côte d’Ivoire, certes locomotive de la zone UEMOA, peut-il décider seul du scénario de création de l’éco qui concerne les 8 pays de l’UEMOA et 7 autres pays de la CEDEAO qui n’en sont pas membres ? Surtout si on sait que le seul Nigéria représente 70% du PIB des quinze états, cela est-il logique de penser qu’ils se laisseront dicter leur conduite par autrui ?

    Je crois que ce qui ressort surtout de cet interview du président Ouattara, c’est que nos dirigeant se sont entendus sur un scénario de lancement de l’éco et nous le cachent ! l s’agit alors plus de réclamer le droit à l’information que d’injurier un de ces présidents qui a le courage de dévoiler certains aspects que les autres taisent soigneusement alors qu’ils en ont décidé ensemble !

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 18:41, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Questions subsidiaires :

    6°) Combien de nos banques, opérateurs économiques, ménages, comptables publics, économistes sont prêts pour 2020 à gérer une situation où la monnaie fluctue tous les jours par rapport à l’extérieur, c’est à dire que les prix des produits de première nécessité comme les autres changent sans arrêt ???

    7°) En conséquence, une (petite) période de préparation et d’adaptation n’est-elle pas souhaitable, sinon nécessaire ???

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:10, par Chasseur d’insurrescrocs En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    A tous ces pseudo-patriotes qui parlent au hasard derrière leurs claviers, êtes-vous sûrs que les africains sont prêts à payer le prix de la liberté ? Je n’en suis pas certain, donc avançons doucement car ce sont les plus faibles qui encaisseront les plus gros chocs en cas de rupture brusque. Donc quand vous avez fini d’ingurgité vos boissons frelatés et conserves avariées ( venus de l’occident ) ayez la décence de vous exprimer de façon courtoise lorsque vous parlez des hommes de valeur comme ADO. Insurrescroquerie va tuer les Burkinabêêêêêêê............êêêêêêês.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 19:49, par Ouedraogo sadam En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Monsieurs bonjour/bonsoir.j’ai toujours dit que ce monsieur n’a jamais été africain ni aimé l’Afrique.il a toujours été du côté des occidentaux.j’ai toujours eu mal au coeur quand on le traite de mossi en côte d’’ivoire.il n’a jamais été et ne sera jamais mossi.parce que mossi rime avec respect, intégrité et surtout dignité.je profite donc dire aux ivoiriens d’arrêter de confondre mossi et usurpateur.il s’est tout simplement servi de cette communauté (mossi) pour ses basses besognes .les ivoiriens et toutes les autres communauté ont toujours vécu en bonne intelligence jusqu’à ce que ce divisionniste vienne les mettre dans la situation dans laquelle ils sont.pour ce qui est de cette histoire de monnaie,ne nous faisions même pas de doute.c’est le CFA pour tous et partout avec une autre dénomination.combattatons le de façon uni comme nous combattons l’’impérialisme.parce qu’ il n’est rien d’autres qu’ un impérialiste.vive l’Afrique et à bas les impérialistes.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 20:14, par Sacksida En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    D’abord, si la creation de cette monnaie CEDEAO "Eco" doit garder sa parite fixe et que nos reserves de changes soient toujours gerees dans le compte d’operations du Tresor Francais, rien en fait dans ce cas ne changera. Non ! Non ! ce que nous africains de la Zone UEMOA reclamons ici et maintenant Mr le President de la Cote d’Ivoire, c’est un changement fondamental , pour l’adoption d’une parite flexible ou souple de l’Eco et surtout quitter sans tarder le fameux "Compte d’Operations" du Tresor Francais ; car nous avons des economistes et des specialistes pour gerer de maniere autonome et efficiente notre monnaie. La question de la garantie de la convertibilite est un faux probleme ; et donc gerons bien nos economies nationales et nous aurons une monnaie efficace. Du reste, bien de pays a travers l’afrique et le monde gerent sans probleme leurs monnaies et tiennent leurs economies. Vous savez tres bien que la rigidite de la parite fixe n’est pas realiste et penalise en permanence la competitivite de nos exportations et meme penalise egalement la production et la creation d’emplois dans notre zone. En tout etat de cause, comme le dit un adage africain : "La voie de la victoire n’est pas de trebucher mais surtout savoir se relever pour continuer le combat" et Thomas Sankara lancait : Rien de grand ne se fait sans folie et determination. Seule la lutte libere et paye. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 15 juillet à 20:34, par Nabiiga En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    La déclaration d Alassan, a t elle ete faite par consensus ou tout simplement une causerie entre lui et macron. Je me dis que cette question de lien avec la Banque de France a ete sans doute battue en breche par les etats membres et quelque chose a ete arrete. Si c est cela et que cette déclaration n est pas en phase avec ce qui a ete arrete, a ce momemt la, Alassan doit a ses homologues une explication incondtionnelle et il doit etre severement sanctionne par la suite. La.cote d ivoire a toujoirs ete au mauvais cote de l histoire de toutes les facons, de la creation de OUA en passant par l independence de nos pays jusque sa relation avec le regime apartheid. Souvenez vous, Abidjan était le seul capitale ou le South African Airways pouvait atterir pour faire le plein de kerosene en route en Europe et ce, au moment ou l Afrique du Sud etait un pays paria. La Cote d Ivoire de Houphouët soupait avec lui sans doute voulu par la France et ses maîtres Europeens. Voila

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 07:56, par SAWADOGO En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    La problématique de la monnaie ne doit pas être aborder sur fond de nationalisme acerbe, d’émotivité passionnée ou encore d’allergies coloniale ou néocoloniale !!! Mais plutôt avec une Analyse politiques et économiques efficientes !!!
    Il nous faut nourrir notre grisou dans le noir de notre nuit corporelle , de sorte à ce que plus jamais personne n’ose couler la monnaie et le canon avec nos matières premières et revenir nous asservir, nous abrutir avec. Réflexion !!!

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 08:55, par Ka En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    En lisant quelques internautes sur l’intervention d’ADO, j’ai envies de vomir. Laissons la France tranquille. C’est vrais que cette France notre colonisatrice nous a voler, fouetter a mort, mais la nouvelle génération comme Macron nous rende la monnaie de ce que leurs géniteurs nous ont fait, et nous devons être heureux : Car, il est temps que nous arrêtons de notre égoïsme. ‘’’Quand la France ne fait rien, c’est sa faute. Quand la France agit, c’est sa faute aussi. Il faut cesser d’imputer à des facteurs externes les causes de ses propres insuffisances et manquements. S’il y a des personnes qui jouent un double jeu, ce sont nos chefs d’états de pacotille. Il y a du vrai de ce qu’avance ADO, et ce n’est pas Bila Kaboré le père du premier Burkinabé qui faisait partie des premiers signataires des conventions au sujet du franc CFA avec la France qui me dira le contraire. Déjà les chefs d’états on fait un pas pour l’Eco, et chacun comme ADO doit dire franchement ce qu’il pense pour qu’il ne soit trop tard. Car, j’attends avec impatience la création de cette monnaie unique pour voir concrètement quelle monnaie les hommes d’affaires acceptera pour leurs transactions et les grands pontes pour leurs émoluments !

    L’économiste ADO est un valet de la France, et tout le monde le sait, mais il sait pourquoi il avertit à ses pairs de ne pas aller très vite, car l’argent est son domaine. Ce que je peux vous dire, ADO qui s’accroche a Macron comme une mouche, ce n’est pas pour saboter la bonne marche de l’Eco, au contraire, il conforte l’évolution qui suivra de cette monnaie que la Cote d’Ivoire sera la première bénéficiaire si ça marche. Simplement s’accrocher à la France qui l’a aider à avoir le fauteuil présidentiel, est de dévoiler sa mauvaise alternative durant ses mandats. Et comme il rebelote ça en 2020, il faut en parler avec Macron pour un soutien ! ADO est disqualifié d’emblée auprès de son peuple pour le prochain présidentiel, d’une part d’un point de vue strictement constitutionnel, il ne peut pas être candidat sans que cela crée des troubles importants (comme on l’a vu dans d’autres pays d’Afrique en pareilles circonstances de tripatouillage constitutionnel). D’autre part il a failli dans la réconciliation et l’union des ivoiriens. Surtout il a trahi son frère Bedié, car c’était prévu que ce dernier prenait la suite. Le seul qui peut l’aider à garder son fauteuil en 2020 c’est Macron, comme c’est du déjà vu avec Sarko.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 09:48, par Stalinsky En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Il faudrait que les nègres de l’Afrique notamment la jeunesse comprenne que la gestion d’une monnaie n’est pas du jeu. Nulle part au monde des Etats agraires , miniers ou semi-miniers n’ont eu une monnaie viable. Demandez aux Maliens qui en savent beaucoup pourquoi ils ont iintégré le FCFA. Pourquoi la Guinée de Sekou Touré a souffert. Aujourd’hui 5000 F CFA = 80 000 F Guinéens.Pourquoi les Guinéennes, les Nigerianes viennent faire la prostitution en zone CFA ? Pourquoi Thomas Sankara sous la RDP inachevée voulait creer notre monnaie qui devait porter le nom CAURIS a abandonné cette idée ? Parce qu’il avait compris que nous ne tiendrons pas. En plus il ya le risque que la France sabote cette monnaie en introduisant massivement cette monnaie fabriquée en France dans nos pays pour affaiblir cette monnaie qui sera dépréciée et qui entraînerait une inflation des prix. Les populations vont souffrir, surtout les Burkinabê. C’est ce qu’ils ont fait à la Guinée de Sekou Touré. Si vous analysez vo,us verrez que dans la sous région, le Mali,le Burkina, le Tchad, le Nigeria, la Mauritanie sont des pays en guerre contre l’armée islamique. Ce qui veut dire qu’il y a et il y aura une militarisation de l’economie, il faut acheter des armes et ces armes ne procurent pas automatiquement des bénéfices, d’ou des déficits budgétaires importants.Le tchad le vit et a réduit le salaire de ses fonctionnaires. La BECEAC ne va pas fabriquer un surplus de monnaie pour le Tchad. Alors le Tchad est obligé de rechercher un endettement avec le FMI. Nous risquons de sombrer comme la Grèce. De plus, les prix des matières premières, du coton, du café, cacao ne sont pas fixés par nos états. Ce sont les pays Européens et USA qui les fixent. Si ils veulent nous casser, ils abaissent les prix et nos réserves monétaires disparaissent. Voyez le cas du Venezuela et de l’Iran, du Brésil. Certains parlent du Rwanda. L’Economie Rwandaise est soutenue par les USA. Faut pas tromper les gens. Le Rwanda n’est pas le paradis en Afrique. L’attitude correcte à adopter est de rester dans le CFA, arrimé à L’EUro, travailler à industrialiser le Burkina et être un pays exportateur de technologies ou vous fixez vous même vos prix. Le rôle décisif revient à la recherche et aux innovations technologiques comme le fait la Chine. Alors il faut étudier, étudier et encore étudier come le conseillait Vladimir Ilitch LENINE. Alors allez y lire les 3 tomes du Capital de Karl MarX, le developpement du capitalisme en Russie de Lenine, les problèmes économiques du socialisme de Staline, le matérialisme dialectique et le matérialisme historique de Staline. C’est après cela que vous pourrez prétendre diriger et developper votre pays et votre continent. Mais comme vous les nègres, les indigènes africains vous n’aimez pas lire mais vous préferez crier Allah akbar ou Allelulia, jouer au Foot-ball, danser et chercher les femmes vous n’irez nulle part et vous resterez les derniers du monde toujours. Quand vous voyez un pays qui se développe c’est que le gouvernement est intelligent. Dans le cas contraire c’est que le gouvernement est bête. Que nos ancêtres et nos fétichent veillent sur nous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 10:36, par TENGA En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Le peuple refuse cela ; pourquoi des pieds et des mains pour maintenir ce cordon ombilical ? c’est vraiment pathétique !!
    En fait, la France ne voulait même pas du tout entendre parler de rupture de parité avec l’euro, ainsi que les réserves des pays africains dont la moitié est detenue par le Trésor Français ! Voyez-vous ?
    Que les autres chefs d’Etats se concertent pour aller faire leur propre monnaie et le laisser seul !
    Un vrai traitre ! y en a marre ! Toi tu es genre de présidents ?
    Camarades, la lutte ne fait que commencer ! Il faut redoubler d’effort et mettre la pression sur nos chefs d’Etat et le laisser, lui , Macky sall et son valet Adama Brrow de la gambie, plus Faure.
    C’est une vrai forfaiture !

    Répondre à ce message

  • Le 16 juillet à 11:17, par Sacksida En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    D’abord, il faut souligner que sous la Revolution le President Thomas Sankara en 1986 ou 1987 a participe au sommet de la CEDEAO ou le nom de cette monnaie "Eco" a ete adopte et donc cela ne date pas d’aujourd’hui. Dire que vouloir creer la monnaie avec un taux de change flexible ou souple serait tromper les africains de la CEDEAO ? Si nous demerons dans ce fameux CFA arrime a l’Euro dont les bases de fixation sont des donnees de l’economie europenne, nous ne seront pas du tout competitifs et dans 100 ans nous ne seront toujours pas industrialises. C’est cela la verite. En outre, si Thomas Sankara etait vivant, face au laxisme et aux tergiversations des pays de l’Uemoa, il y’a bien longtemps que nous avions notre monnaie nationale et par consequent nous serions plus emergent que le Burkina Faso, ne l’est aujourd’hui. A bas le neocolonialisme ! A bas les exploitateurs et leurs relais. En avant pour une veritable independance economique et monetaire. Courage et Salut.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet à 11:16, par Lam En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Hi,hi, hi, hi !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Faut-il en rire ou en pleurer ? Vous savez, il y a de cela quelques moi, au cours d’une discussion avec des amis, je leur avais dit ceci : votre indépendance monétaire, vous ne l’aurez pas parce que la France tient la plupart de vos chefs d’États, par le bon bout : leurs dossiers sales. Si vous étiez au diapason de l’actualité sur cette question de monnaie, vous vous rendrez compte que la position affichée par ADO dès le départ a vite évolué. En effet, de partisan chevronné de la monnaie unique dès le départ, ADO s’est métamorphosé en son pourfendeur. Comment expliquer un tel volte-face éhonté d’un économiste de sa trempe ? C’est que, Paris ayant constaté qu’ADO n’était pas avec lui, a commencé à étaler ses dossiers sales dans les médias. Ainsi, dès les premières révélations qui disaient qu’ADO avait subtilisé 03 milliards de dons fait à la Côte d’Ivoire et placé dans le compte Suisse de son beau père, sans attendre une quelconque invitation, ADO a parachuté à Paris. Il a ainsi passé toute une semaine pour quémander une audience auprès de Macron. C’est après cet épisode de "manisugri" que la position de notre héros a changé. Voilà simplement l’explication. C’est là, une leçon pour tout jeune cadre africain, si vous êtes brillant et ambitieux, faites attention à vos faits et gestes, lors de vos rapports avec ces européens. Sinon, un jour vous le regretterez comme ADO.

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet à 15:10, par Citoyen En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Ghana : 238.540 km2 pour 28.959.393 habitants
    Cote d’Ivoire : 322.462 km2 pour 26.260.582 habitants
    Classement PIB 2019 , source Banque mondiale :
    Ghana pib : 59 milliards de dollars soit 76 eme pib mondial
    Cote d’Ivoire : 37,35 milliard de dollars soit 98 eme pib mondial
    Le Ghana bat la Cote d’Ivoire de 21,65 milliars de dollars soit 10825 milliards de francs cfa !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Et entre le Ghana et la Cote d’Ivoire on a : Bulgarie, Costa Rica, Uruguay, Croatie, Bielorussie, Liban, Syrie, Tunisie, Paraguay, Libye, RDC, Bolivie , j’ai cité quelques pays sinon il y a 22 pays entre le Ghana et la Cote d’Ivoire !!!
    CHERS AMIS DITES SELON POURQUOI MALGRE LE VOISINAGE ET LES CONDITIONS GEO-CLIMATIQUES SEMBLABLES LE GHANA EST LOIN DEVANT LA COTE D’IVOIRE ?
    Moi je pense que le système cfa est une malédiction et le système français un cancer. Bonne réflexion à tous

    Répondre à ce message

  • Le 17 juillet à 17:01, par Zapi En réponse à : « Eco » : Alassane Ouattara ne veut pas de rupture brutale avec le trésor français

    Très très déçu par l’attitude d’ADO, je ne sais pas si c’est avenir qu’il protège en restant coller à la France où s’il a tout simplement perdu toute capacité de discernement. Le franc CFA nous empêche de nous développer et on n’a besoin d’aller à l’école pour comprendre ça. Regarder simplement les pays qui sont cités en Afrique comme des modèles de développement réussi, ils ont tous leur propre money (Ghana, Nigéria, Afrique du Sud, les pays d’Afrique du Nord etc.). Si nous n’avons pas la maîtrise notre politique monétaire, on ne peut pas se développer. Car cette politique permet de réguler l’économie comme on le souhaite. Pourquoi ADO cherche à nous convaincre du contraire.

    L’Afrique à ses propres ennemis en interne et pas ailleurs.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Mise en œuvre des budgets-programmes : Les résultats de quatre ministères évalués
Prix COPA 2019 : 88 jeunes du Plateau Central reçoivent 75 millions de F CFA
Promotion de l’entreprenariat : 732 chèques pour les jeunes de la région du Nord
Bobo-Dioulasso : Wendkuni Bank International ouvre ses portes à la clientèle
Programme d’appui au développement des économies locales : 267 millions FCFA à investir dans la commune de Baskouré d’ici 2020
Responsabilité sociale des PME : Le ProFeJec s’engage aux côtés de 2IE
PME/PMI : Deux chercheurs burkinabè proposent des pistes pour améliorer les pratiques managériales
5e congrès du réseau africain de recherche en fiscalité du 9 au 11 septembre 2019
Programme d’appui à la gestion publique et aux statistiques : Un taux d’exécution physique de 44,4% à mi-parcours
Compétition de plans d’affaires (COPA 2019) : Les lauréats de la région du Centre primés
Gouvernance économique : Le ministère de l’Économie fait l’état des lieux du premier semestre de 2019
Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso : Le numérique au menu d’une conférence
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés