LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : “Le lion et la panthère sont inoffensifs ; en revanche, les poules et les canards sont des animaux très dangereux, disait un ver de terre à ses enfants” Bertrand Russel

Journées du mutualiste de l’administration douanière : Le rôle de la MAADO au cœur de la deuxième édition

Publié le jeudi 2 mai 2024 à 14h00min

PARTAGER :                          
Journées du mutualiste de l’administration douanière : Le rôle de la MAADO au cœur de la deuxième édition

La Mutuelle des agents de l’administration des douanes (MAADO) organise du 2 au 4 mai 2024, la deuxième édition des Journées du mutualiste de l’administration douanière (JMAD). La cérémonie de lancement est intervenue ce jeudi 2 mai 2024, sous le patronage du ministre de la fonction publique qui s’est fait représenter par le directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie universelle, Soumaïla Gamsoré.

Créée en 1963 et restructurée en 2015, la Mutuelle des agents de l’administration des douanes (MAADO) constitue, aujourd’hui, une référence dans la mutualité au Burkina Faso. La qualité de ses prestations a contribué à ce qu’elle soit la première mutuelle professionnelle à obtenir son agrément par arrêté du ministère de la Fonction publique, du travail et de la protection sociale, pour exercer ses activités conformément à la législation en vigueur. Dans sa politique de promotion, de solidarité et d’entraide entre les membres, la MAADO organise du 2 au 4 mai 2024, la deuxième édition des Journées du mutualiste de l’administration douanière (JMAD).

Les JMAD seront marquées par l’organisation de plusieurs activités dont des conférences, des activités sportives, des expositions. Cet événement, selon le président du Conseil d’administration de la MAADO, Maoloud Zoubga, vise deux objectifs spécifiques : améliorer la communication entre les mutualistes, les partenaires et toutes les personnes qui œuvrent dans le sens de la vision de la mutuelle et mieux faire connaître la MAADO. C’est ce qui justifie le choix du thème « Rôle et missions de la MAADO au sein de l’administration douanière ».

Des participants ayant pris part à la cérémonie de lancement des JMAD

Selon le représentant du patron de la cérémonie, le directeur général de la Caisse nationale de l’assurance maladie universelle (CNAMU), les prestations de la MAADO répondent en écho, aux actions engagées en faveur de l’accès aux soins de santé de qualité auxquelles le gouvernement aspire à travers l’opérationnalisation de l’assurance maladie universelle et tend inexorablement vers l’état d’enrôlement des bénéficiaires avec l’adoption de certains textes.

Il s’agit, entre autres, du décret portant fixation des conditions et modalités du contrôle administratif au titre du régime d’assurance maladie universelle, le décret portant détermination des conditions et modalités du contrôle médical et de l’expertise médicale en matière de régime d’assurance maladie. Tout en invitant les acteurs de la MAADO à redoubler d’efforts, le ministre de la fonction publique a rassuré de sa disponibilité et celle de ses équipes techniques à les accompagner.

Le président du Conseil d’administration du MAADO, Maoloud Zoubga, lors des interviews

Le directeur général des douanes et celui de l’Ecole nationale des douanes sont les parrains de cette deuxième édition des JMAD. Prononçant leur discours, le directeur général des douanes Adama Ilboudo a encouragé l’ensemble des acteurs à persévérer dans la même dynamique, avant de réaffirmer sa disponibilité à les accompagner dans leurs efforts, pour le rayonnement de la MAADO. Les JMAD se tiennent concomitamment avec la traditionnelle visite médicale gratuite au profit des agents retraités des douanes ainsi que les veuves et orphelins des familles douanières.

Le directeur général des douanes s’est exprimé au nom des parrains

D’après la représentante des bénéficiaires, cette visite médicale est venue soulager plus d’un. « Depuis son instauration et ce durant cinq années consécutives, dont la première édition remonte à juillet 2018, nous n’avons cessé de bénéficier de cette visite médicale et nous l’apprécions à sa juste valeur. C’est ainsi que parmi nous, bénéficiaires de la visite médicale, beaucoup de nos membres sont guéris de certains de leurs maux. D’autres ont eu de meilleures prises en charge de certaines pathologies restées jusque-là partie intégrante de leur quotidien », a témoigné Aminata Maré. Une visite des stands et des installations a clos la cérémonie d’ouverture.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net
Crédit photos : Bonaventure Paré

Portfolio

PARTAGER :                              

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 LeFaso TV
 Articles de la même rubrique
Burkina : Le gouvernement veut maîtriser le taux d’inflation